Une caméraUne caméra qui illustre les papiers contenant une vidéo PhylactèrePictogramme représentant un phylactère (bulle utilisée dans les bandes déssinées) servant à illsutrer les commentaires envoyés par les lecteursTrophéePictogramme représentant un trophée. Ce picto illustre la section résultats / classement de SOFOOT.com Logo FacebookIcone facebook faisant le lien avec la page Facebook de notre siteFlècheUne flèche servant à la navigation. Le sens de la flèche change en fonction du contexte où elle est utiliséeLogo Google +Lien vers notre page Google+Icone "Hamburger"Icone composé de trois lignes noires horizontales identiques, les unes au dessus des autres, servant à illustrer la notion de "menu".Logo, InstagramPetit appareil photo servant à lier vers notre page InstagramPouce vers le hautPictogramme représentant une main fermée en poing avec le pouce dressé vers le haut. Illustration de la notion de "like" des réseaux sociauxMoinsLe signe mathématique "moins" Appareil photoUn appareil photo qsui illustre les articles avec photoPlusLe signe mathématique "plus" LoupePictogramme représentant une loupe, illsutrant la notion de "recherche" sur le site.Répondre àUne flèche arrondie, pointant vers la gauche et servant à évoquer la réponse à un commentaireEtoileEtoile à 5 branches, illustrant la notion de "mise en favoris"Logo twitterPetit oiseau illustrant le lien vers notre compte Twitter
MATCHS 0 Résultats Classements Options

L'équipe type du mercredi

Entre un Barça qui s'écroule, un Flamini tout feu tout flamme, et Benjamin Mendy en mode expulsion express, les matchs du milieu de semaine ont réservé tout autant d'émotions et d'histoires que leurs homologues du week-end. Du coup, pas de jaloux, avec une équipe type à savourer en compagnie d'un bon café.

Modififié
Sur le banc
François
Kamano

François Kamano

Exclu lors de la 4e journée face à Saint-Étienne, Kamano faisait son retour sur la pelouse de Lyon, ce mercredi. Un retour qui aura duré 44 minutes avant que le défenseur bastiais n'envoie son coude dans la gueule d'Umtiti et soit prié d'aller prendre sa douche avant les autres. En voilà un qui aime soigner ses stats.

Gerard
Piqué

Gerard Piqué

Imbitable, comme une bonne partie de l'effectif barcelonais face à Vigo, Gerard a grandement contribué à la déroute des siens en perdant un ballon plutôt facile au milieu du terrain pour le but du break du Celta. Et sinon, comment il va, Vermaelen ?

Antoine
Griezmann

Antoine Griezmann

Quand le furet blond sort de sa tanière, l'Atlético n'a plus peur de rien. Déjà double buteur en Ligue des champions face à Galatasaray la semaine passée (2-0), Griezmann a récidivé contre Getafe (2-0), confirmant du même coup qu'il est bien la relève de l'attaque des Colchoneros. La même efficacité que Diego Costa, la putasserie en moins.

Imanol
Agirretxe

Imanol Agirretxe

Collant aux basques de Dória, l'attaquant de la Real n'a eu aucun mal à profiter des errements du boulet pour inscrire un triplé décisif. Paraît-il qu'en observant la qualité de relance de son vis-à-vis, Imanol a ri.

Aldo
Kalulu

Aldo Kalulu

Après trois entrées en jeu convaincantes lors des trois dernières sorties lyonnaises, Kalulu a eu droit à sa récompense ce mercredi soir, avec sa première titularisation face à Bastia. Une chance que le jeune Gone n'a pas laissée passer en inscrivant son premier but en pro, mettant ainsi les siens sur la voie du succès. C'est Beauvue qui va commencer à faire la gueule.

Kostas
Manolas

Kostas Manolas

Un dégagement tout pourri qui se transforme en CSC à la 85e minute de jeu. Voilà comment Manolas a fait perdre un point à son équipe sur la pelouse de la Samp'. Un homme qui a dû prendre sa douche tête baissée.

