Advertisement Une caméraUne caméra qui illustre les papiers contenant une vidéo PhylactèrePictogramme représentant un phylactère (bulle utilisée dans les bandes déssinées) servant à illsutrer les commentaires envoyés par les lecteursTrophéePictogramme représentant un trophée. Ce picto illustre la section résultats / classement de SOFOOT.com Logo FacebookIcone facebook faisant le lien avec la page Facebook de notre siteFlècheUne flèche servant à la navigation. Le sens de la flèche change en fonction du contexte où elle est utiliséeLogo Google +Lien vers notre page Google+Icone "Hamburger"Icone composé de trois lignes noires horizontales identiques, les unes au dessus des autres, servant à illustrer la notion de "menu".Logo, InstagramPetit appareil photo servant à lier vers notre page InstagramPouce vers le hautPictogramme représentant une main fermée en poing avec le pouce dressé vers le haut. Illustration de la notion de "like" des réseaux sociauxMoinsLe signe mathématique "moins" Appareil photoUn appareil photo qsui illustre les articles avec photoPlusLe signe mathématique "plus" LoupePictogramme représentant une loupe, illsutrant la notion de "recherche" sur le site.Répondre àUne flèche arrondie, pointant vers la gauche et servant à évoquer la réponse à un commentaireEtoileEtoile à 5 branches, illustrant la notion de "mise en favoris"Logo twitterPetit oiseau illustrant le lien vers notre compte Twitter
MATCHS 17 Résultats Classements Options
  1. //
  2. // Saison 2015-2016
  3. // Présentation des équipes

La fiche de Guingamp

Tout proche de retrouver l'anonymat du ventre mou de la Ligue 1 après une saison folle en Europe, Guingamp a perdu coup sur coup Beauvue et Mandanne... pour finalement devoir se retrouver avec Toulouse à stresser dans les bas fonds du classement ?

Modififié

La carte postale de l'été

« Chère Ligue 1,

J'espère que tu vas bien. Moi, je vais bien. Mes vacances se passent bien, même si Claudio et Christophe ne sont pas venus avec nous cette année et qu'ils me manquent. Au Port du Crouesty, j'ai bien mangé et je me suis préparé à fond pour la nouvelle saison dans un cadre sportif parfait, entre le château de Suscinio et la plage de port Navalo. En tant que bon Breton, je me sens plus proche des Belges, donc j'ai incité Nill et Sloan à quitter la Jupiler League pour venir chez nous. Le flamand ressemble un peu à notre langage, mais Nill n'a pas encore compris que le kabig et le bragou-braz, c'est fini. Vu qu'on n'est pas qualifié pour la Ligue Europa, je sais très bien qu'on va redevenir "le petit Guingamp" de 8000 habitants. Ma ville projette donc de créer une seule commune de 100 000 personnes avec Paimpol, tu te rends compte ? Sur le terrain, j'ai enchaîné des matchs nuls en prépa, je me suis réconcilié avec Brest – que j'aimerais beaucoup revoir chez toi prochainement – et mes U21 ont été en finale du tournoi de Ploufragan, qu'ils ont perdue contre Anderlecht. Comme quoi, la Belgique… Voilà, je pense que c'est tout. Ha oui : la semaine dernière, des agriculteurs mécontents ont foutu le feu à des pneus et ça s'est propagé sur un talus voisin. Heureusement, les pompiers sont venus et nous ont rendu nos 17°C habituels.

Je fais encore deux matchs contre une sélection de l'UNFP, puis Reims, et après, promis, on se retrouve !

À bien vite,
EAG
 »

La visite médicale

Après avoir dévoré le PAOK et fait trembler le Dynamo Kiev en Ligue Europa, l'En Avant Guingamp a atteint des mensurations qui en ont séduit quelques-uns. Le régime offensif a donc été drastique : Claudio Beauvue et Christophe Mandanne, impliqués dans plus de 75% des buts bretons l'an passé, ont réussi les tests physiques de Lyon et d'Al-Fujairah, laissant le maigrichon Mana Dembélé seul en pointe. De leur côté, les retours dans leurs clubs des prêtés Marveaux, Yatabaré et Pied ont continué d'affaiblir la santé physique de l'EAG à tous les étages. Pour éviter l'anorexie, Gourvennec s'est donc servi en Jupiler League pour rameuter le remuant, mais peu efficace Nill De Pauw et Sloan Privat, buteur par intermittence qui appartient à Gand. Mais c'est surtout avec Nicolas Benezet que l'En Avant espère retrouver un IMC digne de ce nom et un équilibre qui lui offrira assez de forces pour taper le PSG et Monaco avant de ramasser une claque ou l'autre contre Nice ou Lorient.

L'homme à ne pas suivre : Mana Dembélé

40 pétards et une dizaine de passes décisives en Ligue 2, une explosion à Clermont-Foot après des passages à Niort et surtout à Châteauroux, Mana Dembélé est clairement ce qu'on peut appeler un buteur de L2, à l'instar de Cédric Fauré ou de Ghislain Gimbert. L'attaquant malien a beau tenter quelques passages en L1 – il y est déjà resté muet 10 fois en 2014 – il ne s'y implantera pas. Et si certains voient en lui le successeur de Mandanne depuis son doublé contre Brest en préparation, ils oublient probablement que les Ty' Zefs ont terminé à une décevante sixième place en Ligue 2 la saison passée. Bref, après un doublé contre Bastia lors de la troisième journée suivi d'une passe décisive contre Caen, Dembélé s'envolera en janvier pour Créteil où il plantera 9 buts en 12 rencontres.

