Une caméraUne caméra qui illustre les papiers contenant une vidéoPhylactèrePictogramme représentant un phylactère (bulle utilisée dans les bandes déssinées) servant à illsutrer les commentaires envoyés par les lecteursTrophéePictogramme représentant un trophée. Ce picto illustre la section résultats / classement de SOFOOT.com Logo FacebookIcone facebook faisant le lien avec la page Facebook de notre siteFlècheUne flèche servant à la navigation. Le sens de la flèche change en fonction du contexte où elle est utiliséeLogo Google +Lien vers notre page Google+Icone "Hamburger"Icone composé de trois lignes noires horizontales identiques, les unes au dessus des autres, servant à illustrer la notion de "menu".Logo, InstagramPetit appareil photo servant à lier vers notre page InstagramPouce vers le hautPictogramme représentant une main fermée en poing avec le pouce dressé vers le haut. Illustration de la notion de "like" des réseaux sociaux MoinsLe signe mathématique "moins" Appareil photoUn appareil photo qsui illustre les articles avec photoPlusLe signe mathématique "plus" LoupePictogramme représentant une loupe, illsutrant la notion de "recherche" sur le site.Répondre àUne flèche arrondie, pointant vers la gauche et servant à évoquer la réponse à un commentaireEtoileEtoile à 5 branches, illustrant la notion de "mise en favoris"Logo twitterPetit oiseau illustrant le lien vers notre compte Twitter
MATCHS 3 Résultats Classements Options
Abonne-toi à SOFOOT Boutique (Photos, T-Shirt, goodies, etc.)
  1. //
  2. //
  3. // Inter-Atalanta (1-0)

L'Inter emmure l'Atalanta

Militairement organisés derrière, les Nerazzurri n'ont eu besoin que d'un but pour réduire au silence une Atalanta volontaire, mais globalement impuissante ce lundi. De quoi permettre aux Bleu et Noir de confirmer leur statut de leader de Serie A.

Modififié

Inter 1-0 Atalanta

But : Škriniar (54e) pour l'Inter

C'est l'histoire d'une équipe qui ne voulait pas être une œuvre d'art. Encore moins un monument. L'Inter d'Antonio Conte est faite d'un tout autre mortier. Ses pierres sont noires et glissantes, comme une citadelle ancienne qui surplombe une terre désolée. Ses tours sont des flèches tranchantes, qui n'offrent aucune prise ou aspérité à laquelle se raccrocher. C'est un spectacle aride, parfois sombre à contempler, mais aussi teinté d'une certaine majesté. Difficile, décidément, de donner le siège de cette forteresse-là. Et l'Atalanta s'est empalée sur les murailles lombardes, terrassée d'un pion à rien par les ténébreux chevaliers d'Antonio Conte.

Une tranchée et un No Man's Land


À chacun sa guerre : ce lundi soir, l'Inter continue sa campagne pour le Scudetto, quand l'Atalanta veut poursuivre sa conquête d'une place en C1 pour la saison prochaine. Les objectifs diffèrent, les approches aussi : les Nerazzurri ont classiquement décidé de creuser leur tranchée bas et d'attendre la Dea. L'idée ? Défendre façon blockhaus et traverser le No Man's Land à toute vitesse, en balançant des longues ouvertures pour Lautaro Martinez et Lukaku. Minimaliste, mais efficace : à la suite d'une passe lointaine de Bastoni, le Belge file comme un avion de chasse vers la cage adverse, mais se fait reprendre au dernier moment, en ayant oublié Hakimi, pourtant seul à sa droite. En face, l'Atalanta la joue plus franco. La Dea charge la baïonnette au clair, pressant haut et en nombre les Interisti, mais sans résultat probant, face à des Bleu et Noir militairement organisés. Seul Zapata, d'un coup de casque sur corner, force Handanović à un arrêt réflexe du genre prodigieux, peu avant la pause.

Škriniar et la manière


Il manque décidément un pétard pour embraser cette guerre froide. À l'image du premier acte, la seconde période prend vite des airs de bataille tactique crispante, où les techniciens n'ont que très peu d'espace pour s'exprimer. L'Inter l'a bien compris et a la bonne idée de faire parler sa puissance brute sur phase arrêtée. Sur corner, De Vrij fait le ménage, Bastoni dévie et Škriniar conclut, d'un pointard ras de terre savamment placé. Un pion qui ne libère personne et surtout pas l'Inter. Les Lombards défendent toujours leurs remparts prêt du donjon d'Handanović, et l'Atalanta n'a pas le moindre interstice qui se libère pour caler ne serait-ce qu'une petite flèche. Le piège se referme sur les Bergamasques, coincés comme des prisonniers qui tournent en rond dans leur cachot. Un régime à l'eau et au pain sec qui aura finalement raison des poulains de Gasperini. Le geôlier Antonio Conte peut s'en frotter les mains : ses gars restent larges leaders de la Serie A, avec toujours six points d'avance sur l'AC Milan.



Inter (3-5-2) : Handanović - Škriniar, De Vrij, Bastoni - Hakimi (Darmian, 85e), Barella, Brozović (Gagliardini, 77e), Vidal (Eriksen, 53e), Perišić (D'Ambrosio, 85e) - Lukaku, Lautaro (Sánchez, 77e). Entraîneur : Antonio Conte.

Atalanta (3-4-2-1) : Sportiello - Toloi, Romero, Djimsiti (Palomino, 81e) - Maehle, Freuler (Pašalić, 81e), De Roon, Gosens - Pessina (Mirantchouk, 73e), Malinovskyi (Iličić, 45e) - Zapata (Muriel, 70e). Entraîneur : Gian Piero Gasperini.


  • Résultats et classement de Serie A

    Par Adrien Candau
    Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
  • Modifié


    Dans cet article


    Partenaires
    Olive & Tom Tsugi Foot.Fr : Boutique De Foot : Maillot, Survêtement, Chaussures, Ballons Pronostic Foot 100% Gratuits ! + de 100 Matchs analysés / semaine MAILLOTS FOOT VINTAGE
    Hier à 17:30 Mesut Özil en passe d'investir dans un club mexicain 29
    Partenaires
    Tsugi Foot.Fr : Boutique De Foot : Maillot, Survêtement, Chaussures, Ballons Olive & Tom MAILLOTS FOOT VINTAGE Pronostic Foot 100% Gratuits ! + de 100 Matchs analysés / semaine
    Hier à 12:22 David Beckham va jouer dans une série de Disney+ 22 Hier à 12:11 Viens défier Édouard Cissé sur un quiz spécial "Classico PSG-OM" ! 3
    Hier à 11:00 En Équateur, un match à sept contre onze s'arrête après 17 minutes 14