Advertisement Une caméraUne caméra qui illustre les papiers contenant une vidéo PhylactèrePictogramme représentant un phylactère (bulle utilisée dans les bandes déssinées) servant à illsutrer les commentaires envoyés par les lecteursTrophéePictogramme représentant un trophée. Ce picto illustre la section résultats / classement de SOFOOT.com Logo FacebookIcone facebook faisant le lien avec la page Facebook de notre siteFlècheUne flèche servant à la navigation. Le sens de la flèche change en fonction du contexte où elle est utiliséeLogo Google +Lien vers notre page Google+Icone "Hamburger"Icone composé de trois lignes noires horizontales identiques, les unes au dessus des autres, servant à illustrer la notion de "menu".Logo, InstagramPetit appareil photo servant à lier vers notre page InstagramPouce vers le hautPictogramme représentant une main fermée en poing avec le pouce dressé vers le haut. Illustration de la notion de "like" des réseaux sociauxMoinsLe signe mathématique "moins" Appareil photoUn appareil photo qsui illustre les articles avec photoPlusLe signe mathématique "plus" LoupePictogramme représentant une loupe, illsutrant la notion de "recherche" sur le site.Répondre àUne flèche arrondie, pointant vers la gauche et servant à évoquer la réponse à un commentaireEtoileEtoile à 5 branches, illustrant la notion de "mise en favoris"Logo twitterPetit oiseau illustrant le lien vers notre compte Twitter
MATCHS 11 Résultats Classements Options

L'équipe type du week-end

Qui a flambé sur les terrains européens ? En tout cas, grâce aux cartons de ses grosses écuries, la Ligue 1 squatte une bonne partie de l'équipe type du week-end.

Modififié
Sur le banc
Iago Aspas
Iago
Aspas

Iago Aspas

Six buts en quatre matchs, facile quand on joue avec l’immense Daniel Wass.

Nicolas Pépé
Nicolas
Pépé

Nicolas Pépé

La renaissance du LOSC devait forcément passer par celle de son attaquant, Nicolas Pépé, enfin buteur sous ses nouvelles couleurs. Celle de Bielsa aussi ?

Kylian Mbappé
Kylian
Mbappé

Kylian Mbappé

Pour la première fois de sa jeune carrière, il commençait à subir quelques petites critiques. Balayées tout de suite par un doublé et une passe décisive incroyable pour Cavani. Bon, ok, on se tait maintenant ?

Florian Thauvin
Florian
Thauvin

Florian Thauvin

Si on veut paraître sympa aux yeux de tout le monde, il faut célébrer son doublé en volant une caméra. « Pose ton flow, Thov ! »

Marco Simone
Marco
Simone

Marco Simone

Après Lausanne Sport, Tours et Laval, voilà Marco Simone qui se fait mettre à la porte de Club africain. Très gros CV sur ces trois dernières années.

Soprano
Soprano

Soprano

Artiste francophone masculin de l’année au NRJ Music Awards. Si la France n’est pas un pays de foot, c’est clairement un pays de musique.

Danilo Avelar
Danilo
Avelar

Danilo Avelar

Et la lumière fut. Dans un match soporifique contre Montpellier, il permet aux siens d’égaliser au dernier moment d’une reprise acrobatique incroyable qui lobe Lecomte. Un contorsionniste.

Almamy Touré
Almamy
Touré

Almamy Touré

Trois passes décisives face à Guingamp, rien que ça. Ça fait maintenant deux ans qu’il livre des matchs incroyables les rares fois où Leonardo Jardim le titularise. Le bouche-trou le plus étanche du monde.

Steve Cook
Steve
Cook

Steve Cook

La recette du cuistot de Bournemouth pour se mettre les supporters dans la poche est simple. Il suffit d’attendre la dernière minute pour mettre le coup de casque de la victoire. Simple, mais efficace.

Leighton Baines
Leighton
Baines

Leighton Baines

Mené 2-0, Everton s’est encore fait peur, mais a fini par l’emporter 3-2. Et ce, grâce à Leighton Baines, auteur du penalty de la victoire dans le temps additionnel. Donné à tout le monde ? Demandez donc à Cleverley, qui foire totalement celui de l’égalisation pour Watford à la 90e +11. Oui, oui, « +11 » .

Nabil Fekir
Nabil
Fekir

Nabil Fekir

Si on veut se faire tomber dessus par tout le monde, il faut célébrer son doublé en présentant son maillot aux supporters adverses. « Pose ce maillot, Nabillon ! »

Thomas Partey
Thomas
Partey

Thomas Partey

Quand l’Atlético doit compter sur des buts dans le temps additionnel de Thomas Partey pour l’emporter, ce n’est pas très bon signe. « When the sun is setting in the sky / Everybody knows it's Partey time... »

Luiz Gustavo
Luiz
Gustavo

Luiz Gustavo

Encore capitaine de l’OM ce week-end, c’est lui qui débloque la situation en marquant le premier but juste avant la pause. Histoire de permettre aux siens de dérouler au retour des vestiaires. C’est ce qu’on appelle un leader.

