Advertisement Une caméraUne caméra qui illustre les papiers contenant une vidéo PhylactèrePictogramme représentant un phylactère (bulle utilisée dans les bandes déssinées) servant à illsutrer les commentaires envoyés par les lecteursTrophéePictogramme représentant un trophée. Ce picto illustre la section résultats / classement de SOFOOT.com Logo FacebookIcone facebook faisant le lien avec la page Facebook de notre siteFlècheUne flèche servant à la navigation. Le sens de la flèche change en fonction du contexte où elle est utiliséeLogo Google +Lien vers notre page Google+Icone "Hamburger"Icone composé de trois lignes noires horizontales identiques, les unes au dessus des autres, servant à illustrer la notion de "menu".Logo, InstagramPetit appareil photo servant à lier vers notre page InstagramPouce vers le hautPictogramme représentant une main fermée en poing avec le pouce dressé vers le haut. Illustration de la notion de "like" des réseaux sociauxMoinsLe signe mathématique "moins" Appareil photoUn appareil photo qsui illustre les articles avec photoPlusLe signe mathématique "plus" LoupePictogramme représentant une loupe, illsutrant la notion de "recherche" sur le site.Répondre àUne flèche arrondie, pointant vers la gauche et servant à évoquer la réponse à un commentaireEtoileEtoile à 5 branches, illustrant la notion de "mise en favoris"Logo twitterPetit oiseau illustrant le lien vers notre compte Twitter
MATCHS 11 Résultats Classements Options

L'équipe type du dimanche

Un week-end sans Liga est un bon week-end de foot. La preuve, Zlatan s’est énervé, Kjær s’est lui-même chargé de tromper Enyeama pour mettre fin à sa folle série et Kobe Bryant est revenu sur les parquets. Plaisir.

Modififié
Sur le banc
Pablo
Osvaldo

Pablo Osvaldo

Faire de Vincent Kompany sa soubrette n’était pas suffisant. Il a fallu que Johnny Dopp aille nettoyer la lucarne de Pantilimon dans la foulée.

Diego
Lugano

Diego Lugano

Première titularisation avec West Brom, deux fois à la ramasse au marquage, deux buts encaissés. C’est ce qu’on appelle des débuts efficaces. Le pire, dans tout ça, c’est qu’il va marcher sur l’attaque anglaise au Mondial, juste parce qu’il aura le maillot de la Céleste sur les épaules.

Heung-min
Son

Heung-min Son

À seulement 21 ans, le Sud-Coréen ne se contente pas d’avoir une coupe de cheveux exceptionnelle. Auteur de 12 buts en Bundesliga avec Hambourg la saison passée, HMS a planté le but victorieux du Bayer face au Borussia, son septième en 2013-2014. La sensation asiatique de la saison a laissé un goût amer au Signal Iduna Park.

Eidur
Guðjohnsen

Eidur Guðjohnsen

Chelsea, Barcelone, Monaco, Tottenham, AEK Athènes et aujourd’hui Bruges. Jamais titulaire, toujours décisif. À 35 ans bien sonnés, le bon Eidur n’a pas changé son mode opératoire. 15 minutes par match parfois plus. Comme ce samedi soir dans le joli monde de la Jupiler League. Pour fêter le coup, l’Islandais y est bien sûr allé de son petit but. Comme d’hab. Santé, ...

Mario
Balotelli

Mario Balotelli

Ce week-end, Super Mario ne jouait pas en Serie A. Il était dans son jardin et faisait un atelier mine de loin. Résultat, un but chanceux, un coup franc splendide et une frappe sur la barre qui en tremble encore. Quel joueur !

