Une caméraUne caméra qui illustre les papiers contenant une vidéo PhylactèrePictogramme représentant un phylactère (bulle utilisée dans les bandes déssinées) servant à illsutrer les commentaires envoyés par les lecteursTrophéePictogramme représentant un trophée. Ce picto illustre la section résultats / classement de SOFOOT.com Logo FacebookIcone facebook faisant le lien avec la page Facebook de notre siteFlècheUne flèche servant à la navigation. Le sens de la flèche change en fonction du contexte où elle est utiliséeLogo Google +Lien vers notre page Google+Icone "Hamburger"Icone composé de trois lignes noires horizontales identiques, les unes au dessus des autres, servant à illustrer la notion de "menu".Logo, InstagramPetit appareil photo servant à lier vers notre page InstagramPouce vers le hautPictogramme représentant une main fermée en poing avec le pouce dressé vers le haut. Illustration de la notion de "like" des réseaux sociauxMoinsLe signe mathématique "moins" Appareil photoUn appareil photo qsui illustre les articles avec photoPlusLe signe mathématique "plus" LoupePictogramme représentant une loupe, illsutrant la notion de "recherche" sur le site.Répondre àUne flèche arrondie, pointant vers la gauche et servant à évoquer la réponse à un commentaireEtoileEtoile à 5 branches, illustrant la notion de "mise en favoris"Logo twitterPetit oiseau illustrant le lien vers notre compte Twitter
MATCHS 10 Résultats Classements Options

L'équipe type du week-end

Hormis une barre transversale, un arbitre et un tennisman, le onze du week-end est composé de bons footballeurs. Qui n'ont malgré tout pas forcément été en réussite.

Modififié
Sur le banc
La MCN
La
MCN

La MCN

La question du jour : y aura-t-il trois ou quatre chiffres dans la case « BP » du Paris Saint-Germain en fin de saison ?

Alfreð Finnbogason
Alfreð
Finnbogason

Alfreð Finnbogason

Un petit triplé, comme ça, pour se marrer. Alfreð Finnbeau garçon.

Nolito
Nolito

Nolito

L’Espagne lui va si bien... L’ex-Mancunien a régalé lors de la victoire de sa team sur Eibar (3-0). Impliqué sur les trois buts (un assist, une avant-dernière passe, un but), la recrue est d’une utilité folle en ce début de saison. Pourvu que ça dure.

Lionel Messi
Lionel
Messi

Lionel Messi

42e triplé pour lui, le 38e avec le Barça. Et voilà Cristiano Ronaldo avec cinq unités de retard. Le titre de Pichichi est déjà bien lancé.

Harry Kane
Harry
Kane

Harry Kane

La machine est activée. Deux pions qui lui font atteindre la barre des 80 caramels en Premier League. En 119 parties. Hormis Alan Shearer (qui avait la même statistique après 102 rencontres), personne ne fait mieux. Et c’est loin d’être terminé.

Barre transversale
Barre
transversale

Barre transversale

Stéphane Ruffier peut remercier sa pote. Elle a en effet sauvé le portier vert à trois reprises contre Angers (1-1). De quoi continuer à toucher du bois.

André Almeida
André
Almeida

André Almeida

On a tort de ne pas jeter plus souvent un coup d’œil au championnat portugais. Car il réserve parfois de très belles œuvres. Sa patate en est la preuve.

Cédric Yambéré
Cédric
Yambéré

Cédric Yambéré

Week-end cauchemardesque pour le Dijonnais. D’abord à la faute sur Ivan Santini à qui il a offert un penalty, il a ensuite catapulté le ballon dans ses propres cages. Allez, on oublie tout.

Clément Turpin
Clément
Turpin

Clément Turpin

L’homme du match lors de la victoire niçoise contre Monaco (4-0) ? Pas Mario Balotelli, auteur d’un doublé, mais Turpin, qui a démontré que les coups ne lui faisaient pas peur. Même quand ils arrivent par derrière.

Rafael Nadal
Rafael
Nadal

Rafael Nadal

Serein comme Rafa. Avec un seizième tournoi du Grand Chelem et un troisième US Open en poche, le gaucher ferait peur à n’importe quel attaquant en ce moment. Qu’il s’appelle Kevin, Roger, Jean ou Martin.

Jordan Veretout
Jordan
Veretout

Jordan Veretout

Sa bande a enfin lancé sa saison (5-0 à Vérone), et le milieu en a profité pour inscrire un superbe coup franc. Histoire de se mettre le public florentin dans la poche. Il était temps.

Kevin De Bruyne
Kevin De
Bruyne

Kevin De Bruyne

« Il est un joueur complet. On est une équipe chanceuse, un club chanceux de l'avoir. Cette saison, il est de bonne humeur, peut-être parce qu'il est père. Je suis très content de ses performances, et pas seulement aujourd'hui. Avec ses qualités, son implication, il apprend. Il est si intelligent. Il donne de grandes passes décisives. La saison dernière, il a touché les poteaux quinze ou seize fois. Il est rapide. Il voit les espaces dans l'axe ou sur les ...

Kevin-Prince Boateng
Kevin-Prince
Boateng

Kevin-Prince Boateng

1 316 jours. C’est le nombre de jours qui séparent les deux derniers tremblements de filets en Bundesliga de l’ancien Milanais, seul buteur de la rencontre face au Borussia Mönchengladbach après être revenu en Allemagne cet été. Dieu que le temps passe vite.

Mark Uth
Mark
Uth

Mark Uth

Cinq buts en cinq matchs toutes compétitions confondues. Les deux derniers contre le grand Bayern Munich. What else ?

