Une caméraUne caméra qui illustre les papiers contenant une vidéo PhylactèrePictogramme représentant un phylactère (bulle utilisée dans les bandes déssinées) servant à illsutrer les commentaires envoyés par les lecteursTrophéePictogramme représentant un trophée. Ce picto illustre la section résultats / classement de SOFOOT.com Logo FacebookIcone facebook faisant le lien avec la page Facebook de notre siteFlècheUne flèche servant à la navigation. Le sens de la flèche change en fonction du contexte où elle est utiliséeLogo Google +Lien vers notre page Google+Icone "Hamburger"Icone composé de trois lignes noires horizontales identiques, les unes au dessus des autres, servant à illustrer la notion de "menu".Logo, InstagramPetit appareil photo servant à lier vers notre page InstagramPouce vers le hautPictogramme représentant une main fermée en poing avec le pouce dressé vers le haut. Illustration de la notion de "like" des réseaux sociauxMoinsLe signe mathématique "moins" Appareil photoUn appareil photo qsui illustre les articles avec photoPlusLe signe mathématique "plus" LoupePictogramme représentant une loupe, illsutrant la notion de "recherche" sur le site.Répondre àUne flèche arrondie, pointant vers la gauche et servant à évoquer la réponse à un commentaireEtoileEtoile à 5 branches, illustrant la notion de "mise en favoris"Logo twitterPetit oiseau illustrant le lien vers notre compte Twitter
MATCHS 1 Résultats Classements Options
  1. //
  2. // Bilan

L’équipe type du week-end

Des buts en pagaille, des coups bas, des hommages et des records : le week-end a été riche en émotions sur et en dehors des terrains.

Modififié
Sur le banc
Craig Shakespeare :
Craig Shakespeare
:

Craig Shakespeare :

Depuis qu’il a repris Leicester en main, les Foxes se sont imposés deux fois, et ont inscrit six buts en deux matchs. La flamme a été rallumée. Avec la même intensité que celle qui brûle entre Roméo et Juliette.

Xabi
Prieto

Xabi Prieto

Un doublé depuis son côté droit pour permettre aux siens de battre le Betis (2-3) et rester à un petit point de l’Atlético de Madrid. Tous les Xabi sont condamnés à être forts.

Héctor
Moreno

Héctor Moreno

Deux gros coups de boule sur corner pour décrocher la victoire, et voici le meilleur défenseur buteur d’Eredevisie à cinq buts cette saison. Soit autant qu’André-Pierre Gignac au Mexique.

Karim Benzema
Karim
Benzema

Karim Benzema

Pas de Ronaldo, ni de Bale contre Eibar ? Pas grave, Karim s’occupe de tout. Une passe dé' et un doublé, histoire de rappeler qui est le meilleur attaquant français. Au cas où.

Lionel Messi
Lionel
Messi

Lionel Messi

Deux passes décisives, dont une vers Umtiti, et deux buts. Un week-end des plus banals pour Messi l’extraterrestre. Mieux vaut ça maintenant que dans deux jours.

Andrea Belotti
Andrea
Belotti

Andrea Belotti

Vingt-trois ans. Vingt-deux buts cette saison. Douze lors des douze dernières journées. Et trois en huit minutes ce week-end contre Palerme. Qui a dit que les chiffres ne voulaient rien dire ?

Vanailson
Vanailson

Vanailson

Si le gardien brésilien n’a pu empêcher les siens de perdre contre le Benfica (0-1), il a cependant fait valoir sa science du placement en évitant le siège jeté sur lui par les supporters adverses. Olé !

François Fillon
François
Fillon

François Fillon

« Je ne suis pas autiste » , a-t-il répété deux fois au journal de 20h pour expliquer qu’il comprenait les choses. On n’avait pas vu un mec déborder sur la droite et taper autant systématiquement à côté depuis Bernard Mendy.

Tyrone
Mings

Tyrone Mings

Quitte à récolter un énorme coup de coude dans la tronche, pas grave. Le défenseur des Cherries a réalisé ce week-end le geste que nombre de ses confrères en Europe auraient aimé faire à sa place : écraser le big fucking nose de Zlatan Ibrahimović.

