Advertisement Une caméraUne caméra qui illustre les papiers contenant une vidéo PhylactèrePictogramme représentant un phylactère (bulle utilisée dans les bandes déssinées) servant à illsutrer les commentaires envoyés par les lecteursTrophéePictogramme représentant un trophée. Ce picto illustre la section résultats / classement de SOFOOT.com Logo FacebookIcone facebook faisant le lien avec la page Facebook de notre siteFlècheUne flèche servant à la navigation. Le sens de la flèche change en fonction du contexte où elle est utiliséeLogo Google +Lien vers notre page Google+Icone "Hamburger"Icone composé de trois lignes noires horizontales identiques, les unes au dessus des autres, servant à illustrer la notion de "menu".Logo, InstagramPetit appareil photo servant à lier vers notre page InstagramPouce vers le hautPictogramme représentant une main fermée en poing avec le pouce dressé vers le haut. Illustration de la notion de "like" des réseaux sociauxMoinsLe signe mathématique "moins" Appareil photoUn appareil photo qsui illustre les articles avec photoPlusLe signe mathématique "plus" LoupePictogramme représentant une loupe, illsutrant la notion de "recherche" sur le site.Répondre àUne flèche arrondie, pointant vers la gauche et servant à évoquer la réponse à un commentaireEtoileEtoile à 5 branches, illustrant la notion de "mise en favoris"Logo twitterPetit oiseau illustrant le lien vers notre compte Twitter
MATCHS 29 Résultats Classements Options
  1. //
  2. // OM-Salzbourg (0-0)

L'OM assure la qualif' au frein à main

Sans briller, mais sans prendre de but, l'Olympique de Marseille obtient sa qualification en seizièmes de finale de la Ligue Europa contre un solide Red Bull Salzbourg (0-0). Pas de quoi fanfaronner, mais l'essentiel est là.

Modififié

Olympique de Marseille 0-0 RB Salzbourg



L'action est symbolique de la rencontre. Parti en contre pour donner de l'allant à son OM, Luiz Gustavo est accroché par Amadou Haidara. Le jeu est interrompu, mais le sang du Brésilien ne fait qu'un tour. Le front collé à celui de son adversaire, le moustachu vient provoquer son vis-à-vis les yeux dans les yeux. Mais non, le jeune milieu de terrain ne baisse pas les yeux, bien au contraire. Solide, il répond du tac au tac à l'international auriverde et prouve qu'il en a dans le pantalon. Voilà à quoi s'est confronté Marseille ce soir : un mur.

Nice pris de Vitesse

La partie de cartes


Si l’Olympique de Marseille pensait affronter une équipe autrichienne en vacances au Vélodrome, la réalité était bien moins relaxante. Pour Marco Rose, l'entraîneur allemand du RB Salzbourg, pas question de prendre ce match à la légère. Des onze titulaires vainqueurs de l’OM au match aller, dix sont présents sur la pelouse du Vélodrome. Dès lors, les Phocéens, emmenés par un Luiz Gustavo capitaine, doivent mériter leur qualification face au futur premier de la poule. Pas une mince affaire, surtout que les visiteurs mettent la pression d’entrée grâce à l’activité de Moanes Dabour.

En face, l’OM parvient à contrecarrer les plans adverses avec un milieu à cinq dense et organisé. Une partie de cartes se met ainsi en place, avec Morgan Sanson auteur d’une frappe non cadrée, Lucas Ocampos prêt à cueillir du trèfle à force de lutter dans tous ses duels, et ce pique-assiette de Clinton Njie qui bouffe la feuille à plusieurs reprises. Sans parvenir à inquiéter Alexander Walke une seule fois en quarante-cinq minutes, Marseille se retrouve sur le carreau.

Moon Walke


Un but. C’est ce qui pend au nez de l’OM, et serait synonyme d’élimination de la compétition avec le résultat positif de Konyaspor à Guimarães au moment où la seconde période démarre. De plus en plus actifs, les Olympiens pensent ouvrir le score grâce à la superbe volée de Maxime Lopez, mais le minot voit son tir dévié d’une manchette par Walke. Impassable, le portier allemand s’illustre à nouveau d’une claquette sur un mouvement collectif marseillais bouclé par une frappe de Bouna Sarr sous la barre. Rageant.

Histoire d’arrêter de cogiter sur cette hypothétique qualification, de trembler sur chaque offensive des Bullen, comme sur ce coup franc puissant de Valon Berisha bien boxé par Steve Mandanda, l'OM ferait bien de se mettre définitivement à l'abri. L’entrée de Dimitri Payet va dans ce sens-là, mais, en pratique, rien ne change. Berisha lance un nouveau frisson dans l'échine marseillaise, et les gouttes de sueur continuent de couler à la suite d'un nouvel arrêt de Walke devant Valère Germain. Quatre minutes de rab interminables plus tard, les Marseillais sont qualifiés au bout du suspense. L'OM peut souffler, mais que ce fut compliqué...

Olympique de Marseille (4-5-1) : Mandanda – Sakai, Rolando, Rami, Sarr – Luiz Gustavo, Anguissa, Ocampos, Lopez, Sanson (Payet, 68e) – Njie (Germain, 76e).
Entraîneur : Rudi Garcia.

RB Salzbourg (4-4-2) : Walke – Ulmer, Ćaleta-Car, Miranda, Lainer – Schalger, Berisha, Samassekou (Yabo, 61e), Haidara – Gulbrandsen (Hwang, 59e), Gabbur.
Entraîneur : Marco Rose.

  • Résultats et classement de la Ligue Europa
    Retrouvez toute l'actualité de la Ligue Europa



    Par Antoine Donnarieix
    Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
  • Modifié




    Dans cet article


    Hier à 17:30 La Corse veut adhérer à la FIFA pour jouer la Coupe du monde 105
    Partenaires
    Un autre t-shirt de foot est possible Podcast Football Recall MAILLOTS FOOT VINTAGE Olive & Tom Tsugi Gérez comme un pro votre équipe de sport amateur
    À lire ensuite
    Irréductible Europa