Advertisement Une caméraUne caméra qui illustre les papiers contenant une vidéo PhylactèrePictogramme représentant un phylactère (bulle utilisée dans les bandes déssinées) servant à illsutrer les commentaires envoyés par les lecteursTrophéePictogramme représentant un trophée. Ce picto illustre la section résultats / classement de SOFOOT.com Logo FacebookIcone facebook faisant le lien avec la page Facebook de notre siteFlècheUne flèche servant à la navigation. Le sens de la flèche change en fonction du contexte où elle est utiliséeLogo Google +Lien vers notre page Google+Icone "Hamburger"Icone composé de trois lignes noires horizontales identiques, les unes au dessus des autres, servant à illustrer la notion de "menu".Logo, InstagramPetit appareil photo servant à lier vers notre page InstagramPouce vers le hautPictogramme représentant une main fermée en poing avec le pouce dressé vers le haut. Illustration de la notion de "like" des réseaux sociauxMoinsLe signe mathématique "moins" Appareil photoUn appareil photo qsui illustre les articles avec photoPlusLe signe mathématique "plus" LoupePictogramme représentant une loupe, illsutrant la notion de "recherche" sur le site.Répondre àUne flèche arrondie, pointant vers la gauche et servant à évoquer la réponse à un commentaireEtoileEtoile à 5 branches, illustrant la notion de "mise en favoris"Logo twitterPetit oiseau illustrant le lien vers notre compte Twitter
MATCHS 23 Résultats Classements Options
  1. // Coupe du monde 2014
  2. // Groupe B
  3. // Colombie/Côte d'Ivoire (2-1)

La Colombie cote en hausse

À Brasilia, la Colombie fait un pas de géant vers une qualification en huitièmes de finale. Dans le choc du groupe C face à la Côte d'Ivoire, les Sud-Américains s'imposent (2-1) au terme d'un match à la fin bien folle.

Modififié

Colombie - Côte d'Ivoire
(2-1)
J. Rodríguez (64'), J. Quintero (70') pour Colombie , Gervinho (74') pour Côte d'Ivoire.


Il y a eu soixante minutes de bataille tactique et physique. Bataille ouverte et plaisante certes, mais pauvre en occasions. Et puis il y a eu une dernière demi-heure beaucoup plus folle avec des contres à 100 à l'heure, des débordements monstrueux et des buts. Deux d'un côté, un seul de l'autre. Colombie et Côte d'Ivoire ayant chacune réussi son entrée dans la compétition, le calcul était très simple : le gagnant fait un très grand pas vers les huitièmes de finale (en attendant même l'autre match du groupe pour une éventuelle qualif). Et à ce petit jeu-là, c'est donc la Colombie qui a été la meilleure. Enfin, la plus réaliste.

Les larmes de Serey Dié

Sabri Lamouchi est bien décidé à faire de Didier Drogba son joker de luxe. Comme face au Japon, l'ex-idole du Vélodrome prend place sur le banc au coup d'envoi. Le joueur du FC Bâle Serey Dié, lui, est bien présent sur la pelouse et nul doute que ses larmes pendant l'hymne feront le tour du monde. Voilà pour la séquence émotion. Pour ce qui est du terrain, très léger avantage à la Colombie dans une première période pauvre en occasions mais rythmée. Un énorme raté de Gutiérrez seul face au but et quelques contre-attaques chaudes mais mal négociées, c'est tout ce qu'on a pu se mettre sous le dent côté Cafeteros. Car en face, la Côte d'Ivoire remporte la bataille physique. Yaya Touré et sa bande gagnent tous leurs duels ou presque au milieu de terrain, muselant bien James Rodríguez et Teo Gutiérrez, si bons face à la Grèce. Seule la mobylette Cuadrado parvient à faire plus ou moins ce qu'elle veut quand elle veut dans la défense ivoirienne. D'un côté comme de l'autre, il y a de l'envie, il y a des idées, mais il y a surtout pas mal de déchets.

Cuadrado, Aurier, Gervinho... Profession : briseurs de reins

Si les Éléphants quadrillent bien au milieu, devant c'est une autre histoire. Max Gradel et Gervinho tentent beaucoup et ratent autant, quand Yaya Touré ne peut pas faire cinq mètres sans avoir deux ou trois joueurs de José Peckerman accrochés à son short. Et lorsque le Mancunien est enfin libre pour régaler, c'est le ciseau retourné de Wilfried Bony qui passe au travers. Dans le dur, la Colombie peut compter sur Cuadrado pour relever la tête. Sur un corner de l'excellent ailier de la Fiorentina, James Rodríguez sort de nulle part pour propulser un coup de boule sous la barre de Barry Copa (64e) et débloquer une partie bien indécise. Décisif, Cuadrado aurait pu l'être quelques minutes plus tôt lorsqu'il avait mystifié Boka sur une série de passements de jambe, puis enchaîné une frappe puissante sur le poteau dans un angle impossible. Qu'importe, puisqu'à vingt minutes du terme, Teo Gutiérrez profite d'une erreur de Didier Zokora pour doubler la mise (70e) d'un plat du pied gauche. L'affaire est pliée ? Pas vraiment. Dans son pur style, Gervinho slalome dans la surface colombienne et relance les Éléphants d'une frappe puissante au premier poteau (73e). La suite n'est qu'une succession de débordements – surtout de Serge Aurier, monstrueux -, de centres et de frappes ivoiriennes qui ne feront pas mouche. Cette fois-ci, Didier Drogba n'a pas permis à son équipe de revenir. Tout se jouera face à la Grèce.

Par Thomas Porlon
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié



Partenaires
Tsugi Gérez comme un pro votre équipe de sport amateur Un autre t-shirt de foot est possible Olive & Tom Podcast Football Recall MAILLOTS FOOT VINTAGE
Hier à 11:08 Rooney, héros de la 95e minute 17 Hier à 10:21 Record de buts en Ligue 1 pour une première journée 26 dimanche 12 août La célébration musclée de Jürgen Klopp 8 dimanche 12 août La plaque de Courtois saccagée au stade de l'Atlético 64 dimanche 12 août Le boulet de canon de Peterson qui assomme l'Ajax 1