Une caméraUne caméra qui illustre les papiers contenant une vidéoPhylactèrePictogramme représentant un phylactère (bulle utilisée dans les bandes déssinées) servant à illsutrer les commentaires envoyés par les lecteursTrophéePictogramme représentant un trophée. Ce picto illustre la section résultats / classement de SOFOOT.com Logo FacebookIcone facebook faisant le lien avec la page Facebook de notre siteFlècheUne flèche servant à la navigation. Le sens de la flèche change en fonction du contexte où elle est utiliséeLogo Google +Lien vers notre page Google+Icone "Hamburger"Icone composé de trois lignes noires horizontales identiques, les unes au dessus des autres, servant à illustrer la notion de "menu".Logo, InstagramPetit appareil photo servant à lier vers notre page InstagramPouce vers le hautPictogramme représentant une main fermée en poing avec le pouce dressé vers le haut. Illustration de la notion de "like" des réseaux sociauxMoinsLe signe mathématique "moins" Appareil photoUn appareil photo qsui illustre les articles avec photoPlusLe signe mathématique "plus" LoupePictogramme représentant une loupe, illsutrant la notion de "recherche" sur le site.Répondre àUne flèche arrondie, pointant vers la gauche et servant à évoquer la réponse à un commentaireEtoileEtoile à 5 branches, illustrant la notion de "mise en favoris"Logo twitterPetit oiseau illustrant le lien vers notre compte Twitter
MATCHS 8 Résultats Classements Options
  1. //
  2. // Fiorentina

La Dolce Vita de Franck Ribéry

Arrivé à Florence en fin de mercato, Franck Ribéry n'a pas mis bien longtemps à trouver ses marques en Italie. Le joueur, qui a inscrit ce week-end son premier but en Serie A, est déjà le détonateur d'une Fiorentina pourtant en difficulté.

Modififié
Il y a eu le 6 novembre 2004, date de son premier but en Ligue 1. C'était avec Metz, face à Toulouse. Puis il y a eu le 18 août 2007. Son premier but en Allemagne, face au Werder Brême. Entre-temps, il y avait eu aussi un but en Turquie, mais en Coupe, avec Galatasaray. Et puis, il y aura désormais le 22 septembre 2019. À la 65e minute d'un match valable pour la 4e journée de Serie A, face à l'Atalanta, Franck Ribéry reprend de volée, du gauche, un magnifique centre de Federico Chiesa, et inscrit là son premier but en Italie. Une réalisation loin d'être anodine, puisqu'elle permet à Ribéry de devenir, à 36 ans, le joueur étranger le plus âgé à marquer lors de sa saison inaugurale en Serie A. Et si la Fiorentina concèdera finalement un nul rocambolesque (2-2), qui la fait rester à la dernière place du classement, le constat personnel de Ribéry demeure intact : ses débuts italiens sont plus que réussis.

Courses, dribbles et bonnes passes


Ce premier chef-d'œuvre, salué par toute la presse italienne pour sa beauté et sa spontanéité, intervient un mois tout juste après la présentation en « stile americano » du joueur au stadio Artemio Franchi. C'était le 22 août, et quelque 10 000 personnes étaient alors venues lui souhaiter la bienvenue. Un accueil digne des plus grands, qui prouve à quel point son arrivée a été appréciée du côté de Florence.



Or, ses premiers matchs avec la Fiorentina prouvent aussi que Ribéry n'est absolument pas venu là pour se la couler douce. Au contraire. Francky est déjà dans une forme physique étincelante. Face à l'Atalanta, ce dimanche, il a multiplié les courses (quel sprint pour aller marquer après plus d'une heure de jeu !), les dribbles et les bonnes passes. Une semaine auparavant, il avait été élu homme du match lors du 0-0 face à la Juventus, alors qu'un certain Cristiano Ronaldo était sur la pelouse. L'effet Ribéry est tel que, le jour de la réception de l'ennemi turinois, les maillots viola floqués Ribéry étaient en rupture de stock aux abords du stade.