Pierrick
Cros

Pierrick Cros

Un homme qui a osé dire « J’étais masqué par le mur, si j’avais pu être dessus, peut-être que… » après PSG-Sochaux, à propos du coup franc de Zlatan. #MauvaiseFoi

Issa
Cissokho

Issa Cissokho

Vous vouliez une nouvelle mobylette pour Noël ? Issa est fait pour vous. Étonnamment à son aise depuis le début de la saison, l’ancien joueur de Carquefou a profité de la air-défense du couloir gauche de l’OM pour manger la ligne et multiplier les accélérations. À la quatrième place de la Ligue 1 avec ses Canaris, Issa n’est plus seulement un « frère-de » , mais une vraie ...

Simon
Kjær

Simon Kjær

Si Vincent Enyeama a touché d’un gant le record de Gaëtan Huard, il le doit aussi à son défenseur danois. Apparemment vexé de toute l’attention accordée à son gardien, Simon The Mentalist a profité d’une frappe de Landry N’Guemo pour dévier le ballon dans son propre but, comme le Bordelais Guérit avec Gaëtan Huard. Tout ça pour une bouffe avec Gillot. Crevard.

Mamadou
Sakho

Mamadou Sakho

Comme d’habitude, Mamad’ ne devait pas jouer ce week-end. Mais en ce moment, le niveau de maraboutage de l’ancien Parisien est tel que Danny Agger a dû renoncer au dernier moment. Pas suffisant pour Sakho, qui a planté un but de raccroc avant de confier aux micros de beIN Sport, témoignage de Kolo Touré à l’appui, qu’il avait annoncé son but. Un peu comme Brandão contre l’Inter. Sauf que le Mamad, il a touchéo assez ...

Van
Aanholt

Van Aanholt

L’histoire de Van Aanholt est malheureusement celle de beaucoup de joueurs, victimes de la gloutonnerie de Roman Abramovitch. Recruté par les Blues alors qu’il déboîtait tout le monde chez les jeunes du PSV, le latéral gauche aurait pu profiter de son prêt au Vitesse Arnhem pour se Gaël Kakutiser. Titulaire indiscutable du leader de l’Eredivisie, Patrick John Miguel van Aanholt y est allé de son joli but lors du déboîtage en règle du PSV (2-6) ce week-end. Un prêt jouissif ...

Kobe
Bryant

Kobe Bryant

Absent des parquets depuis le printemps dernier et une blessure au tendon d’Achille, le Laker a fait son retour cette nuit, le temps d’une défaite face aux modestes Raptors. 28 minutes de présence pour perdre huit ballons et ramasser une défaite contre les Canadiens. Mais l’essentiel est ailleurs : le boss est de retour et ne lui demandez pas son âge, ça pourrait mal se ...

Benoît
Cheyrou

Benoît Cheyrou

Selon Le Parisien ou encore La Provence, Élie Baup ne parlait plus à Benoît car il avait peur de s’adresser à lui. Ce qui, quelque part, est rassurant : Cheyrou fait encore peur à quelqu’un.

Franck
Ribéry

Franck Ribéry

Les Bleus devraient songer à péter une côte de Kaiser Franck un mois avant le début du Mondial. De retour de blessure, Francky a distribué de la passion un peu partout sur la pelouse de Brême. Un doublé et une présence sur deux autres buts lors du 7-0 bavarois, le temps de rappeler que la routourne pourrait bien tourner en sa faveur malgré les magouilles de Sepp pour le Ballon ...

Gervinho

Gervinho

Qu’est-ce qu’il est fort, Petit Gervais ! Quand il est comme il a été ce dimanche midi contre la Fiorentina, l’Ivoirien est l’un des tous meilleurs. Insaisissable balle au pied, créateur de génie, le Romain a donné l’impression de jouer avec Matsui, Grafite et Coutadeur. Le Mans, un club en perdition certes, mais avec une génération dorée.

