Une caméraUne caméra qui illustre les papiers contenant une vidéoPhylactèrePictogramme représentant un phylactère (bulle utilisée dans les bandes déssinées) servant à illsutrer les commentaires envoyés par les lecteursTrophéePictogramme représentant un trophée. Ce picto illustre la section résultats / classement de SOFOOT.com Logo FacebookIcone facebook faisant le lien avec la page Facebook de notre siteFlècheUne flèche servant à la navigation. Le sens de la flèche change en fonction du contexte où elle est utiliséeLogo Google +Lien vers notre page Google+Icone "Hamburger"Icone composé de trois lignes noires horizontales identiques, les unes au dessus des autres, servant à illustrer la notion de "menu".Logo, InstagramPetit appareil photo servant à lier vers notre page InstagramPouce vers le hautPictogramme représentant une main fermée en poing avec le pouce dressé vers le haut. Illustration de la notion de "like" des réseaux sociauxMoinsLe signe mathématique "moins" Appareil photoUn appareil photo qsui illustre les articles avec photoPlusLe signe mathématique "plus" LoupePictogramme représentant une loupe, illsutrant la notion de "recherche" sur le site.Répondre àUne flèche arrondie, pointant vers la gauche et servant à évoquer la réponse à un commentaireEtoileEtoile à 5 branches, illustrant la notion de "mise en favoris"Logo twitterPetit oiseau illustrant le lien vers notre compte Twitter
MATCHS 24 Résultats Classements Options
  1. //
  2. // 1/8e
  3. // Inter-Getafe (2-0)

L'Inter entourloupe Getafe

Secouée par Getafe, qui a vite transformé le match en défi physique de haut vol, l'Inter s'est sortie des griffes des Azulones grâce à deux pions de Lukaku et Eriksen.

Modififié

Inter 2-0 Getafe

Buts : Lukaku (33e), Eriksen (83e) pour l'Inter

Antonio Conte devra s'en contenter. Face à une équipe de Getafe qui a fait honneur à sa réputation de cogneuse, l'Inter n'a pas toujours dominé la mêlée. Mais elle a su remporter la guerre, grâce à ses poids lourds et surtout en plaçant deux uppercuts, signés Lukaku et Eriksen. C'est tout et ça suffit pour les Interisti, qui chopent leur billet pour les quarts de finale de la ligue Europa.

Le Shakhtar en quarts, İstanbul dehors

Tous les chemins mènent à Big Rom


En débutant le match dans un 4-5-1 hyper testostéroné, Getafe donne d'abord l'impression de vouloir simplement garer le bus devant son but. Un bon vieux trompe-l’œil : le club espagnol n'est pas venu pour faire du surplace. Mieux, il trace vite et bien sa route, et l'Inter est toute proche de passer d'entrée sous les roues du camion. Handanovic doit ainsi s'employer dès la deuxième minute pour détourner une tête rageuse de Maksimovic. Les Nerazzurri, étouffés dans l'entrejeu, sont affligeants de passivité et seul Lautaro Martinez, d'un tir croisé détourné par Soria, parvient à créer un tant soit peu de danger dans la première demi-heure de jeu. Voilà qui tape notoirement sur le système de Romelu Lukaku. Lancé par une longue ouverture de Bastoni, Big Rom monte sur son tracteur pour labourer en deux trois mouvements la surface adverse : un coup d'épaule à Exteita, une frappe enchaînée qui transperce Soria, et le tour est joué : voilà l'Inter devant, contre le cours du jeu.

Godin, la main du vieux


Pas sereine avant la pause, l'Inter cesse ensuite de pétocher, en retrouvant de la maîtrise dans l'entrejeu. Brozovic, Barella et Gagliardini arrêtent enfin de se planquer sous la couette, et le liant avec Lautaro et Lukaku s'en trouve évidemment facilité. Mais Getafe garde des cannes, notamment sur les ailes. Mata, servi par un centre enveloppé de Nyom, place un coup de boule qui force encore Handanovic à intervenir, d'une claquette maîtrisée. Finalement, à force de contrôler sans pousser son avantage, l'Inter va se faire une énorme frayeur. La faute à Godin, qui fait décidément ses 34 piges cette saison et cale une main grossière dans la surface. Pénalty. Coup de pot pour les Lombards : Molina, plombé par une course d'élan minimaliste, banane l'offrande, en tirant n'importe comment. Ce coup-ci, les Azulones ont laissé passé le train et Eriksen, tout juste entré en jeu, double la mise pour les siens, d'une frappe opportuniste dans la surface. Getafe ne s'en remettra pas. Et laisse les Interisti filer en quarts de finale d'une compétition que les gars de Conte peuvent toujours considérer comme la cerise sur le gâteau de leur fin de saison.



Inter (3-5-2) : Handanovic - Godin, De Vrij, Bastoni - D’Ambrosio (Biraghi, 84e), Barella, Brozovic (Eriksen, 82e), Gagliardini, Young - Lukaku, Lautaro (Sanchez, 70e) . Entraîneur : Antonio Conte.


Getafe (4-5-1) : Soria - Olivera (Portillo Soler, 88e), Exteita, Djené, Suarez - Nyom (Remeseiro, 69e), Timor, Arambarri (Duro, 89e), Maksimovic (Rodriguez, 56e) , Cucurella - Mata (Molina, 69e). Entraîneur : José Bordalás.






Par Adrien Candau
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié




Dans cet article


Partenaires
Foot.Fr : Boutique De Foot : Maillot, Survêtement, Chaussures, Ballons Tsugi Olive & Tom Pronostic Foot 100% Gratuits ! + de 100 Matchs analysés / semaine MAILLOTS FOOT VINTAGE

Hier à 17:50 Oxford United obligé de se rendre à son match en voiture et en taxi 3
Partenaires
MAILLOTS FOOT VINTAGE Olive & Tom Foot.Fr : Boutique De Foot : Maillot, Survêtement, Chaussures, Ballons Tsugi Pronostic Foot 100% Gratuits ! + de 100 Matchs analysés / semaine
Hier à 12:32 Nedum Onuoha demande aux joueurs de continuer à s’agenouiller 84
Hier à 10:05 Quand Vercoutre chambrait Gattuso 22