Une caméraUne caméra qui illustre les papiers contenant une vidéoPhylactèrePictogramme représentant un phylactère (bulle utilisée dans les bandes déssinées) servant à illsutrer les commentaires envoyés par les lecteursTrophéePictogramme représentant un trophée. Ce picto illustre la section résultats / classement de SOFOOT.com Logo FacebookIcone facebook faisant le lien avec la page Facebook de notre siteFlècheUne flèche servant à la navigation. Le sens de la flèche change en fonction du contexte où elle est utiliséeLogo Google +Lien vers notre page Google+Icone "Hamburger"Icone composé de trois lignes noires horizontales identiques, les unes au dessus des autres, servant à illustrer la notion de "menu".Logo, InstagramPetit appareil photo servant à lier vers notre page InstagramPouce vers le hautPictogramme représentant une main fermée en poing avec le pouce dressé vers le haut. Illustration de la notion de "like" des réseaux sociauxMoinsLe signe mathématique "moins" Appareil photoUn appareil photo qsui illustre les articles avec photoPlusLe signe mathématique "plus" LoupePictogramme représentant une loupe, illsutrant la notion de "recherche" sur le site.Répondre àUne flèche arrondie, pointant vers la gauche et servant à évoquer la réponse à un commentaireEtoileEtoile à 5 branches, illustrant la notion de "mise en favoris"Logo twitterPetit oiseau illustrant le lien vers notre compte Twitter
MATCHS 8 Résultats Classements Options
  1. //
  2. // Burnley

L’un des auteurs de la bannière de Burnley ne regrette rien

Modififié
Jake à l’aide.

Jake Hepple, l’un des instigateurs de la banderole « White Lives Matter Burnely » qui a survolé l’Etihad Stadium lors de la réception de Burnley ce lundi (5-0), s’est expliqué de son geste auprès du Daily Mail ce mercredi. La défense de ce fan des Clarets est pour le moins... bancale. « Je ne suis pas raciste » , assène-t-il (évidemment) pour commencer. « Nous ne voulions pas offenser le mouvement (Black Lives Matter, N.D.L.R.) ni les Noirs. Je crois qu'il est également important de reconnaître que les vies blanches comptent aussi » , poursuit le jeune homme de 24 ans originaire de la région de Burnley et qui précise que ce ne sont pas moins de 60 personnes qui étaient à l'origine cette banderole.


L'intéressé plaide la mauvaise interprétation des détracteurs de son geste. « Mon employeur, le club et tant d'autres personnes ont réagi de manière totalement excessive à ce qui s'est passé » , affirme-t-il, alors que la société d'ingénierie qui l’emploie hésite encore à le sanctionner. « Je me tiens à 100 % à cette bannière et à ce qu'elle dit. Je ne suis pas du tout désolé et je n'ai pas honte de ce que j'ai fait » , assure celui qui relate avoir agi en réaction à une attaque qui a tué trois personnes, samedi dernier à Reading. Le Daily Mail croit par ailleurs savoir que les individus derrière ce coup sont membres du Suicide Squad, un groupe de supporters d’extrême droite de Burnley.



Bêtise, quand tu nous tiens. GL
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié


Dans cet article


Partenaires
MAILLOTS FOOT VINTAGE Tsugi Olive & Tom Pronostic Foot 100% Gratuits ! + de 100 Matchs analysés / semaine Foot.Fr : Boutique De Foot : Maillot, Survêtement, Chaussures, Ballons

il y a 10 minutes Quatre nouveaux cas de Covid-19 détectés à Nashville
Partenaires
Pronostic Foot 100% Gratuits ! + de 100 Matchs analysés / semaine Olive & Tom MAILLOTS FOOT VINTAGE Foot.Fr : Boutique De Foot : Maillot, Survêtement, Chaussures, Ballons Tsugi
Hier à 16:11 Henry dans le flou avant la reprise de la MLS 8
Hier à 14:29 La collection de tirages photo So Foot de juillet est dispo !