Une caméraUne caméra qui illustre les papiers contenant une vidéoPhylactèrePictogramme représentant un phylactère (bulle utilisée dans les bandes déssinées) servant à illsutrer les commentaires envoyés par les lecteursTrophéePictogramme représentant un trophée. Ce picto illustre la section résultats / classement de SOFOOT.com Logo FacebookIcone facebook faisant le lien avec la page Facebook de notre siteFlècheUne flèche servant à la navigation. Le sens de la flèche change en fonction du contexte où elle est utiliséeLogo Google +Lien vers notre page Google+Icone "Hamburger"Icone composé de trois lignes noires horizontales identiques, les unes au dessus des autres, servant à illustrer la notion de "menu".Logo, InstagramPetit appareil photo servant à lier vers notre page InstagramPouce vers le hautPictogramme représentant une main fermée en poing avec le pouce dressé vers le haut. Illustration de la notion de "like" des réseaux sociaux MoinsLe signe mathématique "moins" Appareil photoUn appareil photo qsui illustre les articles avec photoPlusLe signe mathématique "plus" LoupePictogramme représentant une loupe, illsutrant la notion de "recherche" sur le site.Répondre àUne flèche arrondie, pointant vers la gauche et servant à évoquer la réponse à un commentaireEtoileEtoile à 5 branches, illustrant la notion de "mise en favoris"Logo twitterPetit oiseau illustrant le lien vers notre compte Twitter
MATCHS 9 Résultats Classements Options
Abonne-toi à SOFOOT Boutique (Photos, T-Shirt, goodies, etc.)
  1. // Euro 2020
  2. // Gr.C
  3. // Ukraine-Autriche (0-1)

L’Ukraine, du frisson à la déception

Battue par l’Autriche (0-1) ce mardi à Bucarest lors de la troisième et dernière journée de la phase de poules, l’Ukraine s’est effondrée dans les grandes largeurs et, à moins d’un miracle, devrait sortir de la compétition dès ce premier tour. Une énorme désillusion pour la Sbirna, qui avaient pourtant montré de belles choses en ouverture contre les Pays-Bas.

Modififié
Le passage de l’Euro à 24 équipes en phase finale depuis 2016 a élargi le champ des possibles pour les nations moins attendues dans la compétition. Pour l’Ukraine comme pour l’Autriche, la possibilité de rejoindre les huitièmes de finale était une opportunité crédible au sein d'un groupe avec un grand favori (les Pays-Bas) et un petit nouveau (la Macédoine du Nord). Et si, comme prévu, la deuxième place du groupe s’est jouée entre l’Autriche et l’Ukraine, la surprise est finalement venue de cette dernière, incapable de hausser son niveau de jeu dans sa « finale » contre les Rot-Weiss-Roten, qui ont pris le dessus grâce à un but décisif de Baumgartner, propulsant Alaba et ses copains en huitièmes de finale, une première dans le tournoi continental pour les Autrichiens depuis 1964, à une époque où le schéma de cette phase finale était très différent et beaucoup moins complexe. Tant pis pour l'Ukraine.

Une faillite collective


L'avenir semblait pourtant coloré et chaleureux pour la Sbirna. Après une défaite encourageante contre les Pays-Bas et une victoire à l’expérience contre une valeureuse Macédoine du Nord, la bande de Shevchenko pointait en effet à la deuxième place du groupe B avec quatre points, soit le même total que l’Autriche, mais un but de plus marqué. Autant dire qu’un simple match nul suffisait en ce lundi après-midi à l'Ukraine pour composter son ticket direct vers le tour suivant. « Théoriquement, nous pouvons nous satisfaire d’un nul, mais nous savons combien ces matchs sont difficiles, et si nous jouons le match en pensant que le nul est la solution pour nous, nous n’obtiendrons jamais ce résultat » , prédisait d'ailleurs le Ballon d'or 2004 en conférence de presse à la veille du rendez-vous décisif.



Dans la même veine, Sheva n'aura cessé de marteler son envie d'obtenir « un résultat positif » pour son équipe. Cela aurait-il mis trop de pression à Yarmolenko et compagnie ? Nul ne le saura, même si Roman Yaremchuk abondait dans le sens de son entraîneur devant la presse. « Nous sentons que nous avons une énorme responsabilité, beaucoup de gens nous regardent, nous sommes très attendus » , avait lancé l’attaquant ukrainien. Résultat ? Zinchenko et ses coéquipiers ont rendu une très triste copie à l'Arena Națională : 5 tirs (contre 18 pour l’Autriche) et une impression d’avoir lâché l’affaire dès l'ouverture du score de Baumgartner, après seulement vingt minutes de jeu. Aucune réaction, aucun orgueil, aucune envie. Un désastre, alors que l’Autriche n’en demandait pas tant.


Ce craquage mental et collectif, qui interroge, condamne surtout de manière quasi certaine l’Ukraine dans la suite de cette compétition. Avec trois points et une différence de buts négative (-1), les Ukrainiens sont déjà dépassés par la Suisse et vont devoir prier pour qu’un miracle se produise lors des prochains matchs pour espérer finir parmi les quatre meilleurs troisièmes, et accéder aux huitièmes de finale. En cas d’élimination, il s’agirait ainsi de la troisième en autant de participation pour la Sbirna, qui a participé à toutes les éditions de l’Euro depuis 2012. Seulement, celle-ci aura cette fois un terrible arrière-goût de déception, tant la voie semblait ouverte pour s’offrir un petit luxe en retrouvant l'Italie samedi, avec le souvenir de cette défaite en quarts de finale du Mondial 2006 contre la Nazionale. Mais la machine s’est lamentablement enrayée. Et elle ne devrait sans doute pas pouvoir redémarrer d'ici la fin du mois de juin.

Par Fabien Gelinat
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié


Dans cet article


Partenaires
MAILLOTS FOOT VINTAGE Olive & Tom Foot.Fr : Boutique De Foot : Maillot, Survêtement, Chaussures, Ballons Pronostic Foot 100% Gratuits ! + de 100 Matchs analysés / semaine Tsugi
Hier à 19:10 Wayne Rooney blesse l'un de ses joueurs à l'entraînement 47
Hier à 12:33 Le raté incroyable de Nicolás Reniero en Argentine 21
Partenaires
Pronostic Foot 100% Gratuits ! + de 100 Matchs analysés / semaine Tsugi Foot.Fr : Boutique De Foot : Maillot, Survêtement, Chaussures, Ballons Olive & Tom MAILLOTS FOOT VINTAGE