Jonas
Lössl

Jonas Lössl

Soirée (très) particulière pour le portier face à Paris. Entre trois buts encaissés, une boulette fatale et un penalty de Zlatan arrêté en fin de rencontre, Lössl a été l'un des acteurs principaux de la partie. Le tout, dans une tunique rouge du PSG achetée en urgence à la boutique officielle du club parisien et recouverte pour l'occasion de sparadrap. Réaction de l'intéressé : « Ma femme a oublié de laver le mien, donc j'ai dû en acheter un ...

Paul
Verhaegh

Paul Verhaegh

Taulier de la défense d'Augsburg du haut de ses 32 ans, Paul en retire le privilège de tirer les penaltys de son équipe. Coup de bol contre Gladbach, les siens en ont obtenu deux, bien transformés par le préposé. Mais puisque de chaque prêté découle au moins un rendu, Verhaegh a vu son arrière-garde vaciller et en prendre quatre dans le buffet. De l'art de marquer et faire ...

Dória

Dória

Bielsa ne voulait pas le faire jouer ? Il avait sans doute raison. Auteur de deux boulettes, le défenseur a grandement participé au naufrage des siens à domicile face à la Sociedad. Parti de son Brésil natal pour conquérir l'Europe, Dória l'explorateur n'est pas encore au niveau. Et c'est pas gagné !

Leonardo
Blanchard

Leonardo Blanchard

En claquant un puissant coup de boule dans le temps additionnel, Leonardo Blanchard a permis à son club de Frosinone d'arracher un point inespéré face à la Juve. Le premier point de leur histoire en Serie A. C'est beau.

Benjamin
Mendy

Benjamin Mendy

Sur le banc au coup d'envoi, Benjamin Mendy n'aura goûté la pelouse du Stadium que le temps d'une minute. Le temps de glisser et d'attraper Akpa-Akpro par le maillot. Carton rouge. Le tout sans avoir touché le ballon. Une forme d'exploit en quelque sorte.

Mathieu
Flamini

Mathieu Flamini

Abonné aux tribunes depuis le début de saison, il a profité de la League Cup pour prouver qu'il n'était pas encore fini. Une titularisation et un doublé pour une victoire 2-1 d'Arsenal face au rival Tottenham. De quoi concurrencer Olivier Giroud ?

Hatem Ben
Arfa

Hatem Ben Arfa

Après une saison sans jouer, HBA se refait une santé sur la Côte d'Azur. L'ancienne future gloire du football tricolore s'est même offert un doublé lors de la mise à mort de Bordeaux par les Niçois, 6-1. Un doublé qui envoie l'ancien Marseillais sur la deuxième marche du podium des buteurs, avec quatre pions. C'est Deschamps qui va finir par venir voir des matchs à l'Allianz ...

Kevin De
Bruyne

Kevin De Bruyne

Jamais l'histoire n'avait connu d'entreprise capable de débourser plus de 70 millions d'euros pour s'attacher les services d'un roux. Et pourtant, il les vaut. Déjà buteur face à West Ham malgré la défaite, KDB a récidivé en League Cup, inscrivant un but et délivrant une passe décisive. Soit une adaptation déjà réussie dans la cour des Citizens.

Mario
Balotelli

Mario Balotelli

Balo est de retour. 17 mois après son dernier but en Serie A (face à Livourne en avril 2014), l'enfant terrible a retrouvé le chemin des filets, d'un superbe coup franc face à l'Udinese. Ironie, en février 2013, c'est déjà face à l'Udinese qu'il avait inscrit ses premiers buts avec le maillot rossonero. Nouveau départ pour une nouvelle vie ?

