Advertisement Une caméraUne caméra qui illustre les papiers contenant une vidéo PhylactèrePictogramme représentant un phylactère (bulle utilisée dans les bandes déssinées) servant à illsutrer les commentaires envoyés par les lecteursTrophéePictogramme représentant un trophée. Ce picto illustre la section résultats / classement de SOFOOT.com Logo FacebookIcone facebook faisant le lien avec la page Facebook de notre siteFlècheUne flèche servant à la navigation. Le sens de la flèche change en fonction du contexte où elle est utiliséeLogo Google +Lien vers notre page Google+Icone "Hamburger"Icone composé de trois lignes noires horizontales identiques, les unes au dessus des autres, servant à illustrer la notion de "menu".Logo, InstagramPetit appareil photo servant à lier vers notre page InstagramPouce vers le hautPictogramme représentant une main fermée en poing avec le pouce dressé vers le haut. Illustration de la notion de "like" des réseaux sociauxMoinsLe signe mathématique "moins" Appareil photoUn appareil photo qsui illustre les articles avec photoPlusLe signe mathématique "plus" LoupePictogramme représentant une loupe, illsutrant la notion de "recherche" sur le site.Répondre àUne flèche arrondie, pointant vers la gauche et servant à évoquer la réponse à un commentaireEtoileEtoile à 5 branches, illustrant la notion de "mise en favoris"Logo twitterPetit oiseau illustrant le lien vers notre compte Twitter
MATCHS 12 Résultats Classements Options

L'équipe type du week-end

Un gardien en état de grâce, des défenseurs buteurs, Cahuzac qui ne prend pas de rouge, Zlatan qui se prend pour Benjamin Button et Sandro qui ne respecte pas son ex. Comme d’habitude, personne n’a volé sa place dans l’équipe type du week-end.

Modififié
Sur le banc
Benjamin Moukandjo
Benjamin
Moukandjo

Benjamin Moukandjo

Sur la pelouse du Parc OL, Lorient a brillé en s’imposant quatre buts à un. Un succès auquel n’est pas étranger Moukandjo, auteur d’un doublé en terres lyonnaises. Ce qui porte tout de même son total à douze pions en L1 cette saison. Ce qui permet surtout de totalement relancer cette course au maintien.

Mario Balotelli
Mario
Balotelli

Mario Balotelli

Il est fainéant, agaçant, suffisant, certes, mais il n’en reste pas moins efficace, comme l’a encore prouvé son doublé à Lille. Et puis, mine de rien, Balo en est déjà à treize pions. Pas mal, pour un mec qui joue un match sur trois.

Franck Ribéry
Franck
Ribéry

Franck Ribéry

Quoi de mieux qu’un petit but face à Dortmund pour fêter ses 34 ans ? La victoire qui va avec. Et comme Francky a eu les deux, son anniversaire a plutôt été réussi.

Fabian Delph
Fabian
Delph

Fabian Delph

Pas le plus connu, mais pas le moins talentueux non plus. Face à Hull City, Fabian a sorti un match de patron, couronné d’une belle praline du gauche pour le deuxième but des Citizens.

Blaise Matuidi
Blaise
Matuidi

Blaise Matuidi

Souvent moqué pour ses errances techniques, Blaise Matuidi n’en reste pas moins un joueur toujours important du PSG. Et prolifique, même, puisque Blaisou a inscrit son trentième but sous les couleurs parisiennes face à Guingamp. Le jour de ses trente ans, qui plus est. #complot

Suso
Suso

Suso

De retour après un mois d’absence, Suso n’a visiblement rien perdu. En tout cas pas sa patte gauche. Car c’est bien elle qui lui a permis d’envoyer un coup franc en pleine lucarne, mettant ainsi son Milan sur la voie du succès.

Jan Oblak
Jan
Oblak

Jan Oblak

Face au Real, l’Atlético a pu compter sur son dernier rempart pour sauver les meubles. Auteur d’un match grandiose, notamment sur deux duels avec Benzema, le Slovène a permis aux siens de garder la tête hors de l’eau. Avant d’en sortir carrément grâce au but de Griezmann.

Phil Jagielka
Phil
Jagielka

Phil Jagielka

Solide en défense face à Leicester, Phil s’est aussi montré décisif à l’autre bout du terrain, comme sur ce coup de casque qui a permis à Everton de reprendre l’avantage face aux Foxes.

Pepe
Pepe

Pepe

Pour les supporters du Real, c’est l’une des questions décisives de cette fin de saison : Pepe restera-t-il ou non ? En tout cas, lui a fait son choix. En guise de réponse, un but face à l’Atlético, un bisou sur l’écusson et une promesse : il attendra l’offre du club madrilène jusqu’à la dernière seconde avant de faire son choix. C’est beau l’amour, ...

Federico Fazio
Federico
Fazio

Federico Fazio

Pour tenter de suivre le rythme infernal de la Juventus, il faut bien que tous les Romains mettent la main à la patte. Fazio l’a bien compris, même s’il a mis le pied pour ouvrir le score face à Bologne. Peu importe, ça marche aussi.

Marcos Alonso
Marcos
Alonso

Marcos Alonso

On n’avait pas vu un défenseur gaucher botter d’aussi beaux coups francs depuis Siniša Mihajlović. Non, vraiment.

Roberto Firmino
Roberto
Firmino

Roberto Firmino

On peut s’appeler Robert Firmin et avoir du style. Beaucoup de style, même. Comme lorsqu'on offre la victoire à son club d’une frappe de poney et qu’on célèbre ça les abdos au vent. Rien à foutre du carton jaune.

Yannick Cahuzac
Yannick
Cahuzac

Yannick Cahuzac

Le capitaine bastiais a encore fait parler de lui ce week-end. Et sans prendre de rouge, en plus. Cette fois, le milieu de terrain a endossé le costume de buteur pour offrir à Bastia sa première victoire en 2017, mettant ainsi fin à une série de treize rencontres sans victoire.

Gaël Kakuta
Gaël
Kakuta

Gaël Kakuta

Deux buts magnifiques pour le premier doublé de sa carrière, dommage qu’en face, le FC Séville en ait planté quatre. Ça gâche un peu le truc quand même.

Sandro Ramirez
Sandro
Ramirez

Sandro Ramirez

Formé au Barça, Sandro n’a pas fait dans la nostalgie au moment de célébrer son but face à son ancien club. De quoi énerver Suárez, certes, mais surtout de quoi offrir un succès inattendu à Málaga.

Radamel Falcao
Radamel
Falcao

Radamel Falcao

Pour sa première titularisation depuis le 25 février dernier, El Tigre a montré qu’il avait toujours les griffes bien aiguisées en inscrivant le seul but de la rencontre face à Angers. De bon augure à deux jours d’un déplacement capital à Dortmund.

Zlatan Ibrahimović
Zlatan
Ibrahimović

Zlatan Ibrahimović

Face à Sunderland, ce dimanche, papy Zlatan a encore fait de la résistance. Au menu, un but et une passe décisive. Et surtout cette statistique folle : le Z avant trente piges, 232 buts ; le Z après trente piges, 250 buts. Pas étonnant que le mec se prenne pour Benjamin Button.

Gardien

Jan Oblak (Atlético Madrid) : Face au Real, l’Atlético a pu compter sur son dernier rempart pour sauver les meubles. Auteur d’un match grandiose, notamment sur deux duels avec Benzema, le Slovène a permis aux siens de garder la tête hors de l’eau. Avant d’en sortir carrément grâce au but de Griezmann.


Défenseurs

Phil Jagielka (Everton) : Solide en défense face à Leicester, Phil s’est aussi montré décisif à l’autre bout du terrain, comme sur ce coup de casque qui a permis à Everton de reprendre l’avantage face aux Foxes.

Pepe (Real Madrid) : Pour les supporters du Real, c’est l’une des questions décisives de cette fin de saison : Pepe restera-t-il ou non ? En tout cas, lui a fait son choix. En guise de réponse, un but face à l’Atlético, un bisou sur l’écusson et une promesse : il attendra l’offre du club madrilène jusqu’à la dernière seconde avant de faire son choix. C’est beau l’amour, putain.

Federico Fazio (AS Roma) : Pour tenter de suivre le rythme infernal de la Juventus, il faut bien que tous les Romains mettent la main à la patte. Fazio l’a bien compris, même s’il a mis le pied pour ouvrir le score face à Bologne. Peu importe, ça marche aussi.