Bjorn
Ruytinx

Bjorn Ruytinx

Comment dit-on Roy Keane en flamand ? Ruytinx. Attaquant pataud, l’homme de Louvain ne ferait pas tache dans la vidéo mondialement connue du « tacle assasin » . Joueur limité techniquement avec une caravane scotchée aux fesses, celui qui s’était déjà farci De Ceulaer de Genk la semaine dernière a décidé de se payer le pauvre Mehdi Carcela. Résultat : une cheville en vrac et des mois d’absence pour le Liégois, et une belle tarte dans la gueule en ...

Zlatan
Ibrahimović

Zlatan Ibrahimović

Un double-double. Deux passes décisives, deux buts, dont une mine surpuissante sur coup franc. Zlatan est meilleur buteur et meilleur passeur de Ligue 1. C’est tout pour lui.

Pierrick Cros (Sochaux) : Un homme qui a osé dire « J’étais masqué par le mur, si j’avais pu être dessus, peut-être que… » après PSG-Sochaux, à propos du coup franc de Zlatan. #MauvaiseFoi

Issa Cissokho (FC Nantes) : Vous vouliez une nouvelle mobylette pour Noël ? Issa est fait pour vous. Étonnamment à son aise depuis le début de la saison, l’ancien joueur de Carquefou a profité de la air-défense du couloir gauche de l’OM pour manger la ligne et multiplier les accélérations. À la quatrième place de la Ligue 1 avec ses Canaris, Issa n’est plus seulement un « frère-de » , mais une vraie pétrolette.

Simon Kjær (LOSC) : Si Vincent Enyeama a touché d’un gant le record de Gaëtan Huard, il le doit aussi à son défenseur danois. Apparemment vexé de toute l’attention accordée à son gardien, Simon The Mentalist a profité d’une frappe de Landry N’Guemo pour dévier le ballon dans son propre but, comme le Bordelais Guérit avec Gaëtan Huard. Tout ça pour une bouffe avec Gillot. Crevard.

Mamadou Sakho (Liverpool) : Comme d’habitude, Mamad’ ne devait pas jouer ce week-end. Mais en ce moment, le niveau de maraboutage de l’ancien Parisien est tel que Danny Agger a dû renoncer au dernier moment. Pas suffisant pour Sakho, qui a planté un but de raccroc avant de confier aux micros de beIN Sport, témoignage de Kolo Touré à l’appui, qu’il avait annoncé son but. Un peu comme Brandão contre l’Inter. Sauf que le Mamad, il a touchéo assez souvent.

Van Aanholt (Vitesse Arnhem) : L’histoire de Van Aanholt est malheureusement celle de beaucoup de joueurs, victimes de la gloutonnerie de Roman Abramovitch. Recruté par les Blues alors qu’il déboîtait tout le monde chez les jeunes du PSV, le latéral gauche aurait pu profiter de son prêt au Vitesse Arnhem pour se Gaël Kakutiser. Titulaire indiscutable du leader de l’Eredivisie, Patrick John Miguel van Aanholt y est allé de son joli but lors du déboîtage en règle du PSV (2-6) ce week-end. Un prêt jouissif pour le talentueux néo-international batave.

Kobe Bryant (Los Angeles Lakers) : Absent des parquets depuis le printemps dernier et une blessure au tendon d’Achille, le Laker a fait son retour cette nuit, le temps d’une défaite face aux modestes Raptors. 28 minutes de présence pour perdre huit ballons et ramasser une défaite contre les Canadiens. Mais l’essentiel est ailleurs : le boss est de retour et ne lui demandez pas son âge, ça pourrait mal se terminer.

Benoît Cheyrou (Olympique de Marseille) : Selon Le Parisien ou encore La Provence, Élie Baup ne parlait plus à Benoît car il avait peur de s’adresser à lui. Ce qui, quelque part, est rassurant : Cheyrou fait encore peur à quelqu’un.

Franck Ribéry (Bayern Munich) : Les Bleus devraient songer à péter une côte de Kaiser Franck un mois avant le début du Mondial. De retour de blessure, Francky a distribué de la passion un peu partout sur la pelouse de Brême. Un doublé et une présence sur deux autres buts lors du 7-0 bavarois, le temps de rappeler que la routourne pourrait bien tourner en sa faveur malgré les magouilles de Sepp pour le Ballon d'or.