Robert
Lewandowski

Robert Lewandowski

Sorti du banc et en à peine 9 minutes, l'attaquant polonais inscrit un quintuplé historique face à Wolfsburg, dont un ciseau pour conclure son incroyable solo. Et Guardiola a peut-être compris que pour emprunter l'escalier du paradis, il fallait faire confiance à Robert. Car Robert Plante.

Iago
Aspas

Iago Aspas

Impressionnant de vitesse, de lucidité et de technique, Iago Aspas a massacré le Barça en deux contre-attaques. Et place surtout les siens sur le podium de la Liga, devant l'adversaire du soir. Ça va, Aspas ? Ouais, ça s'passe.

Jonas Lössl (Guingamp) ) Soirée (très) particulière pour le portier face à Paris. Entre trois buts encaissés, une boulette fatale et un penalty de Zlatan arrêté en fin de rencontre, Lössl a été l'un des acteurs principaux de la partie. Le tout, dans une tunique rouge du PSG achetée en urgence à la boutique officielle du club parisien et recouverte pour l'occasion de sparadrap. Réaction de l'intéressé : « Ma femme a oublié de laver le mien, donc j'ai dû en acheter un autre. » Bon...

Paul Verhaegh (Augsburg) Taulier de la défense d'Augsburg du haut de ses 32 ans, Paul en retire le privilège de tirer les penaltys de son équipe. Coup de bol contre Gladbach, les siens en ont obtenu deux, bien transformés par le préposé. Mais puisque de chaque prêté découle au moins un rendu, Verhaegh a vu son arrière-garde vaciller et en prendre quatre dans le buffet. De l'art de marquer et faire marquer.

Dória (Grenade) Bielsa ne voulait pas le faire jouer ? Il avait sans doute raison. Auteur de deux boulettes, le défenseur a grandement participé au naufrage des siens à domicile face à la Sociedad. Parti de son Brésil natal pour conquérir l'Europe, Dória l'explorateur n'est pas encore au niveau. Et c'est pas gagné !

Leonardo Blanchard (Frosinone) En claquant un puissant coup de boule dans le temps additionnel, Leonardo Blanchard a permis à son club de Frosinone d'arracher un point inespéré face à la Juve. Le premier point de leur histoire en Serie A. C'est beau.

Benjamin Mendy (OM) Sur le banc au coup d'envoi, Benjamin Mendy n'aura goûté la pelouse du Stadium que le temps d'une minute. Le temps de glisser et d'attraper Akpa-Akpro par le maillot. Carton rouge. Le tout sans avoir touché le ballon. Une forme d'exploit en quelque sorte.

Mathieu Flamini (Arsenal) Abonné aux tribunes depuis le début de saison, il a profité de la League Cup pour prouver qu'il n'était pas encore fini. Une titularisation et un doublé pour une victoire 2-1 d'Arsenal face au rival Tottenham. De quoi concurrencer Olivier Giroud ?

Hatem Ben Arfa (Nice) Après une saison sans jouer, HBA se refait une santé sur la Côte d'Azur. L'ancienne future gloire du football tricolore s'est même offert un doublé lors de la mise à mort de Bordeaux par les Niçois, 6-1. Un doublé qui envoie l'ancien Marseillais sur la deuxième marche du podium des buteurs, avec quatre pions. C'est Deschamps qui va finir par venir voir des matchs à l'Allianz Riviera.

Kevin De Bruyne (Manchester City) Jamais l'histoire n'avait connu d'entreprise capable de débourser plus de 70 millions d'euros pour s'attacher les services d'un roux. Et pourtant, il les vaut. Déjà buteur face à West Ham malgré la défaite, KDB a récidivé en League Cup, inscrivant un but et délivrant une passe décisive. Soit une adaptation déjà réussie dans la cour des Citizens.

Mario Balotelli (Milan AC) Balo est de retour. 17 mois après son dernier but en Serie A (face à Livourne en avril 2014), l'enfant terrible a retrouvé le chemin des filets, d'un superbe coup franc face à l'Udinese. Ironie, en février 2013, c'est déjà face à l'Udinese qu'il avait inscrit ses premiers buts avec le maillot rossonero. Nouveau départ pour une nouvelle vie ?

