Une caméraUne caméra qui illustre les papiers contenant une vidéoPhylactèrePictogramme représentant un phylactère (bulle utilisée dans les bandes déssinées) servant à illsutrer les commentaires envoyés par les lecteursTrophéePictogramme représentant un trophée. Ce picto illustre la section résultats / classement de SOFOOT.com Logo FacebookIcone facebook faisant le lien avec la page Facebook de notre siteFlècheUne flèche servant à la navigation. Le sens de la flèche change en fonction du contexte où elle est utiliséeLogo Google +Lien vers notre page Google+Icone "Hamburger"Icone composé de trois lignes noires horizontales identiques, les unes au dessus des autres, servant à illustrer la notion de "menu".Logo, InstagramPetit appareil photo servant à lier vers notre page InstagramPouce vers le hautPictogramme représentant une main fermée en poing avec le pouce dressé vers le haut. Illustration de la notion de "like" des réseaux sociauxMoinsLe signe mathématique "moins" Appareil photoUn appareil photo qsui illustre les articles avec photoPlusLe signe mathématique "plus" LoupePictogramme représentant une loupe, illsutrant la notion de "recherche" sur le site.Répondre àUne flèche arrondie, pointant vers la gauche et servant à évoquer la réponse à un commentaireEtoileEtoile à 5 branches, illustrant la notion de "mise en favoris"Logo twitterPetit oiseau illustrant le lien vers notre compte Twitter
MATCHS 0 Résultats Classements Options
  1. // Rétro
  2. // Euro 2000

L'équipe type des flops de l'Euro 2000

Si l’équipe de France est sortie vainqueur de l'Euro 2000 et si l'Allemagne aurait mieux fait de ne pas y participer, bien d'autres ont raté leur tournoi. Dans les grandes largeurs, ou seulement sur une action décisive. C'est donc l'heure de la distribution des mauvaises copies, avec un élément par nation pour ne pas faire de jaloux.

Modififié
Sur le banc
Erich Ribbeck
Erich
Ribbeck

Erich Ribbeck

Tout, la Mannschaft a absolument tout foiré alors qu'elle faisait partie des favoris en tant que tenante du titre. Son sélectionneur, lui, n'a procédé à aucun bon choix. Pourquoi avoir emmené un Lothar Matthäus (39 ans) parti en retraite à New York, par exemple ? Forcément, les sélectionnés ont rapidement pris l'avion et leur entraîneur la porte.

Ulrich Ramé
Ulrich
Ramé

Ulrich Ramé

Même pas une seconde officielle sur les pelouses, le seul de l'EDF dans ce cas-là. Enlevez-lui son titre !

Hakan Ünsal
Hakan
Ünsal

Hakan Ünsal

Sa chute face à Luís Figo sur l'action du break en quarts symbolise bien l'infériorité et le manque d'expérience de sa bande, auteure néanmoins d'un bon parcours. Trop limité pour aller plus loin, hélas.

Raúl
Raúl

Raúl

Avec ses bonnes performances en début d'épreuve, il ne mérite pas de se retrouver sur la touche. Reste que son penalty de 2-2 manqué contre la France en quarts gâche tout, surtout qu'il est envoyé complètement hors cadre. Dedans, et tout était relancé avec une prolongation. Dommage...

Mente Al
Mente
Al

Mente Al

13 juin 2000, à Charleroi. Le chrono indique la 66e minute, et les Dragons mènent 3-0 à onze contre dix pour leur entrée dans la compète contre la Yougoslavie. Résultat final ? 3-3. Cinq jours plus tard, à Amsterdam. Les Dragons, qui ont oublié de se réveiller et ont regardé l'Espagne ouvrir le score au bout de quatre minutes, égalisent à l'heure de jeu. Quelques secondes plus tard, la Roja reprend l'avantage. Sans puissance psychologique, les Dragons n'ont donc pas non plus ...

94<sup>e</sup> minute
94e
minute

94e minute

Plus la peine d'enfoncer le clou...

Filip De Wilde
Filip De
Wilde

Filip De Wilde

Et dire que sa toute première mi-temps, durant la compétition, n'avait pas été si mauvaise que ça... Une fois la Suède passée, contre qui il n'a toutefois pas obtenu de clean-sheet en raison d'une atroce bévue, le portier s'est encore complètement troué. Notamment contre la Turquie, avec une expulsion à la clé. Peut-être son meilleur geste.

Abel Xavier
Abel
Xavier

Abel Xavier

Neuf mois après, il était toujours sous le coup de sa suspension. Et vingt années plus tard, tout le monde se souvient encore de sa main en demi-finales contre la France suivie de mots doux crachés à l'arbitre. Qu'il le veuille ou non, le latéral restera l'homme qui a permis à Zinédine Zidane d'envoyer les Bleus sur l'ultime marche en provoquant un penalty à deux minutes du terme. Avis du coupable sur fond de théorie de complot, en 2016 : « Je peux vous garantir une ...

Daife Anse
Daife
Anse

Daife Anse

Pour sa première participation à un championnat d’Europe sous ce nom, la République fédérale de Yougoslavie a fait fort. En plantant beaucoup de buts (huit en quatre rencontres, grâce notamment à un Savo Milosević co-meilleur buteur), mais en en concédant encore plus ! Déséquilibré au possible, le quart-de-finaliste en a pris trois de la part de la Slovénie, quatre de la Roja et enfin six de la Hollande. Avec, tout de même, un clean-sheet devant la ...

Frank de Boer
Frank de
Boer

Frank de Boer

C'est dur, mais le Néerlandais doit sa présence en charnière centrale à son double raté face à Francesco Toldo en demies. Le premier sur péno alors que le score est encore de 0-0, le second durant les tirs au but qui précipite l'élimination des siens. Un capitaine ne devrait pas faire ça.

Phil Neville
Phil
Neville

Phil Neville

Certains l'ont peut-être oublié, mais le frère de Gary représente l'homme qui a offert un penalty à la Roumanie à la 89e minute lors de l'ultime match de poules. À cet instant de la partie, il y avait 2-2 et les Three Lions étaient encore qualifiés pour le tour suivant...

Fredrik Ljungberg
Fredrik
Ljungberg

Fredrik Ljungberg

Tout ce qu'il a fait briller, c'est De Wilde alors que ce dernier était tout sauf en forme. Ok, la note est sévère pour un bonhomme de 23 ans piégé dans un effectif complètement à la ramasse (un nul, deux revers). Mais le joueur d'Arsenal aurait dû faire mieux, vu le talent qu'il a démontré par la suite.

Benelucky
Benelucky

Benelucky

Quelques-uns ont parlé de réussite à son sujet, pendant que d'autres ont évoqué sa probable schizophrénie vu que le lion à la crinière aux multiples couleurs n'avait pas le droit de choisir son camp. En tout cas, il n'a pas fait l'unanimité.

Danemark
Danemark

Danemark

Bulle + bulle = ? Malgré les présences de Peter Schmeichel, Stig Tøfting, Thomas Helveg, René Henriksen, Ebbe Sand, Thomas Gravesen ou encore Jon Dahl Tomasson, le champion 1992 a été la seule formation à ne connaître que la défaite. Zéro pion, huit concédés : tous dans le même bateau, donc.

Pavel Nedvěd
Pavel
Nedvěd

Pavel Nedvěd

En 2000, le surdoué blond vient de remporter la Serie A avec la Lazio. Et au milieu, le garçon devient de plus en plus monstrueux. Pourtant, le Ballon d’or 2003 ne parvient pas à empêcher la déception de son pays qui reste sur un sans-faute durant les éliminatoires et qui a la malchance de tomber dans une poule compliquée. Étonnant, pour un garçon de ce calibre. Un péno récupéré contre les Tricolores, ...

Gheorghe Hagi
Gheorghe
Hagi

Gheorghe Hagi

Zéro tremblement de filet, un carton jaune contre l'Allemagne, une biscotte contre le Portugal, une suspension contre l'Angleterre (seule partie remportée par les Tricolorii, d'ailleurs), une expulsion (et un poteau) contre l'Italie... Non, hormis cette accélération, le propriétaire du brassard n'aura pas montré grand-chose.

