Une caméraUne caméra qui illustre les papiers contenant une vidéoPhylactèrePictogramme représentant un phylactère (bulle utilisée dans les bandes déssinées) servant à illsutrer les commentaires envoyés par les lecteursTrophéePictogramme représentant un trophée. Ce picto illustre la section résultats / classement de SOFOOT.com Logo FacebookIcone facebook faisant le lien avec la page Facebook de notre siteFlècheUne flèche servant à la navigation. Le sens de la flèche change en fonction du contexte où elle est utiliséeLogo Google +Lien vers notre page Google+Icone "Hamburger"Icone composé de trois lignes noires horizontales identiques, les unes au dessus des autres, servant à illustrer la notion de "menu".Logo, InstagramPetit appareil photo servant à lier vers notre page InstagramPouce vers le hautPictogramme représentant une main fermée en poing avec le pouce dressé vers le haut. Illustration de la notion de "like" des réseaux sociauxMoinsLe signe mathématique "moins" Appareil photoUn appareil photo qsui illustre les articles avec photoPlusLe signe mathématique "plus" LoupePictogramme représentant une loupe, illsutrant la notion de "recherche" sur le site.Répondre àUne flèche arrondie, pointant vers la gauche et servant à évoquer la réponse à un commentaireEtoileEtoile à 5 branches, illustrant la notion de "mise en favoris"Logo twitterPetit oiseau illustrant le lien vers notre compte Twitter
MATCHS 36 Résultats Classements Options
  1. // Fête des mères

L'équipe type des Mamans

Au sein de ce onze redoutable, les mères la jouent aussi bien offensif qu'elles brillent par leurs qualités défensives. En tout cas, toutes ont une bonne raison pour que leurs enfants leur souhaitent une bonne fête en ce dimanche spécial.

Modififié
Sur le banc
Régina Célia Luiz
Régina Célia
Luiz

Régina Célia Luiz

Deux petits ponts, des humiliations et une prestation ratée ne suffiront jamais à faire disparaître l'amour d'une mère. La preuve avec Régina Célia, qui cible sur Instagram les détracteurs de son fils David Luiz après un match cauchemardesque contre le Barcelone de Luis Suárez : « J'ai un fils et je l'aurai toujours. Jésus s'est battu pour nous jusqu'à maintenant et pourtant des personnes continuent de nous juger. Qui sommes-nous pour juger ? Je t'aimerai toujours ...

Jule Niles
Jule
Niles

Jule Niles

Paraîtrait que la mère d'Ainsley Cory Maitland-Niles, milieu d'Arsenal crédité d'un bon salaire comme tous ses confrères, serait à la rue. C'est elle-même qui le dit, en mars 2018. « Mon fils Ains­ley pourrait m’ache­ter un appartement avec deux semaines ou deux mois de salaire » , se désole-t-elle. Mais il paraît aussi que le Gunner, qui n'a plus de contact concret avec elle, lui enverrait de l'argent tous les mois... Où est la vérité ...

Nadine Gonçalves Neymar
Nadine Gonçalves
Neymar

Nadine Gonçalves Neymar

Maman David Luiz X 1000.

Madame anti-Suárez
Madame
anti-Suárez

Madame anti-Suárez

Décidément, Luis Suárez fait beaucoup de mal aux mamans. Car pour cette Anglaise, l'Uruguayen représente le seul coupable de la blessure de son fils qui s'est fait mordre à l'école : « Suárez est un adulte. Ce qu’il a fait ne devrait arriver que dans une crèche. L’enfant qui a mordu mon fils ne savait pas encore que Suárez serait puni pour son geste. Si Suárez n’avait pas fait cela, cet accident ne serait pas arrivé. » Point ...

Hajia Adebayor
Hajia
Adebayor

Hajia Adebayor

« Comment est-ce que je peux parler à une mère qui, avec la complicité de mes sœurs, a comploté contre moi ? » Selon la version d'Emmanuel, sa génitrice aurait longuement profité de cadeaux et de billets offerts par Manu himself... sans jamais avoir adressé la moindre reconnaissance au fiston, qu'elle aurait même voulu faire passer pour un méchant. La famille, la famille, la ...

