Une caméraUne caméra qui illustre les papiers contenant une vidéoPhylactèrePictogramme représentant un phylactère (bulle utilisée dans les bandes déssinées) servant à illsutrer les commentaires envoyés par les lecteursTrophéePictogramme représentant un trophée. Ce picto illustre la section résultats / classement de SOFOOT.com Logo FacebookIcone facebook faisant le lien avec la page Facebook de notre siteFlècheUne flèche servant à la navigation. Le sens de la flèche change en fonction du contexte où elle est utiliséeLogo Google +Lien vers notre page Google+Icone "Hamburger"Icone composé de trois lignes noires horizontales identiques, les unes au dessus des autres, servant à illustrer la notion de "menu".Logo, InstagramPetit appareil photo servant à lier vers notre page InstagramPouce vers le hautPictogramme représentant une main fermée en poing avec le pouce dressé vers le haut. Illustration de la notion de "like" des réseaux sociauxMoinsLe signe mathématique "moins" Appareil photoUn appareil photo qsui illustre les articles avec photoPlusLe signe mathématique "plus" LoupePictogramme représentant une loupe, illsutrant la notion de "recherche" sur le site.Répondre àUne flèche arrondie, pointant vers la gauche et servant à évoquer la réponse à un commentaireEtoileEtoile à 5 branches, illustrant la notion de "mise en favoris"Logo twitterPetit oiseau illustrant le lien vers notre compte Twitter
MATCHS 4 Résultats Classements Options
  1. //
  2. //
  3. // Brest-Marseille (2-3)

L'OM souffle Brest à l'expérience

Emmené par la patte gauche de Thauvin et un Ćaleta-Car de gala, l'OM a arraché son premier succès de la saison à Brest (2-3). Une victoire heureuse soufflée à des Brestois volontaires, mais qui ne doit pas masquer la forme inquiétante des Marseillais.

Modififié

Brest 2-3 Marseille

Buts : Faivre (45e+1) et Charbonnier (89e) pour le Stade brestois // Thauvin (19e) et Ćaleta-Car (27e, 80e) pour l'OM.

Souvenez-nous le printemps 2019, ce coup de tête décisif contre Montpellier au Vélodrome, cette mèche plaquée et cette allure de sale gosse qui adore balancer des boulettes de papier sur les autres. Plus d’un an plus tard, d’un coup, tout est revenu, dimanche soir, à Brest, où l’OM a fait exploser l’attente de ses fidèles, avec au centre de ses affaires, son plus gros puncheur : Florian Thauvin, évidemment. Un Thauvin opéré de la cheville à la mi-septembre 2019, revenu quelques minutes sur les terrains avant l’interruption des championnats face à Amiens, début mars, mais qu’on attendait de revoir en action après tant de mois de silence. Résultat, on a vu le numéro 26 marseillais sortir ses potes d’une belle embrouille avec un but et deux passes décisives. L’essentiel : c’est quasiment tout ce que les Marseillais garderont de cette première expédition de la saison.

Thauvin, spécial et spéciale


À l’heure d’échanger les politesses lors de l’apéro médiatique, André Villas-Boas et Olivier Dall’Oglio l’avaient annoncé clairement : ce Brest-OM était un révélateur. Révélateur mental pour les Finistériens, matraqués à Nîmes (0-4) lors de la première journée. Révélateur physique pour les Marseillais, privés de première biture et qui se pointaient en Bretagne sans repères. Résultat : privés de trois cadres (Bouna Sarr, Dimitri Payet, Álvaro Gonzalez) écartés pour cause de coronavirus, l’OM a d’abord ramassé des baffes et a vu le Stade brestois croquer dans l’entame. Au cours du premier quart d’heure, Charbonnier a ainsi eu une énorme balle d’ouverture du score au bout d’un centre en retrait d’Honorat, que la gâchette de Saint-Mandé a balancé dans les nuages. Puis, dans la foulée, le jeune Romain Faivre a récupéré un bon ballon à l’entrée de la surface et a lâché un missile tout près du poteau gauche de Steve Mandanda.


