Une caméraUne caméra qui illustre les papiers contenant une vidéoPhylactèrePictogramme représentant un phylactère (bulle utilisée dans les bandes déssinées) servant à illsutrer les commentaires envoyés par les lecteursTrophéePictogramme représentant un trophée. Ce picto illustre la section résultats / classement de SOFOOT.com Logo FacebookIcone facebook faisant le lien avec la page Facebook de notre siteFlècheUne flèche servant à la navigation. Le sens de la flèche change en fonction du contexte où elle est utiliséeLogo Google +Lien vers notre page Google+Icone "Hamburger"Icone composé de trois lignes noires horizontales identiques, les unes au dessus des autres, servant à illustrer la notion de "menu".Logo, InstagramPetit appareil photo servant à lier vers notre page InstagramPouce vers le hautPictogramme représentant une main fermée en poing avec le pouce dressé vers le haut. Illustration de la notion de "like" des réseaux sociauxMoinsLe signe mathématique "moins" Appareil photoUn appareil photo qsui illustre les articles avec photoPlusLe signe mathématique "plus" LoupePictogramme représentant une loupe, illsutrant la notion de "recherche" sur le site.Répondre àUne flèche arrondie, pointant vers la gauche et servant à évoquer la réponse à un commentaireEtoileEtoile à 5 branches, illustrant la notion de "mise en favoris"Logo twitterPetit oiseau illustrant le lien vers notre compte Twitter
MATCHS 24 Résultats Classements Options
  1. //
  2. // Présentation

La fiche de L'AS Monaco

Après avoir chatouillé les affres de la relégation la saison dernière, l'ASM veut retrouver le haut du tableau de la Ligue 1. Pas impossible, au regard de l'effectif plutôt coquet du club, même si Jardim devra retaper mentalement un groupe usé. Le tout en espérant que certains de ses cadres ne prennent pas la poudre d’escampette, d'ici la fin du mercato estival.

Modififié

Le coup de soleil


Coup de folie ou coup de génie, on ne sait pas, on ne sait plus. Quoi qu'il en soit, l'ASM a filé près de 30 millions d'euros à l'Atlético de Madrid (le montant officiel n'a pas été communiqué), pour s'attacher définitivement les services de Gelson Martins. Prêté la saison dernière, le Portugais quitte donc une bonne fois pour toutes les Colchoneros et devra prouver que sa première demi-année sous les couleurs asémistes (4 buts, autant de passes décisives en 17 matchs) n'était qu'un avant gout du talent qui habite les mobylettes qui lui servent de jambes. À 24 ans, l'ailier droit commence l'exercice à venir avec un rang de néo cadre de l'ASM, un nouveau statut pour un joueur qui entame une saison charnière pour sa carrière.



Le fait divers


À deux petits kilomètres du Stade Louis-II, un couple se présentait le 16 août dernier avec un ticket de caisse de 5795 euros à la boutique Gucci de Monaco. L'objectif ? Rendre et se faire rembourser des sacs et vêtements de luxe de la prestigieuse marque italienne. Jusqu'ici tout va bien. Sauf que les objets en question ont été volés par les deux tourtereaux la veille à Nice, à un Russe fortuné. Les forces de l'ordre ont vite compris la magouille et interpellé le duo. Bilan ? L'homme a été condamné à huit mois de prison et sa compagne a écopé d'un mois avec sursis. Faut croire que ça coûte cher de voler les riches.


L'équipe-type (4-4-2)


Lecomte - Ballo Touré, Badiashile, Glik, Aguilar - Fabregas, Golovine, Lopes, Martins - Baldé, Falcao


Le mercato d'hiver


A la pause hivernale, l'ASM cartonne, se retrouve leader de Ligue 1 à la surprise générale et voit ses joueurs courtisés dans toute l'Europe. C'en est trop pour la direction du club qui, après avoir juré en début de saison que l'ASM veillerait à conserver ses plus gros talents lors de la prochaine période de transferts, craque en vue du pactole potentiel qui s'offre à elle. Le club du Rocher vend pendant l'hiver Rony Lopes, Pietro Pellegri, Nacer Chadli, Willem Geubbels et Keita Baldé, le tout pour autour de 180 millions d'euros. De quoi renflouer les caisses du club, même si, sportivement, Monaco se viande ensuite magistralement. Après une série de huit défaites consécutives, Jardim est licencié début mars pour être remplacé par Thierry Henry, qui annonce « avoir appris de ses erreurs et être fin prêt à sauver l'ASM.  » Saloperie de karma.



Ces trois choses vont se passer cette saison...


  • ... Cesc Fabregas va soudainement faire de la Ligue 1 sa chose, avant de se blesser pour six mois fin janvier.
  • ... Aleksandr Golovine va déclarer avoir « le mal du pays » dans une interview en plateau à Russia Today. Et signer un retour choc au CSKA Moscou lors du mercato d'été 2020.
  • ... Furieux de s’être définitivement fait chiper sa place de numéro 1 dans les bois, Danijel Subasic va mettre une tarte à Benjamin Lecomte à l'entrainement en novembre. Qui le prendra avec philosophie, en déclarant « comprendre sa frustration. » Un vrai chic type.


    L’œil de l'ancien


    Jean-Luc Ettori (755 matchs avec l'ASM entre 1975 et 1994) : « Globalement, je suis un peu inquiet quant à la réalisation des objectifs annoncés. Petrov (le vice président de l'ASM, N.D.L.R) a déclaré que l'ASM allait jouer les trois premières places. Mais aujourd’hui, le club ne me semble pas tout à fait assez armé pour ça. D'ailleurs, si on observe les matchs amicaux du club, je dirais que Jardim, qui a exprimé des réserves, a plutôt raison de s'en faire. Le contenu dans le jeu est encore trop juste. Et il y a encore pas mal de flou quant à ce qu'il va advenir de certains cadres : Moi, je laisserais partir Falcao, mais seulement si c'est pour avoir une ou deux pointures pour le remplacer. Lopes a vu partir beaucoup de monde, ça devient compliqué de le retenir... Et bien sûr, il y a ce gros montant que le club a misé sur Martins. Le problème, c'est que si l'Atlético ne l'a pas gardé, il y a peut être une raison. Quand on le voit jouer, c'est un dynamiteur, ok, mais il manque encore un peu trop souvent l'explosion qui va avec... Ce qui est certain, c'est qu'on ne peut pas tout mettre sur les épaules de Jardim pour retaper mentalement l'équipe : à un moment donné, les joueurs ont quand même un devoir, ce n'est quand même pas à l’entraîneur de faire en sorte que tout aille bien dans leur tête. »


    Pause fraîcheur


    Voir cette publication sur Instagram

    Wifey ❤️

    Une publication partagée par Cesc Fàbregas (@cescf4bregas) le


    Au cas où vous en doutiez, oui, Cesc Fabregas a passé de meilleures vacances que vous.


    Paga va lui remonter le moral : Stevan Jovetic


    « Ouais Steph', je suis avec Stevan Jovetic là, justement. Stevan, Stevan, c'est terrible de sortir comme ça, juste après ce coup franc splendide que tu envoies dans la lulu là... »

    « Oui, j'ai senti une grosse douleur à la cuisse, ça ne sent pas bon, va falloir examiner ça, mais ça ressemble encore à une blessure musculaire. »

    « Ça va aller Stevan, tu vas revenir vite, on te le souhaites. Et puis, avoue que t'y aimes bien te faire soigner, tu dois te faire chouchouter par les infirmières hein, tu peux nous le dire non ? Elles doivent t'adorer, t'y es beau comme un acteur de cinéma. Genre le Marlon Brando du Montenegro. Tu connais Marlon Brando ? »

    « Oui, oui. » (sourire gêné)

    « J'adore Marlon Brando. Surtout dans Le Parrain et Apocalypse Now. Même si ce soir, je me matte Les Collègues. C'est un film avec Patrick Bosso, c'est un peu le Marlon Brando marseillais. Tu connais Patrick Bosso ? »

    « Non, désolé. »

    « J'adore Patrick Bosso. Oh, mais désolé, je te retiens là, file au vestiaire et remets-toi bien Stevan ! »

    Le 9 mai, à la 60e minute de OM-ASM (1-1).


    Attention talent : Benoît Badiashile


    On l'a découvert lors du dernier exercice, où il enquillait 20 matchs de Ligue 1 avec Monaco, sa solidité en défense centrale faisant de lui l'une des rares satisfactions de la saison des Asémistes. Après avoir atteint les demi-finales de l'Euro U-19, où il a été titularisé dans l'axe, le plus dur arrive pour ce pur produit de la formation rouge et blanche : l'année de la confirmation, où il devra prouver qu'il était bien plus que le frisson d'une saison. Dur, mais probablement dans les cordes d'un gamin (18 ans) dont la sérénité et la maîtrise technique ont souvent impressionné l'année passée.


    Le quiz


    Cette saison sera l'occasion de célébrer les 20 ans du titre de l'ASM cuvée 1999-2000. Soit, sur le papier, l'une des équipes plus émoustillantes de l'histoire du club. Saurez-vous retrouver le onze type asémiste de l'époque, organisé dans un bon vieux 4-4-2 des familles ?



    Par Adrien Candau Propos de Jean-Luc Ettori recueillis par AC
    Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
  • Modifié


    Dans cet article


    Hier à 14:36 EuroMillions : 100 millions d'€ à gagner + 20€ de bonus offerts ce vendredi 2
    Partenaires
    Olive & Tom Gérez comme un pro votre équipe de sport amateur Un autre t-shirt de foot est possible Tsugi MAILLOTS FOOT VINTAGE