Advertisement Une caméraUne caméra qui illustre les papiers contenant une vidéo PhylactèrePictogramme représentant un phylactère (bulle utilisée dans les bandes déssinées) servant à illsutrer les commentaires envoyés par les lecteursTrophéePictogramme représentant un trophée. Ce picto illustre la section résultats / classement de SOFOOT.com Logo FacebookIcone facebook faisant le lien avec la page Facebook de notre siteFlècheUne flèche servant à la navigation. Le sens de la flèche change en fonction du contexte où elle est utiliséeLogo Google +Lien vers notre page Google+Icone "Hamburger"Icone composé de trois lignes noires horizontales identiques, les unes au dessus des autres, servant à illustrer la notion de "menu".Logo, InstagramPetit appareil photo servant à lier vers notre page InstagramPouce vers le hautPictogramme représentant une main fermée en poing avec le pouce dressé vers le haut. Illustration de la notion de "like" des réseaux sociauxMoinsLe signe mathématique "moins" Appareil photoUn appareil photo qsui illustre les articles avec photoPlusLe signe mathématique "plus" LoupePictogramme représentant une loupe, illsutrant la notion de "recherche" sur le site.Répondre àUne flèche arrondie, pointant vers la gauche et servant à évoquer la réponse à un commentaireEtoileEtoile à 5 branches, illustrant la notion de "mise en favoris"Logo twitterPetit oiseau illustrant le lien vers notre compte Twitter
MATCHS 7 Résultats Classements Options
  1. //
  2. // Présentation

L’équipe type des attendus de la Premier League

Ils restent sur une grosse saison, ont coûté super cher ou veulent se rattraper. Ils ont envie de tout péter et vont devoir assurer. Eux, ce sont les gars que tout le monde attend. Et qui n’ont pas le droit d’échouer.

Modififié
Sur le banc
Leicester tout entier
Leicester tout
entier

Leicester tout entier

Vu que tout l’effectif a été en surrégime pendant un an, on n’allait pas choisir.

Theresa May
Theresa
May

Theresa May

Conservatrice et un poil méfiante quand il s’agit d’intégrer des étrangers dans sa team, elle a été choisie pour mener sa bande vers le succès… et l’isolement. Le seul élément de cette liste qu’on ne soutient pas à fond, finalement.

Steve Mandanda
Steve
Mandanda

Steve Mandanda

Mandanda mérite la C1. Ou au moins la C3. Mais Mandanda a choisi la Premier League et Palace. Les duels aériens risquent d’être un peu plus rudes qu’en France. Montre-leur, Steve.

Éric Bailly
Éric
Bailly

Éric Bailly

Ok, MU a de la tune à en crever. Mais balancer 40 millions sur un gars qui n’a qu’une grosse saison dans les jambes, c’est osé. Un pari du Special One à suivre de près.

Max-Alain Gradel
Max-Alain
Gradel

Max-Alain Gradel

Blessé dès son arrivée, l’ancien des Verts n’a pas pu faire parler son talent la saison dernière. Pas grave : on va dire que ce n’est que partie remise. N’empêche qu’à un moment donné, il faut allier les actes aux paroles.

Mkhitaryan Gündoğan
Mkhitaryan
Gündoğan

Mkhitaryan Gündoğan

Les deux viennent de Dortmund. Les deux ont rallié Manchester. Les deux ont du pain sur la planche. Parce que des ex du BvB qui se plantent en PL, on en a connu. Pas vrai, Shinji ?

Joe Hart
Joe
Hart

Joe Hart

Un coup franc de Bale, un tir de Sigþórsson, une main pas assez ferme, un Euro raté et voilà le retour de Joke Hart. Avec un Guardiola pas fan de son profil, le portier anglais n’aura qu'une seule chance. Hard.

Héctor Bellerín
Héctor
Bellerín

Héctor Bellerín

Il y a une place à prendre à son poste au sein de la Roja. Et le petit Bellerín le sait. Raison pour laquelle il a accéléré sa croissance l’an dernier. Y a plus qu’à.

Ashley Williams
Ashley
Williams

Ashley Williams

Huit ans. Cela faisait huit longues années que le Gallois était enraciné à Swansea, avec lequel il a gravi les marches depuis la troisième division. À trente et un ans, le voilà à Everton, pour prouver que son superbe Euro n’était pas qu’un hasard. Avec au moins quarante matchs par saison depuis 2008, on voit mal comment ce roc pourrait se casser la gueule. Sait-on ...

