Une caméraUne caméra qui illustre les papiers contenant une vidéoPhylactèrePictogramme représentant un phylactère (bulle utilisée dans les bandes déssinées) servant à illsutrer les commentaires envoyés par les lecteursTrophéePictogramme représentant un trophée. Ce picto illustre la section résultats / classement de SOFOOT.com Logo FacebookIcone facebook faisant le lien avec la page Facebook de notre siteFlècheUne flèche servant à la navigation. Le sens de la flèche change en fonction du contexte où elle est utiliséeLogo Google +Lien vers notre page Google+Icone "Hamburger"Icone composé de trois lignes noires horizontales identiques, les unes au dessus des autres, servant à illustrer la notion de "menu".Logo, InstagramPetit appareil photo servant à lier vers notre page InstagramPouce vers le hautPictogramme représentant une main fermée en poing avec le pouce dressé vers le haut. Illustration de la notion de "like" des réseaux sociauxMoinsLe signe mathématique "moins" Appareil photoUn appareil photo qsui illustre les articles avec photoPlusLe signe mathématique "plus" LoupePictogramme représentant une loupe, illsutrant la notion de "recherche" sur le site.Répondre àUne flèche arrondie, pointant vers la gauche et servant à évoquer la réponse à un commentaireEtoileEtoile à 5 branches, illustrant la notion de "mise en favoris"Logo twitterPetit oiseau illustrant le lien vers notre compte Twitter
MATCHS 0 Résultats Classements Options

L'équipe type de la trêve internationale

Même si une trêve internationale n'est jamais vraiment marrante, celle-ci a su nous réserver son lot d'histoires, de pépites et de bons petits moments marquants. Avec des records, des héros, mais aussi quelques ratés et un très bon acteur.

Modififié
Sur le banc
Laurent Blanc
Laurent
Blanc

Laurent Blanc

Pour la 124e fois depuis son départ du Paris Saint-Germain, Laurent Blanc a presque failli reprendre un club. Avant de se faire coiffer au poteau par Rudi Garcia pour le poste d'entraîneur de Lyon. Un « Président » encore moins actif que Valéry Giscard-d'Estaing.

Neymar
Neymar

Neymar

Quatorzième blessure depuis son arrivée au PSG. La troisième en un an avec la Seleção. Aucune vanne. Vivement la retraite que Neymar puisse reposer son corps usé par le travail.

Rodrigo
Rodrigo

Rodrigo

Jusqu'à la 92e minute de son match face à la Suède, l'Espagne a bien cru qu'elle devrait encore patienter un peu avant de composter son ticket pour l'Euro 2020. C'était avant que Rodrigo, entré en jeu 25 minutes auparavant, ne vienne dévier une frappe manquée de Ruiz dans le but suédois et ne fasse chavirer la Roja. Clutch.

Petr Čech
Petr
Čech

Petr Čech

Deux tirs au but arrêtés et une victoire offerte à son équipe : Petr Čech sait être décisif. Comment ? Du hockey sur glace ? Son premier match ?!

Jorginho
Jorginho

Jorginho

En ouvrant le score sur penalty à la 63e minute du match face à la Grèce, Jorginho a mis l'Italie sur la voie de la qualification à l'Euro 2020. Un exercice dans lequel le milieu de Chelsea semble être devenu un spécialiste : 15 de ses 16 penaltys ont fait filoche. Habile.

Kévin Monnet-Paquet
Kévin
Monnet-Paquet

Kévin Monnet-Paquet

Une pensée très émue pour le footballeur au nom le plus stylé de France, qui a rechuté alors qu'il venait de revenir de huit mois d'indisponibilité pour une rupture des ligaments croisés du genou gauche. Courage, Kevin.

Thibaut Courtois
Thibaut
Courtois

Thibaut Courtois

En difficulté à Madrid, Thibaut Courtois revit dès qu'il enfile le maillot des Diables rouges. Le longiligne portier belge n'a pas encaissé un but avec la Belgique depuis le mois de mars, et a signé pendant cette trêve les 199e et 200e clean sheets de sa carrière, écœurant les formidables attaques de Saint-Marin et du Kazakhstan. Fortiche.

Sergio Ramos
Sergio
Ramos

Sergio Ramos

Dans la légende. Le pilier de la sélection espagnole est devenu, en honorant sa 168e sélection en Norvège (1-1), le joueur le plus capé de l'histoire de la Roja. Pour fêter ça ? Il a évidemment pris un jaune, son troisième en trois matchs, synonyme de suspension pour le prochain match. La 169e attendra.

Emre Can
Emre
Can

Emre Can

Titularisé en défense centrale par Joachim Löw pour le match contre l'Estonie, Emre Can avait l'occasion de gagner des points auprès du sélectionneur allemand. Résultat ? Il a pris un rouge à la 14e et a demandé la VAR, alors qu'elle n'est pas utilisée en qualifications. Qui dit mieux ?

Boyko Borissov
Boyko
Borissov

Boyko Borissov

L'un des seuls Bulgares qui n'ont pas totalement déshonoré leur pays le lundi 14 octobre. Le Premier ministre bulgare n'a pas attendu mille ans avant de réagir au scandale qu'a été la réception de l'Angleterre, et a demandé dès le lendemain matin la tête du président de sa Fédération. Qu'il a obtenue, évidemment. Un roc.

Oleksandr Zinchenko
Oleksandr
Zinchenko

Oleksandr Zinchenko

L'Ukrainien le plus heureux de la qualification à l'Euro 2020 ? C'était lui. Ivre de joie après la victoire des siens face au Portugal (2-1), synonyme de billet composté pour le championnat d'Europe, le joueur de City a clamé sa joie à la télévision ukrainienne, à grands coups de « VAMOOOS ! » et de « CAMPEONES, OHÉ OHÉ OHÉ ! » Une joie ...

Daniel James
Daniel
James

Daniel James

Marion Cotillard dans The Dark Knight Rises, mais version foot. À l'heure où l'UEFA fait de plus en plus de prévention pour sensibiliser aux risques de commotions cérébrales, le joueur gallois de Manchester United n'a pas trouvé mieux que de simuler un K.-O. après un choc contre le Croate Domagoj Vida. Pas malin.

Marc Vales
Marc
Vales

Marc Vales

Le héros du peuple. Grâce à son premier but en sélection d'un coup de casque à la 63e minute du match face à la Moldavie, l'Andorran Marc Vales a offert à son pays la troisième victoire officielle de son histoire.

Riyad Mahrez
Riyad
Mahrez

Riyad Mahrez

Le virtuose algérien a signé une passe décisive et un doublé pour la victoire 3-0 des champions d'Afrique face à la Colombie, avant de sortir sous une standing ovation. Le tout dans le Nord-Pas-de-Calais. Quelle vie.

Cristiano Ronaldo
Cristiano
Ronaldo

Cristiano Ronaldo

700 buts en carrière. Sept cents. SEPT. CENTS. Même si tu marquais 30 buts par an pendant 20 ans dans ta carrière misérable, tu aurais toujours 100 buts de moins que Ronaldo au moment de prendre ta retraite. Quel porc.

Olivier Giroud
Olivier
Giroud

Olivier Giroud

Jamais la sélection d'Olivier Giroud en équipe de France n'aura été aussi contestée que durant ce rassemblement. Avec son temps de jeu famélique à Chelsea, Giroud semblait à des années-lumière de pouvoir offrir quoi que ce soit à cette attaque Bleue déjà orpheline de Mbappé. Bilan ? Il a marqué les deux seuls buts français de la trêve, dont un après être entré en jeu contre la Turquie. Jésus sauve ? Giroud ...

Marcus Rashford
Marcus
Rashford

Marcus Rashford

Pour la réception de l'Angleterre, les Bulgares ont dégainé saluts nazis et cris de singe. Alors l'Angleterre et ses joueurs noirs ont répondu avec leur meilleur football. Score final : 6-0, avec un doublé de Raheem Sterling et un golazo de Marcus Rashford. Le karma.

Gardien de but

Thibaut Courtois (Belgique) : En difficulté à Madrid, Thibaut Courtois revit dès qu'il enfile le maillot des Diables rouges. Le longiligne portier belge n'a pas encaissé un but avec la Belgique depuis le mois de mars, et a signé pendant cette trêve les 199e et 200e clean sheets de sa carrière, écœurant les formidables attaques de Saint-Marin et du Kazakhstan. Fortiche.


Défenseurs

Sergio Ramos (Espagne) : Dans la légende. Le pilier de la sélection espagnole est devenu, en honorant sa 168e sélection en Norvège (1-1), le joueur le plus capé de l'histoire de la Roja. Pour fêter ça ? Il a évidemment pris un jaune, son troisième en trois matchs, synonyme de suspension pour le prochain match. La 169e attendra.

Emre Can (Allemagne) : Titularisé en défense centrale par Joachim Löw pour le match contre l'Estonie, Emre Can avait l'occasion de gagner des points auprès du sélectionneur allemand. Résultat ? Il a pris un rouge à la 14e et a demandé la VAR, alors qu'elle n'est pas utilisée en qualifications. Qui dit mieux ?

Boyko Borissov (Bulgarie, Premier ministre) : L'un des seuls Bulgares qui n'ont pas totalement déshonoré leur pays le lundi 14 octobre. Le Premier ministre bulgare n'a pas attendu mille ans avant de réagir au scandale qu'a été la réception de l'Angleterre, et a demandé dès le lendemain matin la tête du président de sa Fédération. Qu'il a obtenue, évidemment. Un roc.

Oleksandr Zinchenko (Ukraine) : L'Ukrainien le plus heureux de la qualification à l'Euro 2020 ? C'était lui. Ivre de joie après la victoire des siens face au Portugal (2-1), synonyme de billet composté pour le championnat d'Europe, le joueur de City a clamé sa joie à la télévision ukrainienne, à grands coups de « VAMOOOS ! » et de « CAMPEONES, OHÉ OHÉ OHÉ ! » Une joie communicative.


Milieux de terrain

Daniel James (Manchester United) : Marion Cotillard dans The Dark Knight Rises, mais version foot. À l'heure où l'UEFA fait de plus en plus de prévention pour sensibiliser aux risques de commotions cérébrales, le joueur gallois de Manchester United n'a pas trouvé mieux que de simuler un K.-O. après un choc contre le Croate Domagoj Vida. Pas malin.

Marc Vales (Andorre) : Le héros du peuple. Grâce à son premier but en sélection d'un coup de casque à la 63e minute du match face à la Moldavie, l'Andorran Marc Vales a offert à son pays la troisième victoire officielle de son histoire.

Riyad Mahrez (Algérie) : Le virtuose algérien a signé une passe décisive et un doublé pour la victoire 3-0 des champions d'Afrique face à la Colombie, avant de sortir sous une standing ovation. Le tout dans le Nord-Pas-de-Calais. Quelle vie.


Attaquants

Cristiano Ronaldo (Portugal) : 700 buts en carrière. Sept cents. SEPT. CENTS. Même si tu marquais 30 buts par an pendant 20 ans dans ta carrière misérable, tu aurais toujours 100 buts de moins que Ronaldo au moment de prendre ta retraite. Quel porc.

Olivier Giroud (France) : Jamais la sélection d'Olivier Giroud en équipe de France n'aura été aussi contestée que durant ce rassemblement. Avec son temps de jeu famélique à Chelsea, Giroud semblait à des années-lumière de pouvoir offrir quoi que ce soit à cette attaque Bleue déjà orpheline de Mbappé. Bilan ? Il a marqué les deux seuls buts français de la trêve, dont un après être entré en jeu contre la Turquie. Jésus sauve ? Giroud aussi.

Marcus Rashford (Angleterre) : Pour la réception de l'Angleterre, les Bulgares ont dégainé saluts nazis et cris de singe. Alors l'Angleterre et ses joueurs noirs ont répondu avec leur meilleur football. Score final : 6-0, avec un doublé de Raheem Sterling et un golazo de Marcus Rashford. Le karma.


Sur le banc

Laurent Blanc (pas Lyon) : Pour la 124e fois depuis son départ du Paris Saint-Germain, Laurent Blanc a presque failli reprendre un club. Avant de se faire coiffer au poteau par Rudi Garcia pour le poste d'entraîneur de Lyon. Un « Président » encore moins actif que Valéry Giscard-d'Estaing.

Neymar (Brésil) : