Une caméraUne caméra qui illustre les papiers contenant une vidéo PhylactèrePictogramme représentant un phylactère (bulle utilisée dans les bandes déssinées) servant à illsutrer les commentaires envoyés par les lecteursTrophéePictogramme représentant un trophée. Ce picto illustre la section résultats / classement de SOFOOT.com Logo FacebookIcone facebook faisant le lien avec la page Facebook de notre siteFlècheUne flèche servant à la navigation. Le sens de la flèche change en fonction du contexte où elle est utiliséeLogo Google +Lien vers notre page Google+Icone "Hamburger"Icone composé de trois lignes noires horizontales identiques, les unes au dessus des autres, servant à illustrer la notion de "menu".Logo, InstagramPetit appareil photo servant à lier vers notre page InstagramPouce vers le hautPictogramme représentant une main fermée en poing avec le pouce dressé vers le haut. Illustration de la notion de "like" des réseaux sociauxMoinsLe signe mathématique "moins" Appareil photoUn appareil photo qsui illustre les articles avec photoPlusLe signe mathématique "plus" LoupePictogramme représentant une loupe, illsutrant la notion de "recherche" sur le site.Répondre àUne flèche arrondie, pointant vers la gauche et servant à évoquer la réponse à un commentaireEtoileEtoile à 5 branches, illustrant la notion de "mise en favoris"Logo twitterPetit oiseau illustrant le lien vers notre compte Twitter
MATCHS 7 Résultats Classements Options

L'équipe type du week-end du 18 février

Tennis, biathlon, arbitrage, boulette, exploit, retour, vieillesse, buts... Encore une sacrée dream team en cette mi-février.

Modififié
Sur le banc
Ethan Hodby
Ethan
Hodby

Ethan Hodby

Pas conservé par Leicester City ? Pas grave, il y a LinkedIn. « J'ai les deux pieds, donc je peux jouer sur les deux ailes, y a ainsi rédigé le milieu de 19 ans, à la recherche d’un emploi où il faut, dans l'idéal, taper dans un ballon. Je n'abandonne jamais, c'est mon caractère, c'est pour ça que je suis à la recherche et qu'abandonner ne me traversera jamais l'esprit. Si quelqu'un entend parler de détections ou de clubs ayant besoin de joueurs, dites-le ...

Bertrand Traoré
Bertrand
Traoré

Bertrand Traoré

Nabil Fekir, Memphis Depay, Mariano... Mais aussi Traoré, donc. Peut-être moins placé sur le devant de la scène que ses petits potes, l’ex de Chelsea est pourtant ultra important. C’est par exemple lui qui a fait tout le boulot contre Lille (doublé). Avant de constater que ça n'avait servi à rien. Sans jamais râler. Raison pour laquelle il prend la place de Luiz Araújo, énorme avec ...

Edinson Cavani
Edinson
Cavani

Edinson Cavani

Pour que quelqu’un se métamorphose en fantôme, encore faut-il qu’il soit mort. Et pas seulement enterré médiatiquement. Même de manière éphémère. La Cav’ pleine.

Cheick Diabaté
Cheick
Diabaté

Cheick Diabaté

C’est le chouchou de tout le monde. Et donc de son nouveau club, qui l’a vu inscrire son premier but et lui donner la victoire en toute fin de match, quelques instants après s’être levé du banc. Qu’on se le dise : seul l’avant-centre sera capable de sauver la lanterne rouge de la relégation. Metz peut confirmer.

Kevin Gameiro
Kevin
Gameiro

Kevin Gameiro

Vingt minutes. C'est ce qu'il a fallu au Français pour faire basculer la partie, bloquée à 0-0. Une entrée à l'heure de jeu, un but, une passe décisive, et voilà l'Atlético tout content. Le Mondial est peut-être au bout, Kev'...

Ludovic Butelle
Ludovic
Butelle

Ludovic Butelle

Stéphane Moulin a trouvé la défaite de son équipe totalement « injuste  » . Elle n’aurait sûrement jamais existé sans la boulette de son portier, qui est fautif sur le seul but du match et qui a souffert de la comparaison avec Stéphane Ruffier, son confrère stéphanois. Un Butelle à la mer.

Roger Federer
Roger
Federer

Roger Federer

Que dire ? La place de numéro un mondial, c’est son trône. Voilà pourquoi il ne l’abandonne jamais et continue de la défendre coûte que coûte. À 36 piges, le droitier est devenu le plus vieux leader du classement ATP de l’histoire du tennis. Une demi-finale à Rotterdam suffisait ? Il a remporté le tournoi. Chapeau, l’artiste.

Andrea
Ranocchia

Andrea Ranocchia

Il revient de loin. De très loin. Malheureusement pour lui, l’Italien manque souvent de bol. Sur la pelouse du Genoa, un de ses copains lui a dégagé dessus, provoquant un but contre son camp ultra malchanceux. Quand ça veut pas...

Ramy Bensebaini
Ramy
Bensebaini

Ramy Bensebaini

En général, lorsque tu es défenseur et que tu réussis à concéder deux penaltys dans un même match, ton coach t’en veut un peu. Sauf quand ces deux pénos sont ratés. Et que tes erreurs n’ont donc pas complètement plombé ton équipe. Premier avertissement, M. Bensebaini.

Martin Fourcade
Martin
Fourcade

Martin Fourcade

Et bim, une quatrième médaille d’or ! Un exploit qui lui permet de dépasser Jean-Claude Killy pour devenir l'athlète français le plus titré aux Jeux olympiques d'hiver. Ne reste plus qu’à aller chercher les huit triomphes d’Ole Einar Bjørndalen, homme le plus titré en biathlon. On y croit.

Mathieu Vernice
Mathieu
Vernice

Mathieu Vernice

À un mois près, il se transformait en plus jeune arbitre à avoir officié en Ligue 1. Mathieu Vernice, 24 bougies au compteur, a en effet dû remplacer Olivier Thual, blessé, lors de Troyes-Metz. Mais Guillaume Paradis avait fait mieux en janvier dernier. Joli score quand même.

Daniel Parejo
Daniel
Parejo

Daniel Parejo

À quelques centimètres près, son nom était remplacé par celui du portier adverse. Roberto, gardien monté en fin de partie, a en effet failli égaliser lors de Málaga-Valence. Mais Daniel Parejo avait fait la différence auparavant avec le combiné but-assist. Jolie prestation.

Rony Lopes
Rony
Lopes

Rony Lopes

Remplaçant, mais précieux. Et si le score est passé de 1-0 à 4-0 après son entrée à l’heure de jeu, il n’y est pas pour rien. Deux penaltys provoqués (dont un oublié par l'homme au sifflet), un but et une bonne impression globale renvoyée. Celle de devoir le titulariser.

Robinho

Robinho

Un doublé et une passe décisive pour lui. Ce qui fait trois pions en trois rencontres depuis son arrivée en Turquie il y a peu. Nostalgie, quand tu nous tiens...

André-Pierre Gignac
André-Pierre
Gignac

André-Pierre Gignac

Comme Guillaume Hoarau (doublé), ne comptez pas sur lui pour lever le pied. Toujours aussi essentiel à sa team, l’ancien Marseillais s’est également offert un doublé. De la tête, s’il vous plaît. Original.

Romelu Lukaku
Romelu
Lukaku

Romelu Lukaku

Ceux qui se moquent de son manque de réalisme peuvent aller se coucher. En FA Cup, les Red Devils ont cadré deux frappes. Deux tirs du Belge. Deux tremblements de filet. Un régal d’évoluer entre Juan Mata et Alexis Sánchez.

Gardien

Ludovic Butelle (Angers) : Stéphane Moulin a trouvé la défaite de son équipe totalement « injuste  » . Elle n’aurait sûrement jamais existé sans la boulette de son portier, qui est fautif sur le seul but du match et qui a souffert de la comparaison avec Stéphane Ruffier, son confrère stéphanois. Un Butelle à la mer.


Défenseurs

Roger Federer (Suisse) : Que dire ? La place de numéro un mondial, c’est son trône. Voilà pourquoi il ne l’abandonne jamais et continue de la défendre coûte que coûte. À 36 piges, le droitier est devenu le plus vieux leader du classement ATP de l’histoire du tennis. Une demi-finale à Rotterdam suffisait ? Il a remporté le tournoi. Chapeau, l’artiste.

Le grand quiz du week-end

Andrea Ranocchia (Inter) : Il revient de loin. De très loin. Malheureusement pour lui, l’Italien manque souvent de bol. Sur la pelouse du Genoa, un de ses copains lui a dégagé dessus, provoquant un but contre son camp ultra malchanceux. Quand ça veut pas...

Ramy Bensebaini (Rennes) : En général, lorsque tu es défenseur et que tu réussis à concéder deux penaltys dans un même match, ton coach t’en veut un peu. Sauf quand ces deux pénos sont ratés. Et que tes erreurs n’ont donc pas complètement plombé ton équipe. Premier avertissement, M. Bensebaini.

Martin Fourcade (France) : Et bim, une quatrième médaille d’or ! Un exploit qui lui permet de dépasser Jean-Claude Killy pour devenir l'athlète français le plus titré aux Jeux olympiques d'hiver. Ne reste plus qu’à aller chercher les huit triomphes d’Ole Einar Bjørndalen, homme le plus titré en biathlon. On y croit.