Töre André Flo & Ole Gunnar Solskjær
Töre André Flo & Ole Gunnar Solskjær

Töre André Flo & Ole Gunnar Solskjær

Sur le papier, la doublette avait de la gueule. Mais dans la réalité, elle n'a effrayé aucune arrière-garde. En dépit de trois titularisations, et plus de 250 minutes passées sur les terrains.

Gardien

Filip De Wilde (Belgique) : Et dire que sa toute première mi-temps, durant la compétition, n'avait pas été si mauvaise que ça... Une fois la Suède passée, contre qui il n'a toutefois pas obtenu de clean-sheet en raison d'une atroce bévue, le portier s'est encore complètement troué. Notamment contre la Turquie, avec une expulsion à la clé. Peut-être son meilleur geste.

Vidéo

Défenseurs

Abel Xavier (Portugal) : Neuf mois après, il était toujours sous le coup de sa suspension. Et vingt années plus tard, tout le monde se souvient encore de sa main en demi-finales contre la France suivie de mots doux crachés à l'arbitre. Qu'il le veuille ou non, le latéral restera l'homme qui a permis à Zinédine Zidane d'envoyer les Bleus sur l'ultime marche en provoquant un penalty à deux minutes du terme. Avis du coupable sur fond de théorie de complot, en 2016 : « Je peux vous garantir une chose : ce n'était pas intentionnel et il n'y aurait jamais eu penalty si les circonstances avaient été différentes. »

Daife Anse (RF Yougoslavie) : Pour sa première participation à un championnat d’Europe sous ce nom, la République fédérale de Yougoslavie a fait fort. En plantant beaucoup de buts (huit en quatre rencontres, grâce notamment à un Savo Milosević co-meilleur buteur), mais en en concédant encore plus ! Déséquilibré au possible, le quart-de-finaliste en a pris trois de la part de la Slovénie, quatre de la Roja et enfin six de la Hollande. Avec, tout de même, un clean-sheet devant la Norvège.

Frank de Boer (Pays-Bas) : C'est dur, mais le Néerlandais doit sa présence en charnière centrale à son double raté face à Francesco Toldo en demies. Le premier sur péno alors que le score est encore de 0-0, le second durant les tirs au but qui précipite l'élimination des siens. Un capitaine ne devrait pas faire ça.

Phil Neville (Angleterre) : Certains l'ont peut-être oublié, mais le frère de Gary représente l'homme qui a offert un penalty à la Roumanie à la 89e minute lors de l'ultime match de poules. À cet instant de la partie, il y avait 2-2 et les Three Lions étaient encore qualifiés pour le tour suivant...


Milieux

Fredrik Ljungberg (Suède) : Tout ce qu'il a fait briller, c'est De Wilde alors que ce dernier était tout sauf en forme. Ok, la note est sévère pour un bonhomme de 23 ans piégé dans un effectif complètement à la ramasse (un nul, deux revers). Mais le joueur d'Arsenal aurait dû faire mieux, vu le talent qu'il a démontré par la suite.

Benelucky (Mascotte FC) : Quelques-uns ont parlé de réussite à son sujet, pendant que d'autres ont évoqué sa probable schizophrénie vu que le lion à la crinière aux multiples couleurs n'avait pas le droit de choisir son camp. En tout cas, il n'a pas fait l'unanimité.

Danemark (Zéro Pointé) : Bulle + bulle = ? Malgré les présences de Peter Schmeichel, Stig Tøfting, Thomas Helveg, René Henriksen, Ebbe Sand, Thomas Gravesen ou encore Jon Dahl Tomasson, le champion 1992 a été la seule formation à ne connaître que la défaite. Zéro pion, huit concédés : tous dans le même bateau, donc.

Vidéo

Pavel Nedvěd (République tchèque) : En 2000, le surdoué blond vient de remporter la Serie A avec la Lazio. Et au milieu, le garçon devient de plus en plus monstrueux. Pourtant, le Ballon d’or 2003 ne parvient pas à empêcher la déception de son pays qui reste sur un sans-faute durant les éliminatoires et qui a la malchance de tomber dans une poule compliquée. Étonnant, pour un garçon de ce calibre. Un péno récupéré contre les Tricolores, cependant.