Pourquoi Thibault Giresse va faire une toute grosse saison en Ligue 1 ?

Lui aussi grand habitué de Ligue 2, Thibault Giresse a vraiment découvert l'élite quand il y est revenu avec Guingamp en 2013. Cinq buts et trois passes décisives plus tard, il vient d'être prolongé pour une saison supplémentaire, tout ça à cause de la blessure de Marveaux contre la Fio. La différence, cette fois-ci, c'est que « le fils de » sait très bien que c'est sa dernière pige en Ligue 1 : en juin prochain, Gourvennec ne va pas prendre le risque de prolonger un mec de 35 ans aux oreilles décollées. Libéré, Giresse va donc prendre toutes les phases arrêtées à son compte, délivrant même des passes décisives du coin de son rectangle. Reconnaissant envers son père qui l'a fait vibrer en 82, Didier Deschamps lui offre une présélection contre l'Arménie, mais Thibault refuse, préférant préparer la venue de Lille au calme. En avril, en plein chant du cygne, il est applaudi dans tous les stades adverses tout en faisant passer Julien Bègue et Yannis Salibur pour des renards de surface.

L'inexpertise de... Hervé Rouault, directeur du festival de musique celtique de la Saint-Loup

« Ho ben, j'espère que ça va bien se passer, comme ça se passe bien depuis deux ans, il n'y a pas de raisons que ça change. Moi, j'ai mon abonnement depuis 1973, j'ai tout connu là-bas. Mon meilleur souvenir, c'est bien sûr la Coupe de France, mais celle de 1973, alors qu'on n'était qu'en Promotion d'Honneur (Guingamp avait notamment éliminé Brest, Le Mans et Lorient (L2) avant de chuter 8-0 contre Rouen (L2), ndlr), ça avait remué toute la Bretagne. Cet été, je n'ai pas suivi le recrutement du club, mais bon, je pense que les dirigeants ne sont pas idiots non plus, ils vont remédier à tout ça. Puis il y a sûrement des nouveaux joueurs qui vont sortir, et des bons. Le joueur qui va marquer la saison ? Je ne peux pas vous répondre, j'en sais rien. Mais mon préféré, c'est comment lui… le défenseur, là, j'oublie toujours son nom : Kerbrat ! Au festival de la Saint-Loup, si des footballeurs de l'EAG sont déjà venus, je ne les ai en revanche pas vus, mais on a déjà défilé sur le terrain de foot, et puis le club m'a pris des VIP… »

Le mois après mois

Août : Buteur à la 90e minute, Beauvue s'excuse d'offrir la victoire à Lyon… avant de concéder le corner qui permet à Christophe Kerbrat d'inscrire son premier but depuis trois ans.

Septembre : 0-12 contre Nice, Ajaccio, le PSG et Monaco. Julien Bègue sauve l'honneur du mois sur penalty. Desplat confirme Gourvennec.

Octobre : Après de fortes pluies et un mois après le passage de Hatem Ben Arfa sur la pelouse du Roudourou, le board guingampais n'a plus le choix et passe au synthétique.

Novembre : Sloan Privat inscrit ses 6e, 7e et 8e buts sur les 9e, 10e et 11e passes décisives de Thibault Giresse.

Décembre : 15e grâce à son bon mois de novembre, l'EAG s'offre un bonus en sortant aux tab Marseille – réduit à 10 après le taco de Diarra sur Mathis - en 8es de Coupe de la Ligue.

Janvier : Sur un conseil de Stéphane Guivarc'h, l'En Avant transfère Mickaël Le Bihan et se débarrasse de Dembélé (à Créteil, donc). Son côté breton retrouvé, Guingamp regifle Marseille au Vélodrome.

Février : Trois défaites contre les trois promus. Dembélé voit triple contre le Red Star.

Mars : Beauvue rate un penalty à la 92e minute… avant de concéder le corner qui permet à Christophe Kerbrat d'inscrire son deuxième but depuis trois ans.

Avril : Guingamp tombe en demies de Coupe de France contre Rennes… But de Romain Danzé.

Mai : Guingamp bat Lille et prend les quatre points suffisants sur Caen. L'EAG est sauvé, Giresse offre son 20e caviar à Privat, qui plante son 10e pion.

Le onze type

Lössl / Levêque - Kerbrat - Sorbon - Baca / Sankharé - Mathis - Benezet / De Pauw - Dembélé - Privat

La charade

- Mon premier est l'adjectif qualificatif d'Arsène Wenger version consultant.
- Mon deuxième est comme une célébrité qui manque d'R.
- Mon troisième est la quatrième note de la gamme.
- Mon quatrième est une enseigne de supermarchés espagnole spécialisés dans le hard-discount.
- Mon cinquième est la moitié de ce qu'aura Colas mon p'tit frère s'il fait dodo.

- Mon tout va encore jouer sa quarantaine de matchs la saison prochaine avec son but, sa passe dé et son carton rouge.

Par Émilien Hofman Retrouvez les autres fiches déjà publiées :
La fiche du Gazélec Ajaccio
La fiche d'Angers
La fiche de Bastia
La fiche de Bordeaux
La fiche de Caen
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié



Partenaires
Podcast Football Recall Tsugi Gérez comme un pro votre équipe de sport amateur Olive & Tom Un autre t-shirt de foot est possible MAILLOTS FOOT VINTAGE