Gervinho (MUC 72) : Qu’est-ce qu’il est fort, Petit Gervais ! Quand il est comme il a été ce dimanche midi contre la Fiorentina, l’Ivoirien est l’un des tous meilleurs. Insaisissable balle au pied, créateur de génie, le Romain a donné l’impression de jouer avec Matsui, Grafite et Coutadeur. Le Mans, un club en perdition certes, mais avec une génération dorée.

Bjorn Ruytinx (OHL) : Comment dit-on Roy Keane en flamand ? Ruytinx. Attaquant pataud, l’homme de Louvain ne ferait pas tache dans la vidéo mondialement connue du « tacle assasin » . Joueur limité techniquement avec une caravane scotchée aux fesses, celui qui s’était déjà farci De Ceulaer de Genk la semaine dernière a décidé de se payer le pauvre Mehdi Carcela. Résultat : une cheville en vrac et des mois d’absence pour le Liégois, et une belle tarte dans la gueule en règle pour Ruytinx. Méritée, évidemment.

Zlatan Ibrahimović (PSG) : Un double-double. Deux passes décisives, deux buts, dont une mine surpuissante sur coup franc. Zlatan est meilleur buteur et meilleur passeur de Ligue 1. C’est tout pour lui.

Pablo Osvaldo (Southampton) : Faire de Vincent Kompany sa soubrette n’était pas suffisant. Il a fallu que Johnny Dopp aille nettoyer la lucarne de Pantilimon dans la foulée.

Diego Lugano (West Brom) : Première titularisation avec West Brom, deux fois à la ramasse au marquage, deux buts encaissés. C’est ce qu’on appelle des débuts efficaces. Le pire, dans tout ça, c’est qu’il va marcher sur l’attaque anglaise au Mondial, juste parce qu’il aura le maillot de la Céleste sur les épaules.

Heung-min Son (Leverkusen) : À seulement 21 ans, le Sud-Coréen ne se contente pas d’avoir une coupe de cheveux exceptionnelle. Auteur de 12 buts en Bundesliga avec Hambourg la saison passée, HMS a planté le but victorieux du Bayer face au Borussia, son septième en 2013-2014. La sensation asiatique de la saison a laissé un goût amer au Signal Iduna Park.

Eidur Guðjohnsen (FC Bruges) : Chelsea, Barcelone, Monaco, Tottenham, AEK Athènes et aujourd’hui Bruges. Jamais titulaire, toujours décisif. À 35 ans bien sonnés, le bon Eidur n’a pas changé son mode opératoire. 15 minutes par match parfois plus. Comme ce samedi soir dans le joli monde de la Jupiler League. Pour fêter le coup, l’Islandais y est bien sûr allé de son petit but. Comme d’hab. Santé, Eidur.

Mario Balotelli (Milan AC) : Ce week-end, Super Mario ne jouait pas en Serie A. Il était dans son jardin et faisait un atelier mine de loin. Résultat, un but chanceux, un coup franc splendide et une frappe sur la barre qui en tremble encore. Quel joueur !



Par Swann Borsellino, avec Martin Grimberghs et Raphael Gaftarnik
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié



Hier à 14:36 Euro Millions : 138 millions d'€ + 1 millionnaire garanti
Hier à 16:58 Neymar lance son propre jeu de foot 72 Hier à 14:14 La statue de Falcao 29 Hier à 14:13 Un Ballon d'or créé pour les femmes 44
Partenaires
Podcast Football Recall Olive & Tom Tsugi Gérez comme un pro votre équipe de sport amateur Un autre t-shirt de foot est possible MAILLOTS FOOT VINTAGE
Hier à 10:52 Zlatan aide le LA Galaxy à stopper sa mauvaise série 5