Une caméraUne caméra qui illustre les papiers contenant une vidéoPhylactèrePictogramme représentant un phylactère (bulle utilisée dans les bandes déssinées) servant à illsutrer les commentaires envoyés par les lecteursTrophéePictogramme représentant un trophée. Ce picto illustre la section résultats / classement de SOFOOT.com Logo FacebookIcone facebook faisant le lien avec la page Facebook de notre siteFlècheUne flèche servant à la navigation. Le sens de la flèche change en fonction du contexte où elle est utiliséeLogo Google +Lien vers notre page Google+Icone "Hamburger"Icone composé de trois lignes noires horizontales identiques, les unes au dessus des autres, servant à illustrer la notion de "menu".Logo, InstagramPetit appareil photo servant à lier vers notre page InstagramPouce vers le hautPictogramme représentant une main fermée en poing avec le pouce dressé vers le haut. Illustration de la notion de "like" des réseaux sociauxMoinsLe signe mathématique "moins" Appareil photoUn appareil photo qsui illustre les articles avec photoPlusLe signe mathématique "plus" LoupePictogramme représentant une loupe, illsutrant la notion de "recherche" sur le site.Répondre àUne flèche arrondie, pointant vers la gauche et servant à évoquer la réponse à un commentaireEtoileEtoile à 5 branches, illustrant la notion de "mise en favoris"Logo twitterPetit oiseau illustrant le lien vers notre compte Twitter
MATCHS 0 Résultats Classements Options

L'étau se resserre autour de Raúl Bravo

Modififié
La crise n'est pas terminée en Espagne.

Les preuves s'accumulent dans l'implication de Raúl Bravo, l'ancien international du Real Madrid, dans une affaire de corruption de match, révélée le 28 mai dernier, qui secoue depuis le monde du football espagnol. Il est toujours soupçonné d'être à la tête d'un réseau de matchs truqués concernant les trois premières divisions espagnoles, dont un Valladolid-Valence, comptant pour la dernière journée de la saison de Liga. Dix personnes ont déjà été interpellées par la police nationale dont Raúl Bravo, soupçonné d'être l'une des deux têtes pensantes de l'organisation avec le président du club de Huesca, Agustín Lasaosa.


Ce mardi matin, le quotidien espagnol El Pais révélait qu'un ami proche de Raúl Bravo du nom de Dimitros S. avait été interpellé dans un hôtel de Madrid en possession de 54 400 euros en liquide. Toujours selon le journal ibérique, ce citoyen grec aurait fui la maison de l'ex-joueur espagnol où il logeait après avoir été alerté de l'arrivée imminente des enquêteurs. L'investigation a été baptisée opération "Oikos, "maison" en grec. Une référence aux quatre saisons que Raúl Bravo a passées sous le maillot de l'Olympiakos. Et désormais la nationalité de l'un de ses complices supposés.

Pas bravo, Raúl. LF
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié