Une caméraUne caméra qui illustre les papiers contenant une vidéoPhylactèrePictogramme représentant un phylactère (bulle utilisée dans les bandes déssinées) servant à illsutrer les commentaires envoyés par les lecteursTrophéePictogramme représentant un trophée. Ce picto illustre la section résultats / classement de SOFOOT.com Logo FacebookIcone facebook faisant le lien avec la page Facebook de notre siteFlècheUne flèche servant à la navigation. Le sens de la flèche change en fonction du contexte où elle est utiliséeLogo Google +Lien vers notre page Google+Icone "Hamburger"Icone composé de trois lignes noires horizontales identiques, les unes au dessus des autres, servant à illustrer la notion de "menu".Logo, InstagramPetit appareil photo servant à lier vers notre page InstagramPouce vers le hautPictogramme représentant une main fermée en poing avec le pouce dressé vers le haut. Illustration de la notion de "like" des réseaux sociauxMoinsLe signe mathématique "moins" Appareil photoUn appareil photo qsui illustre les articles avec photoPlusLe signe mathématique "plus" LoupePictogramme représentant une loupe, illsutrant la notion de "recherche" sur le site.Répondre àUne flèche arrondie, pointant vers la gauche et servant à évoquer la réponse à un commentaireEtoileEtoile à 5 branches, illustrant la notion de "mise en favoris"Logo twitterPetit oiseau illustrant le lien vers notre compte Twitter
MATCHS 24 Résultats Classements Options
  1. // Coronavirus

L’Euro 2020 en péril

Alors que le monde est en proie à une épidémie sans précédent, le football est confronté chaque jour à de nouvelles problématiques : matchs à huis clos, report des rencontres et suspension des championnats. L’univers sportif, que l’on pensait intouchable, est progressivement placé sous cloche. À trois mois tout juste de l’ouverture de l’Euro, l’inquiétude grandit. Depuis hier et les alertes de l’OMS, l’UEFA envisagerait même un report à 2021.

Modififié
Médecins, scientifiques, gouvernement : à l'heure actuelle, personne n’est en mesure de savoir comment évoluera le virus COVID-19. Mais au vu des événements récents, et notamment ceux de la journée de mercredi, de nombreux reports, suspensions voire annulations d'évènements sportifs sont à prévoir. Et l'Euro 2020 ne déroge pas à la règle. En effet, hier mercredi, l'OMS a annoncé que le coronavirus était passé au stade de pandémie à travers le monde. Une alerte qui, selon le quotidien espagnol AS, aurait eu des répercussions immédiates dans les bureaux de l'UEFA, qui penserait à un report de la compétition à 2021. Encore impensable il y a quelques jours, l'hypothèse est aujourd'hui envisageable, et envisagée.

Il faut dire que cet Euro 2020 ne pouvait pas plus mal tomber. En effet, pour son 60e anniversaire, le championnat d'Europe a fait peau neuve et se déroulera à travers une multitude de territoires. Un tournoi itinérant : une idée folle lancée par l’UEFA bien avant l’arrivée du coronavirus et qui, aujourd'hui, soulève de nouvelles interrogations. La compétition, censée débuter pile dans trois mois, se disputera dans pas moins de douze pays. Problème, absolument tous les pays hôtes sont touchés, sans exception, par le COVID-19. L’Italie en premier lieu, le pays ayant été entièrement placé en quarantaine. Et c’est pourtant à Rome que doit se jouer le match d’ouverture entre la Squadra Azzurra et la Turquie... La finale, quant à elle, doit se disputer à Londres, où le virus est aujourd'hui moins propagé, mais présent quand même. Les autres pays ne sont pas épargnés, à l'instar de l’Espagne, des Pays-Bas, de l’Allemagne, du Danemark, voire même de l'Irlande, où un premier mort a été déploré ce mercredi. Alors, forcément, à 90 jours du début de la compétition, c'est un peu la panique. À ce stade, essayons d'y voir un peu plus clair en évoquant les différents scénarios plausibles (outre la tenue normale de la compétition).

  • L’annulation pure et simple de l'Euro

  • La mesure la plus drastique, sans doute celle que les supporters craignent le plus. Mais ce ne serait pas la première fois que le football verrait une compétition majeure être annulée. En effet, la Coupe du monde 1942 n’a jamais eu lieu à cause de la Seconde Guerre mondiale. Nous n'en sommes pas encore là, mais l’UEFA devra se prononcer dans les prochains jours, en fonction de l’évolution de la propagation du virus et des efforts réalisés pour le contenir. Pour le moment, officiellement, l’UEFA assure n’avoir « reçu aucune demande d'annulation du tournoi » . Mais l’instance du football, en off, aurait déjà commencé à plancher sur des plans B, C et D après les récentes alertes de l'OMS.

  • Le report

  • Les Mondiaux d’athlétisme en salle, initialement prévus du 13 au 15 mars prochain à Nankin, ont été repoussés d’un an. Le match de rugby entre l’Irlande et l’Italie dans le cadre du Tournoi des Six Nations se jouera, quant à lui, à l’automne. La saison de NBA a été suspendue hier soir et repoussée. Ce scénario pourrait être applicable à l’Euro, avec un report de la compétition à l'été 2021. Mais cette solution engendrerait d’ores et déjà une modification totale du calendrier 2020-2021. En effet, l'idée serait de suspendre aujourd'hui l'intégralité du football, de laisser passer le pic épidémique, et de reprendre la saison dans quelques semaines. La saison 2019-20 se terminerait alors en juin voire juillet, et la suivante débuterait plus tard que d'habitude. Ce qui poserait également problème, puisque tous les matchs devraient être joués entre octobre et mai, si l'Euro venait à se tenir en juin 2021.

  • Le huis clos

  • Un Euro sans cri, clapping, ni pluie de bière, sérieusement ? Difficile de quantifier, mais des millions de supporters, dont 60 000 Français sont attendus à l’événement, éclatés sur les douze sites. Démunir la plus grande compétition européenne de ses fans, un triste scénario, pourtant déjà devenu réalité en Ligue 1 et en Ligue des champions. Ce schéma possède ses limites puisqu’on peut imaginer que certains irréductibles se rendraient tout de même aux abords des stades, comme les Parisiens mercredi soir, dans les bars et restaurants des villes hôtes. Mais pour Aleksander Čeferin, organiser le tournois à huis clos n’est pas concevable. « Je ne veux même pas y penser parce que nous sommes, pour l’instant, certains que tout ira bien exactement comme prévu » a-t-il confié, début mars, sur Skysport. La technique de l'autruche, c'est bien aussi.

  • La délocalisation

  • L’initiative a déjà été prise pour les Mondiaux 2020 de pentathlon moderne qui étaient censés se dérouler au Japon, mais qui sont finalement relocalisés au Mexique. L’UEFA n’exclut pas cette possibilité et admet que ce serait la solution envisagée si l’épidémie continue de sévir. L’instance estime qu'une ville pourra accueillir les matchs si elle dispose d’infrastructures médicales nécessaires pour traiter les patients atteints de COVID-19 tout en fournissant les installations sportives utiles pour accueillir des milliers de supporters. Autant dire, à l'heure actuelle : nulle part.

    Par Chloé Saunier
    Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
    Modifié



    Partenaires
    Pronostic Foot 100% Gratuits ! + de 100 Matchs analysés / semaine MAILLOTS FOOT VINTAGE Tsugi Olive & Tom Foot.Fr : Boutique De Foot : Maillot, Survêtement, Chaussures, Ballons

    Hier à 16:58 Privé de Coupe d'Allemagne, un dirigeant dénonce la décision « d'un tribunal Mickey Mouse » 8
    Partenaires
    MAILLOTS FOOT VINTAGE Pronostic Foot 100% Gratuits ! + de 100 Matchs analysés / semaine Tsugi Olive & Tom Foot.Fr : Boutique De Foot : Maillot, Survêtement, Chaussures, Ballons
    Hier à 15:23 Espagne : Le ministère de la Consommation ne veut plus des sites de paris comme sponsors 24
    Hier à 10:20 Le VVV-Venlo se relève de sa claque en gagnant en coupe 5 Hier à 10:10 Reading marque après neuf secondes de jeu contre Blackburn 7