Nicolas
Saint-Ruf

Nicolas Saint-Ruf

Huit cartons rouges lors des derniers neuf matchs pour le SC Bastia. Et aucune victoire, bien sûr. Lors de cette formidable série, Saint-Ruf en a récolté deux à lui tout seul. Mais cette fois-ci, après avoir décapité Vincent Pajot, il s’est excusé semble-t-il le plus sincèrement du monde. Faute avouée...

Martin Fourcade
Martin
Fourcade

Martin Fourcade

Ce week-end, le plus grand champion français actuel a tout simplement égalé le record de l’immense Bjørndalen en remportant une douzième victoire de Coupe du monde cette saison. Il est là l’avenir du couloir gauche en équipe de France. Il avale les kilomètres et vise très bien. Que demander de plus ?

Wylan Cyprien
Wylan
Cyprien

Wylan Cyprien

Depuis un mois, il marque un match sur deux. Et à chaque fois, il inscrit le seul but du match. C’est ce qu’on appelle être décisif. Winner Cyprien.

Raymond
Kopa

Raymond Kopa

Comme le dit si bien Jean d’Ormesson : « Il y a quelque chose de plus fort que la mort, c’est la présence des absents dans la mémoire des vivants. » Quelques mots qui résument parfaitement le sentiment général concernant Raymond Kopa, la première star du football français. Un homme que très peu ont vu jouer, mais dont tout le monde se souvient. ...

Igor Lebedev
Igor
Lebedev

Igor Lebedev

Le député russe avait déjà encouragé ses compatriotes à continuer de se battre après les violences à Marseille lors de l’Euro 2016. Cette fois-ci, il est allé plus loin en proposant de faire du hooliganisme un sport à part entière. « Nous pourrions transformer les affrontements entre supporters en sport. La Russie serait alors pionnière dans un nouveau type de sport » , explique-t-il. Un milieu ...

Antoine Griezmann
Antoine
Griezmann

Antoine Griezmann

Face à Valence, pour sa centième sous le maillot de l’Atlético en Liga, Grizou a signé son 55e but, puis son 56e. Des statistiques fantastiques pour le gamin de Mâcon qui reste sur cinq buts et deux passes décisives lors des six derniers matchs. On pardonne le serre-tête.

Mathias Pogba
Mathias
Pogba

Mathias Pogba

Première titularisation de la saison, le tout dans un derby compliqué contre le leader Feyenoord qui restait sur dix victoires consécutives, et une pression très vite évacuée, puisqu’il aura fallu 48 secondes pour qu’il marque l'unique but du match. Le meilleur Pogba du week-end.

Dries Mertens
Dries
Mertens

Dries Mertens

Un doublé dans un match capital dans la course à la deuxième place contre la Roma, et une célébration complètement barrée, mimant un toutou qui urine contre le poteau de corner. Un mec qui a du chien.

Gardien :

Vanailson (Feirense) : Si le gardien brésilien n’a pu empêcher les siens de perdre contre le Benfica (0-1), il a cependant fait valoir sa science du placement en évitant le siège jeté sur lui par les supporters adverses. Olé !

François Fillon (Les Républicains) : « Je ne suis pas autiste » , a-t-il répété deux fois au journal de 20h pour expliquer qu’il comprenait les choses. On n’avait pas vu un mec déborder sur la droite et taper autant systématiquement à côté depuis Bernard Mendy.

Tyrone Mings (Bournemouth) : Quitte à récolter un énorme coup de coude dans la tronche, pas grave. Le défenseur des Cherries a réalisé ce week-end le geste que nombre de ses confrères en Europe auraient aimé faire à sa place : écraser le big fucking nose de Zlatan Ibrahimović.

48 heures chrono

Nicolas Saint-Ruf (Bastia) : Huit cartons rouges lors des derniers neuf matchs pour le SC Bastia. Et aucune victoire, bien sûr. Lors de cette formidable série, Saint-Ruf en a récolté deux à lui tout seul. Mais cette fois-ci, après avoir décapité Vincent Pajot, il s’est excusé semble-t-il le plus sincèrement du monde. Faute avouée...

