Une caméraUne caméra qui illustre les papiers contenant une vidéoPhylactèrePictogramme représentant un phylactère (bulle utilisée dans les bandes déssinées) servant à illsutrer les commentaires envoyés par les lecteursTrophéePictogramme représentant un trophée. Ce picto illustre la section résultats / classement de SOFOOT.com Logo FacebookIcone facebook faisant le lien avec la page Facebook de notre siteFlècheUne flèche servant à la navigation. Le sens de la flèche change en fonction du contexte où elle est utiliséeLogo Google +Lien vers notre page Google+Icone "Hamburger"Icone composé de trois lignes noires horizontales identiques, les unes au dessus des autres, servant à illustrer la notion de "menu".Logo, InstagramPetit appareil photo servant à lier vers notre page InstagramPouce vers le hautPictogramme représentant une main fermée en poing avec le pouce dressé vers le haut. Illustration de la notion de "like" des réseaux sociauxMoinsLe signe mathématique "moins" Appareil photoUn appareil photo qsui illustre les articles avec photoPlusLe signe mathématique "plus" LoupePictogramme représentant une loupe, illsutrant la notion de "recherche" sur le site.Répondre àUne flèche arrondie, pointant vers la gauche et servant à évoquer la réponse à un commentaireEtoileEtoile à 5 branches, illustrant la notion de "mise en favoris"Logo twitterPetit oiseau illustrant le lien vers notre compte Twitter
MATCHS 26 Résultats Classements Options
  1. // Ce qu'il faut retenir de phases de poules

L'équipe type des phases de groupes

Cette sélection le prouve : on peut avoir enchaîné les tournées, être originaire d'un paradis fiscal, avoir évolué en National avec un club vendéen, s'être fait agrafer la tronche ou être tricard en sélection tout en faisant partie des meilleurs joueurs de la première partie de la campagne européenne.

Modififié
Sur le banc
Erik ten Hag
Erik ten
Hag

Erik ten Hag

Depuis 2010, le Bayern a joué 27 matchs de poule à domicile, a enregistré 25 victoires, une défaite (Atlético en 2016), et un nul contre l'Ajax de Ten Hag. Une preuve parmi d'autres du renouveau amstellodamois sous la houlette de son coach «  obsédé du jeu  » . L'Ajax sera donc en huitièmes, la première fois depuis douze ans.

Milan Borjan
Milan
Borjan

Milan Borjan

Il a beau avoir encaissé dix buts face au PSG, l'international canadien a eu l'occasion de faire étalage de son style atypique, puisqu'il est le gardien le plus sollicité de la phase de poules en C1. Parce que c'est facile d'être Alisson quand on a Van Dijk devant soi.

Marouane Fellaini
Marouane
Fellaini

Marouane Fellaini

Le jeu de Marouane est le reflet de celui de United : moche et efficace à la fois. Suffisant pour que José Mourinho laisse éclater sa joie sur un pack de gourdes. « Quand on a marqué, j’ai ressenti une explosion et j’ai eu la même réaction que de nombreux fans chez eux. J’imagine que certains ont cassé leur télévision » , expliquait le ...

Moussa Marega
Moussa
Marega

Moussa Marega

Cinq buts sur les cinq derniers matchs de Ligue des champions. Pas mal pour un type qui jouait il y a encore cinq ans en National au Poiré-sur-Vie. Oui Marega !

Paulo Dybala
Paulo
Dybala

Paulo Dybala

Cristiano Ronaldo ? Mario Mandžukić ? Oui, peut-être. Mais l'homme qui porte pour le moment la Juve en Europe est bien Paulo Dybala. Faites tomber les masques !

Allan McGregor
Allan
McGregor

Allan McGregor

« Wow » . C’est par cette interjection que Steven Gerrard décrit les performances de son portier, scotché par ses deux face-à-face remportés face à Toko-Ekambi. Pour l’Écossais, ces parades relèvent « juste de la chance » . Une belle renaissance pour un type qui avait été exclu à vie de la sélection pour un barathon avec Barry Ferguson, après un match contre les Pays-Bas en ...

Nicolás Tagliafico
Nicolás
Tagliafico

Nicolás Tagliafico

Des prestations solides défensivement, un doublé contre l'AEK, dont un but venu d'ailleurs, sans compter celui de l'égalisation face au Bayern... L'Argentin était clairement l'homme à abattre. On ne pourra pas reprocher à Thomas Müller de ne pas avoir essayé.

