Une caméraUne caméra qui illustre les papiers contenant une vidéoPhylactèrePictogramme représentant un phylactère (bulle utilisée dans les bandes déssinées) servant à illsutrer les commentaires envoyés par les lecteursTrophéePictogramme représentant un trophée. Ce picto illustre la section résultats / classement de SOFOOT.com Logo FacebookIcone facebook faisant le lien avec la page Facebook de notre siteFlècheUne flèche servant à la navigation. Le sens de la flèche change en fonction du contexte où elle est utiliséeLogo Google +Lien vers notre page Google+Icone "Hamburger"Icone composé de trois lignes noires horizontales identiques, les unes au dessus des autres, servant à illustrer la notion de "menu".Logo, InstagramPetit appareil photo servant à lier vers notre page InstagramPouce vers le hautPictogramme représentant une main fermée en poing avec le pouce dressé vers le haut. Illustration de la notion de "like" des réseaux sociauxMoinsLe signe mathématique "moins" Appareil photoUn appareil photo qsui illustre les articles avec photoPlusLe signe mathématique "plus" LoupePictogramme représentant une loupe, illsutrant la notion de "recherche" sur le site.Répondre àUne flèche arrondie, pointant vers la gauche et servant à évoquer la réponse à un commentaireEtoileEtoile à 5 branches, illustrant la notion de "mise en favoris"Logo twitterPetit oiseau illustrant le lien vers notre compte Twitter
MATCHS 1 Résultats Classements Options
  1. //
  2. // Inter-Napoli (2-0)

L'Inter sirote le Napoli

Parfaitement rodée tactiquement, l'Inter a dominé en deux temps un Napoli volontaire mais inefficace, grâce à deux pion signés D'Ambrosio et Lautaro.

Modififié

Inter 2-0 SSC Napoli

Buts : D'Ambrosio (11e), Lautaro Martinez (74e) pour l'Inter

De la maîtrise tactique, du réalisme, de la solidarité collective, voire quelques coups de génie par ci par là. A Giuseppe Meazza, le cocktail made in Conte a pétillé ce mardi et le Napoli n'avait ni la descente, ni les tripes, pour s'enfiler sans dommage cette limonade là.

L'Inter déploie ses ailes


Inférieur sur le papier, le Napoli fait ce que Gattuso attend de lui, en s'emmurant dans sa moitié de terrain, pour seulement décocher quelques flèches en contre. Un programme pas franchement funky, mais l'Inter ne s'en formalise pas. Puisque l'axe partenopeo est blindé, il faut ruser, opter pour une pensée latérale. Ce que les Nerazzurri vont faire en tentant astucieusement de combiner sur les cotés. Ça tombe bien, les pistons interisti jouent parfaitement leurs gammes ce soir. Candreva désarçonne Mario Rui en cavalant comme une monture de guerre sur son coté droit, mais c'est Biraghi qui trouver le premier une faille dans la muraille de la citadelle azzurra. A la 11e minute, l'Italien botte un centre malin sur le peton gauche de D'Ambrosio, qui transforme l'offrande, en première intention. Cueilli à froid, le Napoli revit ensuite en baissant le pont-levis. Les gars de Gattuso dégainent leurs lames, sonnent la charge et retrouvent un certain contrôle de la gonfle. L'Inter ne maintient alors son avantage que grâce à deux parades de patron d'Handanovic, qui boxe successivement deux tentatives de Zielinski et Politano.

22, revoilà Lautaro


La suite ressemble à une drôle de mélasse, les deux équipes ramant plus nettement pour se créer des opportunités. Une marmelade dont le Napoli tente de s'extirper, en faisant régulièrement monter Hysaj et Mario Rui d'un cran. L'Inter a dès lors plus de place pour placer ses contres, mais Biraghi, esseulé dans la surface, cochonne l'occasion de doubler la mise. Pas grave. Lautaro Martinez, tout juste entré en jeu, botte une frappe intérieure du pied sacrément vicelarde aux 20 mètres, qui trompe Meret, plutôt pataud sur sa ligne de but. Un pion qui fait du bien à l'Argentin, qui semblait manquer de cacao dans le moteur depuis la fin de la pause sanitaire. Voilà qui permet à l'Inter d'assurer son affaire, de coucher une deuxième fois cette saison le Napoli en Serie A et surtout de regrimper au second rang du championnat, une unité devant l'Atalanta.



Inter (3-4-1-2) : Handanovic - D'Ambrosio , De Vrij, Bastoni - Candreva (Godin, 60e), Brozovic, Barella, Biraghi (Young, 80e) - Borja Valero (Eriksen, 89e) - Lukaku (Moses, 88e), Sanchez (Lautaro Martinez, 60e). Entraîneur : Antonio Conte.

SSC Napoli (4-3-3) : Meret - Hysaj (Malcuit, 84e), Maksimovic, Koulibaly, Mario Rui (Ghoulam, 65e) - Elmas, Demme, Zielinski (Allan, 65e) - Politano (Lozano, 75e), Milik (Callejon, 84e), Insigne. Entraîneur : Gennaro Gattuso.


  • Résultats et classement de Serie A

    Par Adrien Candau
    Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
  • Modifié


    Dans cet article


    Partenaires
    Pronostic Foot 100% Gratuits ! + de 100 Matchs analysés / semaine MAILLOTS FOOT VINTAGE Foot.Fr : Boutique De Foot : Maillot, Survêtement, Chaussures, Ballons Tsugi Olive & Tom

    Hier à 17:40 Le Final 8 ne se reproduira pas selon Čeferin 24
    Hier à 17:10 Adriano rejoint Eupen 8
    Partenaires
    Foot.Fr : Boutique De Foot : Maillot, Survêtement, Chaussures, Ballons Olive & Tom Pronostic Foot 100% Gratuits ! + de 100 Matchs analysés / semaine MAILLOTS FOOT VINTAGE Tsugi