Un petit cocon


Si la mayonnaise a si bien pris, c'est peut-être parce que tous les bons ingrédients ont été mis dans la recette. Après neuf années au Bayern, le Français avait besoin d'un nouveau challenge. Beaucoup l'imaginaient partir en Chine, ou dans une autre destination exotique de ce genre. Il a alors pris tout le monde à contre-pied, d'un joli crochet extérieur, en décidant de venir à Florence. « Ce choix de la Fiorentina, je l'ai fait avec ma femme et pour mes cinq enfants. Il réunissait tout ce que je désirais à ce moment de ma carrière. Je veux tous les voir grandir et avoir encore un vrai challenge sportif. Il était impossible de partir tout seul très loin même pour un paquet d'argent » , a-t-il confié dans un grand entretien accordé à L'Équipe. Ribéry a ainsi débarqué en Toscane, où il a immédiatement reçu une grande vague d'amour. 400 tifosi sont venus l'accueillir à l'aéroport, et les médias italiens, d'ordinaire partagés, se sont tous mis d'accord pour dire que son arrivée était très positive pour la Serie A.


Ajoutez à cela des dirigeants et des coéquipiers qui ont fait le forcing pour sa venue, et vous obtenez un Francky déjà dans un petit cocon. « Le président Joe Barone a pesé dans les tractations, comme le directeur sportif Daniele Pradè, affirme-t-il, toujours à L'Équipe. Lui a vite compris que ma femme aurait un rôle capital dans la décision. Il l'a d'ailleurs fait applaudir lors de ma présentation au public. (...) Le vestiaire est aussi fantastique. Certains joueurs m'ont vu arriver avec de gros yeux. Mais ils ont vite vu que j'étais quelqu'un de très simple, abordable et qui aimait déconner. Ils ont tous joué un rôle important dans ma venue. »

La Fiorentina dans le dur


Or, c'est une constante depuis le début de sa carrière : un Ribéry bien dans sa tête, c'est un Ribéry bien dans ses crampons. Et cela s'est vu dès ses premières foulées, lors du dernier quart d'heure du match contre Naples, à la première journée. Après les premières prestations convaincantes et le premier but, Ribéry va désormais devoir aider sa troupe à aller chercher la première victoire. Car c'est aussi l'une des raisons de sa venue : «  J'ai signé deux ans à la Fiorentina pour apporter mon expérience, aider les jeunes et être décisif. (...) J'ai plus de trente-six ans, mais je veux toujours gagner. Je ne joue pas au ballon pour la gloriole » , martèle-t-il.



C'est peu dire que la Fiorentina est dans le dur. La stat est hallucinante : depuis son retour sur le banc florentin le 14 avril dernier, Vincenzo Montella n'a toujours pas gagné le moindre match en Serie A. Une série folle de 11 matchs sans victoire (4 nuls, 7 défaites), qui aurait donc pu prendre fin ce dimanche, sur un but de Franck Ribéry. Le symbole aurait été beau, certes, mais il faudra encore patienter un peu. Heureusement, un Fiorentina-Sampdoria est prévu dès ce mercredi. Avec, en tête d'affiche, un beau duel de joueurs de 36 ans qui en ont encore sous la semelle : Ribéry vs Quagliarella. Tout un programme.

Par Éric Maggiori Propos de Franck Ribéry tirés de L'Équipe
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié


Dans cet article


Partenaires
Foot.Fr : Boutique De Foot : Maillot, Survêtement, Chaussures, Ballons Gérez comme un pro votre équipe de sport amateur MAILLOTS FOOT VINTAGE Tsugi Un autre t-shirt de foot est possible Olive & Tom

Hier à 10:48 Viens mater PSG-OM lors d’une projection So Foot inédite 10
Hier à 19:00 Le récap de la #SOFOOTLIGUE Hier à 18:15 Un maillot contre le racisme dans FIFA 20 18
Hier à 17:33 Au Mexique, un match perturbé par une bagarre générale dans les tribunes 8 Hier à 16:11 Les anciens footballeurs seraient plus susceptibles de mourir de démence 32 Hier à 16:04 Le jour où Antoine Griezmann s'est fait bannir de FIFA 54 Hier à 15:24 Un club brésilien présente un maillot taché de mazout pour sensibiliser 13
Partenaires
Foot.Fr : Boutique De Foot : Maillot, Survêtement, Chaussures, Ballons Gérez comme un pro votre équipe de sport amateur Un autre t-shirt de foot est possible Tsugi MAILLOTS FOOT VINTAGE Olive & Tom
Hier à 09:16 Un derby de Los Angeles en demi-finales de la Conférence Ouest en MLS 10