John Stones
John
Stones

John Stones

City a-t-il enfin trouvé son défenseur central ? Après les bides Mangala et Otamendi, les Sky Blues ont remis le couvert en s’offrant l’arrière le plus cher du monde : 56 millions pour un gamin de vingt-deux ans qui ne connaît pas la C1. Rien que ça. Autant dire que le mec va être scruté. Le monde est Stones.

Jon Flanagan
Jon
Flanagan

Jon Flanagan

Qu’est devenu le Flanagan de vingt ans, belle surprise de Liverpool en 2013, qui avait convaincu Roy Hodgson de le prendre dans les réservistes pour le Mondial brésilien ? Depuis, le latéral a connu quelques pépins physiques et n’a disputé que… cinq rencontres. S’il ne s’impose pas à Burnley, il rejoindra l’immense cercle non désiré des espoirs déchus. Fini la ...

Dele Alli
Dele
Alli

Dele Alli

Pas sûr qu’il ait digéré l’Euro pourri des Three Lions. Pourtant, Dele Alli doit déjà entamer sa nouvelle mission : confirmer son excellente saison 2015-2016 avec les Spurs. Dix buts, neuf passes décisives, c’est du très haut niveau. Sauf que cette année, il y aura également la LDC à gérer. Go.

N'Golo Kanté
N'Golo
Kanté

N'Golo Kanté

Moment de vérité pour le discret milieu français. L’ascension exceptionnelle de l’ancien amateur prend aujourd’hui un superbe mais dangereux virage. Chelsea, c’est une autre attente que Leicester. Son entraîneur italien, ancien milieu défensif, va à coup sûr lui donner deux-trois combines. N’Golo Konté.

Paul Pogba
Paul
Pogba

Paul Pogba

LE capitaine de cette équipe. Le joueur le plus cher de l’histoire revient à Manchester, et chacun de ses gestes va faire l’objet de débats interminables. Franchement, bonne chance à lui pour éviter le Pogbaton.

André Ayew
André
Ayew

André Ayew

«  André est un grand joueur. C’était le meilleur buteur de Swansea l’année dernière. Il peut jouer à tous les postes offensifs. La saison dernière, quand il a joué attaquant, il a marqué six buts en huit matchs. Les négociations ont été longues, nous avons négocié pendant plus de trois semaines avec Swansea. » Résultat : un renfort de poids pour David Sullivan, président des Hammers et auteur de ces propos, et une plus-value de 24 millions pour ...

Sadio Mané
Sadio
Mané

Sadio Mané

« Certes, Zlatan Ibrahimović et Paul Pogba seront très attendus, mais pour moi, l’outsider, celui dont je pense qu’il fera une grande saison, c’est Sadio Mané. » Les supporters sortent parfois n’importe quoi. De quoi ? C’est Thierry Henry qui a balancé ça ?

Dimitri Payet
Dimitri
Payet

Dimitri Payet

Bilić l’a répété mille fois pendant l’été. Son gars sûr ne partira pas. Même contre 50 millions. C’est dire la confiance que le Croate a envers son patron. Nous aussi, on a envie de revoir des coups francs et des passes qui puent le football. Dimitri Paillettes.

Joe Hart: Un coup franc de Bale, un tir de Sigþórsson, une main pas assez ferme, un Euro raté et voilà le retour de Joke Hart. Avec un Guardiola pas fan de son profil, le portier anglais n’aura qu'une seule chance. Hard.

Héctor Bellerín: Il y a une place à prendre à son poste au sein de la Roja. Et le petit Bellerín le sait. Raison pour laquelle il a accéléré sa croissance l’an dernier. Y a plus qu’à.

Ashley Williams: Huit ans. Cela faisait huit longues années que le Gallois était enraciné à Swansea, avec lequel il a gravi les marches depuis la troisième division. À trente et un ans, le voilà à Everton, pour prouver que son superbe Euro n’était pas qu’un hasard. Avec au moins quarante matchs par saison depuis 2008, on voit mal comment ce roc pourrait se casser la gueule. Sait-on jamais.

Angleterre, l'idylle italienne

John Stones: City a-t-il enfin trouvé son défenseur central ? Après les bides Mangala et Otamendi, les Sky Blues ont remis le couvert en s’offrant l’arrière le plus cher du monde : 56 millions pour un gamin de vingt-deux ans qui ne connaît pas la C1. Rien que ça. Autant dire que le mec va être scruté. Le monde est Stones.