Isabelle Dehe Keane
Isabelle Dehe
Keane

Isabelle Dehe Keane

Si l'enfant préfère parfois sa mère à son père, c'est peut-être qu'il y a des raisons. Pour Moise Kean, le choix est en tout cas fait depuis longtemps : il n'y en a que pour la maman. Laquelle a bien galéré pour offrir un potentiel avenir à son gamin, comme elle l'a déjà détaillé : « Quand Moise avait quatre ans, nous avons déménagé à Asti et j’ai trouvé du travail dans une maison de retraite. Je faisais les trois huit. (...) Je suis aussi allée chez les ...

Alie Hornstra Rouwelaar
Alie Hornstra
Rouwelaar

Alie Hornstra Rouwelaar

Lorsque sa maman décède en 2016, Jelle ten Rouwelaar est logiquement touché. Mais le portier du NAC Breda est quelque peu consolé, lors du déplacement de son équipe sur la pelouse de Go Ahead Eagles : à la 61e minute, les supporters locaux consacrent un moment d'applaudissements en mémoire de la dame. « J’avais lu qu’ils avaient prévu quelque chose, réagit le dernier rempart endeuillé. Cela m’a fait chaud au cœur, j’en ai eu la chair de poule. C’était un ...

Maman Youssoufou
Maman
Youssoufou

Maman Youssoufou

Selon Wikipedia, « Maman Youssoufou, dit Youssofo, né le 10 février 1990, est un footballeur ghanéen. Il obtient la nationalité tunisienne en 2014, après sa résiliation de contrat avec le CSS. Il est très demandé, et notamment par le Club africain. » Voilà à peu près tout ce qu'on sait de celui qui ne doit sa présence qu'au prénom donné par sa mère. Ou par son père. Ou les ...

Jorge Meré
Jorge
Meré

Jorge Meré

Défenseur évoluant à Cologne après avoir été formé au Sporting Gijón, l'arrière central n'est qu'à un déplacement d'accent transformé pour atteindre la perfection.

Silvia Grecco
Silvia
Grecco

Silvia Grecco

Peut-être la moins connue, mais pas la moins méritante. Tous les mois, la Sud-Américaine se plie en quatre pour amener son fils aveugle aux matchs de Palmeiras en lui commentant les actions de la partie. Cœur sur elle.

Maman Abdurrahman
Maman
Abdurrahman

Maman Abdurrahman

Lui aussi a été sélectionné pour le choix de ses parents concernant son prénom à la naissance. Tricheur.

Hanan Maman
Hanan
Maman

Hanan Maman

L'histoire ne dit pas si le milieu défensif passé en Belgique a une cousine dénommée Papa.

Véronique Rabiot
Véronique
Rabiot

Véronique Rabiot

Sûrement la capitaine de ce onze, tant elle fait preuve d'abnégation et de caractère pour défendre (les intérêts de) son fils. Sera là jusqu'au bout.

Yeo Moriba Pogba
Yeo Moriba
Pogba

Yeo Moriba Pogba

Non seulement la créatrice de Paul, Florentin et Mathias a donné naissance à trois futurs footballeurs pros, mais elle a en plus été nommée ambassadrice du football féminin en Guinée en janvier 2019. Titulaire indiscutable.

Francesca Costa Zaniolo
Francesca Costa
Zaniolo

Francesca Costa Zaniolo

Très présente sur les réseaux sociaux, l'Italienne. Jusqu'à écœurer le fiston. « Arrête maman ! Qu’est-ce que tu fais avec ta bouche comme ça ? Tu as quarante ans ! » , a un jour commenté le joueur de la Roma.

Ozuruonye Juliette Kalu
Ozuruonye Juliette
Kalu

Ozuruonye Juliette Kalu

Un kidnapping pour une rançon. C'est la sale histoire vécue par la mère de Samuel Kalu, enlevée dans le Sud-Est du Nigeria. L'ailier des Girondins de Bordeaux a-t-il payé ? En tout cas, sa maman a été relâchée. Et c'est tout ce qui compte.

Madame Asseyi
Madame
Asseyi

Madame Asseyi

Voici ce qu'il se passe quand une mère de famille stresse pour sa fille, puis décompense. En même temps, la sélection de Viviane Asseyi est un peu celle de sa patiente maman. « À chaque fois, depuis toute petite, je lui disais : "Maman, j'ai mis un retourné à l'entraînement !" ; et elle me répondait : "Oui, mais tu ne le mets pas en match"... Bon, elle a attendu vingt ans, mais vingt ans après je l'ai mis. » Une histoire racontée par l'attaquante ...

