Une caméraUne caméra qui illustre les papiers contenant une vidéoPhylactèrePictogramme représentant un phylactère (bulle utilisée dans les bandes déssinées) servant à illsutrer les commentaires envoyés par les lecteursTrophéePictogramme représentant un trophée. Ce picto illustre la section résultats / classement de SOFOOT.com Logo FacebookIcone facebook faisant le lien avec la page Facebook de notre siteFlècheUne flèche servant à la navigation. Le sens de la flèche change en fonction du contexte où elle est utiliséeLogo Google +Lien vers notre page Google+Icone "Hamburger"Icone composé de trois lignes noires horizontales identiques, les unes au dessus des autres, servant à illustrer la notion de "menu".Logo, InstagramPetit appareil photo servant à lier vers notre page InstagramPouce vers le hautPictogramme représentant une main fermée en poing avec le pouce dressé vers le haut. Illustration de la notion de "like" des réseaux sociauxMoinsLe signe mathématique "moins" Appareil photoUn appareil photo qsui illustre les articles avec photoPlusLe signe mathématique "plus" LoupePictogramme représentant une loupe, illsutrant la notion de "recherche" sur le site.Répondre àUne flèche arrondie, pointant vers la gauche et servant à évoquer la réponse à un commentaireEtoileEtoile à 5 branches, illustrant la notion de "mise en favoris"Logo twitterPetit oiseau illustrant le lien vers notre compte Twitter
MATCHS 27 Résultats Classements Options
  1. //
  2. // 8es
  3. // Barcelone-Napoli

La double vie de Diego Demme : footballeur pro et e-sportif

Si Gennaro Gattuso a admis qu'il pouvait marquer Lionel Messi seulement sur la console de son fils, l'entraîneur du Napoli sait au fond de lui qu'il peut compter sur Diego Demme. Car l'international allemand est sa copie conforme, mais aussi et surtout parce qu'il est un spécialiste des manettes sans fil.

Modififié

Après avoir vaincu la Lazio lors de l’ultime journée de Serie A ce samedi, Gennaro Gattuso était dans l’obligation de se projeter vers le match retour de Ligue de champions contre le Barça. Interrogé en conférence de presse sur la façon dont il compte éradiquer Lionel Messi, le coach du Napoli a opté pour la carte de l’humour : « Je peux seulement marquer Messi dans mes rêves. Ou si je fais un match Naples-Barcelone sur la Playstation de mon fils. » Ça tombe bien, Ringhio peut compter sur Diego Demme, sentinelle tout terrain, aussi à l’aise crampons aux pieds que manette en main puisqu'il a fait partie de la section e-sport du RB Leipzig sur FIFA 20, avant de rejoindre le Napoli cet hiver, et de tenir en laisse le lutin argentin lors du nul au match aller en Campanie (1-1).

Notre-Demme de FIFA


Au moment de valider sa composition d’équipe sur son écran de télé, Demme se titularise toujours à son poste de prédilection. Devant la défense, prêt à aboyer comme un chien errant protégeant un os qu’il ne veut surtout pas partager. Manette en main, l’international allemand se transforme en DD31, alias choisi lorsqu'il a rejoint les rangs de la section e-sport du RB Leipzig en octobre 2019. Une opportunité qui lui a été proposée après une opposition face aux gamers de l’écurie allemande, notamment Cihan Yasarlar et Alex Czaplok. Interrogé sur la question par Kicker, le principal intéressé semble avoir été au niveau de ses futurs coéquipiers : « Je fais partie des meilleurs joueurs FIFA de l'équipe, avec Timo Werner et Marcel Halstenberg. Le club avait une place libre pour l'équipe de Bundesliga virtuelle et m'a demandé si j'étais prêt à faire partie de l'équipe e-sport. »


Quelques semaines après l’annonce du début de son aventure vidéoludique, Demme joue son premier match de Virtuelle Bundesliga. Malgré la présence de son coach Julian Nagelsmann, DD31 s’incline 2-0 contre le joueur de Cologne Michael Gherman alias Phenomeno, avec une expulsion de Yussuf Poulsen en fin de match. À première vue, l’écran et le gazon n’ont rien à voir l’un avec l’autre, ce que confirme le capitaine de Leipzig à l’époque : « Sur le vrai terrain, j'ai dix coéquipiers qui peuvent corriger mes erreurs. Sur le terrain virtuel, je suis seul, donc la pression que je me mets est plus forte, je dirais. » Mais en réalité, de nombreuses études montrent que la pratique des jeux vidéo peut favoriser le développement des capacités de concentration et de réaction des joueurs de football. D’ailleurs, fin 2016, le club d’Hoffenheim – alors entraîné par Nagelsmann – avait mis sur pied un programme d’entraînement à base de jeux vidéo. Une formation que n’a pas suivie Demme, ce qui ne l’a pas empêché de devenir un ratisseur de ballons incroyable.

Demme, à en perdre la raison


Si son expérience au sein de la section e-sport du RB Leipzig a pris fin lors de son départ cet hiver en Italie, moyennant un chèque de douze millions d’euros, Demme continue de matraquer ses gâchettes et son joystick. Sa signature aurait même donné des idées au Napoli, notamment concernant l’ouverture prochaine d'une section e-sport, aventure dans laquelle se sont déjà lancées la Juventus ou l’AS Roma. Mais Demme n’a pas rejoint le San Paolo pour les jeux vidéo. Non, ce fils d’immigré calabrais est venu pour l’amour du club napolitain, dont son père, Enzo Demme, est un fervent tifoso. Sa mère voulait l’appeler Fabio, comme l'aîné de la fratrie Cannavaro, mais c’est finalement Diego qui l’a emporté, en hommage à un certain Maradona. Sur le pré, le milieu de terrain de 28 ans n'a rien à voir avec l'idole argentine de son patriarche. En revanche, son jeu ressemble énormément à celui de Gattuso, qu’il admire depuis tout jeune. D’ailleurs, en 2017, après l’avoir sélectionné pour la première fois avec la Mannschaft (son unique sélection à ce jour), Joachim Löw n’avait pas hésité à le comparer à son futur coach au Napoli : « C'est un petit Gennaro Gattuso. C'est un joueur qui va volontiers au duel, qui est très fort physiquement et qui se place bien pour défendre. J'ai adoré le regarder. Il a pratiquement mangé l'adversaire dans les duels. »



La dalle, voilà qui caractérise à la perfection ce vegan qui adore dévorer les mollets et les tibias de ses adversaires. Milieu de terrain ambidextre toujours bien placé, Demme a déjà récolté six cartons jaunes en seulement quinze apparitions sous le maillot du Napoli en Serie A. Suffisant pour convaincre Ringhio d'en faire un rouage essentiel de son 4-3-3. Et pour cause, le petit Diego permet de stabiliser l'entrejeu napolitain, tout en laissant une plus grande plénitude offensive à Fabián Ruiz et Piotr Zieliński. Très certainement titulaire ce samedi face au FC Barcelone, et après un match aller où il a impressionné, Demme aura à nouveau la lourde tâche de contenir les assauts catalans, à commencer par les arabesques techniques de Lionel Messi. Mais avec Gattuso aux manettes, nul doute que l’international allemand saura les contenir. À moins qu'il y ait un problème de connexion ou de batterie.

Par Maxime Renaudet
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié


Dans cet article


Partenaires
MAILLOTS FOOT VINTAGE Foot.Fr : Boutique De Foot : Maillot, Survêtement, Chaussures, Ballons Tsugi Olive & Tom Pronostic Foot 100% Gratuits ! + de 100 Matchs analysés / semaine

Hier à 16:45 Lewandowski porte plainte contre son ex-agent 9
Partenaires
MAILLOTS FOOT VINTAGE Tsugi Olive & Tom Pronostic Foot 100% Gratuits ! + de 100 Matchs analysés / semaine Foot.Fr : Boutique De Foot : Maillot, Survêtement, Chaussures, Ballons
Hier à 12:30 L'entraînement en mode saumon de Carlisle United 7 Hier à 12:27 Pour ses 80 ans, Pelé dévoile une chanson avec Rodrigo y Gabriela 8
Hier à 09:32 Le Graët : « Avec Mediapro, l'inquiétude est grande » 54