Attaquants

Gheorghe Hagi (Roumanie) : Zéro tremblement de filet, un carton jaune contre l'Allemagne, une biscotte contre le Portugal, une suspension contre l'Angleterre (seule partie remportée par les Tricolorii, d'ailleurs), une expulsion (et un poteau) contre l'Italie... Non, hormis cette accélération, le propriétaire du brassard n'aura pas montré grand-chose.

Vidéo

Töre André Flo & Ole Gunnar Solskjær (Norvège) : Sur le papier, la doublette avait de la gueule. Mais dans la réalité, elle n'a effrayé aucune arrière-garde. En dépit de trois titularisations, et plus de 250 minutes passées sur les terrains.

Vidéo

Sur le banc

Erich Ribbeck (Allemagne) : Tout, la Mannschaft a absolument tout foiré alors qu'elle faisait partie des favoris en tant que tenante du titre. Son sélectionneur, lui, n'a procédé à aucun bon choix. Pourquoi avoir emmené un Lothar Matthäus (39 ans) parti en retraite à New York, par exemple ? Forcément, les sélectionnés ont rapidement pris l'avion et leur entraîneur la porte.

Ulrich Ramé (France) : Même pas une seconde officielle sur les pelouses, le seul de l'EDF dans ce cas-là. Enlevez-lui son titre !

Hakan Ünsal (Turquie) : Sa chute face à Luís Figo sur l'action du break en quarts symbolise bien l'infériorité et le manque d'expérience de sa bande, auteure néanmoins d'un bon parcours. Trop limité pour aller plus loin, hélas.

Raúl (Espagne) : Avec ses bonnes performances en début d'épreuve, il ne mérite pas de se retrouver sur la touche. Reste que son penalty de 2-2 manqué contre la France en quarts gâche tout, surtout qu'il est envoyé complètement hors cadre. Dedans, et tout était relancé avec une prolongation. Dommage...

Vidéo

Mente Al (Slovénie) : 13 juin 2000, à Charleroi. Le chrono indique la 66e minute, et les Dragons mènent 3-0 à onze contre dix pour leur entrée dans la compète contre la Yougoslavie. Résultat final ? 3-3. Cinq jours plus tard, à Amsterdam. Les Dragons, qui ont oublié de se réveiller et ont regardé l'Espagne ouvrir le score au bout de quatre minutes, égalisent à l'heure de jeu. Quelques secondes plus tard, la Roja reprend l'avantage. Sans puissance psychologique, les Dragons n'ont donc pas non plus battu la Norvège lors de la troisième partie. C'est dans la tête, les gars...

Vidéo

94e minute (Italie) : Plus la peine d'enfoncer le clou...

Vidéo


Par Florian Cadu
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié


Dans cet article


Partenaires
MAILLOTS FOOT VINTAGE Tsugi Olive & Tom Foot.Fr : Boutique De Foot : Maillot, Survêtement, Chaussures, Ballons Pronostic Foot 100% Gratuits ! + de 100 Matchs analysés / semaine

il y a 10 minutes 150€ offerts et un combiné pour tester la nouvelle appli ZEbet ! Hier à 19:24 Ligue 1 : reprise des entraînements collectifs autorisée le 2 juin 25
Hier à 16:50 Jean-Pierre Papin nouveau coach du C' Chartres Football (N2) ? 9 Hier à 16:36 La Premier League devrait reprendre le 17 juin 16
Partenaires
Foot.Fr : Boutique De Foot : Maillot, Survêtement, Chaussures, Ballons Olive & Tom MAILLOTS FOOT VINTAGE Tsugi Pronostic Foot 100% Gratuits ! + de 100 Matchs analysés / semaine
Hier à 14:29 La Liga sera gratuite dans les maisons de retraites espagnoles 8 Hier à 12:37 Accident de voiture sans gravité pour Marcin Bułka en Pologne 16