Une caméraUne caméra qui illustre les papiers contenant une vidéoPhylactèrePictogramme représentant un phylactère (bulle utilisée dans les bandes déssinées) servant à illsutrer les commentaires envoyés par les lecteursTrophéePictogramme représentant un trophée. Ce picto illustre la section résultats / classement de SOFOOT.com Logo FacebookIcone facebook faisant le lien avec la page Facebook de notre siteFlècheUne flèche servant à la navigation. Le sens de la flèche change en fonction du contexte où elle est utiliséeLogo Google +Lien vers notre page Google+Icone "Hamburger"Icone composé de trois lignes noires horizontales identiques, les unes au dessus des autres, servant à illustrer la notion de "menu".Logo, InstagramPetit appareil photo servant à lier vers notre page InstagramPouce vers le hautPictogramme représentant une main fermée en poing avec le pouce dressé vers le haut. Illustration de la notion de "like" des réseaux sociauxMoinsLe signe mathématique "moins" Appareil photoUn appareil photo qsui illustre les articles avec photoPlusLe signe mathématique "plus" LoupePictogramme représentant une loupe, illsutrant la notion de "recherche" sur le site.Répondre àUne flèche arrondie, pointant vers la gauche et servant à évoquer la réponse à un commentaireEtoileEtoile à 5 branches, illustrant la notion de "mise en favoris"Logo twitterPetit oiseau illustrant le lien vers notre compte Twitter
MATCHS 1 Résultats Classements Options
  1. //
  2. // Udinese-Juventus (2-1)

L'Udinese retourne la Juve et retarde son sacre

Alors qu'une victoire à Udine l'aurait sacrée championne pour la neuvième fois de rang, la Vieille Dame, en tête à la pause, s'est écroulée en seconde période avec un but vainqueur fou de Seko Fofana sur le gong. Cette équipe est toujours malade, mais garde un matelas de six points à trois journées du terme.

Modififié

Udinese 2-1 Juventus

Buts : Nestorovski (52e) et Fofana (90e+2) pour l'Udinese // De Ligt (42e) pour la Juve

Tout était si bien ficelé : l'Inter qui se plante mercredi pour offrir un boulevard au classement, un déplacement chez un mal-classé pour enfin mettre tout le monde d'accord et éteindre la concurrence, Matthijs de Ligt qui prend ses responsabilités en première période... Mais comme souvent depuis la reprise, la Juve, en panne offensivement et friable derrière, a eu les jambes tremblantes et s'est même fait retourner sans vergogne sans réussir à faire honneur à son rang, retardant donc son neuvième sacre consécutif au cours d'une partie laborieuse. Vous aviez oublié Seko Fofana ? Vous n'auriez pas dû.

Alex Sandro dans tous les mauvais coups

Pas encore sauvée, l'Udinese accueille l'ogre turinois avec un solide 5-3-2 en phase défensive, mais ne se laisse pas envahir pour autant et n'hésite pas à se projeter pour apporter le danger. Preuve en est, le poteau de Wojciech Szczęsny trouvé par le maladroit Danilo à la suite d'un centre de Ken Sema (8e). Pas pressée, mais pas inspirée non plus, la Juve ronronne : souvent bien muselé par le trio Troost-Ekong-Becão-Nuytinck, Ronaldo ne cadre pas lorsqu'une fenêtre de frappe lui est laissée (27e). Finalement, après plus de 40 minutes de possession stérile, Matthijs de Ligt sort de sa boîte à l'affût d'un second ballon et dégaine magnifiquement à ras de terre (0-1, 42e).


Le plus dur fait, la Juve va ensuite lever le pied. Mauvaise idée, évidemment : les locaux ont de l'espace et des jambes, et après un premier duel manqué (48e), Ilija Nestorovski, oublié par Alex Sandro, trompe Szczęsny d'une tête plongeante à la suite d'un nouveau ballon enroulé par ce diable de Sema (1-1, 52e). La suite n'est que crispation, prises à plusieurs sur un Paulo Dybala pourtant plein d'envie et enchaînement de frappes en tribune pour les Juventini. Avant le grand final : un rush fou de Seko Fofana – ancien Lorientais et Bastiais – se jouant d'Alex Sandro, De Ligt et Szczęsny tout en puissance pour offrir un succès inespéré aux siens (2-1, 90e+2). À ce moment-là, il n'y avait déjà plus de fête à gâcher, mais un maintien à aller chercher – et désormais quasiment acté – pour les hommes de Luca Gotti. De toute façon, c'est toujours plus sympa à domicile, les sacres.




Udinese (3-5-2) : J. Musso - Troost-Ekong, Becão (De Maio, 90e+4), Nuytinck - Ter Avest (Samir, 78e), R. De Paul (c), S. Fofana, Sema, Zeegelar (Stryger Larsen, 69e) - Nestorovski, Okaka. Entraîneur : Luca Gotti.

Juve (4-3-3) : Szczęsny - Danilo (Cuadrado, 75e), Rugani, M. De Ligt, A. Sandro - Ramsey (Matuidi, 60e), Bentancur, Rabiot - Bernardeschi (D. Costa, 60e), Dybala (c), C. Ronaldo. Entraîneur : Maurizio Sarri.


  • Résultats et classement de Serie A

    Par Jérémie Baron
    Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
  • Modifié


    Dans cet article


    Partenaires
    MAILLOTS FOOT VINTAGE Foot.Fr : Boutique De Foot : Maillot, Survêtement, Chaussures, Ballons Olive & Tom Pronostic Foot 100% Gratuits ! + de 100 Matchs analysés / semaine Tsugi

    Hier à 16:31 Un joueur anglais accepte d'être payé £1 par semaine 13
    Hier à 14:33 Le groupe Enter Shikari devient sponsor maillot d'un club amateur anglais 26
    Partenaires
    Tsugi Olive & Tom Foot.Fr : Boutique De Foot : Maillot, Survêtement, Chaussures, Ballons MAILLOTS FOOT VINTAGE Pronostic Foot 100% Gratuits ! + de 100 Matchs analysés / semaine
    Hier à 10:26 Jordi Cruyff sur le banc de Shenzhen 14