Gardienne de but

Alie Hornstra Rouwelaar (Pays-Bas) : Lorsque sa maman décède en 2016, Jelle ten Rouwelaar est logiquement touché. Mais le portier du NAC Breda est quelque peu consolé, lors du déplacement de son équipe sur la pelouse de Go Ahead Eagles : à la 61e minute, les supporters locaux consacrent un moment d'applaudissements en mémoire de la dame. « J’avais lu qu’ils avaient prévu quelque chose, réagit le dernier rempart endeuillé. Cela m’a fait chaud au cœur, j’en ai eu la chair de poule. C’était un beau geste et je suis très reconnaissant envers eux, ça montre que le football crée des liens. » Même dans la tristesse.

Vidéo

Défenseurs

Maman Youssoufou (Ghana) : Selon Wikipedia, « Maman Youssoufou, dit Youssofo, né le 10 février 1990, est un footballeur ghanéen. Il obtient la nationalité tunisienne en 2014, après sa résiliation de contrat avec le CSS. Il est très demandé, et notamment par le Club africain. » Voilà à peu près tout ce qu'on sait de celui qui ne doit sa présence qu'au prénom donné par sa mère. Ou par son père. Ou les deux.

Jorge Meré (Espagne) : Défenseur évoluant à Cologne après avoir été formé au Sporting Gijón, l'arrière central n'est qu'à un déplacement d'accent transformé pour atteindre la perfection.

Silvia Grecco (Brésil) : Peut-être la moins connue, mais pas la moins méritante. Tous les mois, la Sud-Américaine se plie en quatre pour amener son fils aveugle aux matchs de Palmeiras en lui commentant les actions de la partie. Cœur sur elle.

Vidéo

Maman Abdurrahman (Indonésie) : Lui aussi a été sélectionné pour le choix de ses parents concernant son prénom à la naissance. Tricheur.


Milieux de terrain

Hanan Maman (Israël) : L'histoire ne dit pas si le milieu défensif passé en Belgique a une cousine dénommée Papa.

Véronique Rabiot (France) : Sûrement la capitaine de ce onze, tant elle fait preuve d'abnégation et de caractère pour défendre (les intérêts de) son fils. Sera là jusqu'au bout.

Yeo Moriba Pogba (Guinée) : Non seulement la créatrice de Paul, Florentin et Mathias a donné naissance à trois futurs footballeurs pros, mais elle a en plus été nommée ambassadrice du football féminin en Guinée en janvier 2019. Titulaire indiscutable.

Francesca Costa Zaniolo (Italie) : Très présente sur les réseaux sociaux, l'Italienne. Jusqu'à écœurer le fiston. « Arrête maman ! Qu’est-ce que tu fais avec ta bouche comme ça ? Tu as quarante ans ! » , a un jour commenté le joueur de la Roma.

Voir cette publication sur Instagram

?❤️

Une publication partagée par francescacosta (@frac77) le


Attaquantes

Ozuruonye Juliette Kalu (Nigeria) : Un kidnapping pour une rançon. C'est la sale histoire vécue par la mère de Samuel Kalu, enlevée dans le Sud-Est du Nigeria. L'ailier des Girondins de Bordeaux a-t-il payé ? En tout cas, sa maman a été relâchée. Et c'est tout ce qui compte.

Madame Asseyi (France) : Voici ce qu'il se passe quand une mère de famille stresse pour sa fille, puis décompense. En même temps, la sélection de Viviane Asseyi est un peu celle de sa patiente maman. « À chaque fois, depuis toute petite, je lui disais : "Maman, j'ai mis un retourné à l'entraînement !" ; et elle me répondait : "Oui, mais tu ne le mets pas en match"... Bon, elle a attendu vingt ans, mais vingt ans après je l'ai mis. » Une histoire racontée par l'attaquante girondine.


Sur le banc

Régina Célia Luiz (Brésil) : Deux petits ponts, des humiliations et une prestation ratée ne suffiront jamais à faire disparaître l'amour d'une mère. La preuve avec Régina Célia, qui cible sur Instagram les détracteurs de son fils David Luiz après un match cauchemardesque contre le Barcelone de Luis Suárez : « J'ai un fils et je l'aurai toujours. Jésus s'est battu pour nous jusqu'à maintenant et pourtant des personnes continuent de nous juger. Qui sommes-nous pour juger ? Je t'aimerai toujours après les bons matchs et encore plus après les mauvais. » Au moins, tout le monde est d'accord sur la qualité de la prestation.

