Advertisement Une caméraUne caméra qui illustre les papiers contenant une vidéo PhylactèrePictogramme représentant un phylactère (bulle utilisée dans les bandes déssinées) servant à illsutrer les commentaires envoyés par les lecteursTrophéePictogramme représentant un trophée. Ce picto illustre la section résultats / classement de SOFOOT.com Logo FacebookIcone facebook faisant le lien avec la page Facebook de notre siteFlècheUne flèche servant à la navigation. Le sens de la flèche change en fonction du contexte où elle est utiliséeLogo Google +Lien vers notre page Google+Icone "Hamburger"Icone composé de trois lignes noires horizontales identiques, les unes au dessus des autres, servant à illustrer la notion de "menu".Logo, InstagramPetit appareil photo servant à lier vers notre page InstagramPouce vers le hautPictogramme représentant une main fermée en poing avec le pouce dressé vers le haut. Illustration de la notion de "like" des réseaux sociauxMoinsLe signe mathématique "moins" Appareil photoUn appareil photo qsui illustre les articles avec photoPlusLe signe mathématique "plus" LoupePictogramme représentant une loupe, illsutrant la notion de "recherche" sur le site.Répondre àUne flèche arrondie, pointant vers la gauche et servant à évoquer la réponse à un commentaireEtoileEtoile à 5 branches, illustrant la notion de "mise en favoris"Logo twitterPetit oiseau illustrant le lien vers notre compte Twitter
MATCHS 8 Résultats Classements Options
  1. //
  2. //
  3. // Munich- Leipzig (2-1)

Le Bayern tombe à Leipzig

Rapidement douché par Sandro Wagner, le RB Leipzig est finalement parvenu à s'imposer pour la première fois dans ce Topspiel grâce à Naby Keïta et Timo Werner (2-1). Ultra-dominateurs tout au long de la partie, les Lipsiens infligent au Rekordmeister sa troisième défaite de la saison et se payent le luxe de retarder son sacre annoncé.

Modififié

RB Leipzig 2-1 Bayern Munich

Buts : Keïta (37e), Werner (56e) pour Leipzig // Wagner (12e) pour le Bayern

Si les Bavarois ont facilement passé le cap de la qualification en quarts de finale de C1 contre le Beşiktaş Istanbul, la tâche a été plus ardue pour Leipzig face au Zénith en C3. Qu’importe : dans ce duel entre les deux derniers représentants allemands sur la scène européenne, les entraîneurs ont allègrement fait tourner leur onze de départ. Avec pour l’un l’espoir d’être champion le plus vite possible, et pour l’autre de rester accroché au wagon des places européennes. En trois rencontres, le Bayern s’était imposé trois fois. Mais cette fois-ci, le RB Leipzig porté par un duo Werner-Keïta tout feu tout flammes a inversé la tendance. Avec sérénité qui plus est.

Super Wagner


La partie commence mal pour les Lipsiens, puisque Marcel Sabitzer sort sur blessure au bout de dix minutes. Son remplacement prématuré par Timo Werner chamboule ses partenaires : deux minutes plus tard, Sandro Wagner réceptionne un centre parfait de James et trompe Gulácsi d’une tête piquée à l’entrée du petit rectangle (0-1, 12e). Son quatrième pion sous les couleurs du Bayern et la seule occasion des siens en première période. Après des débuts poussifs, le Bavarois a marqué lors de ses trois dernières titularisations, prouvant ainsi qu’il est capable d’épauler Lewandowski dans le rôle de numéro 9.


Pour les Lipsiens, c’est le signal de la révolte. Et les locaux imposent leur tempo en tirant treize fois plus que leurs adversaires. Bruma obtient un superbe coup franc direct : le ballon file en pleine lucarne avant d'être détourné par la main ferme de la panthère Sven Ulreich (27e). Mais le remplaçant de Manuel Neuer ne peut rien faire face à la patte gauche de Naby Keïta, qui profite d’un cafouillage dans la surface bavaroise après une première tentative repoussée de Timo Werner pour égaliser dix minutes plus tard (1-1, 37e). Avant ce Topspiel, Ralph Hasenhüttl voulait « ne pas encaisser et en marquer un n’importe quand » . À la mi-temps, le contrat est à moitié rempli.

Domination vs résignation


Sous un froid polaire, le feu de la Red Bull Arena ne s’éteint pas puisque peu après la reprise, Timo Werner part à la limite du hors-jeu, se défait d’un Süle esseulé et flingue Ulreich à douze mètres (2-1, 56e). L’international allemand inscrit son premier but depuis sept journées et aurait même pu faire le break dans la foulée, mais sa frappe en pivot termine dans le petit filet (61e). La tension devient palpable, en témoigne le carton jaune reçu par Ribéry une minute après son entrée en jeu (63e) pour s’être frité avec Keïta, décidément dans tous les coups. Les bons comme les mauvais, puisque le futur Red se mange une biscotte lui aussi.


Arrivés en confiance, les Bavarois se montrent trop dilettantes, incapables de se défaire d’un pressing étouffant, à l’image de Robert Lewandowski (entré à la place de James, 72e), étonnamment inoffensif. Jamais véritablement dangereux, le Bayern encaisse une troisième défaite qui laisse nourrir pas mal de regrets. Une victoire à Leipzig et un peu de chance lui auraient permis d’être sacré champion dès ce dimanche. Mais plus tôt, les victoires de Schalke et Dortmund avaient de toute façon retardé l’échéance. Finalement, ce sont les Saxons qui réalisent la belle opération du jour en confortant leur sixième place, la dernière dans la course à l’Europe, mais à six points seulement de l’actuel dauphin, Schalke. Le suspense reste entier.



RB Leipzig (3-4-3) : Gulácsi - Ilsanker, Konaté, Upamecano - Laimer, Demme, Keïta (Forsberg, 68e), Bruma - Sabitzer (Werner, 10e, Augustin, 83e), Poulsen, Kampl. Entraîneur : Ralph Hasenhüttl.

Bayern Munich (4-3-3) : Ulreich - Alaba, Hummels, Süle, Kimmich (Rafinha, 79e) - James (Lewandowski, 72e), Rudy, Vidal - Juan Bernat (Ribéry, 61e), Wagner, Müller. Entraîneur : Jupp Heynckes.


  • Résultats et classement de la Bundesliga
    Toute l'actualité de la Bundesliga

    Par Julien Duez
    Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
  • Modifié


    Dans cet article


    Hier à 16:19 Une bousculade fait cinq morts en Angola 5 Hier à 09:51 GRATUIT : 10€ offerts sans sortir la CB pour parier sur la Ligue des champions
    Hier à 12:40 Les joueurs poussent une ambulance en panne sur le terrain au Brésil 12 Hier à 12:10 Concours FIFA 19 : Gagne un séjour à Barcelone pour assister au Clásico
    À lire ensuite
    Paris se farcit Nice