Thiago Silva
Thiago
Silva

Thiago Silva

Le capitaine parisien s'est rabiboché avec les matchs sous pression. La preuve avec sa prestation XXL face à Liverpool, où le PSG ne pouvait pas se louper. Bon, s'il a célébré chacun de ses tacles comme un joueur de foot US, cela ne l'a pas empêché de lâcher une petite larme en sortant du terrain.

Phil Jones
Phil
Jones

Phil Jones

Le défenseur mancunien a inscrit dix buts dans sa carrière. Dont cinq dans les cages adverses et cinq dans les siennes. Faites le calcul, Phil est à l’équilibre.

Raphaël Guerreiro
Raphaël
Guerreiro

Raphaël Guerreiro

Quand son corps le laisse tranquille, l'international portugais devient une des pièces maîtresses du Dortmund de Lucien Favre, quand il ne se mue pas en buteur insatiable (4 buts).

Nikola Vlasić
Nikola
Vlasić

Nikola Vlasić

Plutôt que l'équipe dernière de son groupe, on retiendra celle qui a fait tomber deux fois le Real Madrid. Pour la représenter ? Ce sera le milieu croate prêté par Everton, auteur du but à l'aller et d'un récital au retour.

Giovani Lo Celso
Giovani Lo
Celso

Giovani Lo Celso

Cinq matchs, trois buts (dont un délice face au Milan), 18 ballons récupérés et 89% de passes réussies, l'Argentin peut être considéré comme le meilleur milieu de C3. Et à une bêtise près du PSG, il aurait pu être le meilleur milieu de C1.

Danel Sinani
Danel
Sinani

Danel Sinani

Vraie pépite du petit poucet de Ligue Europa, le gaucher est devenu face à l'Olympiakos (défaite 1-5) le premier buteur pour un club luxembourgeois en phase de poules d'une Coupe d'Europe de l'histoire. Que le Grand-Duché en profite, il ne devrait pas y rester bien longtemps.

Maxwel Cornet
Maxwel
Cornet

Maxwel Cornet

Si Génésio se pose dans la lignée de Pep Guardiola, il tient en Maxwel Cornet son Messi. L'Ivoirien devient le premier joueur à inscrire au moins trois buts face à Manchester City, depuis la Pulga en 2016-2017.

Robert Lewandowski
Robert
Lewandowski

Robert Lewandowski

Même dans un Bayern brinquebalant, Robert garde le cap. Et avec ses huit buts depuis le début de la saison européenne, le Polonais a doublé en quelques semaines Eusébio, Zlatan, Di Stéfano, Pippo Inzaghi et Thierry Henry.

Mauro Icardi
Mauro
Icardi

Mauro Icardi

Avec quatre pions, le buteur nerazzurro a apporté pas moins de six points à son club. Pas mal pour sa première en Ligue des champions, mais pas assez pour y rester. Rendez-vous le jeudi soir !

Gardien de but

Allan McGregor (Rangers) : « Wow » . C’est par cette interjection que Steven Gerrard décrit les performances de son portier, scotché par ses deux face-à-face remportés face à Toko-Ekambi. Pour l’Écossais, ces parades relèvent « juste de la chance » . Une belle renaissance pour un type qui avait été exclu à vie de la sélection pour un barathon avec Barry Ferguson, après un match contre les Pays-Bas en 2009.

Défenseurs

Nicolás Tagliafico (Ajax) : Des prestations solides défensivement, un doublé contre l'AEK, dont un but venu d'ailleurs, sans compter celui de l'égalisation face au Bayern... L'Argentin était clairement l'homme à abattre. On ne pourra pas reprocher à Thomas Müller de ne pas avoir essayé.

Thiago Silva (PSG) : Le capitaine parisien s'est rabiboché avec les matchs sous pression. La preuve avec sa prestation XXL face à Liverpool, où le PSG ne pouvait pas se louper. Bon, s'il a célébré chacun de ses tacles comme un joueur de foot US, cela ne l'a pas empêché de lâcher une petite larme en sortant du terrain.

Phil Jones (Manchester United) : Le défenseur mancunien a inscrit dix buts dans sa carrière. Dont cinq dans les cages adverses et cinq dans les siennes. Faites le calcul, Phil est à l’équilibre.

Raphaël Guerreiro (Dortmund) : Quand son corps le laisse tranquille, l'international portugais devient une des pièces maîtresses du Dortmund de Lucien Favre, quand il ne se mue pas en buteur insatiable (4 buts).

Milieux

Nikola Vlasić (CSKA) : Plutôt que l'équipe dernière de son groupe, on retiendra celle qui a fait tomber deux fois le Real Madrid. Pour la représenter ? Ce sera le milieu croate prêté par Everton, auteur du but à l'aller et d'un récital au retour.

