Une caméraUne caméra qui illustre les papiers contenant une vidéoPhylactèrePictogramme représentant un phylactère (bulle utilisée dans les bandes déssinées) servant à illsutrer les commentaires envoyés par les lecteursTrophéePictogramme représentant un trophée. Ce picto illustre la section résultats / classement de SOFOOT.com Logo FacebookIcone facebook faisant le lien avec la page Facebook de notre siteFlècheUne flèche servant à la navigation. Le sens de la flèche change en fonction du contexte où elle est utiliséeLogo Google +Lien vers notre page Google+Icone "Hamburger"Icone composé de trois lignes noires horizontales identiques, les unes au dessus des autres, servant à illustrer la notion de "menu".Logo, InstagramPetit appareil photo servant à lier vers notre page InstagramPouce vers le hautPictogramme représentant une main fermée en poing avec le pouce dressé vers le haut. Illustration de la notion de "like" des réseaux sociauxMoinsLe signe mathématique "moins" Appareil photoUn appareil photo qsui illustre les articles avec photoPlusLe signe mathématique "plus" LoupePictogramme représentant une loupe, illsutrant la notion de "recherche" sur le site.Répondre àUne flèche arrondie, pointant vers la gauche et servant à évoquer la réponse à un commentaireEtoileEtoile à 5 branches, illustrant la notion de "mise en favoris"Logo twitterPetit oiseau illustrant le lien vers notre compte Twitter
MATCHS 31 Résultats Classements Options
  1. // Colloque International Game Evolution

L'équipe type surcotée des jeux vidéo

Ce 10 mai, Paris accueille la troisième édition du Colloque International Game Evolution. L'occasion de replonger dans les jeux vidéo de football des vingt dernières années, et de se rappeler que FIFA, PES, FM ou LFP s'emballaient parfois beaucoup à propos de certains joueurs. Quitte à surestimer des valeurs sûres, et à placer des espoirs fous en de futurs « pépites » dont la carrière n'a finalement pas aussi bien décollé en réalité que dans le monde virtuel. En voici un onze accompagné de six remplaçants, qui sont loin de représenter la liste exhaustive.

Modififié
Sur le banc
Gilberto Silva
Gilberto
Silva

Gilberto Silva

Oui, la carrière de Silva est grosse comme ça. Mais était-ce logique de le voir gambader comme un jeune homme de vingt ans dans PES, alors qu'il en avait trente à Arsenal et en paraissait quarante avec la Seleção ?

Urby Emanuelson
Urby
Emanuelson

Urby Emanuelson

Emanuelson, c'est ce petit gars à dreadlocks qui a commencé à l'Ajax Amsterdam, mais qui a galéré à laisser sa trace à Milan ou à Rome. Alors que quand il était bien utilisé par la manette de Playstation, il terminait sa carrière avec six Ligue des champions.

Ahmed Yahiaoui
Ahmed
Yahiaoui

Ahmed Yahiaoui

Encore une perle qui devait soulever la Coupe du monde, mais qui n'a que cinq matchs avec l'Olympique de Marseille comme trophée. Dur.

Aliaksandr Hleb
Aliaksandr
Hleb

Aliaksandr Hleb

Pas étonnant que personne n'ait empêché son transfert à Barcelone, vu la facilité à le manier avec un joystick.

Obafemi Martins
Obafemi
Martins

Obafemi Martins

Une fusée, tout simplement. Et sur console, les attaquants qui vont vite décuplent leurs autres capacités ainsi que leur pourcentage de victoire. Pas vrai, Tijani Babangida ?

Kabba Samura
Kabba
Samura

Kabba Samura

Dans le cimetière Championship Manager des Evandro Roncatto, Georgi Kakálov, Anatoli Todorov et Maxim Tsigalko, Samura se paye une place de choix. Comme à Hoàng Anh Gia Lai, club vietnamien, à partir de 2011.

Igor Akinfeev
Igor
Akinfeev

Igor Akinfeev

Franchement, qui n'a pas titularisé le portier dans ses cages dans un univers virtuel ? Akinfeev, c'était l'assurance d'avoir un des meilleurs gardiens du monde dès le plus jeune âge. Cette chance, le CSKA Moscou l'a saisie dans la réalité... où le dernier rempart n'est que le meilleur de son pays.

Claudio Marchisio
Claudio
Marchisio

Claudio Marchisio

Comment ça, il ne joue pas latéral ? Dans PES, il pouvait évoluer absolument partout tant il était complet. Progressant ultra vite, Marchisio n'avait besoin que de deux ou trois saisons pour concourir au Ballon d’or. La Juventus y a cru, elle aussi...

Anton Ferdinand
Anton
Ferdinand

Anton Ferdinand

À croire que Football Manager l'a confondu avec le frangin Rio. D'ailleurs, associer les frères dans une charnière garantissait d'avoir une défense de Fer(dinand).

John Heitinga
John
Heitinga

John Heitinga

Le premier à recruter. Tous ceux qui ont réalisé plusieurs parties de LFP le savent : le Hollandais devait être transféré le plus vite possible. Une garantie pour la prochaine décennie. Pas pour la dernière.

José De la Cuesta
José De
la Cuesta

José De la Cuesta

Un véritable monstre dans Championship Manager 2004. Mais seulement dans ce jeu-là. Même s'il a été sélectionné à huit reprises en sélection, sa page Wikipedia n'offre pas un très beau curriculum vitæ...

Matteo Brighi
Matteo
Brighi

Matteo Brighi

2002. Brighi est élu meilleur jeune de l'année de Serie A. Du coup, FIFA 2003 ne trouve rien de mieux que de lui mettre la note de 97. Soit la meilleure du jeu. Devant Zinédine Zidane, Pavel Nedvěd, Thierry Henry ou Roberto Carlos. Normal.

Emerson
Emerson

Emerson

Oui, la carrière d'Emerson est grosse comme ça. Mais était-ce logique de le voir gambader comme un jeune homme de vingt ans dans PES, alors qu'il en avait trente au Milan et en paraissait quarante sur les pelouses ?

Labinot Harbuzi
Labinot
Harbuzi

Labinot Harbuzi

Il devait devenir une légende, selon Football Manager 2005. Sauf qu'il n'a convaincu qu'à Malmö et à Gençlerbirliği. Mais le plus gros regret reste son décès à 32 ans d'un arrêt cardiaque.

Tó Madeira

Madeira

Tó Madeira

Quel phénomène ! Problème : Madeira n'a jamais existé. Et ça, même Football Manager a dû l'avouer.

Freddy Adu
Freddy
Adu

Freddy Adu

Les recruteurs du Benfica Lisbonne et de Monaco se sont fait avoir. En même temps, quelle idée de passer autant de nuits sur l'ordinateur...

Adriano
Adriano

Adriano

À côté, la frappe de bâtard de Benjamin Pavard n'est qu'une bonne vanne. Instoppable boule de puissance, de réalisme et de technique, Adriano représente peut-être bien le meilleur joueur de football de l'histoire... du jeu vidéo.

Gardien

Igor Akinfeev (Russie) : Franchement, qui n'a pas titularisé le portier dans ses cages dans un univers virtuel ? Akinfeev, c'était l'assurance d'avoir un des meilleurs gardiens du monde dès le plus jeune âge. Cette chance, le CSKA Moscou l'a saisie dans la réalité... où le dernier rempart n'est que le meilleur de son pays.


Défenseurs

Claudio Marchisio (Italie) : Comment ça, il ne joue pas latéral ? Dans PES, il pouvait évoluer absolument partout tant il était complet. Progressant ultra vite, Marchisio n'avait besoin que de deux ou trois saisons pour concourir au Ballon d’or. La Juventus y a cru, elle aussi...

Anton Ferdinand (Angleterre) : À croire que Football Manager l'a confondu avec le frangin Rio. D'ailleurs, associer les frères dans une charnière garantissait d'avoir une défense de Fer(dinand).

John Heitinga (Pays-Bas) : Le premier à recruter. Tous ceux qui ont réalisé plusieurs parties de LFP le savent : le Hollandais devait être transféré le plus vite possible. Une garantie pour la prochaine décennie. Pas pour la dernière.

