Une caméraUne caméra qui illustre les papiers contenant une vidéo PhylactèrePictogramme représentant un phylactère (bulle utilisée dans les bandes déssinées) servant à illsutrer les commentaires envoyés par les lecteursTrophéePictogramme représentant un trophée. Ce picto illustre la section résultats / classement de SOFOOT.com Logo FacebookIcone facebook faisant le lien avec la page Facebook de notre siteFlècheUne flèche servant à la navigation. Le sens de la flèche change en fonction du contexte où elle est utiliséeLogo Google +Lien vers notre page Google+Icone "Hamburger"Icone composé de trois lignes noires horizontales identiques, les unes au dessus des autres, servant à illustrer la notion de "menu".Logo, InstagramPetit appareil photo servant à lier vers notre page InstagramPouce vers le hautPictogramme représentant une main fermée en poing avec le pouce dressé vers le haut. Illustration de la notion de "like" des réseaux sociauxMoinsLe signe mathématique "moins" Appareil photoUn appareil photo qsui illustre les articles avec photoPlusLe signe mathématique "plus" LoupePictogramme représentant une loupe, illsutrant la notion de "recherche" sur le site.Répondre àUne flèche arrondie, pointant vers la gauche et servant à évoquer la réponse à un commentaireEtoileEtoile à 5 branches, illustrant la notion de "mise en favoris"Logo twitterPetit oiseau illustrant le lien vers notre compte Twitter
MATCHS 8 Résultats Classements Options

L'équipe type du week-end

L'année 2016 vient à peine de débuter, mais le futur lauréat du prix Puskás décerné à l'auteur du plus but de l'année a peut-être déjà frappé. Car entre Dele Alli, Aritz Aduriz et Gregory van der Wiel, les buts de folie se sont enchaînés ce week-end.

Modififié
Sur le banc
Charlie Austin
Charlie
Austin

Charlie Austin

Premier match avec Soton', premier but. Charlie est à l'aise partout, like a hobo.

Sergio Agüero
Sergio
Agüero

Sergio Agüero

Comme United, City a galéré ce week-end. Mais les Citizens ont la chance de pouvoir s’en remettre à un grand joueur avec Agüero qui a quasiment à lui seul évité la défaite des siens contre West Ham.

Josip Iličić
Josip
Iličić

Josip Iličić

Tiens donc, le Slovène retrouve les chemins des filets sur un magnifique coup franc et la Fiorentina se remet à gagner. Un jour, il faudra vraiment qu’on apprenne le raccourci de cet accent circonflexe inversé.

Lionel Messi
Lionel
Messi

Lionel Messi

Bah alors Leo, un coup de mou ? Seulement un but ? Ah, un ciseau retourné décisif contre Málaga ? Bon, ça ira pour cette fois. Attention, hein !

Robin
Quaison

Robin Quaison

À la conclusion d’un des mouvements de l’année face à l’Udinese. Aux dernières nouvelles, Batman aurait eu un empêchement.

Adam Lallana
Adam
Lallana

Adam Lallana

L’une des premières folies de l’année 2016 : ce week-end, Adam Lallana a pété les lunettes de Jürgen Klopp ! Bon avant cela, il a juste mis le but de la gagne à la 95e minute face à Norwich (5-4). Juste…

Steve Mandanda
Steve
Mandanda

Steve Mandanda

Il a ramassé les papiers dans sa surface, donné une interview à Paga, sorti une horizontale main opposée à Valbuena avant de lui faire un câlin à la fin du match, le tout sans critiquer l'arbitrage et avec le sourire. Le gendre idéal.

Gregory van der Wiel
Gregory van
der Wiel

Gregory van der Wiel

Oui, Ángel Di María a mis deux bijoux. Oui, Ibra a encore marqué. Oui, Blaise Matuidi a fait 3 passes décisives. Mais c’est bien à Van der Wiel que reviennent les honneurs. Pourquoi ? Car pour l'une des premières fois de sa carrière au PSG, le Hollandais n’a pas gâché le génie de ses partenaires. On est dur avec lui ? Sa compagne le consolera…

Roderic Filippi
Roderic
Filippi

Roderic Filippi

Son but contre son camp inscrit dans le temps additionnel face à Rennes a mis fin à une série de 11 matchs sans défaite en championnat pour le Gazélec. Le portier corse Clément Maury avait pourtant été héroïque jusque-là. Un mot d’ordre : File hippie !