Milieux de terrain

Mathieu Vernice (LFP) : À un mois près, il se transformait en plus jeune arbitre à avoir officié en Ligue 1. Mathieu Vernice, 24 bougies au compteur, a en effet dû remplacer Olivier Thual, blessé, lors de Troyes-Metz. Mais Guillaume Paradis avait fait mieux en janvier dernier. Joli score quand même.

Daniel Parejo (Valence) : À quelques centimètres près, son nom était remplacé par celui du portier adverse. Roberto, gardien monté en fin de partie, a en effet failli égaliser lors de Málaga-Valence. Mais Daniel Parejo avait fait la différence auparavant avec le combiné but-assist. Jolie prestation.

Rony Lopes (Monaco) : Remplaçant, mais précieux. Et si le score est passé de 1-0 à 4-0 après son entrée à l’heure de jeu, il n’y est pas pour rien. Deux penaltys provoqués (dont un oublié par l'homme au sifflet), un but et une bonne impression globale renvoyée. Celle de devoir le titulariser.


Attaquants

Robinho (Sivasspor) : Un doublé et une passe décisive pour lui. Ce qui fait trois pions en trois rencontres depuis son arrivée en Turquie il y a peu. Nostalgie, quand tu nous tiens...

André-Pierre Gignac (Club Tigres UANL) : Comme Guillaume Hoarau (doublé), ne comptez pas sur lui pour lever le pied. Toujours aussi essentiel à sa team, l’ancien Marseillais s’est également offert un doublé. De la tête, s’il vous plaît. Original.

Romelu Lukaku (Manchester United) : Ceux qui se moquent de son manque de réalisme peuvent aller se coucher. En FA Cup, les Red Devils ont cadré deux frappes. Deux tirs du Belge. Deux tremblements de filet. Un régal d’évoluer entre Juan Mata et Alexis Sánchez.


Sur le banc

Ethan Hodby (Angleterre) : Pas conservé par Leicester City ? Pas grave, il y a LinkedIn. « J'ai les deux pieds, donc je peux jouer sur les deux ailes, y a ainsi rédigé le milieu de 19 ans, à la recherche d’un emploi où il faut, dans l'idéal, taper dans un ballon. Je n'abandonne jamais, c'est mon caractère, c'est pour ça que je suis à la recherche et qu'abandonner ne me traversera jamais l'esprit. Si quelqu'un entend parler de détections ou de clubs ayant besoin de joueurs, dites-le moi. » C’est noté.

Bertrand Traoré (Lyon) : Nabil Fekir, Memphis Depay, Mariano... Mais aussi Traoré, donc. Peut-être moins placé sur le devant de la scène que ses petits potes, l’ex de Chelsea est pourtant ultra important. C’est par exemple lui qui a fait tout le boulot contre Lille (doublé). Avant de constater que ça n'avait servi à rien. Sans jamais râler. Raison pour laquelle il prend la place de Luiz Araújo, énorme avec Lille.

Edinson Cavani (Paris Saint-Germain) : Pour que quelqu’un se métamorphose en fantôme, encore faut-il qu’il soit mort. Et pas seulement enterré médiatiquement. Même de manière éphémère. La Cav’ pleine.

Cheick Diabaté (Benevento) : C’est le chouchou de tout le monde. Et donc de son nouveau club, qui l’a vu inscrire son premier but et lui donner la victoire en toute fin de match, quelques instants après s’être levé du banc. Qu’on se le dise : seul l’avant-centre sera capable de sauver la lanterne rouge de la relégation. Metz peut confirmer.

Kevin Gameiro (Atlético de Madrid) : Vingt minutes. C'est ce qu'il a fallu au Français pour faire basculer la partie, bloquée à 0-0. Une entrée à l'heure de jeu, un but, une passe décisive, et voilà l'Atlético tout content. Le Mondial est peut-être au bout, Kev'...



Par Florian Cadu
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié

Un week-end de football et de biathlon champagne




Dans cet article


Hier à 17:01 Tournois rétro vintage indoor 2019 5
Hier à 16:51 Le double raté d'un joueur du Lesotho 4

Le Kiosque SO PRESS

Hier à 14:35 Alessandro Nesta va prolonger l'aventure à Pérouse 19
Partenaires
Gérez comme un pro votre équipe de sport amateur MAILLOTS FOOT VINTAGE Olive & Tom Tsugi Un autre t-shirt de foot est possible
Hier à 14:27 Un match de D4 argentine retardé à cause d'une grenade 1
À lire ensuite
48 heures chrono