Manque de réalisme, sanction : alors que les Bretons avaient le match en main et tenaient l’OM dans les mailles de leur pressing haut, Florian Thauvin a été trouvé côté droit par Morgan Sanson et a sorti sa spéciale, prolongée dans le but de Larsonneur par une déviation de Perraud (0-1, 19e). Gâtés, les hommes de Villas-Boas, qui auraient pu obtenir un penalty après une main de Duverne devant Sanson, ont ensuite eu la bonne idée d’enfoncer l’affaire grâce à une reprise de Ćaleta-Car sur un coup franc lointain de Thauvin (0-2, 27e), laissant alors Francis-Le Blé sur le cul. Trop simple, malgré tout : alors que les Brestois ont continué à combiner dans les trente derniers mètres marseillais, que Cardona a vu l’une de ses reprises être contrée par le dos de Kamara, Faivre a surgi avant la pause pour réduire le score à la suite d'un bon travail de Charbonnier sur la paire Balerdi-Ćaleta-Car (1-2, 45e+1). Le fameux but au bon moment.

Brest in peace


Autre bon moment : la seconde période brestoise. Car là où Radonjić a continué à empiler les mauvais choix, la troupe de Dall’Oglio, elle, s’est longtemps amusée à confisquer le ballon et à réduire la puissance de l'OM à zéro. Mieux : les Brestois ont appuyé dans les carences marseillaises et ont eu des bonbons à dévorer, que Charbonnier et Cardona ont préféré recracher à côté du but de Mandanda, là où Benedetto a buté sur Larsonneur à vingt-cinq minutes de la fin. Dall'Oglio attendait la revanche de ses gars, il l'a eue, si bien que ces derniers, notamment portés par un Faivre souvent brillant, rumineront sûrement de longs moments leurs belles cartouches du soir la nuit prochaine. Tout ceci est évidemment inquiétant pour l'OM, car les Marseillais n'ont pas été cuits physiquement à vingt minutes de la fin, mais bien à partir de la trente-cinquième minute. Villas-Boas s'en doutait et attendait de voir où son équipe en était. Le Portugais le sait, maintenant : il a une belle quantité de devoirs. Mais pour le moment, AVB s'en fiche, Ćaleta-Car ayant inscrit un doublé de la tête en fin de match (1-3, 80e), Mandanda ayant sorti un arrêt XXL devant Tavares, le deuxième but brestois signé Charbonnier (2-3, 88e) ne restant finalement qu'une anecdote, Duverne foirant sa balle d'égalisation sur le gong, et l'OM tenant trois points importants entre les pinces. Le métier, simplement.



Brest (4-4-2) : Larsonneur - Pierre-Gabriel, Duverne, Baal, Perraud - Honorat (Le Douaron, 72e), Belkebla (Magnetti, 85e), Diallo (Mbock, 85e), Faivre (Tavares, 79e) - Cardona (Faussurier, 79e), Charbonnier. Entraîneur : Olivier Dall'Oglio.

Marseille (4-3-3) : Mandanda - Sakai, Balerdi, Ćaleta-Car, Amavi - Sanson (Gueye, 79e), Kamara, Strootman (Rongier, 72e) - Thauvin, Benedetto (Germain, 79e), Radonjić (Aké, 63e). Entraîneur : André Villas-Boas.


  • Résultats et classement de Ligue 1

    Par Maxime Brigand
    Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
  • Modifié


    Dans cet article


    Partenaires
    Olive & Tom Tsugi Foot.Fr : Boutique De Foot : Maillot, Survêtement, Chaussures, Ballons Pronostic Foot 100% Gratuits ! + de 100 Matchs analysés / semaine MAILLOTS FOOT VINTAGE

    il y a 5 heures Djibril Cissé s'associe à une équipe d'e-sport 5
    il y a 7 heures Ronnie, Pogba, PSG... Offrez vous un tirage photo So Foot exclusif ! il y a 7 heures Punie, une équipe portugaise rentre à pied après avoir perdu un match 17
    Partenaires
    Olive & Tom Pronostic Foot 100% Gratuits ! + de 100 Matchs analysés / semaine Foot.Fr : Boutique De Foot : Maillot, Survêtement, Chaussures, Ballons MAILLOTS FOOT VINTAGE Tsugi
    il y a 11 heures Le golazo de Bojan Krkić en MLS 9
    il y a 12 heures Première cauchemardesque pour Higuaín avec l'Inter Miami 61 il y a 13 heures Maracineanu : « J'ai demandé des comptes à Noël Le Graët » 27