Une caméraUne caméra qui illustre les papiers contenant une vidéoPhylactèrePictogramme représentant un phylactère (bulle utilisée dans les bandes déssinées) servant à illsutrer les commentaires envoyés par les lecteursTrophéePictogramme représentant un trophée. Ce picto illustre la section résultats / classement de SOFOOT.com Logo FacebookIcone facebook faisant le lien avec la page Facebook de notre siteFlècheUne flèche servant à la navigation. Le sens de la flèche change en fonction du contexte où elle est utiliséeLogo Google +Lien vers notre page Google+Icone "Hamburger"Icone composé de trois lignes noires horizontales identiques, les unes au dessus des autres, servant à illustrer la notion de "menu".Logo, InstagramPetit appareil photo servant à lier vers notre page InstagramPouce vers le hautPictogramme représentant une main fermée en poing avec le pouce dressé vers le haut. Illustration de la notion de "like" des réseaux sociauxMoinsLe signe mathématique "moins" Appareil photoUn appareil photo qsui illustre les articles avec photoPlusLe signe mathématique "plus" LoupePictogramme représentant une loupe, illsutrant la notion de "recherche" sur le site.Répondre àUne flèche arrondie, pointant vers la gauche et servant à évoquer la réponse à un commentaireEtoileEtoile à 5 branches, illustrant la notion de "mise en favoris"Logo twitterPetit oiseau illustrant le lien vers notre compte Twitter
MATCHS 4 Résultats Classements Options
  1. // Ligue des nations
  2. // Groupe 1
  3. // Italie-Bosnie (1-1)

La Bosnie encorde l'Italie

Pris dans les filets bosniens, les Azzurri se sont vainement débattus pour échapper à l’étreinte des coéquipiers de Džeko. Et n'ont pas pu faire mieux qu'un nul assez morose, au stade Artemio Franchi (1-1).

Modififié

Italie 1-1 Bosnie

Buts : Sensi (67e) pour l'Italie // Džeko (57e) pour la Bosnie

Andrea Belotti n'aura même pas décoché un sourire. Remplacé par Ciro Immobile à la 73e minute de jeu, l'attaquant du Torino a vécu son match comme une fête sans alcool. Même pas une petite bulle de fun ou un shot de plaisir en forme de tir cadré ne lui ont été offert, pour lui remonter un peu le moral. Un match rasoir, un peu à l'image de celui de la Nazionale : ce vendredi, les Azzurri n'ont que trop peu existé offensivement face à une Bosnie aussi frileuse devant qu'imperturbable sur ses bases arrière.

Gribouillage à l'italienne


Qualifiée pour le prochain Euro et sereine sur le pré depuis plusieurs mois, l'Italie reste encore un croquis inachevé. Si le tableau est incomplet, Roberto Mancini a su y déposer quelques gouaches de couleur pas trop dégueulasses. Pas besoin d’être critique d'art pour apprécier le jeu long souvent très inspiré de Bonucci, les décrochages d'Insigne et l'hyperactivité de Sensi et Barella dans l'entrejeu. Sure de sa force ce soir, l'Italie met du rythme et cherche la profondeur et les changements d'ailes, en multipliant les transversales savamment dosées. Autant de coups de pinceau qui déstabilisent la Bosnie, sans la faire tomber. Les équipiers de Džeko, sans idée devant et privés de ballons, se regroupent en bloc dans leur moitié de terrain et s'accrochent comme ils peuvent à leur chevalet. Une idée sans panache, mais efficace : maladroite dans les petits espaces, plombée par une paire Belotti-Chiesa trop statique, la Nazionale est aussi entreprenante qu’inoffensive et termine la première période sans s’être procuré d'opportunité dangereuse.

Džeko, maître renard dans sa surface planqué


Même musique après la pause : l'Italie monopolise la gonfle, mais continue de s’emmêler les pinceaux devant. Armin Hodžić profite même d'une énorme bavure de Florenzi pour taper le poteau. Une maladresse dont n'est pas coutumier Edin Džeko. Esseulé sur corner, le renard argenté de la Roma sort d'un coup de son terrier, pour fusiller Donnarumma à bout portant. Dur pour les Azzurri, mais les gars de Mancini vont vite passer un coup de brosse sur le tableau d'affichage : peu après l'heure de jeu, Insigne tourbillonne dans la surface et trouve Sensi, dont le plat du pied contré finit au fond des filets de Šehić. Et alors ? Alors, rien du tout. La fin de match, plutôt quelconque, accouche d'un nul assez convenu. De quoi conclure une rencontre cruellement privée de fantaisie, alors que l'Italie devra sûrement afficher un visage beaucoup plus funky si elle veut l'emporter dans trois jours : lundi 7 septembre, la Nazionale se frottera aux Pays-Bas, dans ce qui devrait être le grand choc de ce groupe 1 de la Ligue des nations.



Italie (4-3-3) : Donnarumma - Florenzi, Bonucci, Acerbi, Biraghi - Barella, Sensi, Pellegrini (Kean, 86e) - Chiesa (Zaniolo, 71e), Belotti (Immobile, 73e), Insigne. Sélectionneur : Roberto Mancini.

Bosnie (4-3-3) : Šehić - Cipetic, Šunjić, Sanicanin, Kolašinac (Civic, 84e) - Cimirot, Hadziametovic, Gojak - Višća (Milošević, 85e), Džeko, Hodžić (Bešić, 77e) . Sélectionneur : Dušan Bajević.


Par Adrien Candau
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié


Dans cet article


Partenaires
MAILLOTS FOOT VINTAGE Pronostic Foot 100% Gratuits ! + de 100 Matchs analysés / semaine Foot.Fr : Boutique De Foot : Maillot, Survêtement, Chaussures, Ballons Tsugi Olive & Tom

Hier à 23:39 Viens tester tes connaissances et ta culture foot (en ligne) 6
Partenaires
MAILLOTS FOOT VINTAGE Tsugi Pronostic Foot 100% Gratuits ! + de 100 Matchs analysés / semaine Olive & Tom Foot.Fr : Boutique De Foot : Maillot, Survêtement, Chaussures, Ballons