Une caméraUne caméra qui illustre les papiers contenant une vidéo PhylactèrePictogramme représentant un phylactère (bulle utilisée dans les bandes déssinées) servant à illsutrer les commentaires envoyés par les lecteursTrophéePictogramme représentant un trophée. Ce picto illustre la section résultats / classement de SOFOOT.com Logo FacebookIcone facebook faisant le lien avec la page Facebook de notre siteFlècheUne flèche servant à la navigation. Le sens de la flèche change en fonction du contexte où elle est utiliséeLogo Google +Lien vers notre page Google+Icone "Hamburger"Icone composé de trois lignes noires horizontales identiques, les unes au dessus des autres, servant à illustrer la notion de "menu".Logo, InstagramPetit appareil photo servant à lier vers notre page InstagramPouce vers le hautPictogramme représentant une main fermée en poing avec le pouce dressé vers le haut. Illustration de la notion de "like" des réseaux sociauxMoinsLe signe mathématique "moins" Appareil photoUn appareil photo qsui illustre les articles avec photoPlusLe signe mathématique "plus" LoupePictogramme représentant une loupe, illsutrant la notion de "recherche" sur le site.Répondre àUne flèche arrondie, pointant vers la gauche et servant à évoquer la réponse à un commentaireEtoileEtoile à 5 branches, illustrant la notion de "mise en favoris"Logo twitterPetit oiseau illustrant le lien vers notre compte Twitter
MATCHS 10 Résultats Classements Options
  1. //
  2. //
  3. // Angers-Lyon (1-2)

L'OL braque le SCO

Secoué tout au long de la rencontre, l'Olympique lyonnais a finalement réussi à s'en sortir pour gratter une victoire précieuse dans la course à la quatrième place du côté d'Angers (2-1). Points noirs : le contenu et la sortie sur civière de Corentin Tolisso.

Modififié

Angers 1-2 Lyon

Buts : N'Doye (49e) pour le SCO // Valbuena (17e) et Fekir (42e) pour l'OL

Certains discours vont finir par être rayés, usés, trop entendus. Cette soirée, le stade Raymond-Kopa ne la connaît que trop bien. Au début du mois, l'AS Monaco était venue s'imposer au mental grâce à Radamel Falcao. Une semaine plus tard, c'était le PSG. Puis, voilà donc l'Olympique lyonnais. Chaque fois le même scénario, la même sensation que le SCO méritait plus et repart finalement sans rien. Les mains vides, les poches trouées. À Angers vendredi soir, l'OL a été bousculé, secoué dans tous les sens, mais aura finalement su faire la différence grâce à deux erreurs d'Alexandre Letellier en première période. Difficile à avaler pour Stéphane Moulin, très généreux pour Bruno Génésio. Le voilà prêt à s'envoler pour Amsterdam. Avant de retrouver l'Europe, trois points ne font jamais de mal.

Alexandre le boulier


Une question, avant tout : où était vraiment la tête des Lyonnais vendredi soir au moment de partir en soirée au stade Raymond-Kopa ? Probablement déjà, d’une certaine manière, à Amsterdam où l’OL a rendez-vous mercredi prochain pour sauver une saison déjà moisie sur la scène nationale. Bruno Génésio, lui, s’en est déjà remis aux esprits pour espérer récupérer Alexandre Lacazette d’ici là. Pire, à quelques minutes d’entrer sur la piste angevine, c’était au tour de Memphis Depay de lâcher ses potes à cause d’une cheville douloureuse. Cet OL n’est pas au mieux, ce n'est pas une nouveauté. Venir à Angers était avant tout pour se rassurer là où le SCO avait pour principal objectif d’assurer définitivement son maintien trois jours après avoir décroché sa qualification pour la finale de la Coupe de France.


Et dès les premières minutes, ce sont bien les hommes de Stéphane Moulin que l’on a retrouvés : des crocs sortis, de l’engagement, de l’envie, une première frappe lointaine de Cissokho, une grosse occasion pour Mangani et un pétard de Santamaria au quart d’heure de jeu avant de voir Lopes sauver la baraque devant Famara Diedhiou et un Nkoulou noyé. Problème, entre-temps, le SCO s’est sabordé tout seul en encaissant un but flingué de Valbuena à la suite d’un ballon repoussé difficilement par Letellier (0-1, 17e). Moulin peut gueuler sur son banc : une fois encore, c’est par manque de réalisme que ses gars se sont fait coucher. Lyon est une nouvelle fois en vrac, bouffé au milieu par la MSN du SCO et avance complètement à l'envers à la relance. Suffisant pour tenir jusqu'à la pause face aux flèches angevines manquées. Surtout quand Letellier se troue une nouvelle fois sur un coup franc de Nabil Fekir (0-2, 42e).

Belle de loin, mais loin d'être belle


Assez pour craquer en deux l'envie des Angevins ? En aucun cas. Une certitude dès le retour des vestiaires : Stéphane Moulin a réussi son brief. Sur le premier coup de patte du second acte, Thomas Mangani dépose un ballon parfait sur la tête de N'Doye (1-2, 49e), histoire de remettre à l'endroit un SCO qui ne méritait pas moins. Alexandre Letellier, lui, a retrouvé ses réflexes, enchaîne dans la foulée un arrêt décisif devant Valbuena et voit Manceau sauver une tête de Gonalons sur sa ligne, alors que Moulin abat sa carte Pépé. Angers n'a pas levé le pied, mais N'Doye bute deux nouvelles fois sur Lopes pendant que Pépé et Bamba viennent chatouiller le capo. Comme un nouveau symbole de l'imprécision constante des Bianconeri du Maine-et-Loire. La note n'est pas encore assez salée ? Allez, à un quart d'heure de la fin, sur une superbe ouverture de Capelle, Toko-Ekambi envoie sa tête sur la barre du gardien lyonnais. Pile le moment où la rencontre de Bruno Génésio va définitivement basculer dans l'angoisse autour du cas de Corentin Tolisso, sévèrement touché par Pavlović, directement expulsé sur le coup. Le rythme est retombé d'un cran, le jeu avec, et Lyon n'a plus qu'à assurer une première victoire en Ligue 1 depuis le 5 avril dernier qui aurait pu être plus large en fin de match. Pas la plus belle, pas la plus méritée, mais certainement l'une des plus précieuses.

Par Maxime Brigand
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié


Dans cet article


Hier à 18:00 Drame de la rue d’Aubagne : Mbappé va rencontrer le fils de l'une des victimes 79

Le Kiosque SO PRESS

Partenaires
Tsugi Un autre t-shirt de foot est possible MAILLOTS FOOT VINTAGE Olive & Tom Gérez comme un pro votre équipe de sport amateur
Hier à 10:45 Dhorasoo a lui aussi eu une altercation avec Ribéry 70
À lire ensuite
La Juve coince à Bergame