Ciro Immobile
Ciro
Immobile

Ciro Immobile

Et si le meilleur attaquant italien actuel s’appelait Immobile ? L’élégant avant-centre a frappé à trois reprises ce dimanche. Et devant le nouveau Milan, s’il vous plaît. Clap, clap.

Danny Welbeck
Danny
Welbeck

Danny Welbeck

Alexis Sánchez ? Que dalle : sur le banc et hué à son entrée. Alexandre Lacazette ? Mouais : un but. Olivier Giroud ? À oublier et condamné au banc. En revanche, Welbeck est chaud bouillant. Un doublé + une passé dé = sa prestation de l’année ?

Gardien

Barre transversale (Saint-Étienne) : Stéphane Ruffier peut remercier sa pote. Elle a en effet sauvé le portier vert à trois reprises contre Angers (1-1). De quoi continuer à toucher du bois.

Défenseurs

André Almeida (Benfica) : On a tort de ne pas jeter plus souvent un coup d’œil au championnat portugais. Car il réserve parfois de très belles œuvres. Sa patate en est la preuve.

48 heures chrono

Cédric Yambéré (Dijon) : Week-end cauchemardesque pour le Dijonnais. D’abord à la faute sur Ivan Santini à qui il a offert un penalty, il a ensuite catapulté le ballon dans ses propres cages. Allez, on oublie tout.

Clément Turpin (LFP) : L’homme du match lors de la victoire niçoise contre Monaco (4-0) ? Pas Mario Balotelli, auteur d’un doublé, mais Turpin, qui a démontré que les coups ne lui faisaient pas peur. Même quand ils arrivent par derrière.

Rafael Nadal (Espagne) : Serein comme Rafa. Avec un seizième tournoi du Grand Chelem et un troisième US Open en poche, le gaucher ferait peur à n’importe quel attaquant en ce moment. Qu’il s’appelle Kevin, Roger, Jean ou Martin.

Milieux

Jordan Veretout (Fiorentina) : Sa bande a enfin lancé sa saison (5-0 à Vérone), et le milieu en a profité pour inscrire un superbe coup franc. Histoire de se mettre le public florentin dans la poche. Il était temps.

Kevin De Bruyne (Manchester City) : « Il est un joueur complet. On est une équipe chanceuse, un club chanceux de l'avoir. Cette saison, il est de bonne humeur, peut-être parce qu'il est père. Je suis très content de ses performances, et pas seulement aujourd'hui. Avec ses qualités, son implication, il apprend. Il est si intelligent. Il donne de grandes passes décisives. La saison dernière, il a touché les poteaux quinze ou seize fois. Il est rapide. Il voit les espaces dans l'axe ou sur les côtés. » Et a permis aux Sky Blues de coller une raclée à Liverpool (5-0), Pep.

Kevin-Prince Boateng (Francfort) : 1 316 jours. C’est le nombre de jours qui séparent les deux derniers tremblements de filets en Bundesliga de l’ancien Milanais, seul buteur de la rencontre face au Borussia Mönchengladbach après être revenu en Allemagne cet été. Dieu que le temps passe vite.

Attaquants

Mark Uth (Hoffenheim) : Cinq buts en cinq matchs toutes compétitions confondues. Les deux derniers contre le grand Bayern Munich. What else ?

Ciro Immobile (Lazio) : Et si le meilleur attaquant italien actuel s’appelait Immobile ? L’élégant avant-centre a frappé à trois reprises ce dimanche. Et devant le nouveau Milan, s’il vous plaît. Clap, clap.

Danny Welbeck (Arsenal) : Alexis Sánchez ? Que dalle : sur le banc et hué à son entrée. Alexandre Lacazette ? Mouais : un but. Olivier Giroud ? À oublier et condamné au banc. En revanche, Welbeck est chaud bouillant. Un doublé + une passé dé = sa prestation de l’année ?

Remplaçants

La MCN (PSG) : La question du jour : y aura-t-il trois ou quatre chiffres dans la case « BP » du Paris Saint-Germain en fin de saison ?

Alfreð Finnbogason (Augsbourg) : Un petit triplé, comme ça, pour se marrer. Alfreð Finnbeau garçon.

Nolito (Séville) : L’Espagne lui va si bien... L’ex-Mancunien a régalé lors de la victoire de sa team sur Eibar (3-0). Impliqué sur les trois buts (un assist, une avant-dernière passe, un but), la recrue est d’une utilité folle en ce début de saison. Pourvu que ça dure.

Lionel Messi (Barcelone) : 42e triplé pour lui, le 38e avec le Barça. Et voilà Cristiano Ronaldo avec cinq unités de retard. Le titre de Pichichi est déjà bien lancé.

Harry Kane (Tottenham) : La machine est activée. Deux pions qui lui font atteindre la barre des 80 caramels en Premier League. En 119 parties. Hormis Alan Shearer (qui avait la même statistique après 102 rencontres), personne ne fait mieux. Et c’est loin d’être terminé.



Par Florian Cadu
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié




Dans cet article


il y a 1 heure Diego Maradona : « Mourinho est le meilleur coach du monde » 26
Hier à 18:00 Drame de la rue d’Aubagne : Mbappé va rencontrer le fils de l'une des victimes 93

Le Kiosque SO PRESS

Partenaires
Gérez comme un pro votre équipe de sport amateur MAILLOTS FOOT VINTAGE Olive & Tom Tsugi Un autre t-shirt de foot est possible
À lire ensuite
48 heures chrono