Une caméraUne caméra qui illustre les papiers contenant une vidéoPhylactèrePictogramme représentant un phylactère (bulle utilisée dans les bandes déssinées) servant à illsutrer les commentaires envoyés par les lecteursTrophéePictogramme représentant un trophée. Ce picto illustre la section résultats / classement de SOFOOT.com Logo FacebookIcone facebook faisant le lien avec la page Facebook de notre siteFlècheUne flèche servant à la navigation. Le sens de la flèche change en fonction du contexte où elle est utiliséeLogo Google +Lien vers notre page Google+Icone "Hamburger"Icone composé de trois lignes noires horizontales identiques, les unes au dessus des autres, servant à illustrer la notion de "menu".Logo, InstagramPetit appareil photo servant à lier vers notre page InstagramPouce vers le hautPictogramme représentant une main fermée en poing avec le pouce dressé vers le haut. Illustration de la notion de "like" des réseaux sociauxMoinsLe signe mathématique "moins" Appareil photoUn appareil photo qsui illustre les articles avec photoPlusLe signe mathématique "plus" LoupePictogramme représentant une loupe, illsutrant la notion de "recherche" sur le site.Répondre àUne flèche arrondie, pointant vers la gauche et servant à évoquer la réponse à un commentaireEtoileEtoile à 5 branches, illustrant la notion de "mise en favoris"Logo twitterPetit oiseau illustrant le lien vers notre compte Twitter
MATCHS 28 Résultats Classements Options
  1. //
  2. //
  3. // Inter-Roma (1-1)

L'Inter et la Roma se quittent bonnes amies

Sur la pelouse d'une Inter plutôt dominatrice, la Roma a obtenu un bon match nul. Insuffisant cependant pour se rapprocher de la troisième place des Milanais, ou pour doubler l'AC Milan à la quatrième.

Modififié

Inter 1-1 Roma

Buts : Perišić (61e) pour l'Inter // El Shaarawy (14e) pour la Roma

Il y a des matchs nuls qui semblent prévus d'avance. Comme si les deux équipes s'affrontant n'avaient pas véritablement besoin d'aller chercher les trois unités, comme si elles pouvaient se contenter d'un partage des points, comme si la fin de saison était attendue et donnait le droit aux acteurs présents sur le terrain de se quitter en bons amis. Pas mauvais, l'Inter-Roma de ce samedi soir comptant pour la 33e journée de Serie A fait pourtant partie de cette catégorie-là.


Le spectacle n'a pas été nul, ceux qui étaient en charge de le créer non plus. Mais cette impression, difficile à expliquer, que la confrontation ne donnerait pas de vainqueur a plané durant 90 minutes. La faute, tout de même, à Handanovič et au manque de précision des locaux. Jusqu'à ce que l'arbitre souffle le coup de sifflet final, sur un 1-1 qui n'attriste pas grand monde. Sauf ceux qui espéraient encore une place sur le podium pour les Romains.

Treize tirs à quatre, zéro but à un


Sans Icardi, sur le banc, l'Inter fait figure de favori. Problème : la Roma n'est pas venue à Milan pour se laisser exploser. D'autant que les locaux ne sont que six points devant au classement, finalement. Kolarov lance donc les débats, avec une frappe hors cadre. L'adversaire rétorque immédiatement, Martínez cognant le poteau. La troisième occasion de la partie est la bonne : d'un exploit personnel, El Shaarawy ouvre le score en solo.


Pas suffisant pour réduire l'appétit de l'ancien de Monaco, qui oblige Handanovič à sortir les poings. Mais c'est bien son confrère Mirante qui voit le plus de ballons passer devant sa cage, les Interistes se procurant pas mal d'opportunités. Sans néanmoins parvenir à égaliser, malgré douze tirs en une mi-temps contre quatre en faveur des Romains. Du Ranieri dans les chiffres, en somme.

Les « ić » font le boulot


Pour régler la mire, toucher enfin la cible et répondre au changement de Ranieri (Ünder pour Zaniolo), Spalletti remplace Nainggolan par Icardi. Une décision qui ne porte pas tout de suite ses fruits, Pellegrini étant le premier à se montrer dangereux dans le second acte. Surtout, le score reste définitivement figé depuis ce satané quart d'heure de jeu. À croire que la méthode du Claudio commence – enfin – à être maîtrisée par la Roma.



Sauf qu'un but peut remettre en question toutes ces conclusions éphémères, et il arrive logiquement par la tête de Perišić à la réception d'un centre décisif de D'Ambrosio. 1-1, balle au centre. Dans ce contexte, l'Inter a l'avantage psychologique et l'objectif de la Roma devient le match nul, même si Pellegrini donne du boulot à Handanovič sur le deuxième corner obtenu par sa formation. De son côté, Martínez continue de tenter sa chance... Sans succès. Les deux camps se quittent donc dos-à-dos, et personne ne devrait s'en plaindre.



Inter (4-2-3-1) : Handanovič - D'Ambrosio, De Vrij, Škriniar, Asamoah - Vecino, Valero - Politano (Baldé, 85e), Nainggolan (Icardi, 54e), Perišić - Martínez (Mário, 79e). Entraîneur : Spalletti.

Roma (4-2-3-1) : Mirante - Florenzi, Manolas, Fazio, Kolarov - Nzonzi, Cristante - Ünder (Zaniolo, 46e), Pellegrini (Kluivert, 81e), El Shaarawy - Džeko. Entraîneur : Ranieri.


  • Résultats et classement de Serie A


    Par Florian Cadu
    Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
  • Modifié


    Dans cet article


    Partenaires
    Tsugi Olive & Tom Un autre t-shirt de foot est possible Gérez comme un pro votre équipe de sport amateur MAILLOTS FOOT VINTAGE Foot.Fr : Boutique De Foot : Maillot, Survêtement, Chaussures, Ballons