Jule Niles (Angleterre) : Paraîtrait que la mère d'Ainsley Cory Maitland-Niles, milieu d'Arsenal crédité d'un bon salaire comme tous ses confrères, serait à la rue. C'est elle-même qui le dit, en mars 2018. « Mon fils Ains­ley pourrait m’ache­ter un appartement avec deux semaines ou deux mois de salaire » , se désole-t-elle. Mais il paraît aussi que le Gunner, qui n'a plus de contact concret avec elle, lui enverrait de l'argent tous les mois... Où est la vérité ?

Nadine Gonçalves Neymar (Brésil) : Maman David Luiz X 1000.

Voir cette publication sur Instagram

Muitas vezes em nossas vidas as coisas não saem como gostaríamos, principalmente nossos sonhos e desejos. Deus fala que não devemos deixar de sonhar e acreditar, não se deixe abater e muito menos de acreditar em você mesmo, eu como mãe e acho que a maioria dos outros pais também se entristecem quando falam dos seus filhos, ainda, mais quando não os conhecem. As pessoas conhecem o nome Neymar Jr, mas a pessoa em si que é você, poucos conhecem, mas eu elevo meus olhos a Deus e peço somente à ele, porque somente ele dará as respostas para tudo e todos, somos humanos, sendo assim, somos falhos. É meu filho... O cair pode ser do homem, mas o levantar é de Deus! Eu só quero que vc saiba que os planos de Deus sejam maiores e melhores que os seus, e que os teus sonhos ainda sejam realizados, porque eu creio no Deus do Impossível. Eu, sou sua maior admiradora e com todo respeito, não se abata com palavras e acusações daqueles que não tem amor ao próximo, saiba que são minoria perto das pessoas que te amam e principalmente que conhecem seu coração. Eu te amo e sempre estarei com você meu filho.... Meu guerreiro!

Une publication partagée par Nadine Gonçalves (@nadine.goncalves) le

Madame anti-Suárez (Angleterre) : Décidément, Luis Suárez fait beaucoup de mal aux mamans. Car pour cette Anglaise, l'Uruguayen représente le seul coupable de la blessure de son fils qui s'est fait mordre à l'école : « Suárez est un adulte. Ce qu’il a fait ne devrait arriver que dans une crèche. L’enfant qui a mordu mon fils ne savait pas encore que Suárez serait puni pour son geste. Si Suárez n’avait pas fait cela, cet accident ne serait pas arrivé. » Point barre.

Hajia Adebayor (Togo) : « Comment est-ce que je peux parler à une mère qui, avec la complicité de mes sœurs, a comploté contre moi ? » Selon la version d'Emmanuel, sa génitrice aurait longuement profité de cadeaux et de billets offerts par Manu himself... sans jamais avoir adressé la moindre reconnaissance au fiston, qu'elle aurait même voulu faire passer pour un méchant. La famille, la famille, la famille...

Vidéo

Isabelle Dehe Keane (Angleterre) : Si l'enfant préfère parfois sa mère à son père, c'est peut-être qu'il y a des raisons. Pour Moise Kean, le choix est en tout cas fait depuis longtemps : il n'y en a que pour la maman. Laquelle a bien galéré pour offrir un potentiel avenir à son gamin, comme elle l'a déjà détaillé : « Quand Moise avait quatre ans, nous avons déménagé à Asti et j’ai trouvé du travail dans une maison de retraite. Je faisais les trois huit. (...) Je suis aussi allée chez les religieuses qui m’ont donné à manger. (...) Le succès de Moise me rend tous les sacrifices consentis. » Pourvu qu'il dure.



Par Florian Cadu
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié


Dans cet article


Partenaires
Olive & Tom MAILLOTS FOOT VINTAGE Tsugi Foot.Fr : Boutique De Foot : Maillot, Survêtement, Chaussures, Ballons Un autre t-shirt de foot est possible Gérez comme un pro votre équipe de sport amateur

À lire ensuite
Sunderland, encore en vie