Une caméraUne caméra qui illustre les papiers contenant une vidéoPhylactèrePictogramme représentant un phylactère (bulle utilisée dans les bandes déssinées) servant à illsutrer les commentaires envoyés par les lecteursTrophéePictogramme représentant un trophée. Ce picto illustre la section résultats / classement de SOFOOT.com Logo FacebookIcone facebook faisant le lien avec la page Facebook de notre siteFlècheUne flèche servant à la navigation. Le sens de la flèche change en fonction du contexte où elle est utiliséeLogo Google +Lien vers notre page Google+Icone "Hamburger"Icone composé de trois lignes noires horizontales identiques, les unes au dessus des autres, servant à illustrer la notion de "menu".Logo, InstagramPetit appareil photo servant à lier vers notre page InstagramPouce vers le hautPictogramme représentant une main fermée en poing avec le pouce dressé vers le haut. Illustration de la notion de "like" des réseaux sociauxMoinsLe signe mathématique "moins" Appareil photoUn appareil photo qsui illustre les articles avec photoPlusLe signe mathématique "plus" LoupePictogramme représentant une loupe, illsutrant la notion de "recherche" sur le site.Répondre àUne flèche arrondie, pointant vers la gauche et servant à évoquer la réponse à un commentaireEtoileEtoile à 5 branches, illustrant la notion de "mise en favoris"Logo twitterPetit oiseau illustrant le lien vers notre compte Twitter
MATCHS 0 Résultats Classements Options
  1. // Jupiler League
  2. // Standard/Anderlecht

La Belgique attend son Classico

Sur tous les forums Internet où sont mentionnés les noms « Standard » ou « Anderlecht » , ça défile. Messages haineux, provocations en tous genres, débats stériles et partisans. Le classico « Standard-Anderlecht » est lancé. Et les clichés ont la vie dure. Dimanche à 14h30, le Standard-Wallon-socialiste-chômeur-mafieux affronte l’Anderlecht-Bruxellois-Flamand-snob-arrogant.

Modififié
«  Ce qui me déplaît dans cette équipe d'Anderlecht, c'est que, sous prétexte qu'elle a fait un gros recrutement cet été, les joueurs ont la conviction que le match est gagné d'avance. Ils ont une telle estime d'eux... Ils sont hautains. Je n'aime pas ça. Mais, ce qu'ils ne savaient pas, c'est qu'on est là pour les faire ch... » lâche Reginal Goreux, capitaine intérimaire et joueur du cru du Standard de Liège, dans Sud-Presse. Visiblement, la branlée subie au premier tour (5 à 0 pour Anderlecht) reste en travers de la gorge des Liégeois !

"Regi" n’a pas tout à fait tort. Anderlecht a peut-être bien choppé le melon. « Anderlecht peut-il ne pas être champion ? Je n'ose pas l'envisager. Je ne pense pas que ce soit possible quand je vois la manière dont nous travaillons. Bien sûr, il faut rester attentif mais on ne peut pas passer à côté » confie Lucas Biglia à Sud-Presse. Prudence cependant, une défaite à Sclessin couplée à une élimination précoce en Europa League face à l’AZ et la confiance pourrait rapidement quitter le navire mauve. Le Standard de Liège quand à lui montre de nets signes de progrès. Les gars de José Riga ont faim. Ce match face au rival, ils vont l’aborder le couteau entre les dents.

Milan Judanovic ?

Indiscutablement cette saison, Anderlecht marche sur l’eau et explose tous ses poursuivants lors de confrontations directes. Mais dans l’enfer de Sclessin, immergé dans une ambiance volcanique, devant le public le plus chaud de Belgique, tous les scénarios restent possibles. Surtout depuis cette journée d’avril 2008, historique pour les rouches, funeste pour les mauves. Après 25 ans sans titre, le Standard gifle Anderlecht à domicile, 2 à 0. Des buts de Dieumerci Mbokani, le compère en attaque de Milan Jovanovic, tous deux aujourd’hui… à Anderlecht. Ces départs sont perçus à Liège comme des trahisons. A Bruxelles, comme un ralliement. Le public liégeois a d’ores et déjà promis à "Judanovic" un accueil d’enfer, coupable d’avoir littéralement embrassé l’écusson d’Anderlecht, après un but. Les oreilles vont siffler…

