Une caméraUne caméra qui illustre les papiers contenant une vidéo PhylactèrePictogramme représentant un phylactère (bulle utilisée dans les bandes déssinées) servant à illsutrer les commentaires envoyés par les lecteursTrophéePictogramme représentant un trophée. Ce picto illustre la section résultats / classement de SOFOOT.com Logo FacebookIcone facebook faisant le lien avec la page Facebook de notre siteFlècheUne flèche servant à la navigation. Le sens de la flèche change en fonction du contexte où elle est utiliséeLogo Google +Lien vers notre page Google+Icone "Hamburger"Icone composé de trois lignes noires horizontales identiques, les unes au dessus des autres, servant à illustrer la notion de "menu".Logo, InstagramPetit appareil photo servant à lier vers notre page InstagramPouce vers le hautPictogramme représentant une main fermée en poing avec le pouce dressé vers le haut. Illustration de la notion de "like" des réseaux sociauxMoinsLe signe mathématique "moins" Appareil photoUn appareil photo qsui illustre les articles avec photoPlusLe signe mathématique "plus" LoupePictogramme représentant une loupe, illsutrant la notion de "recherche" sur le site.Répondre àUne flèche arrondie, pointant vers la gauche et servant à évoquer la réponse à un commentaireEtoileEtoile à 5 branches, illustrant la notion de "mise en favoris"Logo twitterPetit oiseau illustrant le lien vers notre compte Twitter
MATCHS 0 Résultats Classements Options
  1. //
  2. // Marseille-Guimarães (2-1)

L'OM fait le boulot et peut penser à Paris

Rapidement mené au score, l'OM n'a pas paniqué et a tranquillement retourné la situation. Le tout en s'économisant. Soirée parfaite pour les hommes de Rudi Garcia.

Modififié

Olympique de Marseille 2-1 Vitória Guimarães

But : Ocampos (28e) et Lopez (76e) pour l'OM // Martins (17e) pour Guimarães

« Ajuster (vt) : Accommoder une chose, l’adapter à une autre. » La définition de ce verbe, Rudi Garcia la connaît très bien. Déjà, parce que ce n'est pas un mot très compliqué, effectivement. Mais aussi parce qu'il l'a parfaitement appliqué ce jeudi soir. Plutôt chanceux au tirage au sort, l'Olympique de Marseille a la « chance » d'affronter Salzburg, Konyaspor et donc Guimarães en Ligue Europa. Des adversaires contre qui Rudi Garcia peut logiquement se permettre de faire tourner sans trop risquer une élimination dès les poules. Dimanche soir, l'OM affronte le PSG au Vélodrome et n'a pas le droit de se faire humilier comme la saison dernière. Rudi Garcia le sait mieux que quiconque, et force est de constater qu'il a préparé le choc de la meilleure des manières : avec une victoire et un bon paquet de titulaires restés au repos.

Ocampos l'acrobate


Pourtant, les Marseillais entament bien mal cette rencontre. Avec son onze largement remanié, l'OM est bousculé par des Portugais plus mordants et plus agressifs. Au contraire, les hommes de Rudi Garcia sont trop timides et se font bouger. Au quart d'heure de jeu, Jubal envoie une tête sur l'extérieur du poteau en profitant du plus gros point faible de l'OM en ce début de saison : défendre sur coups de pied arrêtés. Premier avertissement pour Marseille, qui n'en tient pas compte et finit logiquement par être sanctionné. Quelques minutes plus tard, Rafael Martins profite d'une contre-attaque éclair et d'un laxisme incroyable de Patrice Évra pour reprendre un centre de la tête au premier poteau. Guimarães mène 1-0.

Si l'OM n'a pas le droit de commencer le match de cette manière, il a au moins le mérite de réagir vite et bien. Lucas Ocampos, qui a déjà failli tromper Miguel Silva de la tête sur une bonne déviation de Valère Germain au premier poteau, sonne la révolte. Sur un bon centre de Morgan Sanson, il envoie bien évidemment un ciseau bizarre, comme à chaque match, sauf que cette fois-ci, ça rentre. À partir de ce moment-là, les Marseillais prennent définitivement les rênes du match. Mobiles, rapides, à l'image d'un Bouna Sarr étonnamment en forme, les Phocéens se procurent quelques occasions franches. Sur un superbe mouvement, Maxime Lopez ne profite malheureusement pas du parfait centre en retrait de Valère Germain, et bute au dernier moment sur un défenseur adverse.

Lopez le serein


Au retour des vestiaires, les Marseillais repartent avec les mêmes intentions et ne laissent absolument pas les Portugais respirer. Tout de suite au pressing, plus intenses dans les duels, les hommes de Rudi Garcia ont l'intention de gêner la première relance du Vitória Guimarães. Et ça fonctionne. Presque un peu trop bien, car conscients de leurs difficultés à rivaliser dans le jeu, les Portugais se recroquevillent alors devant leurs buts pour ne plus prendre de risques. Quitte à commettre beaucoup de fautes et récolter quelques cartons jaunes. Suffisant pour gêner des Marseillais qui, malgré leur sérénité, sont toujours aussi peu à l'aise lorsqu'il faut déstabiliser des blocs compacts.

Alors, comme depuis le début du match, l'OM se repose sur son homme en forme : Lucas Ocampos. Un duel aérien gagné, un appel en profondeur et une petite passe parfaite entre deux joueurs pour mettre Maxime Lopez dans les meilleures conditions pour faire trembler les filets. Le minot marseillais ne panique pas, contrôle tranquillement et ajuste parfaitement le gardien portugais. L'OM s'autorise ensuite un dernier frisson, mais Steve Mandanda effectue un énorme arrêt devant la lourde frappe de Ferreira. Marseille peut se contenter de gérer, et se permet même de mal négocier les dernières contre-attaques. L'essentiel est acquis en dépensant le moins possible d'énergie. Place à l'enfer du dimanche.


Marseille (4-3-3) : Mandanda – Sarr, Rami, Abdennour, Évra – Kamara, Gustavo, Sanson – Lopez, Germain, Ocampos
Guimarães (4-3-3) : Silva – Aurelio, Jubal, Valente, Konan – Wakaso, Miranda, Ramos – Raphinha, Martins, Heldon


  • Résultats et classement de la Ligue Europa
    Retrouvez toute l'actualité de la Ligue Europa

    Par Kevin Charnay
    Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
  • Modifié


    Dans cet article


    il y a 59 minutes Prolongation imminente pour Gignac avec les Tigres 7
    Hier à 18:01 Il marque après 729 jours de disette 38

    Le Kiosque SO PRESS

    Hier à 16:04 La troisième Coupe d'Europe officialisée en décembre 60 Hier à 14:33 Carrasco offre 10 000 euros à un coéquipier qu'il a envoyé à l'hôpital 15
    Partenaires
    Un autre t-shirt de foot est possible Tsugi Gérez comme un pro votre équipe de sport amateur Olive & Tom MAILLOTS FOOT VINTAGE