Simone Verdi
Simone
Verdi

Simone Verdi

Deux coups francs plantés contre Crotone. Le premier du gauche, le second du droit. C'est ce qu'on appelle un maestro.

Umut Bozok
Umut
Bozok

Umut Bozok

Neuf buts lors des six derniers matchs, deuxième triplé en deux rencontres à domicile. Non, Bozok n’a rien d’un clown.

Edinson Cavani
Edinson
Cavani

Edinson Cavani

Un doublé contre Angers, mais surtout une barre mythique qui tombe : celle des cent buts en Ligue 1. 100 et 101 pour Edi, que le Parc aime à la folie.

Gardien

Soprano (Marseille) : Artiste francophone masculin de l’année au NRJ Music Awards. Si la France n’est pas un pays de foot, c’est clairement un pays de musique.


Défenseurs :

Danilo Avelar (Amiens) : Et la lumière fut. Dans un match soporifique contre Montpellier, il permet aux siens d’égaliser au dernier moment d’une reprise acrobatique incroyable qui lobe Lecomte. Un contorsionniste.

48 heures chrono

Almamy Touré (Monaco) : Trois passes décisives face à Guingamp, rien que ça. Ça fait maintenant deux ans qu’il livre des matchs incroyables les rares fois où Leonardo Jardim le titularise. Le bouche-trou le plus étanche du monde.

Steve Cook (Bournemouth) : La recette du cuistot de Bournemouth pour se mettre les supporters dans la poche est simple. Il suffit d’attendre la dernière minute pour mettre le coup de casque de la victoire. Simple, mais efficace.

Leighton Baines (Everton) : Mené 2-0, Everton s’est encore fait peur, mais a fini par l’emporter 3-2. Et ce, grâce à Leighton Baines, auteur du penalty de la victoire dans le temps additionnel. Donné à tout le monde ? Demandez donc à Cleverley, qui foire totalement celui de l’égalisation pour Watford à la 90e +11. Oui, oui, « +11 » .


Milieux :

Nabil Fekir (Lyon) : Si on veut se faire tomber dessus par tout le monde, il faut célébrer son doublé en présentant son maillot aux supporters adverses. « Pose ce maillot, Nabillon ! »

Thomas Partey (Atlético de Madrid) : Quand l’Atlético doit compter sur des buts dans le temps additionnel de Thomas Partey pour l’emporter, ce n’est pas très bon signe. « When the sun is setting in the sky / Everybody knows it's Partey time... »

Luiz Gustavo (Marseille) : Encore capitaine de l’OM ce week-end, c’est lui qui débloque la situation en marquant le premier but juste avant la pause. Histoire de permettre aux siens de dérouler au retour des vestiaires. C’est ce qu’on appelle un leader.

Simone Verdi (Bologne) : Deux coups francs plantés contre Crotone. Le premier du gauche, le second du droit. C'est ce qu'on appelle un maestro.


Attaquants :

Umut Bozok (Nîmes) : Neuf buts lors des six derniers matchs, deuxième triplé en deux rencontres à domicile. Non, Bozok n’a rien d’un clown.

Edinson Cavani (PSG) : Un doublé contre Angers, mais surtout une barre mythique qui tombe : celle des cent buts en Ligue 1. 100 et 101 pour Edi, que le Parc aime à la folie.


Remplaçants :

Iago Aspas (Celta de Vigo) : Six buts en quatre matchs, facile quand on joue avec l’immense Daniel Wass.

Nicolas Pépé (Lille) : La renaissance du LOSC devait forcément passer par celle de son attaquant, Nicolas Pépé, enfin buteur sous ses nouvelles couleurs. Celle de Bielsa aussi ?

Kylian Mbappé (Paris S-G) : Pour la première fois de sa jeune carrière, il commençait à subir quelques petites critiques. Balayées tout de suite par un doublé et une passe décisive incroyable pour Cavani. Bon, ok, on se tait maintenant ?

Florian Thauvin (Marseille) : Si on veut paraître sympa aux yeux de tout le monde, il faut célébrer son doublé en volant une caméra. « Pose ton flow, Thov ! »


Entraîneur :

Marco Simone (FC Pôle emploi) : Après Lausanne Sport, Tours et Laval, voilà Marco Simone qui se fait mettre à la porte de Club africain. Très gros CV sur ces trois dernières années.



Par Kevin Charnay
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié




Dans cet article


Hier à 14:36 Euro Millions : 138 millions d'€ + 1 millionnaire garanti
Hier à 16:58 Neymar lance son propre jeu de foot 77
Partenaires
Podcast Football Recall Tsugi MAILLOTS FOOT VINTAGE Olive & Tom Gérez comme un pro votre équipe de sport amateur Un autre t-shirt de foot est possible
Hier à 14:14 La statue de Falcao 32 Hier à 14:13 Un Ballon d'or créé pour les femmes 46 Hier à 10:52 Zlatan aide le LA Galaxy à stopper sa mauvaise série 5
À lire ensuite
Le grand quiz du week-end