Une caméraUne caméra qui illustre les papiers contenant une vidéo PhylactèrePictogramme représentant un phylactère (bulle utilisée dans les bandes déssinées) servant à illsutrer les commentaires envoyés par les lecteursTrophéePictogramme représentant un trophée. Ce picto illustre la section résultats / classement de SOFOOT.com Logo FacebookIcone facebook faisant le lien avec la page Facebook de notre siteFlècheUne flèche servant à la navigation. Le sens de la flèche change en fonction du contexte où elle est utiliséeLogo Google +Lien vers notre page Google+Icone "Hamburger"Icone composé de trois lignes noires horizontales identiques, les unes au dessus des autres, servant à illustrer la notion de "menu".Logo, InstagramPetit appareil photo servant à lier vers notre page InstagramPouce vers le hautPictogramme représentant une main fermée en poing avec le pouce dressé vers le haut. Illustration de la notion de "like" des réseaux sociauxMoinsLe signe mathématique "moins" Appareil photoUn appareil photo qsui illustre les articles avec photoPlusLe signe mathématique "plus" LoupePictogramme représentant une loupe, illsutrant la notion de "recherche" sur le site.Répondre àUne flèche arrondie, pointant vers la gauche et servant à évoquer la réponse à un commentaireEtoileEtoile à 5 branches, illustrant la notion de "mise en favoris"Logo twitterPetit oiseau illustrant le lien vers notre compte Twitter
MATCHS 44 Résultats Classements Options
  1. //
  2. // Disparition de Henri Michel

La Côte d'Ivoire pleure Henri Michel

La France du football n'est pas la seule à pleurer Henri Michel. En Côte d'Ivoire, personne n'a oublié « le meilleur sélectionneur de l'histoire des Éléphants » , le premier à qualifier l'équipe nationale pour un Mondial, en 2006. Reportage à Abidjan, des quartiers populaires à la Fédération ivoirienne de football.

Modififié
« Oh ! Henri Michel est mort... » La nouvelle rafraîchit d'un coup l'ambiance en terrasse du Denco & compagnie, petit bar-restaurant situé dans le quartier très animé de Yopougon. Ici, les soirs de Ligue des champions, toutes les télévisions sont branchées sur Canal +. Et là, en préambule de Liverpool-Roma, mardi 24 avril, Hervé Mathoux vient d'annoncer le décès de l'ancien sélectionneur des Bleus. La nécrologie de la chaîne cryptée rappelle notamment son parcours de joueur du FC Nantes et de boss de l’équipe de France. Au Denco & compagnie, on s'empresse d'ajouter : « C'est le premier à nous avoir qualifiés à la Coupe du monde !  » C'était en 2006. On était encore aux débuts de la génération Drogba. Fabrice, serveur du restaurant, se souvient : « Tout le monde était scotché à la TV le jour de la qualification. Il fallait voir l'ambiance à Yopougon. Henri Michel a fédéré tout le monde. C'est grâce à lui qu'on est allés en Allemagne. »


Quelques mois auparavant, Henri Michel avait conduit les Éléphants en finale de la Coupe d'Afrique des nations face à l'Égypte, pour une cruelle défaite aux tirs au but. Pas de titre donc, mais à en croire Soro Dogmimé, « Henri a laissé une marque » . Ce chauffeur de taxi appelle systématiquement l'ancienne gloire nantaise par son prénom. « Il est celui qui a rendu possible la réussite du foot ivoirien. Henri a imposé la cohésion d'équipe et un bon jeu » , poursuit le trentenaire, qui se souvient avoir entendu parler d'Henri Michel « depuis tout petit » .


Il faut dire que l'élégant milieu reconverti entraîneur en 1982 a mis le cap sur l'Afrique dès 1994, prenant les rênes du Cameroun. Puis du Maroc (1995-2000), de la Tunisie (2001-2002) avant la Côte d'Ivoire, où il débarque en 2004 alors que la sélection est en mal de résultats. Il se met les supporters dans la poche par son discours, qui excite la fibre patriotique. Soro Dogmimé raconte : « Il disait aux joueurs : "Oubliez les querelles. Entendez-vous entre vous. On est là pour la nation, pour le football." »


L'Afrique lui allait comme un gant

Le genre de message pas évident à faire passer dans le foot de haut niveau, surtout face à « de fortes têtes, glisse un membre de la Fédération ivoirienne de football (FIF). En poste depuis 2002, il garde de très bon souvenirs de l'ère Michel. C'était un ancien joueur. Il était crédible quand il parlait au groupe. À vrai dire, il avait une grande aura. C'était un seigneur, très respecté. » Contrairement, plus tard, au Suédois Sven-Göran Eriksson ou récemment au Belge Marc Wilmots, Henri Michel s'intègre bien à son nouvel environnement. Il connaît l'Afrique et le foot africain. Humainement, le courant passe. Au siège de la FIF, on dépeint « un mec bien, courtois, très sympathique » . David Akapéo, un employé de la Fédération, avance même que Henri Michel « donnait de l'argent aux nécessiteux autour de la fédé » .


Au détour d'un couloir du troisième étage, l'ancien manager des Éléphants pose, avec son équipe, aux côtés de l'ancien président de la République Laurent Gbagbo. Rétrospective : automne 2005, la Côte d'Ivoire joue sa qualification pour le Mondial allemand au Soudan. Un des membres de la délégation témoigne : « Henri Michel a demandé aux joueurs de gagner le match pour garder leur destin en main » , et ainsi ne pas dépendre du Cameroun, qui dans le même temps recevait l'Égypte. « Comme d'habitude, il a donné calmement ses consignes, comme d'habitude, il était très rigoureux, et comme d'habitude, il a mâché son chewing-gum pendant tout le match (Rires.) »


Loin de Khartoum, la capitale soudanaise, les Ivoiriens peuvent seulement regarder... Cameroun-Égypte ! « Notre match n'était pas diffusé, se souvient l'employé de la Fédération, qui a préféré garder l'anonymat. On était collé au poste de radio. » Les coéquipiers de Bonaventure Kalou s'imposent 3-1, tandis que le Cameroun est accroché 1-1. « Les gens se sont massés devant la FIF. J'ai dit aux vigiles de les laisser entrer dans la cour, car ils allaient tout casser. C'était la folie » , se marre le bonhomme. Son collègue David Akapéo tapote sur une grosse télévision. « C'est la télé du bureau d'Henri Michel. On a appris la qualification en la regardant. Elle fait partie de la légende ! » La sélection et son entraîneur sont accueillis en héros à Abidjan. Laurent Gbagbo reçoit toute la troupe au palais présidentiel. « Dans la rue, les gens se prosternaient devant Henri Michel.  »

« On trinquait avec des pintes grandes comme ça »


Le natif d'Aix-en-Provence a gagné la reconnaissance de tout un pays, celle qui lui a manqué en France au terme de son mandat de sélectionneur, en 1990. Lui qui avait pourtant décroché la médaille d'or olympique à Los Angeles en 1984, remporté la Coupe intercontinentale en 1985 et hissé les Bleus en demi-finales du mondial mexicain, en 1986. L'employé de la Fédération confirme : « On sentait une petite mélancolie dans son regard quand il évoquait cette période. Je crois qu'il a vraiment souffert de ce manque de reconnaissance dans son pays. »


Henri Michel semblait en tout cas s'épanouir pleinement en Côte d'Ivoire. « C'était un bon vivant, sourit l'employé de la FIF. Je ne peux pas tout dire, mais peut-être parfois un peu trop bon vivant. » En Allemagne, pendant le Mondial, le patron des Éléphants aurait ainsi été un des premiers à trouver le bar le plus proche de l'hôtel. « On trinquait avec des pintes grandes comme ça » , mime notre témoin par de grands gestes des bras. Sur le terrain, les Ivoiriens de Kolo Touré, Yaya Touré, Bakary Koné ou encore Didier Drogba s'inclinent de peu face à l'Argentine et aux Pays-Bas, 2-1 à chaque fois. La victoire 3-2 face à la Serbie (doublé d'Aruna Dindane) restera gravée dans l'histoire du foot ivoirien et la mémoire des supporters. Et même si le nom d'Henri Michel n'évoque aujourd'hui pas grand-chose aux plus jeunes, le chauffeur de taxi Soro Dogmimé en est persuadé : « Si on le pouvait, la moitié du pays irait à son enterrement. La Côte d'Ivoire aussi est en deuil. »

Par Esteban Pinel, à Abidjan
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié


Dans cet article


Hier à 16:11 Premier League : le mercato estival fermera encore plus tôt 4

Le Kiosque SO PRESS

Hier à 14:25 Ronaldo se balade en trottinette électrique et risque une amende 29
Partenaires
Un autre t-shirt de foot est possible Olive & Tom Gérez comme un pro votre équipe de sport amateur MAILLOTS FOOT VINTAGE Tsugi
Hier à 11:53 Le but pas vraiment fair-play d'une joueuse ouzbèke 31