Robert Lewandowski(Bayern Munich) Sorti du banc et en à peine 9 minutes, l'attaquant polonais inscrit un quintuplé historique face à Wolfsburg, dont un ciseau pour conclure son incroyable solo. Et Guardiola a peut-être compris que pour emprunter l'escalier du paradis, il fallait faire confiance à Robert. Car Robert Plante.

Iago Aspas (Celta Vigo) Impressionnant de vitesse, de lucidité et de technique, Iago Aspas a massacré le Barça en deux contre-attaques. Et place surtout les siens sur le podium de la Liga, devant l'adversaire du soir. Ça va, Aspas ? Ouais, ça s'passe.

Remplaçants :

François Kamano (SC Bastia) Exclu lors de la 4e journée face à Saint-Étienne, Kamano faisait son retour sur la pelouse de Lyon, ce mercredi. Un retour qui aura duré 44 minutes avant que le défenseur bastiais n'envoie son coude dans la gueule d'Umtiti et soit prié d'aller prendre sa douche avant les autres. En voilà un qui aime soigner ses stats.

Gerard Piqué (Barcelone) Imbitable, comme une bonne partie de l'effectif barcelonais face à Vigo, Gerard a grandement contribué à la déroute des siens en perdant un ballon plutôt facile au milieu du terrain pour le but du break du Celta. Et sinon, comment il va, Vermaelen ?

Antoine Griezmann (Atlético Madrid) Quand le furet blond sort de sa tanière, l'Atlético n'a plus peur de rien. Déjà double buteur en Ligue des champions face à Galatasaray la semaine passée (2-0), Griezmann a récidivé contre Getafe (2-0), confirmant du même coup qu'il est bien la relève de l'attaque des Colchoneros. La même efficacité que Diego Costa, la putasserie en moins.

Imanol Agirretxe (Real Sociedad) Collant aux basques de Dória, l'attaquant de la Real n'a eu aucun mal à profiter des errements du boulet pour inscrire un triplé décisif. Paraît-il qu'en observant la qualité de relance de son vis-à-vis, Imanol a ri.

Aldo Kalulu (Olympique lyonnais) Après trois entrées en jeu convaincantes lors des trois dernières sorties lyonnaises, Kalulu a eu droit à sa récompense ce mercredi soir, avec sa première titularisation face à Bastia. Une chance que le jeune Gone n'a pas laissée passer en inscrivant son premier but en pro, mettant ainsi les siens sur la voie du succès. C'est Beauvue qui va commencer à faire la gueule.

Kostas Manolas (AS Roma) Un dégagement tout pourri qui se transforme en CSC à la 85e minute de jeu. Voilà comment Manolas a fait perdre un point à son équipe sur la pelouse de la Samp'. Un homme qui a dû prendre sa douche tête baissée.

Karim Benzema (Real Madrid) N'en déplaise à certains, Karim continue de marquer des buts. Preuve en est son doublé sur la pelouse de Bilbao pour offrir la victoire au Real. En se payant même le luxe de devancer Cristiano Ronaldo sur le deuxième. C'est dire si Rim-K est en confiance.



Par Gaspard Manet et Raphael Gaftarnik
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié



il y a 1 heure Dhorasoo a lui aussi eu une altercation avec Ribéry 31
Hier à 15:45 Harry Redknapp au casting d'une télé-réalité en Angleterre 21

Le Kiosque SO PRESS

Hier à 12:59 Entraîneurs de Premier League : une stabilité inédite 22
Partenaires
Olive & Tom Tsugi Gérez comme un pro votre équipe de sport amateur Un autre t-shirt de foot est possible MAILLOTS FOOT VINTAGE
Hier à 12:52 René Girard à Casablanca, c'est déjà fini 14