Une caméraUne caméra qui illustre les papiers contenant une vidéoPhylactèrePictogramme représentant un phylactère (bulle utilisée dans les bandes déssinées) servant à illsutrer les commentaires envoyés par les lecteursTrophéePictogramme représentant un trophée. Ce picto illustre la section résultats / classement de SOFOOT.com Logo FacebookIcone facebook faisant le lien avec la page Facebook de notre siteFlècheUne flèche servant à la navigation. Le sens de la flèche change en fonction du contexte où elle est utiliséeLogo Google +Lien vers notre page Google+Icone "Hamburger"Icone composé de trois lignes noires horizontales identiques, les unes au dessus des autres, servant à illustrer la notion de "menu".Logo, InstagramPetit appareil photo servant à lier vers notre page InstagramPouce vers le hautPictogramme représentant une main fermée en poing avec le pouce dressé vers le haut. Illustration de la notion de "like" des réseaux sociauxMoinsLe signe mathématique "moins" Appareil photoUn appareil photo qsui illustre les articles avec photoPlusLe signe mathématique "plus" LoupePictogramme représentant une loupe, illsutrant la notion de "recherche" sur le site.Répondre àUne flèche arrondie, pointant vers la gauche et servant à évoquer la réponse à un commentaireEtoileEtoile à 5 branches, illustrant la notion de "mise en favoris"Logo twitterPetit oiseau illustrant le lien vers notre compte Twitter
MATCHS 3 Résultats Classements Options
  1. //
  2. // Groupe F

La déception de l'Inter fait le bonheur de Dortmund

Battue à domicile par une équipe bis du Barça (1-2), l'Inter échoue comme l'année dernière aux portes des 8e de finale. De son côté, le Borussia Dortmund prend la deuxième place du groupe après sa victoire étriquée contre le Slavia Prague (2-1).

Modififié

Inter 1-2 FC Barcelone

Buts : Lukaku (44e) pour l'Inter // Carlés Pérez (23e) et Fati (87e) pour le Barça

Pour l’Inter, c'est une finale, avec la qualification au bout en cas de victoire. Sauf que le Barça vient à Milan avec une équipe bis, comme on mettrait un jogging à un mariage. Le duel à distance entre l’Inter et Dortmund, Ernesto Valverde n’en a que faire : il sait que son équipe est déjà assurée de la première place de la poule. Privé de Dembélé, Alba et Arthur sur blessure, le coach de l’équipe barcelonaise a laissé Messi à la maison et Suárez sur le banc ; titularisant seulement quatre joueurs qui ont commencé la rencontre face à Majorque samedi dernier (victoire 5-2). Et l’on se dit que l’Inter, même privée de nombreux milieux de terrain (Asamoah, Barella, Gagliardini, Sensi), a une autoroute vers les 8es de finale... Faux !

C’est Carlés Pérez qui ouvre le score pour les Catalans (0-1, 25e). Un but à bout portant délivré par Arturo Vidal après une diagonale absolument lumineuse adressée par Antoine Griezmann dans les pieds du Chilien. Et l’Inter, qui avait dominé le début de match, se met à douter. Tout le stade Giuseppe Meazza retient son souffle quand, à la réception d’un corner, Clément Lenglet se retrouve seul, face au but, avec la balle de break au bout du pied. Mais le Français dévisse. Ouf ! Qui va en profiter pour remettre les Nerazzurri à égalité juste avant la pause ? Le duo Lautaro/Lukaku, bien sûr. L’Argentin s’arrache pour récupérer une longue ouverture, il protège le cuir dos au but et le remet dans la course du Belge qui allume les cages - un tir bien aidé par la déviation d’Umtiti (1-1, 44e).

Sauf qu’au-delà du duo Lautaro/Lukaku, le collectif interiste n’est pas convaincant. Dans la lignée du dernier match face à la Roma (0-0), l’équipe d’Antonio Conte peine à construire le jeu... et s’en remet au talent individuel de ses attaquants. L’occasion de passer devant surgit à l’heure de jeu : Lukaku récupère le cuir dans les pieds de Todibo et se retrouve face à Neto, mais le gardien barcelonais remporte son duel. Lautaro pense délivrer les siens en renard sur un centre de Godín, mais il y a hors-jeu. Encore une fausse joie pour lui quand l’arbitre assistant lève son drapeau après un cafouillage dans la surface. Le temps presse, l’Inter qui doit marquer prend tous les risques et se fait finalement contrer. Si Carlés Pérez bouffe la feuille, Ansu Fati le remplace et tue les derniers espoirs italiens (1-2, 87e) du haut de ses 17 ans. Comme la saison dernière, l'Inter échoue aux portes des 8es de finale et se retrouve reversée en Ligue Europa.