Per Mertesacker
Per
Mertesacker

Per Mertesacker

Pour compléter la charnière centrale en beauté, rien de mieux que le géant allemand bien penaud après s’être fait expulser dès la 18e minute face à Chelsea. Pourtant, la feinte de regard avant de tacler méritait presque que l’arbitre ne le sanctionne pas.

Andrés Guardado
Andrés
Guardado

Andrés Guardado

Si vous avez perdu le Mexicain de vue, pas de panique, son pied gauche est toujours aussi soyeux. Ce week-end, celui qu’on surnomme le Zorro d’argent a ainsi délivré trois passes décisives. Reste juste à trouver qui peut jouer le rôle de Bernardo.

Emanuele Giaccherini
Emanuele
Giaccherini

Emanuele Giaccherini

Il a déjà des allures de petit protégé d’Antonio Conte. Mais si en plus de cela, Emanuele se met à inscrire des pépites chaque week-end, sa place dans le groupe azzurro pour l’Euro ne va vite plus faire de doute.

Dele Alli
Dele
Alli

Dele Alli

Le jeune milieu des Spurs n’a, lui, pas eu besoin d’Ibra, Di María ou Matuidi pour inscrire l’un des buts de l’année. Un contrôle, un sombrero, puis une volée plus tard, Dele a sorti une merveille tout seul comme un grand. Alli Baba.

Danny Drinkwater
Danny
Drinkwater

Danny Drinkwater

Un but, une passe décisive délicieuse pour Vardy, et Leicester qui redémarre après un petit coup d’arrêt le week-end dernier contre Aston Villa. Il suffisait donc de penser à se réhydrater. Classe cristalline toujours, Danny était aux premières loges pour assister au fantastique elastico de Mahrez.

Jimmy Cabot
Jimmy
Cabot

Jimmy Cabot

Avec un doublé et une passe décisive, il a grandement contribué au premier succès de la saison des Troyens. Comme quoi on peut s’appeler Cabot et ne pas avoir une vie de chien.

Alexander Meier
Alexander
Meier

Alexander Meier

La Bundesliga a enfin repris ce week-end, et Alexander n’a visiblement pas perdu le rythme, puisqu’il a inscrit un triplé contre Wolfsburg. Encore Meier après un bon mois de repos.

Aritz Aduriz
Aritz
Aduriz

Aritz Aduriz

Y a pas à dire, l’Aritz mérite bien ses cinq étoiles. Car quand il ne squatte pas la place Vendôme, il claque un doublé de folie contre Eibar.

Steve Mandanda (Olympique de Marseille) Il a ramassé les papiers dans sa surface, donné une interview à Paga, sorti une horizontale main opposée à Valbuena avant de lui faire un câlin à la fin du match, le tout sans critiquer l'arbitrage et avec le sourire. Le gendre idéal.

Gregory van der Wiel (Paris Saint-Germain FC) Oui, Ángel Di María a mis deux bijoux. Oui, Ibra a encore marqué. Oui, Blaise Matuidi a fait 3 passes décisives. Mais c’est bien à Van der Wiel que reviennent les honneurs. Pourquoi ? Car pour l'une des premières fois de sa carrière au PSG, le Hollandais n’a pas gâché le génie de ses partenaires. On est dur avec lui ? Sa compagne le consolera…

Roderic Filippi (Gazélec Football Club Ajaccio) Son but contre son camp inscrit dans le temps additionnel face à Rennes a mis fin à une série de 11 matchs sans défaite en championnat pour le Gazélec. Le portier corse Clément Maury avait pourtant été héroïque jusque-là. Un mot d’ordre : File hippie !

Per Mertesacker (Arsenal FC) Pour compléter la charnière centrale en beauté, rien de mieux que le géant allemand bien penaud après s’être fait expulser dès la 18e minute face à Chelsea. Pourtant, la feinte de regard avant de tacler méritait presque que l’arbitre ne le sanctionne pas.

Andrés Guardado (Philips Sport Vereniging) Si vous avez perdu le Mexicain de vue, pas de panique, son pied gauche est toujours aussi soyeux. Ce week-end, celui qu’on surnomme le Zorro d’argent a ainsi délivré trois passes décisives. Reste juste à trouver qui peut jouer le rôle de Bernardo.

Emanuele Giaccherini (Bologna FC) Il a déjà des allures de petit protégé d’Antonio Conte. Mais si en plus de cela, Emanuele se met à inscrire des pépites chaque week-end, sa place dans le groupe azzurro pour l’Euro ne va vite plus faire de doute.

Dele Alli (Tottenham Hotspur FC) Le jeune milieu des Spurs n’a, lui, pas eu besoin d’Ibra, Di María ou Matuidi pour inscrire l’un des buts de l’année. Un contrôle, un sombrero, puis une volée plus tard, Dele a sorti une merveille tout seul comme un grand. Alli Baba.

Danny Drinkwater (Leicester City FC) Un but, une passe décisive délicieuse pour Vardy, et Leicester qui redémarre après un petit coup d’arrêt le week-end dernier contre Aston Villa. Il suffisait donc de penser à se réhydrater. Classe cristalline toujours, Danny était aux premières loges pour assister au fantastique elastico de Mahrez.

Jimmy Cabot (ES Troyes Aube Champagne) Avec un doublé et une passe décisive, il a grandement contribué au premier succès de la saison des Troyens. Comme quoi on peut s’appeler Cabot et ne pas avoir une vie de chien.

Alexander Meier (SG Eintracht) La Bundesliga a enfin repris ce week-end, et Alexander n’a visiblement pas perdu le rythme, puisqu’il a inscrit un triplé contre Wolfsburg. Encore Meier après un bon mois de repos.

Aritz Aduriz (Athletic Club) Y a pas à dire, l’Aritz mérite bien ses cinq étoiles. Car quand il ne squatte pas la place Vendôme, il claque un doublé de folie contre Eibar.

Remplaçants

Charlie Austin (Southampton FC) Premier match avec Soton', premier but. Charlie est à l'aise partout, like a hobo.

Sergio Agüero (Manchester City FC) Comme United, City a galéré ce week-end. Mais les Citizens ont la chance de pouvoir s’en remettre à un grand joueur avec Agüero qui a quasiment à lui seul évité la défaite des siens contre West Ham.

Josip Iličić (ACF Fiorentina SpA) Tiens donc, le Slovène retrouve les chemins des filets sur un magnifique coup franc et la Fiorentina se remet à gagner. Un jour, il faudra vraiment qu’on apprenne le raccourci de cet accent circonflexe inversé.

Lionel Messi (Futbol Club Barcelona) Bah alors Leo, un coup de mou ? Seulement un but ? Ah, un ciseau retourné décisif contre Málaga ? Bon, ça ira pour cette fois. Attention, hein !

Robin Quaison (US Citta di Palermo) À la conclusion d’un des mouvements de l’année face à l’Udinese. Aux dernières nouvelles, Batman aurait eu un empêchement.

Adam Lallana (Liverpool FC): L’une des premières folies de l’année 2016 : ce week-end, Adam Lallana a pété les lunettes de Jürgen Klopp ! Bon avant cela, il a juste mis le but de la gagne à la 95e minute face à Norwich (5-4). Juste…

Antonio Sanabria (Real Sporting de Gijón): Il n’a marqué qu’au cours de 4 matchs cette saison, mais il en est pourtant déjà à 9 buts. Pourquoi s’emmerder à marquer tout le temps, quand on peut mettre des triplés occasionnels. L’amour d’un soir > La routine.



Par Eric Marinelli
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié


Dans cet article


Hier à 15:55 Une finale de Ligue des champions hors d'Europe ? 79
Partenaires
Tsugi Gérez comme un pro votre équipe de sport amateur Un autre t-shirt de foot est possible Olive & Tom MAILLOTS FOOT VINTAGE