Une caméraUne caméra qui illustre les papiers contenant une vidéoPhylactèrePictogramme représentant un phylactère (bulle utilisée dans les bandes déssinées) servant à illsutrer les commentaires envoyés par les lecteursTrophéePictogramme représentant un trophée. Ce picto illustre la section résultats / classement de SOFOOT.com Logo FacebookIcone facebook faisant le lien avec la page Facebook de notre siteFlècheUne flèche servant à la navigation. Le sens de la flèche change en fonction du contexte où elle est utiliséeLogo Google +Lien vers notre page Google+Icone "Hamburger"Icone composé de trois lignes noires horizontales identiques, les unes au dessus des autres, servant à illustrer la notion de "menu".Logo, InstagramPetit appareil photo servant à lier vers notre page InstagramPouce vers le hautPictogramme représentant une main fermée en poing avec le pouce dressé vers le haut. Illustration de la notion de "like" des réseaux sociaux MoinsLe signe mathématique "moins" Appareil photoUn appareil photo qsui illustre les articles avec photoPlusLe signe mathématique "plus" LoupePictogramme représentant une loupe, illsutrant la notion de "recherche" sur le site.Répondre àUne flèche arrondie, pointant vers la gauche et servant à évoquer la réponse à un commentaireEtoileEtoile à 5 branches, illustrant la notion de "mise en favoris"Logo twitterPetit oiseau illustrant le lien vers notre compte Twitter
MATCHS 0 Résultats Classements Options
Abonne-toi à SOFOOT Boutique (Photos, T-Shirt, goodies, etc.)

L’OM à la recherche de sa majorité silencieuse

La réponse de la direction face à la crise actuelle avec les principaux groupes de supporters porte désormais un nom : Agora OM. Soit un vaste projet de consultation des amoureux et des amoureuses du club phocéen. Si cette démarche peut faire sourire, il ne faut néanmoins pas la prendre à la légère et encore moins comme un simple gadget de circonstance. Marseille est peut-être en train de devenir, après Paris, un nouveau laboratoire pour reconfigurer la place des « fans » dans la vie du foot pro, et mettre surtout au pas les contestataires.

Il s’agit d’un petit opuscule paru en 1978 et intitulé À l’ombre des majorités silencieuses? signé Jean Baudrillard, philosophe de la post-modernité. Le grand critique de la société de consommation y dénonçait le recours à la « légitimité » des masses informes et non définissables pour cadenasser nos belles démocraties occidentales. À lire le communiqué de la direction pour présenter son projet Agora OM, après les événements de la Commanderie, les propos prophétiques qui s’y trouvaient( « les masses absorbent toute l’électricité du social et du politique et la neutraliseNT en retour » ) prennent un nouveau sens dans le petit monde du football.

« Ce projet permettra à tous les amoureux du foot et de l’OM, familles, enfants, de se réapproprier le terme de supporter pour que celui-ci ne soit plus capté par des bandes violentes. »

« Concrètement, cette initiative, qui sera officiellement lancée au début du mois de mars, prendra la forme de groupes de travail, de plateformes d’échange d’idées et d’appels à projets pour que direction et supporters s’unissent dans la définition du supportérisme, et pour que vive et demeure l’Institution OM, populaire et diverse. Ce projet permettra à tous les amoureux du foot et de l’OM, familles, enfants, de se réapproprier le terme de supporter pour que celui-ci ne soit plus capté par des bandes violentes. Les supporters sont l’atout le plus précieux du club et le resteront. »

« En marche » au but


Tout y est. La contestation réduite aux exactions de quelques-uns. Une masse de supporters victime de ces sombres agissements. Un vague relent de démocratie participative façon start-up nation et surtout la volonté d’en appeler à un « peuple marseillais » distingué, donc, des associations en conflit avec Eyraud. Le parallèle avec la démarche d’Emmanuel Macron et En Marche saute aux yeux. Se passer des corps intermédiaires pour s’adresser directement à des gens ordinaires, pour y puiser la légitimité et le droit de faire ce que l’on veut. L’occasion de réduire au passage évidemment les ultras aux rôles d’odieux « preneurs d’otages » , comme ces vilains syndicalistes de la SNCF qui font grève et si « méchants » avec les pauvres usagers, quand ils ne visent souvent qu’au maintien de la qualité de ce service public de transport. Rappelons que McCourt avait comparé l’intrusion dans la Commanderie à la prise du Capitole par les pro-Trump.

« Leur mise en demeure par la direction est incompréhensible, il ne peut pas y avoir des dizaines de milliers de Marseillais qui payent les conséquences de quelques excités, déjà devant la justice. » Benoît Payan

Choisir sa clientèle


Le risque, ou plutôt le calcul, serait de se retrouver en face des gilets jaunes ou des blacks blocs. Le temps d’épurer, tout rentrera dans l’ordre. Et le business pourra reprendre ou plutôt s’amplifier enfin sans retenue. Certes, l’ensemble de la classe politique locale a apporté son soutien aux « historiques » , tel le maire Benoît Payan : « Les supporters sont l’âme du club. Leur mise en demeure par la direction est incompréhensible, il ne peut pas y avoir des dizaines de milliers de Marseillais qui payent les conséquences de quelques excités, déjà devant la justice. J’ai écrit à Jacques-Henri Eyraud pour qu’il calme le jeu. » Eric di Meco n’a pas caché son scepticisme et surtout son manque de confiance envers ceux qui se sont lancés dans cette aventure. « À la tête du club, il y a des gens qui pensent qu’ils vont récupérer le coup avec les supporters. Mais le dialogue, il fallait le créer avant ! »



Mais loin de se résumer à une simple tactique ou un plan de repli stratégique adopté dans l’urgence, l'Agora OM porte en soi une autre vision du football, dont le projet de Superligue est, quelque part, le pendant sportif et économique. L’OM possède une longue histoire, souvent conflictuelle, avec ses groupes d’ultras et de supporters. Si le point de rupture semble atteint aujourd’hui, et si une réponse de la sorte surgit des tiroirs des costard-cravate surdiplômés de la direction, il serait gravement erroné de n’y voir qu’un effet exponentiel de la pandémie.

« À la tête du club, il y a des gens qui pensent qu’ils vont récupérer le coup avec les supporters. Mais le dialogue, il fallait le créer avant ! » Éric Di Meco

Depuis un bout de temps, le foot pro cherche la solution à cet épineux problème des supporters. Dans le même temps, il cherche à élargir sa clientèle, une clientèle avide d’un produit parfaitement marketé. L’offensive généralisée en cours (à Bordeaux, cela passe par exemple par un changement de gestionnaire de la sécurité et des stadiers), vise donc, comme l’illustre l’Agora OM, à réduire à néant tout ce qui pourrait prétendre exister en tant que tel au sein « de l’entreprise » . Dans une ville comme Marseille, forcément, l’opération rencontrera une forte résistance, bien au-delà des porteurs d’écharpes et craqueurs de fumis. Mais peut-être est-ce le but. Séparer le bon grain facturé de l’ivraie un peu trop fauchée. La menace d'une rupture de la convention sur les abonnements, dans une longue mise en demeure de six pages expédiée par mail aux associations, démontre que l’on est prêt à se passer de leurs services. Pour leurs remplaçants, on créera des groupes FB et des formations en visio pour apprendre les chants...

Par Nicolas Kssis Martov
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.

Dans cet article


Partenaires
Tsugi Foot.Fr : Boutique De Foot : Maillot, Survêtement, Chaussures, Ballons Olive & Tom Pronostic Foot 100% Gratuits ! + de 100 Matchs analysés / semaine MAILLOTS FOOT VINTAGE
Hier à 18:43 Marvin Martin s'engage avec le Hyères 83 FC 29
Hier à 17:00 Roberto Carlos passe ses diplômes d’entraineur 23
Hier à 13:30 Les jumeaux Bender reprennent du service dans leur premier club 8
Partenaires
MAILLOTS FOOT VINTAGE Tsugi Foot.Fr : Boutique De Foot : Maillot, Survêtement, Chaussures, Ballons Pronostic Foot 100% Gratuits ! + de 100 Matchs analysés / semaine Olive & Tom