Advertisement Une caméraUne caméra qui illustre les papiers contenant une vidéo PhylactèrePictogramme représentant un phylactère (bulle utilisée dans les bandes déssinées) servant à illsutrer les commentaires envoyés par les lecteursTrophéePictogramme représentant un trophée. Ce picto illustre la section résultats / classement de SOFOOT.com Logo FacebookIcone facebook faisant le lien avec la page Facebook de notre siteFlècheUne flèche servant à la navigation. Le sens de la flèche change en fonction du contexte où elle est utiliséeLogo Google +Lien vers notre page Google+Icone "Hamburger"Icone composé de trois lignes noires horizontales identiques, les unes au dessus des autres, servant à illustrer la notion de "menu".Logo, InstagramPetit appareil photo servant à lier vers notre page InstagramPouce vers le hautPictogramme représentant une main fermée en poing avec le pouce dressé vers le haut. Illustration de la notion de "like" des réseaux sociauxMoinsLe signe mathématique "moins" Appareil photoUn appareil photo qsui illustre les articles avec photoPlusLe signe mathématique "plus" LoupePictogramme représentant une loupe, illsutrant la notion de "recherche" sur le site.Répondre àUne flèche arrondie, pointant vers la gauche et servant à évoquer la réponse à un commentaireEtoileEtoile à 5 branches, illustrant la notion de "mise en favoris"Logo twitterPetit oiseau illustrant le lien vers notre compte Twitter
MATCHS 12 Résultats Classements Options
  1. //
  2. // Phase de poules
  3. // Gr.F
  4. // Groningue/Marseille (0-3)

L'OM roule sur Groningue

Facile, l'OM entame sa campagne européenne par une victoire convaincante face à Groningue. D'autant que les remplaçants habituels, mais titulaires d'un jour, ont tenu leur rôle avec brio.

Modififié

Groningue 0 - 3 Marseille

Buts : Nkoudou (25e), Ocampos (39e) et Alessandrini (51e) pour l'OM

Groningue n'est pas exactement le genre de destination rêvée. Une grisaille permanente, un froid qui claque les muscles, un nom aussi sexy que Valérie Damidot refaisant une cuisine en porte-jarretelles… Non, le déplacement de l'OM à Groningue ne s'annonçait pas exactement comme une partie de plaisir. Pourtant, armé de ses remplaçants (rien ne sert de faire subir ça aux cadors), l'équipe de Michel a rempli sa tâche, en l'emportant, si ce n'est en étant flamboyant, avec la manière. Une victoire nette et sans bavure, avec une flopée de jolis buts, qui permet à l'OM d'envisager la suite de la Ligue Europa avec confiance. Car dans un groupe composé de Braga et Liberec, les Marseillais se sont débarrassés de l'un des déplacements les moins chatoyants de leur campagne. Groningue est passé, place au reste des festivités.

Michel, ce mytho


En revanche, Michel a menti. Celui qui déclarait il y a quelques jours « craindre cette équipe » n'accorde pas la parole aux actes sur la feuille de match. En alignant les habituels coiffeurs (Nkoudou, Sparagna, Ocampos ou encore Anguissa), l'entraîneur espagnol ne montre en effet que peu d'appréhension à l'idée d'affronter les Hollandais. Sans aucun doute à raison. Maîtres du ballon dès les premières minutes, les Marseillais ne mettent que peu de temps à dominer les débats et se créer les premières occasions. Quelques batailles au milieu de terrain plus tard, Alessandrini dégaine une reprise de volée dont il a secret, avant que Georges-Kévin Nkoudou et son double prénom exquis ne justifient les qualités entrevues par les recruteurs de l'OM. Rapide, félin, précis, l'ancien Nantais passe en revue la défense de Groningue pour placer le cuir dans les buts de Padt. Et si Rekik laisse espérer l'adversaire en affichant certaines maladresses, les Olympiens n'attendent que de ressortir pour faire le break. C'est chose faite avant la mi-temps, lorsque Anguissa, déjà impliqué sur le premier but, lance Ocampos en profondeur. Serein, l'Argentin réalise un grand pont sur le portier et réduit au silence un stade désormais sans espoir. Deux buts, trois remplaçants impliqués : Michel est un mythomane, mais un mythomane inspiré.

Ballade hollandaise


Dès lors, ne reste plus grand-chose à faire, si ce n'est éviter de balourder cet avantage facilement acquis. Et si une main hollandaise traîne sur la trajectoire d'une tête d'Ocampos sans réaction du corps arbitral, l'OM se veut sérieux. Seul Mendy, quelque peu nerveux sur son côté, laisse à penser qu'une expulsion est proche. Mais en lieu et place d'un rouge, le latéral à la crête bleue assortie décide de faire parler sa qualité de centre. En retrait, Alessandrini place au premier poteau, et achève l'opération 3 points des Marseillais. Sans réaction face à la puissance offensive de l'OM, Groningue profite de l'écart et du relâchement de son adversaire pour placer quelques attaques, bien repoussées par Sparagna, étonnant de maturité, et un Mandanda facile. Pour le fun, Nkoudou fait admirer ses accélérations, tandis que par esthétisme, Michel décide de faire entrer De Ceglie. Une belle gueule pour conclure cette jolie performance de l'OM qui, sans trembler, a pu compter sur des remplaçants motivés pour s'arroger la victoire. Une bonne affaire sur le plan comptable, une autre dans la gestion des cadres.

Par Raphael Gaftarnik
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié



Hier à 15:04 Euro Millions : 130 millions d'€ + 1 millionnaire garanti
Hier à 16:30 La LFP doit verser 2000 euros à Luzenac 18 Hier à 15:20 Virtus Entella bientôt réintégré en Serie B ? 7 Hier à 14:50 Un groupe lance une chanson géniale pour Bielsa 19 Hier à 13:47 Un club de 3e division espagnole ne veut plus que Vinicius Jr joue 46
Partenaires
Tsugi Olive & Tom Gérez comme un pro votre équipe de sport amateur Podcast Football Recall MAILLOTS FOOT VINTAGE Un autre t-shirt de foot est possible