Une caméraUne caméra qui illustre les papiers contenant une vidéo PhylactèrePictogramme représentant un phylactère (bulle utilisée dans les bandes déssinées) servant à illsutrer les commentaires envoyés par les lecteursTrophéePictogramme représentant un trophée. Ce picto illustre la section résultats / classement de SOFOOT.com Logo FacebookIcone facebook faisant le lien avec la page Facebook de notre siteFlècheUne flèche servant à la navigation. Le sens de la flèche change en fonction du contexte où elle est utiliséeLogo Google +Lien vers notre page Google+Icone "Hamburger"Icone composé de trois lignes noires horizontales identiques, les unes au dessus des autres, servant à illustrer la notion de "menu".Logo, InstagramPetit appareil photo servant à lier vers notre page InstagramPouce vers le hautPictogramme représentant une main fermée en poing avec le pouce dressé vers le haut. Illustration de la notion de "like" des réseaux sociauxMoinsLe signe mathématique "moins" Appareil photoUn appareil photo qsui illustre les articles avec photoPlusLe signe mathématique "plus" LoupePictogramme représentant une loupe, illsutrant la notion de "recherche" sur le site.Répondre àUne flèche arrondie, pointant vers la gauche et servant à évoquer la réponse à un commentaireEtoileEtoile à 5 branches, illustrant la notion de "mise en favoris"Logo twitterPetit oiseau illustrant le lien vers notre compte Twitter
MATCHS 19 Résultats Classements Options
  1. //
  2. //
  3. // Lyon-Marseille (4-2)

L'OL gifle l'OM

Accrochés à la mi-temps dimanche soir, les Lyonnais ont finalement écrasé Marseille (4-2) au terme d'un sommet brûlant. Semaine parfaite pour l'OL.

Modififié

Lyon 4-2 Marseille

Buts : Aouar (28e), Traoré (51e, 60e) et Fekir (74e, s.p.) pour l'OL // Thauvin (39e) et Njie (82e) pour l'OM.

Il y a des matchs qui ressemblent à des plongeons sans brassard dans une marmite d’eau bouillante, un truc à 100°C, soi-disant « plus simple à préparer » pour un coach. C’était en tout cas la théorie défendue par Bruno Génésio avant la rencontre, ce sommet arrivant sur le calendrier quatre jours après un exploit européen retentissant de l’OL à l’Etihad Stadium de Manchester. Au fond, que fallait-il craindre pour les Lyonnais, eux qui restaient sur une série de huit matchs consécutifs sans défaite face à l’OM en Ligue 1 et qui maîtrisent, généralement, ces montées au sommet ? Tout, en fait, Génésio répétant à plusieurs reprises ces derniers jours que « les conclusions tirées après un match » n’ont en réalité que peu de sens et qu’elles ne sont là que pour être « démontées trois jours après » . « C’est le foot qui est comme ça » , soufflait-il alors. Pas de panique, l'OL a confirmé dimanche soir sa belle semaine et a fait cuire des Marseillais déjà battus jeudi en Ligue Europa par Francfort. Avec autorité.

Rafiot à couler et orgueil


D’entrée, on a compris ce qu’on allait trouver dans nos assiettes, dimanche soir : du soufre, des comptes à régler, une banderole du Groupama Stadium avertissant même l’OM d’un naufrage imminent et un tract distribué par les Bad Gones appelant à « faire couler le rafiot marseillais » . Voilà comment ce choc s’est rapidement transformé en bataille navale, les Marseillais laissant l’OL prendre les commandes de ce début de joute tout en maîtrisant les premières vagues. Détail : l’équipage de Génésio s’est longtemps montré assez inoffensif, Amavi envoyant d’ailleurs, sans toucher le cadre, le vrai premier boulet de la soirée (19e) et Ćaleta-Car, titulaire à la suite du forfait d’Adil Rami, coupant facilement les premiers échanges Depay-Fekir.


La première étincelle numérique est alors venue d’ailleurs, d’un une-deux lointain entre Ndombele et Traoré, et surtout d’un enchaînement plein de maîtrise d’Houssem Aouar (1-0, 28e), une nouvelle fois excellent dimanche soir. Percé, on a senti le hors-bord marseillais proche de disparaître sous les secousses, Memphis Depay foirant même à dix minutes de la pause (37e) un ballon facile de 2-0, mais c’est autre chose que la flotte de Garcia a offert : une réaction d’orgueil, une égalisation de Thauvin (1-1, 39e) après une perte de balle suicidaire de Diop devant sa surface et Morgan Sanson faisant glisser deux frissons (42e, 45e) dans le dos de Lopes à l’heure des citrons.

Magic Bertrand


Une question de temps, rien de plus : six minutes après la mi-temps et une frappe tout molle de Payet (48e), Bertrand Traoré a sonné l’heure de l’abordage lyonnais face à une défense de l’OM facilement pliée et grâce à un super service de Tanguy Ndombele (2-1, 51e). Puis, le Burkinabé s’est offert un copié-collé – crochet court, frappe du gauche – à l’heure de jeu (3-1, 60e) devant un Jordan Amavi aux fraises. Et Garcia, dans tout ça ? Forcément, le coach marseillais a tenté de titiller ses moussaillons, a sorti Ocampos pour faire entrer Kamara et remonter Luiz Gustavo, pour rien ou pas grand-chose, les Marseillais continuant de perdre la baston au milieu en confirmant au passage leurs difficultés lors des grands soirs. Une saison se joue à ça, tout le monde le sait, Rudi Garcia en premier et l'OL aussi : ainsi, à un quart d'heure de la fin, après un recours à la VAR et à la suite d'une grosse faute de Strootman sur Traoré, Nabil Fekir a fini l'affaire sur penalty (4-1, 74e). Trois points qui font dix au total, malgré un but de Njie en fin de match (4-2, 82e) et l'expulsion logique de Ćaleta-Car (84e) après une faute très appuyée sur Traoré, qui permettent à l'OL de rattraper l'OM au classement. Ou comment faire partir la vapeur pour de bon, au bout d'une semaine royale.


(4-2-3-1) : Lopes - Dubois, Marcelo, Denayer, Mendy - Ndombele, Diop (Tousart, 76e) - Traoré, Fekir (Terrier, 88e), Aouar - Depay (Dembélé, 60e). Entraîneur : Bruno Génésio.

(4-2-3-1) : Pelé - Sakai, Ćaleta-Car, Luiz Gustavo, Amavi - Sanson, Strootman (Njie, 76e) - Thauvin, Payet, Ocampos (Kamara, 64e) - Mitroglou (Germain, 64e). Entraîneur : Rudi Garcia.


  • Résultats et classement de Ligue 1

    Par Maxime Brigand
    Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
  • Modifié




    Dans cet article


    Hier à 19:30 L'ES Tunis corrigée par Al Ain en quarts du Mondial des clubs 3 Hier à 16:09 Kashima cuisine les Chivas 6
    Partenaires
    Olive & Tom Gérez comme un pro votre équipe de sport amateur Tsugi MAILLOTS FOOT VINTAGE Un autre t-shirt de foot est possible
    À lire ensuite
    Les notes de Marseille