Une caméraUne caméra qui illustre les papiers contenant une vidéoPhylactèrePictogramme représentant un phylactère (bulle utilisée dans les bandes déssinées) servant à illsutrer les commentaires envoyés par les lecteursTrophéePictogramme représentant un trophée. Ce picto illustre la section résultats / classement de SOFOOT.com Logo FacebookIcone facebook faisant le lien avec la page Facebook de notre siteFlècheUne flèche servant à la navigation. Le sens de la flèche change en fonction du contexte où elle est utiliséeLogo Google +Lien vers notre page Google+Icone "Hamburger"Icone composé de trois lignes noires horizontales identiques, les unes au dessus des autres, servant à illustrer la notion de "menu".Logo, InstagramPetit appareil photo servant à lier vers notre page InstagramPouce vers le hautPictogramme représentant une main fermée en poing avec le pouce dressé vers le haut. Illustration de la notion de "like" des réseaux sociauxMoinsLe signe mathématique "moins" Appareil photoUn appareil photo qsui illustre les articles avec photoPlusLe signe mathématique "plus" LoupePictogramme représentant une loupe, illsutrant la notion de "recherche" sur le site.Répondre àUne flèche arrondie, pointant vers la gauche et servant à évoquer la réponse à un commentaireEtoileEtoile à 5 branches, illustrant la notion de "mise en favoris"Logo twitterPetit oiseau illustrant le lien vers notre compte Twitter
MATCHS 23 Résultats Classements Options
  1. //
  2. // Présentation

La fiche d'Amiens

Un entraîneur, Christophe Pélissier, qui a mis les voiles après quatre ans de bons et loyaux services, à savoir une montée et deux maintiens. Mais aussi des cadres en partance, un recrutement qui peine à décoller et en bonne partie basé sur des jeunes et des paris venus de l'étranger, et un nouveau coach de 37 ans aux allures d'OVNI pour piloter tout ça. C'est avec ce tableau assez aléatoire qu'Amiens aborde sa troisième saison dans l'élite, qu'il espère plus tranquille que les deux précédentes. Pas gagné, même si le divin chauve Christophe Jallet a aussi débarqué durant l'été.

Modififié

Le coup de soleil


Il a le même âge (37 ans) que le doyen du vestiaire amiénois, Mathieu Bodmer. Mais quand lui s’asseoit sur le banc, c’est pour driver son équipe. À un âge où d’autres tripotent toujours le cuir ou entament seulement leur reconversion, le CV de Luka Elsner comporte déjà plus de lignes sous la mention « entraîneur » que sous celle « footballeur professionnel » . Des expériences plutôt réussies, d’ailleurs : s’il est d’abord connu pour avoir déjà recruté un joueur via LinkedIn ou fait installer une bibliothèque dans les vestiaires, le Slovène a surtout le mérite de savoir faire jouer ses équipes, si l’on écoute ses anciens protégés. Que ce soit en Slovénie, en Grèce, en Autriche ou en Belgique, où il officiait la saison dernière en D2 (à l'Union Saint-Gilloise), Luka Elsner, fils de l’ancien défenseur niçois Marko Elsner, s’est ainsi forgé une réputation de coach moderne, exigeant, innovant. De coach promis à un destin doré et capable, surtout, de tirer le maximum de ses équipes et s’adapter aux moyens mis à disposition. Ça tombe bien, des moyens, Amiens en a assez peu, d’où un recrutement qui peine encore à décoller. Inutile, de toute façon, de zieuter le tableau des transferts : la recrue star de l’intersaison amiénoise, c’est lui.


Le fait divers


À 5,4 kilomètres du stade de la Licorne - au numéro 85 de la bien nommée Avenue de la Défense Passive, très exactement -, la maison d’arrêt d’Amiens a enregistré le 31 juillet l’arrivée d’un détenu de renom. Le tueur en série Jacques Rançon, aka « le tueur de la gare de Perpignan » , condamné en 2018 à la réclusion criminelle à perpétuité pour le viol et le meurtre de deux femmes à la fin des années 90, a en effet été transféré de la prison de Béziers. Le montant de la transaction n’a pas filtré.


L’équipe-type (4-2-3-1)


Gurtner - Jallet, Gouano, Dibassy, Aleesami - Blin, Monconduit - Timité, Ghoddos, Akolo - Guirassy.


Le mercato d’hiver


Lassé que ses paris venus des quatre coins de l'Europe ne lui donnent pas entière satisfaction, et peu enclin à faire péter la banque, Bernard Joannin, le président amiénois décide, malgré l’urgence de la situation (Amiens est alors dix-neuvième), de miser sur des jeunes à fort potentiel. Une politique d’autant plus intéressante, financièrement, que les jeunes en question font déjà partie de l’effectif amiénois. Pour compenser le départ de Sehrou Guirassy, chipé par Porto pour succéder à Moussa Marega contre 12 millions d’euros, le Sporting privilégie ainsi la solution interne et promeut en pointe Ulrick Eneme Ella (18 ans), auteur d’entrées en jeu remarquées durant l’automne. Idem lorsque Cheick Timité cède aux sirènes de Hull City : le Suédois Jack Lahne, 18 berges, gagne ses galons de titulaire sur l’aile droite. La méthode portera ses fruits : renforcée par ses deux jeunes désormais rompus aux joutes de la Ligue 1, l’équipe U19 remportera la coupe Gambardella pour la première fois de l’histoire du club.


Ces trois choses vont se passer cette saison


  • ... La Ligue 1 va découvrir que Jonathan Bumbu n’est pas que le fake name de Jonathan Bamba dans PES.

  • ... Régis Gurtner va enfin arriver en tête des vidéos de Régis sur Youtube.

  • ... Christophe Jallet et Mathieu Bodmer vont se retrouver à faire la paire en défense centrale pour pallier une cascade d'absences. PSG connection.


    L’oeil de l’ancien


    Jean-Paul Lucas, défenseur formé au club, membre de l'équipe promue en Ligue 2 en 1991, et actuel secrétaire de l’Amicale des anciens joueurs de l’Amiens SC : « La Ligue 1 a déjà permis au club de se structurer, notamment au niveau de son centre de formation, donc il faut impérativement réussir à se maintenir encore une saison, pour pouvoir passer un cap grâce à la manne financière des nouveaux droits télé. En sont-ils capables ? Je pense qu’ils l’ont montré depuis deux ans, même si chaque année on frôle la descente. Il faut d’ailleurs rester vigilant, car les équipes qui flirtent avec la zone rouge plusieurs années de suite finissent souvent par descendre. J’espère qu’on va pouvoir jouer un peu que la 17e place, comme Bernard Joannin a dit qu’il s’en contenterait dans la presse. Pour l’instant, on est un peu léger, surtout avec le départ d’Emil Krafth. Ça fait un joueur de qualité en moins et un latéral droit de plus à trouver. Ils veulent aussi Kakuta, mais pour ça il faut débourser de l’argent et ce n’est pas trop la politique du club, qui préfère surtout tenter des coups pour bien les vendre au bout d’un an. Jusqu’à maintenant ça a porté ses fruits, car le recrutement était bon, mais il faudrait peut-être avoir une politique un peu plus ambitieuse. Jallet est arrivé, j’espère qu’il pourra nous apporter un plus sur le terrain et dans le vestiaire. Maintenant, Konaté et Gouano cherchent à partir, Lefort n’a pas prolongé, Zungu est sollicité… on perd des joueurs et je ne vois pas grand chose arriver, à part des paris, mais il faut quand même des cadres. Luka Elsner ? Je ne le connais pas trop, il a fait ses gammes à l’étranger mais je ne suis pas surpris par ce choix : il semble correspondre à la politique du club. Mais parier sur un jeune entraîneur, pourquoi pas. Même si l’équipe s’est maintenue malgré des débuts de saison ratés, il vaudrait mieux prendre vite les points. D'ailleurs, c’est peut-être une bonne chose de jouer Nice maintenant, tant qu'ils sont en reconstruction. »


    Pause fraîcheur


    Thomas Monconduit s'entraînant à maîtriser les vagues offensives adverses.

    Voir cette publication sur Instagram

    Juste avant la chute ???‍♂️

    Une publication partagée par Thomas Monconduit (@thomasmonconduit) le



    Paga va lui remonter le moral


    « Stéphane, eh ! Je suis avec Jordan Lefort, oh le pauvre, deux buts contre son camp, il est pas bieng là sur le banc. Eh Jordan, il t’a payé combien Aulas ? (Rires saccadés) Nan je plaisante, c’est pour rire hein. Plus sérieusement, c’est dommage, hein, parce que sans ces deux buts, ça ferait 0-0, qu’est-ce que tu en penses ? Bon, eh, tu vas t’en remettre, hein, Jordan, parce que tu es fort. Jordan Lefort ! (Rires saccadés) Tu l’avais ? Allez, bonne fin de match à toi, hein, tu le mérites. »

    À Jordan Lefort, après ses deux CSC contre Lyon et son remplacement (0-2, 4e journée).


    Attention talent : Chadrac Akolo


    Sa date de naissance - le 1er avril 1995 - résume à elle seule toutes les interrogations entourant Chadrac Akolo : mauvaise blague ou gros poisson ? Pour l’heure, l’international congolais est un peu les deux à la fois. Une mauvaise blague, d'abord, pour les supporters du VfB Stuttgart, où il sort d'une saison blanche (aucun but en treize matchs de Bundesliga) : en deux ans, ceux-ci n’auront que trop rarement entrevu son potentiel. Et un futur gros poisson, si l'on se souvient de cet exercice 2016-2017 où il avait cassé la baraque avec le FC Sion, séduisant quatrième de la Super League suisse cette année là. Un classement tenant autant aux perfs de l'ailier (15 pions en 34 matchs) qu’à celles de son avant-centre, un certain Moussa Konaté. Un homme dont la réussite amiénoise devrait inspirer Chadrac Akolo, qui a peut-être trouvé dans la Venise du Nord le terrain de jeu idéal pour se relancer. Et fait déjà apprécier, lors des entraînements, les qualités de vitesse et de percussion qui avaient convaincu Stuttgart de poser six millions pour l’attirer en Allemagne. Pas une bonne nouvelle pour les latéraux de Ligue 1.


    Le quiz


    En signant définitivement Sehrou Guirassy, Amiens a peut-être enfin mis la main sur l'homme qui remplacera, dans le coeur des supporters picards, David Suarez, sacré pitchichi de la Ligue 2 sous le maillot du Sporting en 2004 (17 buts). Depuis, faute de faire mieux que lui ou de trôner en haut du classement des buteurs de leur championnat, quatorze hommes ont terminé la saison avec le statut honorifique de goleador amiénois. Saurez-vous les retrouver ?



    Simon Butel
    Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
  • Modifié


    Dans cet article


    il y a 1 heure Paul-Georges Ntep débarque à Keyserispor 3 il y a 2 heures Shaun Wright-Phillips raccroche les crampons 2
    Partenaires
    MAILLOTS FOOT VINTAGE Tsugi Olive & Tom Gérez comme un pro votre équipe de sport amateur Un autre t-shirt de foot est possible