Inter (3-5-2) : Handanovič - Godín, De Vrij, Škriniar - D’Ambrosio (Politano, 75e), Borja Valero (Esposito, 77e), Brozović, Vecino, Biraghi (Lazaro, 69e) - Lukaku, Lautaro. Entraîneur : Antonio Conte.

FC Barcelone (3-4-3) : Neto - Todibo, Lenglet, Umtiti - Wagué, Rakitić (De Jong, 63e), Vidal, Junior Firpo - Carlés Pérez (Fati, 85e), Griezmann (Suárez, 62e), Aleña. Entraîneur : Ernesto Valverde.



Borussia Dortmund 2-1 Slavia Prague

Buts : Sancho (10e) et Brandt (61e) pour le BvB // Soucek (43e) pour le Slavia
Expulsion : Julian Weigl (77e)


En l'espace d'une minute, Lucien Favre a vu le Mur jaune s'effondrer. On joue la 43e à Dortmund, et sur une passe décisive (de la poitrine s'il vous plaît) de Milan Škoda, Tomáš Souček égalise à 1-1 (43e) en faveur du Slavia. Dans le même temps, à Milan, Romelu Lukaku égalise pour l'Inter face au Barça. À la pause, le Borussia est virtuellement éliminé. Pourtant, Jordan Sancho avait rapidement ouvert le score au terme d'une action d'école (10e). Si les Allemands n'ont pas leur destin en main, ils se donnent les moyens d'espérer quand Julian Brandt trouve un trou de souris pour redonner l'avantage à son équipe (61e). Dortmund va finir le match à 10 contre 11 après le deuxième jaune infligé à Julian Weigl, pour une intervention par derrière. Victoire tout sauf facile du Borussia face au Slavia qui aura poussé jusqu'au bout pour égaliser. Au coup de sifflet final, Lucien Favre et les siens peuvent exulter en apprenant la défaite de l'Inter.

Borussia Dortmund (3-4-3) : Bürki - Akanji, Hummels, Zagadou - Hakimi (Balerdi, 83e), Weigl, Brandt, Guerreiro - T.Hazard (Piszczek, 82e), Sancho (Dahoud, 87e), Reus. Entraîneur : Lucien Favre.

Slavia Prague (4-2-3-1) : Kolář - Coufal, Kudela, Takacs (Husbauer, 83e), Boril - Sevcik, Soucek - Masopust (Traoré, 72e), Stanciu, Olayinka - Škoda (Yusuf, 65e). Entraîneur : Jindrich Trpisovsky.




Classement du groupe F :
1. FC Barcelone 14 pts (+5)
2. Borussia Dortmund 10 pts (0)
3. Inter 7 pts (+1)
4. Slavia Prague 2 pts (-6)


  • Résultats et classement de la Ligue des champions

    Par Florian Lefèvre
    Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
  • Modifié


    Dans cet article


    Partenaires
    MAILLOTS FOOT VINTAGE Olive & Tom Foot.Fr : Boutique De Foot : Maillot, Survêtement, Chaussures, Ballons Tsugi Un autre t-shirt de foot est possible Gérez comme un pro votre équipe de sport amateur

    Hier à 13:58 EuroMillions : 100 millions d'€ à gagner + 1 millionnaire garanti ce vendredi Hier à 20:37 Véronique Rabiot : « Monsieur Le Graët est un menteur »
    Hier à 16:33 Ne laissez pas filer les derniers tirages photo So Foot de janvier ! 6
    Partenaires
    MAILLOTS FOOT VINTAGE Foot.Fr : Boutique De Foot : Maillot, Survêtement, Chaussures, Ballons Tsugi Olive & Tom Un autre t-shirt de foot est possible Gérez comme un pro votre équipe de sport amateur
    Hier à 09:47 L'UEFA aurait truqué son équipe type 2019 119
    À lire ensuite
    Mauro de Rosario