José De la Cuesta (Colombie) : Un véritable monstre dans Championship Manager 2004. Mais seulement dans ce jeu-là. Même s'il a été sélectionné à huit reprises en sélection, sa page Wikipedia n'offre pas un très beau curriculum vitæ...


Milieux

Matteo Brighi (Italie) : 2002. Brighi est élu meilleur jeune de l'année de Serie A. Du coup, FIFA 2003 ne trouve rien de mieux que de lui mettre la note de 97. Soit la meilleure du jeu. Devant Zinédine Zidane, Pavel Nedvěd, Thierry Henry ou Roberto Carlos. Normal.

Emerson (Brésil) : Oui, la carrière d'Emerson est grosse comme ça. Mais était-ce logique de le voir gambader comme un jeune homme de vingt ans dans PES, alors qu'il en avait trente au Milan et en paraissait quarante sur les pelouses ?

Labinot Harbuzi (Suède) : Il devait devenir une légende, selon Football Manager 2005. Sauf qu'il n'a convaincu qu'à Malmö et à Gençlerbirliği. Mais le plus gros regret reste son décès à 32 ans d'un arrêt cardiaque.


Attaquants

Tó Madeira (Portugal) : Quel phénomène ! Problème : Madeira n'a jamais existé. Et ça, même Football Manager a dû l'avouer.

Freddy Adu (États-Unis) : Les recruteurs du Benfica Lisbonne et de Monaco se sont fait avoir. En même temps, quelle idée de passer autant de nuits sur l'ordinateur...

Adriano (Brésil) : À côté, la frappe de bâtard de Benjamin Pavard n'est qu'une bonne vanne. Instoppable boule de puissance, de réalisme et de technique, Adriano représente peut-être bien le meilleur joueur de football de l'histoire... du jeu vidéo.


Sur le banc

Gilberto Silva (Brésil) : Oui, la carrière de Silva est grosse comme ça. Mais était-ce logique de le voir gambader comme un jeune homme de vingt ans dans PES, alors qu'il en avait trente à Arsenal et en paraissait quarante avec la Seleção ?

Urby Emanuelson (Pays-Bas) : Emanuelson, c'est ce petit gars à dreadlocks qui a commencé à l'Ajax Amsterdam, mais qui a galéré à laisser sa trace à Milan ou à Rome. Alors que quand il était bien utilisé par la manette de Playstation, il terminait sa carrière avec six Ligue des champions.

Ahmed Yahiaoui (France) : Encore une perle qui devait soulever la Coupe du monde, mais qui n'a que cinq matchs avec l'Olympique de Marseille comme trophée. Dur.

Aliaksandr Hleb (Biélorussie) : Pas étonnant que personne n'ait empêché son transfert à Barcelone, vu la facilité à le manier avec un joystick.

Obafemi Martins (Nigeria) : Une fusée, tout simplement. Et sur console, les attaquants qui vont vite décuplent leurs autres capacités ainsi que leur pourcentage de victoire. Pas vrai, Tijani Babangida ?

Kabba Samura (Sierra Leone) : Dans le cimetière Championship Manager des Evandro Roncatto, Georgi Kakálov, Anatoli Todorov et Maxim Tsigalko, Samura se paye une place de choix. Comme à Hoàng Anh Gia Lai, club vietnamien, à partir de 2011.



Par Florian Cadu
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié


Dans cet article


Partenaires
Olive & Tom Tsugi Gérez comme un pro votre équipe de sport amateur MAILLOTS FOOT VINTAGE Un autre t-shirt de foot est possible Foot.Fr : Boutique De Foot : Maillot, Survêtement, Chaussures, Ballons

il y a 2 heures Kyle Walker pousse à bout ses voisins 7
Partenaires
Foot.Fr : Boutique De Foot : Maillot, Survêtement, Chaussures, Ballons Tsugi Olive & Tom Un autre t-shirt de foot est possible Gérez comme un pro votre équipe de sport amateur MAILLOTS FOOT VINTAGE
Hier à 17:15 Niko Kovač fait du groundhopping en Angleterre 19
À lire ensuite
Prime à l'irrégularité ?