Anderlecht supérieur offensivement

En comparant les deux équipes poste pour poste cette année, Anderlecht semble supérieur au Standard, surtout offensivement. Les mauves alignent un quatuor impressionnant aux avant-postes, qui inscrit 70% de leurs buts. Jovanovic (7 buts et 3assists), Mbokani(6 buts et 1 assist), Suarez(10 buts et 7 assists) et Gillet (11 buts et 2 assists). Ils sont soutenus par le régulateur Lucas Biglia et l’essuie-glace américain, Sacha Klejstan. Trond Sollied les qualifie malicieusement « de meilleure équipe de contre-attaque de Belgique  » . Effectivement, les mauves excellent particulièrement dans la reconversion offensive supersonique, défendant plutôt bas sur l’échiquier. De cette manière, la phalange d’Ariel Jacobs peut profiter pleinement de la vitesse de ses pointes. Bah, après tout, le Real Madrid lui-même ne procède pas autrement.

De là à dire que le Standard joue à la Barcelonaise, il y a un monde. Ok, le jeu des liégeois s’est fluidifié. Avec le coach José Riga, ça joue davantage au sol, dans les pieds. On ne recherche plus systématiquement la verticalité, comme sous Dominique D’Onofrio et son approche basée sur l’enthousiasme, le rythme et l’engagement. Un style qui ne fonctionnait d’ailleurs que lorsque les joueurs étaient au top physiquement et mentalement. Avec Riga, le Standard s’est doté d’un fond de jeu plus conséquent. Mais les rouches développent encore par moment un jeu d’attaque trop stérile, sans réel changement de rythme et leur gestion des moments chauds des matchs laisse encore à désirer.

Des buts et du litige ?

Au Standard cette année, après avoir sorti l’excuse traditionnelle de la saison de transition, après la révolution de palais et le changement de direction (exit Luciano D’onofrio, welcome Roland Duchatelet), les résultats commencent à suivre. Gohi Bi Cyriac et la révélation Michy Batschuayi (18ans) apportent respectivement vitesse et finition aux avant-postes, soutenus par Serge Gakpé et Geoffrey Mujangi Bia sur les flancs. Reste à savoir si l’arme fatale du Standard, Mémé Tchité, l’attaquant sans passeport sera de la partie ?


Les rouches seront en plus amputés de tout leur milieu axial avec la blessure de longue date du capitaine Jelle Van Damme et la suspension pour une expulsion stupide du Français William Vainqueur. Vers un axe Buyens-Belhocine ? Bof, pas fameux… Et surtout, ni percussion, ni créativité. Derrière, ça se vaut. Les deux défenses manquent de vitesse dans l’axe. Et vu les flèches offensives alignées par les deux équipes, ça promet des buts! Et certainement une kyrielle de phases litigieuses, de cartes jaunes (et rouges ?), de passion et bien sûr un public liégeois bouillant. Tradition oblige !

Vidéo



Photo : Charcutage d’Axel Witsel sur Marcin Wasilewski lors d’un classico de 2009, qui couta au polonais une double fracture tibia-péroné

Par Adrien de Marneffe
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié



Partenaires
Gérez comme un pro votre équipe de sport amateur Un autre t-shirt de foot est possible Foot.Fr : Boutique De Foot : Maillot, Survêtement, Chaussures, Ballons MAILLOTS FOOT VINTAGE Tsugi Olive & Tom

il y a 3 heures Wenger nommé responsable du développement du football à la FIFA 17 il y a 4 heures La bière avec alcool fera son retour à l'Euro 2020 23
il y a 5 heures Trois anciens responsables de la CONMEBOL bannis à vie par la FIFA 3
Partenaires
Un autre t-shirt de foot est possible Foot.Fr : Boutique De Foot : Maillot, Survêtement, Chaussures, Ballons Tsugi Gérez comme un pro votre équipe de sport amateur Olive & Tom MAILLOTS FOOT VINTAGE