Une caméraUne caméra qui illustre les papiers contenant une vidéoPhylactèrePictogramme représentant un phylactère (bulle utilisée dans les bandes déssinées) servant à illsutrer les commentaires envoyés par les lecteursTrophéePictogramme représentant un trophée. Ce picto illustre la section résultats / classement de SOFOOT.com Logo FacebookIcone facebook faisant le lien avec la page Facebook de notre siteFlècheUne flèche servant à la navigation. Le sens de la flèche change en fonction du contexte où elle est utiliséeLogo Google +Lien vers notre page Google+Icone "Hamburger"Icone composé de trois lignes noires horizontales identiques, les unes au dessus des autres, servant à illustrer la notion de "menu".Logo, InstagramPetit appareil photo servant à lier vers notre page InstagramPouce vers le hautPictogramme représentant une main fermée en poing avec le pouce dressé vers le haut. Illustration de la notion de "like" des réseaux sociaux MoinsLe signe mathématique "moins" Appareil photoUn appareil photo qsui illustre les articles avec photoPlusLe signe mathématique "plus" LoupePictogramme représentant une loupe, illsutrant la notion de "recherche" sur le site.Répondre àUne flèche arrondie, pointant vers la gauche et servant à évoquer la réponse à un commentaireEtoileEtoile à 5 branches, illustrant la notion de "mise en favoris"Logo twitterPetit oiseau illustrant le lien vers notre compte Twitter
MATCHS 26 Résultats Classements Options
Abonne-toi à SOFOOT Boutique (Photos, T-Shirt, goodies, etc.)
  1. // Supercoupe d'Italie
  2. // Inter-Juve (2-1)

L'Inter couche la Juve et soulève la Supercoppa

Dominée, secouée, mais exemplaire derrière, la Juve a fini par craquer à la 121e minute de jeu face aux Nerazzurri. La faute à un pion d'Alexis Sánchez, qui permet à l'Inter de soulever au bout de la nuit la sixième Supercoupe d'Italie de son histoire (2-1).

Modififié

Inter 2-1 Juventus

Buts : Lautaro Martinez (35e SP) et Sánchez (120e+1) pour l'Inter // McKennie (25e) pour la Juve

Massimiliano Allegri pourra toujours se dire que l'affaire a presque marché. Presque. Pendant 120 minutes, sa Juventus a héroïquement défendu son bout de gras, face à une Inter nettement supérieure dans le jeu. Puis Alexis Sánchez est arrivé. À la 121e minute de jeu, le Chilien a trompé Mattia Perin et permis à l'Inter de soulever sa première Supercoppa depuis 2010.

Smith and Weston


Toujours très pro-active, l'Inter serre tout de suite la Vieille Dame de près, emmaillotée comme une momie dans son sarcophage par l'incessant pressing noir et bleu. Les Bianconeri, étouffés, multiplient alors les pertes de balle au milieu de terrain. L'Inter en profite pour allumer plusieurs mèches via Lautaro Martinez et Barella, qui aurait peut-être pu obtenir un penalty, après un léger contact avec Chiellini. La Juve fait beaucoup plus rarement feu sur le but adverse, mais a la bonne idée d'être létale à chaque fois qu'elle dégaine son flingue : à la 25e minute, Morata dépose un modèle de centre sur la touffe du kid Weston McKennie, qui zigouille Handanovič de près. Dur pour l'Inter, mais pas forcément illogique, alors que les Piémontais retrouvaient depuis plusieurs minutes une certaine maîtrise de la gonfle. Pas de quoi décourager les Lombards, qui se remettent rapidement à investir la surface adverse. Suffisant pour pousser De Sciglio à la faute, l'Italien bousculant naïvement Džeko dans les seize mètres. Lautaro transforme le penalty qui suit, et tout ce beau monde se retrouve dos à dos à la pause.

Sánchez, l'assassin de la 121e


La Juve commence la seconde période comme elle a attaqué la première : en courbant le dos et en serrant les chicots, face à une Inter toujours au-dessus techniquement et collectivement. Le trio Çalhanoğlu-Brozović-Barella mijote sa cuisine habituelle dans l'entrejeu, quand les dézonages de Bastoni - une fois de plus brillant ce mercredi - font beaucoup de mal aux Bianconeri. Tout cela est fort joli, mais les Piémontais ont accepté de morfler et le font plutôt bien. Le 4-4-2 compact d'Allegri fait son office, et les Juventini finissent même par décrocher la prolongation.

Et puis ? Et puis la Juve continue d'encaisser, les deux poings levés comme un vieux boxeur fatigué, mais jamais couché. Tout cela doit raisonnablement finir aux tirs au but. Sauf qu'Alexis Sánchez n'a rien d'un type raisonnable. Au bout du bout de la prolongation, à la 121e minute, le Chilien profite d'une approximation d'Alex Sandro pour ajuster Perin de près. Terrible pour la Juve, mais amplement mérité pour l'Inter, qui soulève sa sixième Supercoupe d'Italie et continue de s'affirmer comme le nouvel ogre du football transalpin.


Inter (3-5-2) :Handanovič - Škriniar, De Vrij, Bastoni - Dumfries (Darmian, 88e), Barella (Vidal, 88e), Brozović, Çalhanoğlu, Perišić (Di Marco, 100e) - Lautaro (Alexis Sánchez, 75e), Džeko (Correa, 75e). Entraîneur : Simone Inzaghi.


Juventus (4-4-2) : Perin - De Sciglio, Rugani, Chiellini, Alex Sandro - McKennie, Locatelli (Bentancur, 90e), Rabiot, Bernardeschi (Arthur, 79e) - Kulusevski (Dybala, 74e), Morata (Kean, 87e). Entraîneur : Massimiliano Allegri.


  • Résultats et classement de Serie A

    Par Adrien Candau
    Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
  • Modifié




    Dans cet article


    Partenaires
    Foot.Fr : Boutique De Foot : Maillot, Survêtement, Chaussures, Ballons MAILLOTS FOOT VINTAGE Olive & Tom Tsugi Pronostic Foot 100% Gratuits ! + de 100 Matchs analysés / semaine
    Partenaires
    MAILLOTS FOOT VINTAGE Foot.Fr : Boutique De Foot : Maillot, Survêtement, Chaussures, Ballons Olive & Tom Pronostic Foot 100% Gratuits ! + de 100 Matchs analysés / semaine Tsugi