Jon Flanagan: Qu’est devenu le Flanagan de vingt ans, belle surprise de Liverpool en 2013, qui avait convaincu Roy Hodgson de le prendre dans les réservistes pour le Mondial brésilien ? Depuis, le latéral a connu quelques pépins physiques et n’a disputé que… cinq rencontres. S’il ne s’impose pas à Burnley, il rejoindra l’immense cercle non désiré des espoirs déchus. Fini la flânerie.

Dele Alli: Pas sûr qu’il ait digéré l’Euro pourri des Three Lions. Pourtant, Dele Alli doit déjà entamer sa nouvelle mission : confirmer son excellente saison 2015-2016 avec les Spurs. Dix buts, neuf passes décisives, c’est du très haut niveau. Sauf que cette année, il y aura également la LDC à gérer. Go.

N'Golo Kanté: Moment de vérité pour le discret milieu français. L’ascension exceptionnelle de l’ancien amateur prend aujourd’hui un superbe mais dangereux virage. Chelsea, c’est une autre attente que Leicester. Son entraîneur italien, ancien milieu défensif, va à coup sûr lui donner deux-trois combines. N’Golo Konté.

Paul Pogba: LE capitaine de cette équipe. Le joueur le plus cher de l’histoire revient à Manchester, et chacun de ses gestes va faire l’objet de débats interminables. Franchement, bonne chance à lui pour éviter le Pogbaton.

André Ayew: «  André est un grand joueur. C’était le meilleur buteur de Swansea l’année dernière. Il peut jouer à tous les postes offensifs. La saison dernière, quand il a joué attaquant, il a marqué six buts en huit matchs. Les négociations ont été longues, nous avons négocié pendant plus de trois semaines avec Swansea. » Résultat : un renfort de poids pour David Sullivan, président des Hammers et auteur de ces propos, et une plus-value de 24 millions pour Swansea. 24 millions, ça reste une somme à justifier.

Sadio Mané: « Certes, Zlatan Ibrahimović et Paul Pogba seront très attendus, mais pour moi, l’outsider, celui dont je pense qu’il fera une grande saison, c’est Sadio Mané. » Les supporters sortent parfois n’importe quoi. De quoi ? C’est Thierry Henry qui a balancé ça ?

Dimitri Payet: Bilić l’a répété mille fois pendant l’été. Son gars sûr ne partira pas. Même contre 50 millions. C’est dire la confiance que le Croate a envers son patron. Nous aussi, on a envie de revoir des coups francs et des passes qui puent le football. Dimitri Paillettes.

Remplaçants:

Leicester tout entier: Vu que tout l’effectif a été en surrégime pendant un an, on n’allait pas choisir.

Theresa May: Conservatrice et un poil méfiante quand il s’agit d’intégrer des étrangers dans sa team, elle a été choisie pour mener sa bande vers le succès… et l’isolement. Le seul élément de cette liste qu’on ne soutient pas à fond, finalement.

Steve Mandanda: Mandanda mérite la C1. Ou au moins la C3. Mais Mandanda a choisi la Premier League et Palace. Les duels aériens risquent d’être un peu plus rudes qu’en France. Montre-leur, Steve.

Éric Bailly: Ok, MU a de la tune à en crever. Mais balancer 40 millions sur un gars qui n’a qu’une grosse saison dans les jambes, c’est osé. Un pari du Special One à suivre de près.

Max-Alain Gradel: Blessé dès son arrivée, l’ancien des Verts n’a pas pu faire parler son talent la saison dernière. Pas grave : on va dire que ce n’est que partie remise. N’empêche qu’à un moment donné, il faut allier les actes aux paroles.

Mkhitaryan Gündoğan: Les deux viennent de Dortmund. Les deux ont rallié Manchester. Les deux ont du pain sur la planche. Parce que des ex du BvB qui se plantent en PL, on en a connu. Pas vrai, Shinji ?

Harry Kane: On oublie l’Euro, on reclaque vingt pions et on file au Barça.



Par Florian Cadu
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié




Dans cet article


il y a 9 heures Kondogbia : « J'ai toujours voulu jouer pour la Centrafrique » 160
Partenaires
Tsugi MAILLOTS FOOT VINTAGE Olive & Tom Podcast Football Recall Un autre t-shirt de foot est possible Gérez comme un pro votre équipe de sport amateur
il y a 11 heures Bolt s'insurge contre un contrôle antidopage 25