Une caméraUne caméra qui illustre les papiers contenant une vidéoPhylactèrePictogramme représentant un phylactère (bulle utilisée dans les bandes déssinées) servant à illsutrer les commentaires envoyés par les lecteursTrophéePictogramme représentant un trophée. Ce picto illustre la section résultats / classement de SOFOOT.com Logo FacebookIcone facebook faisant le lien avec la page Facebook de notre siteFlècheUne flèche servant à la navigation. Le sens de la flèche change en fonction du contexte où elle est utiliséeLogo Google +Lien vers notre page Google+Icone "Hamburger"Icone composé de trois lignes noires horizontales identiques, les unes au dessus des autres, servant à illustrer la notion de "menu".Logo, InstagramPetit appareil photo servant à lier vers notre page InstagramPouce vers le hautPictogramme représentant une main fermée en poing avec le pouce dressé vers le haut. Illustration de la notion de "like" des réseaux sociauxMoinsLe signe mathématique "moins" Appareil photoUn appareil photo qsui illustre les articles avec photoPlusLe signe mathématique "plus" LoupePictogramme représentant une loupe, illsutrant la notion de "recherche" sur le site.Répondre àUne flèche arrondie, pointant vers la gauche et servant à évoquer la réponse à un commentaireEtoileEtoile à 5 branches, illustrant la notion de "mise en favoris"Logo twitterPetit oiseau illustrant le lien vers notre compte Twitter
MATCHS 8 Résultats Classements Options
  1. //
  2. //
  3. // Multiplex

La Buli à la folie

Enfin une dernière journée de Bundesliga avec du suspense pour la course au titre ! Avec deux points d’avance sur le Borussia Dortmund, le Bayern peut trembler, mais n’a besoin que d’un nul contre l’Eintracht Francfort, samedi à 15h30, pour assurer son 29e sacre. Un peu plus bas, Mönchengladbach, Leverkusen et Francfort se tiennent dans un mouchoir de poche pour grappiller le dernier ticket pour la Ligue des champions. Et même le 9e, le Werder Brême, a encore la Ligue Europa en ligne de mire.

Modififié

  • Bayern et Borussia : l'ultime combat

  • Quoi, le Bayern n’est pas encore champion ? Eh bien non, une fois n’est pas coutume. Cela faisait pourtant six saisons que le Rekordmeister avait largement Bundesliga gagnée à ce stade de la saison (avec au minimum dix points d’avance sur le deuxième finalement). Mais en cette cuvée 2018-2019, l’ogre bavarois a trouvé à qui parler en la personne du Borussia Dortmund, qui peut encore coiffer son meilleur ennemi sur le fil. Pour ça, il faudra absolument battre à l’extérieur le Borussia Mönchengladbach, 4e, et espérer que le Bayern perde à domicile face à l’Eintracht Francfort. Pas vraiment une sinécure.


    Une tâche d’autant plus ardue que les Fohlen de Dieter Hecking doivent impérativement faire un résultat pour sécuriser leur strapontin pour la Ligue des champions. Néanmoins, le boss de Dortmund Lucien Favre, qui avait déclaré il y a quelques semaines que la « course au titre était terminée » , a déclaré exactement l’inverse en conférence de presse ce vendredi : « La course au titre est ouverte jusqu'à la fin, tout est possible. » Avec un vrai motif d’espoir pour les Schwarz-Gelben : 'Gladbach n’a plus gagné à domicile depuis... le 26 janvier.


    Du côté du Bayern, la sérénité est davantage de mise. Les partenaires de Kingsley Coman n’ont besoin que d’un point pour sécuriser le trophée, à la faveur d’une meilleure différence de buts que Dortmund (+52 contre +35). De plus, les champions en titre reçoivent un Francfort à bout de souffle, éreinté par son beau parcours en Ligue Europa (demi-finale). Pour preuve, les Adler restent sur une terrible série de deux points sur leurs cinq derniers matchs de Buli. Ce qui n’a pas empêché leur entraîneur Adi Hütter de déclarer la guerre aux Bavarois. « Ça va être une belle bataille. On devra encore repousser nos limites, et je suis optimiste sur le fait qu’on y parvienne » , a soufflé l’Autrichien en conférence de presse.


    Et pour cause : l’Eintracht joue lui aussi très gros samedi, avec trois issues possibles : la Ligue des champions, la Ligue Europa ou... rien. Avec tant à perdre, Adi Hütter a reconnu qu’il viserait avant tout le match nul à Munich : « On a besoin d’un point pour nous qualifier pour l’Europe. » Pas très sympa pour Dortmund. Les retrouvailles avec l’ancien entraîneur Niko Kovač, arrivé au Bayern l’été dernier, pourraient l’être encore moins.


  • Quatrième place qualificative pour la C1 cherche preneur

  • Le Bayern, Dortmund et le RB Leipzig étant déjà qualifiés pour la C1, il reste seulement un ticket à gratter pour... quatre prétendants. Pour l’instant, c’est le Borussia Mönchengladbach (55 points) qui mène la danse devant le Bayer Leverkusen (5e, 55 points), à la faveur d’un goal average légèrement supérieur (+15 contre +13). Méfiance : Francfort (6e, 54 points) pointe juste derrière et profitera du moindre faux pas. Septième avec 52 points et une différence de buts faiblarde (+5), Wolfsburg part de plus loin. Avantage Leverkusen, quatre victoires sur ses cinq derniers matchs, et qui se déplace chez un Hertha Berlin qui n’a plus rien à jouer.


  • La Ligue Europa dans tous ses états

  • Virtuellement, ce sont le Leverkusen de Kai Havertz et le Francfort de Luka Jović qui disputeront la phase de groupes de Ligue Europa la saison prochaine. Mais Wolfsburg, virtuellement qualifié pour les barrages de la compétition, n’a pas dit son dernier mot. Irrésistible à domicile, le VfL reçoit un Augsburg déjà sauvé : gros carton en vue et euphorie européenne pour finir ? Cependant, le chasseur est également dans la peau du chassé puisque, derrière lui, Hoffenheim (8e, 51 points) et le Werder Brême (9e, 50 points) montrent les crocs pour arracher la septième place. Le TSG 1899 et les Werderaner croiseront, eux aussi, le fer avec des équipes en roue libre (respectivement à Mayence et contre Leipzig).




  • Pavard et Stuttgart barragistes

  • La messe est dite pour les lanternes rouges Nuremberg et Hanovre, déjà relégués depuis quelque temps. Quant au Stuttgart de Benjamin Pavard, barragiste, il se prépare déjà mentalement à sa confrontation de la peur, sans connaître l’identité de son futur bourreau ou victime. Cela se jouera entre Paderborn (2e de 2. Bundesliga) et l’Union Berlin (3e à un point).


    Schalke 04, de son côté, cherchera à éviter l’humiliation de finir derrière des équipes comme Augsbourg et Fribourg. Enfin, plusieurs clubs de Buli chercheront à garantir de beaux adieux à leur entraîneur, d'Hoffenheim (Julian Nagelsmann) à Mönchengladbach (Dieter Hecking) en passant par le Hertha Berlin (Pál Dárdai).

    Par Douglas de Graaf
    Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
    Modifié


    Dans cet article


    Partenaires
    MAILLOTS FOOT VINTAGE Olive & Tom Un autre t-shirt de foot est possible Tsugi Foot.Fr : Boutique De Foot : Maillot, Survêtement, Chaussures, Ballons Gérez comme un pro votre équipe de sport amateur