Martin Fourcade (Biathlon) : Ce week-end, le plus grand champion français actuel a tout simplement égalé le record de l’immense Bjørndalen en remportant une douzième victoire de Coupe du monde cette saison. Il est là l’avenir du couloir gauche en équipe de France. Il avale les kilomètres et vise très bien. Que demander de plus ?


Milieux :

Wylan Cyprien (Nice) : Depuis un mois, il marque un match sur deux. Et à chaque fois, il inscrit le seul but du match. C’est ce qu’on appelle être décisif. Winner Cyprien.

Raymond Kopa (FC Paradis) : Comme le dit si bien Jean d’Ormesson : « Il y a quelque chose de plus fort que la mort, c’est la présence des absents dans la mémoire des vivants. » Quelques mots qui résument parfaitement le sentiment général concernant Raymond Kopa, la première star du football français. Un homme que très peu ont vu jouer, mais dont tout le monde se souvient. RIP.

Igor Lebedev (Lokomotiv Poutine) : Le député russe avait déjà encouragé ses compatriotes à continuer de se battre après les violences à Marseille lors de l’Euro 2016. Cette fois-ci, il est allé plus loin en proposant de faire du hooliganisme un sport à part entière. « Nous pourrions transformer les affrontements entre supporters en sport. La Russie serait alors pionnière dans un nouveau type de sport » , explique-t-il. Un milieu rugueux.


Attaquants :

Antoine Griezmann (Atlético de Madrid) : Face à Valence, pour sa centième sous le maillot de l’Atlético en Liga, Grizou a signé son 55e but, puis son 56e. Des statistiques fantastiques pour le gamin de Mâcon qui reste sur cinq buts et deux passes décisives lors des six derniers matchs. On pardonne le serre-tête.

Mathias Pogba (Sparta Rotterdam) : Première titularisation de la saison, le tout dans un derby compliqué contre le leader Feyenoord qui restait sur dix victoires consécutives, et une pression très vite évacuée, puisqu’il aura fallu 48 secondes pour qu’il marque l'unique but du match. Le meilleur Pogba du week-end.

Dries Mertens (Naples) : Un doublé dans un match capital dans la course à la deuxième place contre la Roma, et une célébration complètement barrée, mimant un toutou qui urine contre le poteau de corner. Un mec qui a du chien.


Entraîneur :

Craig Shakespeare : Depuis qu’il a repris Leicester en main, les Foxes se sont imposés deux fois, et ont inscrit six buts en deux matchs. La flamme a été rallumée. Avec la même intensité que celle qui brûle entre Roméo et Juliette.


Remplaçants :

Xabi Prieto (Real Sociedad) : Un doublé depuis son côté droit pour permettre aux siens de battre le Betis (2-3) et rester à un petit point de l’Atlético de Madrid. Tous les Xabi sont condamnés à être forts.

Héctor Moreno (PSV Eindhoven) : Deux gros coups de boule sur corner pour décrocher la victoire, et voici le meilleur défenseur buteur d’Eredevisie à cinq buts cette saison. Soit autant qu’André-Pierre Gignac au Mexique.

Karim Benzema (Real Madrid) : Pas de Ronaldo, ni de Bale contre Eibar ? Pas grave, Karim s’occupe de tout. Une passe dé' et un doublé, histoire de rappeler qui est le meilleur attaquant français. Au cas où.

Lionel Messi (FC Barcelone) : Deux passes décisives, dont une vers Umtiti, et deux buts. Un week-end des plus banals pour Messi l’extraterrestre. Mieux vaut ça maintenant que dans deux jours.

Andrea Belotti (Torino) : Vingt-trois ans. Vingt-deux buts cette saison. Douze lors des douze dernières journées. Et trois en huit minutes ce week-end contre Palerme. Qui a dit que les chiffres ne voulaient rien dire ?



Par Kevin Charnay
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié




Dans cet article


Le Kiosque SO PRESS

Hier à 14:30 Le but de raccroc d'Habibou 9
Partenaires
Tsugi Podcast Football Recall Olive & Tom Gérez comme un pro votre équipe de sport amateur Un autre t-shirt de foot est possible MAILLOTS FOOT VINTAGE
Hier à 10:30 Un quadruplé pour Gignac 25