Une caméraUne caméra qui illustre les papiers contenant une vidéoPhylactèrePictogramme représentant un phylactère (bulle utilisée dans les bandes déssinées) servant à illsutrer les commentaires envoyés par les lecteursTrophéePictogramme représentant un trophée. Ce picto illustre la section résultats / classement de SOFOOT.com Logo FacebookIcone facebook faisant le lien avec la page Facebook de notre siteFlècheUne flèche servant à la navigation. Le sens de la flèche change en fonction du contexte où elle est utiliséeLogo Google +Lien vers notre page Google+Icone "Hamburger"Icone composé de trois lignes noires horizontales identiques, les unes au dessus des autres, servant à illustrer la notion de "menu".Logo, InstagramPetit appareil photo servant à lier vers notre page InstagramPouce vers le hautPictogramme représentant une main fermée en poing avec le pouce dressé vers le haut. Illustration de la notion de "like" des réseaux sociaux MoinsLe signe mathématique "moins" Appareil photoUn appareil photo qsui illustre les articles avec photoPlusLe signe mathématique "plus" LoupePictogramme représentant une loupe, illsutrant la notion de "recherche" sur le site.Répondre àUne flèche arrondie, pointant vers la gauche et servant à évoquer la réponse à un commentaireEtoileEtoile à 5 branches, illustrant la notion de "mise en favoris"Logo twitterPetit oiseau illustrant le lien vers notre compte Twitter
MATCHS 17 Résultats Classements Options
Abonne-toi à SOFOOT Boutique (Photos, T-Shirt, goodies, etc.)
  1. //
  2. // Gr B
  3. // Inter-Shakhtar (0-0)

L'Inter, encore loin du Conte

Dernière du groupe B après avoir concédé le nul face au Shakhtar lors de cette ultime journée de phase de groupes de C1, l'Inter ne verra pas les huitièmes de finale de la Ligue des champions pour la troisième saison consécutive. Un revers de taille pour Antonio Conte, qui a décidément bien du mal à faire exister ses équipes au plus haut niveau européen.

Modififié
Antonio Conte va finir par en faire des cauchemars. Lui, le gagnant invétéré, le battant à la résilience indomptable, n'y arrive décidément pas. Quand résonne la musique de la Ligue des champions, il y a comme un truc mystique qui se passe. Ses joueurs se désunissent. Ses consignes se perdent dans les travées du stade. Et ses équipes stagnent, souvent coincées dans l'antichambre des huitièmes de finale de la Ligue des champions, sans pouvoir entrer dans le saint des saints. Son Inter, tenue en échec par le Shakhtar ce mercredi (0-0) (quand elle devait impérativement s'imposer pour voir la suite de la compétition), n'a finalement fait que répéter une histoire que l'ex Mister de la Juve ne connaît que trop bien.

Mêmes causes, mêmes problèmes


Il s'agit de la troisième fois de rang que les Nerazzurri échouent à passer le cap de la phase de groupes de la C1. La saison dernière, ils avaient néanmoins eu le bon goût de finir troisièmes de leur groupe et de s'offrir ensuite une finale de C3, perdue face au FC Séville. Il n'en sera rien cette année, puisque les Interisti ont fini bons derniers du groupe B. Leur ultime match dans la compétition face au Shakhtar aura finalement été à l'image de leur exercice européen : généreux, mais décousu, volontaire, mais invariablement maladroit, surtout dans les deux surfaces de vérité. À San Siro, l'Inter s'est créé un nombre assez copieux d'occasions et aurait pu l'emporter, si elle n'était pas tombée sur un Trubin cinq étoiles, auteur de plusieurs parades décisives dans la cage ukrainienne. Mais la formation lombarde a encore fait état de ses faiblesses récurrentes : sa dépendance excessive aux fulgurances de Romelu Lukaku, ses circuits de passes trop stéréotypés, son manque de réalisme, enfin, alors que les Bleu et Noir ont tout de même décoché 20 tirs, obtenu 13 corners et revendiqué autour de 60% de possession de balle. Ces symptômes sont évidemment ceux d'une équipe qui ne progresse pas, du moins pas assez, dans le sillage d'un entraîneur, Antonio Conte, dont le 3-5-2 semble devenu trop lisible tactiquement pour ses adversaires européens.

Déprime européenne


Car c'est bien le bilan continental d'Antonio Conte qui va encore une fois lui être reproché, à l'issue de l'élimination des siens. En cinq participations à la C1 comme entraîneur, ce dernier a emmené une fois Chelsea en huitièmes de finale et une fois la Juventus en quarts. Et sinon ? Trois éliminations en phase de groupes - dont deux avec l'Inter et une avec la Vieille Dame. En 34 matchs de Ligue des champions, le Mister affiche 11 nuls et 11 défaites, pour 12 victoires. C'est peu, surtout au regard des effectifs usuellement à sa disposition. D'autant plus que cette saison, Conte a eu carte blanche pour imposer ses desiderata sur le mercato : les recrutements de Vidal et Kolarov, pas franchement convaincants depuis le début de l'exercice en cours, sont notamment de son fait. L'effectif à sa disposition est clairement, tant quantitativement que qualitativement, ce qu'il se fait de mieux en Italie, avec la Juventus. Observer l'Inter sortir par la petite porte de la Ligue des champions, quand les trois autres formations transalpines poursuivent leur route dans la compétition, n'en semble que plus anormal. Voir Antonio Conte échouer une fois de plus en C1 convoque, en revanche, des sentiments beaucoup plus familiers.

Par Adrien Candau
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié


Dans cet article


Partenaires
Tsugi Pronostic Foot 100% Gratuits ! + de 100 Matchs analysés / semaine MAILLOTS FOOT VINTAGE Foot.Fr : Boutique De Foot : Maillot, Survêtement, Chaussures, Ballons Olive & Tom
Hier à 18:30 Benítez quitte la Chine 12 Hier à 18:00 Des bonhommes de neige comme spectateurs en Roumanie 6
Hier à 16:30 Flers premier club forfait en Coupe de France 10
Partenaires
Foot.Fr : Boutique De Foot : Maillot, Survêtement, Chaussures, Ballons Olive & Tom MAILLOTS FOOT VINTAGE Tsugi Pronostic Foot 100% Gratuits ! + de 100 Matchs analysés / semaine
Hier à 14:30 Juanfran répond aux critiques 4 Hier à 14:00 Beckham : « Neville a été nommé au mérite » 14