Giovani Lo Celso (Betis) :Cinq matchs, trois buts (dont un délice face au Milan), 18 ballons récupérés et 89% de passes réussies, l'Argentin peut être considéré comme le meilleur milieu de C3. Et à une bêtise près du PSG, il aurait pu être le meilleur milieu de C1.

Danel Sinani (Dudelange) : Vraie pépite du petit poucet de Ligue Europa, le gaucher est devenu face à l'Olympiakos (défaite 1-5) le premier buteur pour un club luxembourgeois en phase de poules d'une Coupe d'Europe de l'histoire. Que le Grand-Duché en profite, il ne devrait pas y rester bien longtemps.

Attaquants

Maxwel Cornet (Lyon) : Si Génésio se pose dans la lignée de Pep Guardiola, il tient en Maxwel Cornet son Messi. L'Ivoirien devient le premier joueur à inscrire au moins trois buts face à Manchester City, depuis la Pulga en 2016-2017.

Robert Lewandowski (Bayern) :Même dans un Bayern brinquebalant, Robert garde le cap. Et avec ses huit buts depuis le début de la saison européenne, le Polonais a doublé en quelques semaines Eusébio, Zlatan, Di Stéfano, Pippo Inzaghi et Thierry Henry.

Mauro Icardi (Inter) :Avec quatre pions, le buteur nerazzurro a apporté pas moins de six points à son club. Pas mal pour sa première en Ligue des champions, mais pas assez pour y rester. Rendez-vous le jeudi soir !

Banc de touche

Erik ten Hag (Ajax Amsterdam) : Depuis 2010, le Bayern a joué 27 matchs de poule à domicile, a enregistré 25 victoires, une défaite (Atlético en 2016), et un nul contre l'Ajax de Ten Hag. Une preuve parmi d'autres du renouveau amstellodamois sous la houlette de son coach «  obsédé du jeu  » . L'Ajax sera donc en huitièmes, la première fois depuis douze ans.

Milan Borjan (Étoile rouge) :Il a beau avoir encaissé dix buts face au PSG, l'international canadien a eu l'occasion de faire étalage de son style atypique, puisqu'il est le gardien le plus sollicité de la phase de poules en C1. Parce que c'est facile d'être Alisson quand on a Van Dijk devant soi.

Marouane Fellaini (Manchester United) : Le jeu de Marouane est le reflet de celui de United : moche et efficace à la fois. Suffisant pour que José Mourinho laisse éclater sa joie sur un pack de gourdes. « Quand on a marqué, j’ai ressenti une explosion et j’ai eu la même réaction que de nombreux fans chez eux. J’imagine que certains ont cassé leur télévision » , expliquait le Portugais.

Moussa Marega (Porto) : Cinq buts sur les cinq derniers matchs de Ligue des champions. Pas mal pour un type qui jouait il y a encore cinq ans en National au Poiré-sur-Vie. Oui Marega !

Paulo Dybala (Juventus) :Cristiano Ronaldo ? Mario Mandžukić ? Oui, peut-être. Mais l'homme qui porte pour le moment la Juve en Europe est bien Paulo Dybala. Faites tomber les masques !



Par Mathieu Rollinger
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié




Dans cet article


Partenaires
MAILLOTS FOOT VINTAGE Olive & Tom Un autre t-shirt de foot est possible Foot.Fr : Boutique De Foot : Maillot, Survêtement, Chaussures, Ballons Gérez comme un pro votre équipe de sport amateur Tsugi

Hier à 14:01 EuroMillions : 162 millions d'€ à gagner + 13 millions d'€ au Super Loto ce vendredi 13 Hier à 18:45 Dossevi prend la défense des supporters toulousains arrêtés 10 Hier à 13:49 GRATOS : 10€ offerts sans sortir la CB + votre 1er pari de 100€ remboursé en CASH
Hier à 15:40 Les confidences de quatre policiers appartenant au mouvement ultra 39
Partenaires
Olive & Tom Un autre t-shirt de foot est possible Gérez comme un pro votre équipe de sport amateur Foot.Fr : Boutique De Foot : Maillot, Survêtement, Chaussures, Ballons MAILLOTS FOOT VINTAGE Tsugi
Hier à 12:34 Habib Beye rejoint le staff de Poissy en N2 26 Hier à 09:44 25 000 supporters des Newell's mettent le feu à l'entraînement 16 Hier à 09:32 Les équipes de N3 font leur entrée en lice en Coupe de France 8