Advertisement Une caméraUne caméra qui illustre les papiers contenant une vidéo PhylactèrePictogramme représentant un phylactère (bulle utilisée dans les bandes déssinées) servant à illsutrer les commentaires envoyés par les lecteursTrophéePictogramme représentant un trophée. Ce picto illustre la section résultats / classement de SOFOOT.com Logo FacebookIcone facebook faisant le lien avec la page Facebook de notre siteFlècheUne flèche servant à la navigation. Le sens de la flèche change en fonction du contexte où elle est utiliséeLogo Google +Lien vers notre page Google+Icone "Hamburger"Icone composé de trois lignes noires horizontales identiques, les unes au dessus des autres, servant à illustrer la notion de "menu".Logo, InstagramPetit appareil photo servant à lier vers notre page InstagramPouce vers le hautPictogramme représentant une main fermée en poing avec le pouce dressé vers le haut. Illustration de la notion de "like" des réseaux sociauxMoinsLe signe mathématique "moins" Appareil photoUn appareil photo qsui illustre les articles avec photoPlusLe signe mathématique "plus" LoupePictogramme représentant une loupe, illsutrant la notion de "recherche" sur le site.Répondre àUne flèche arrondie, pointant vers la gauche et servant à évoquer la réponse à un commentaireEtoileEtoile à 5 branches, illustrant la notion de "mise en favoris"Logo twitterPetit oiseau illustrant le lien vers notre compte Twitter
MATCHS 11 Résultats Classements Options
  1. //
  2. // Gr. E
  3. // OL-Everton (3-0)

L'OL achève Everton

Muets au bout d'une première période globalement maîtrisée, les Lyonnais ont finalement fait sauter largement les Toffees grâce notamment à un collectif partiellement retrouvé.

Modififié

Lyon 3-0 Everton

Buts : Traoré (68e), Aouar (76e) et Depay (88e) pour l'OL.

Cette fois, il n'y aura pas eu besoin d'allumer le feu. À vrai dire, on n'aura vu que des étincelles. Mais c'est aussi le charme des soirées européennes, celles de C3, glissées entre les rendez-vous nationaux décisifs et les objectifs à échelle variable. Jeudi soir, le Groupama Stadium, comme Bruno Génésio, avait la tête à Saint-Étienne. David Unsworth, lui, était avant tout venu chercher des repères et une bonne préparation à la réception de Watford dimanche alors qu'Everton était déjà quasiment éliminé avant d'atterrir à Lyon. Bingo : l'OL a fait le nécessaire, a gratté trois points décisifs (3-0) sans totalement briller, mais a validé l'essentiel, soit étirer une belle série en cours et une belle préparation au derby du week-end.

Marseille tombe à Guimarães

Le verre à moitié plein


Un derby déjà placardé partout jeudi soir. Dans le virage nord d'un Groupama Stadium où les Bad Gones n'ont pas hésité à hurler que « rien ne vaut » une baston de voisinage – l'OL n'a plus gagné à Geoffroy-Guichard depuis le départ de Jimmy Briand –, mais aussi dans le menu balancé sur la table par Bruno Génésio, qui avait décidé d'installer Mariano, vivement secoué après la victoire face à Metz dimanche (2-0), sur le banc, de filer quelques miettes à Rafael et de favoriser l'impact de Ndombele plutôt que l'insouciance d'Aouar, fraîchement convoqué chez les Espoirs. Dans cette configuration, l'OL, en fait, aurait même dû mener plus rapidement face à un Everton mélangé par l'intérimaire David Unsworth – six changements par rapport au onze matraqué à Leicester le week-end dernier. Sans Rooney, resté à Liverpool, ni Klaassen, les Toffees n'ont d'abord existé qu'à travers les quelques sourires balancés par les espoirs Beni Baningime et Ademola Lookman, là où les Lyonnais ont eu les cartouches pour abattre un adversaire en quête de confiance. Contretemps : Jordan Pickford s'est éclaté à enquiller les shots servis de la tête par Traoré (23e), sur coup franc par Depay (36e) et une nouvelle fois par le swiffer burkinabé avant la pause (45e).


Amputé de Martina sorti sur civière après avoir perdu connaissance à la suite d'un duel aérien avec Maxwel Cornet, Everton s'est finalement rebiffé au moment où l'OL souffre le plus depuis le début de saison, soit lors de la digestion de la causerie de Génésio qui a vu Lookman pousser Lopes à se salir (46e) et les Lyonnais tourner de l'œil. Ou comment les hommes de Génésio sont retombés dans leurs friandises habituelles, Depay multipliant les mauvais choix et Cornet dévorant une nouvelle balle d'ouverture du score (52e). Jeudi soir, la prestation lyonnaise aura une nouvelle fois été incomplète, Génésio changeant de système en début de seconde période avant de revenir au 4-2-3-1 avec Aouar en dix, d'où éclata finalement l'ouverture du score de Bertrand Traoré (1-0, 68e) buteur avant de céder sa place à Mariano. Une bascule qui a ensuite envoyé l'OL vers une deuxième victoire en quatre soirées européennes cette saison, complétée par un deuxième but d'Aouar (2-0, 76e), une belle tête de Memphis Depay (3-0, 88e) et l'expulsion sévère de Morgan Scheiderlin.

La chasse à l'ennui


Le succès lyonnais du soir a deux conséquences principales. Il valide quasiment la qualification de l'OL pour les seizièmes de finale de la Ligue Europa, l'Atalanta ayant été accrochée dans le même temps à Limassol (1-1) et Everton se retrouvant désormais éliminé, tout en confirmant le bon début de saison d'un club qui n'a chuté qu'une seule fois jusqu'ici (au Parc, 0-2). Problème, elle confirme aussi, même si ce n'est pas ce que l'on retiendra, que cette équipe a encore du boulot avant de livrer une prestation complètement aboutie, Sigurðsson ayant fait glisser une belle poignée de frissons dans le dos de Lopes en seconde période et les Lyonnais perdant paradoxalement la maîtrise du jeu au fil d'une rencontre où Ashley Williams s'est fait royalement pourrir. La tête peut maintenant se tourner vers le derby et l'enchaînement de cinq victoires consécutives laisse de belles bases entre les mains de Génésio, qui a définitivement en sa possession un groupe qui continue de chasser l'ennui.


OL (4-2-3-1) : Lopes – Rafael, Marcelo, Diakhaby, Mendy – Tousart, Ndombele (Ferri, 77e) – Cornet, Fekir (Aouar, 62e), Depay – Traoré (Mariano, 69e).


Everton (4-2-3-1) : Pickford – Kenny, Williams, Holgate, Martina (Bešić, 43e) – Schneiderlin, Gueye (Calvert-Lewin, 61e) – Lennon (Vlasic, 71e), Beni Baningime, Lookman – Sigurðsson.


  • Résultats et classement de la Ligue Europa
    Retrouvez toute l'actualité de la Ligue Europa



    Par Maxime Brigand, au Groupama Stadium
    Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
  • Modifié




    Dans cet article


    Hier à 14:36 Euro Millions : 138 millions d'€ + 1 millionnaire garanti
    Hier à 16:58 Neymar lance son propre jeu de foot 72 Hier à 14:14 La statue de Falcao 29 Hier à 14:13 Un Ballon d'or créé pour les femmes 44
    Partenaires
    Tsugi Olive & Tom Gérez comme un pro votre équipe de sport amateur Un autre t-shirt de foot est possible MAILLOTS FOOT VINTAGE Podcast Football Recall
    Hier à 10:52 Zlatan aide le LA Galaxy à stopper sa mauvaise série 5