Marcos Alonso (Chelsea) : On n’avait pas vu un défenseur gaucher botter d’aussi beaux coups francs depuis Siniša Mihajlović. Non, vraiment.


Milieux

Roberto Firmino (FC Liverpool) : On peut s’appeler Robert Firmin et avoir du style. Beaucoup de style, même. Comme lorsqu'on offre la victoire à son club d’une frappe de poney et qu’on célèbre ça les abdos au vent. Rien à foutre du carton jaune.

Yannick Cahuzac (SC Bastia) : Le capitaine bastiais a encore fait parler de lui ce week-end. Et sans prendre de rouge, en plus. Cette fois, le milieu de terrain a endossé le costume de buteur pour offrir à Bastia sa première victoire en 2017, mettant ainsi fin à une série de treize rencontres sans victoire.

Gaël Kakuta (Deportivo La Corogne) : Deux buts magnifiques pour le premier doublé de sa carrière, dommage qu’en face, le FC Séville en ait planté quatre. Ça gâche un peu le truc quand même.


Attaquants

Sandro Ramirez (Málaga) : Formé au Barça, Sandro n’a pas fait dans la nostalgie au moment de célébrer son but face à son ancien club. De quoi énerver Suárez, certes, mais surtout de quoi offrir un succès inattendu à Málaga.

Radamel Falcao (AS Monaco) : Pour sa première titularisation depuis le 25 février dernier, El Tigre a montré qu’il avait toujours les griffes bien aiguisées en inscrivant le seul but de la rencontre face à Angers. De bon augure à deux jours d’un déplacement capital à Dortmund.

Zlatan Ibrahimović (Manchester United) : Face à Sunderland, ce dimanche, papy Zlatan a encore fait de la résistance. Au menu, un but et une passe décisive. Et surtout cette statistique folle : le Z avant trente piges, 232 buts ; le Z après trente piges, 250 buts. Pas étonnant que le mec se prenne pour Benjamin Button.


Remplaçants

Benjamin Moukandjo (FC Lorient) : Sur la pelouse du Parc OL, Lorient a brillé en s’imposant quatre buts à un. Un succès auquel n’est pas étranger Moukandjo, auteur d’un doublé en terres lyonnaises. Ce qui porte tout de même son total à douze pions en L1 cette saison. Ce qui permet surtout de totalement relancer cette course au maintien.

Mario Balotelli (OGC Nice) : Il est fainéant, agaçant, suffisant, certes, mais il n’en reste pas moins efficace, comme l’a encore prouvé son doublé à Lille. Et puis, mine de rien, Balo en est déjà à treize pions. Pas mal, pour un mec qui joue un match sur trois.

Franck Ribéry (Bayern Munich) : Quoi de mieux qu’un petit but face à Dortmund pour fêter ses 34 ans ? La victoire qui va avec. Et comme Francky a eu les deux, son anniversaire a plutôt été réussi.

Fabian Delph (Manchester City) : Pas le plus connu, mais pas le moins talentueux non plus. Face à Hull City, Fabian a sorti un match de patron, couronné d’une belle praline du gauche pour le deuxième but des Citizens.

Blaise Matuidi (PSG) : Souvent moqué pour ses errances techniques, Blaise Matuidi n’en reste pas moins un joueur toujours important du PSG. Et prolifique, même, puisque Blaisou a inscrit son trentième but sous les couleurs parisiennes face à Guingamp. Le jour de ses trente ans, qui plus est. #complot

Suso (AC Milan) : De retour après un mois d’absence, Suso n’a visiblement rien perdu. En tout cas pas sa patte gauche. Car c’est bien elle qui lui a permis d’envoyer un coup franc en pleine lucarne, mettant ainsi son Milan sur la voie du succès.



Par Gaspard Manet
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié


Dans cet article


il y a 2 heures La Corse veut adhérer à la FIFA pour jouer la Coupe du monde 34
Partenaires
Un autre t-shirt de foot est possible Gérez comme un pro votre équipe de sport amateur Podcast Football Recall Tsugi MAILLOTS FOOT VINTAGE Olive & Tom
À lire ensuite
Le Napoli balaye la Lazio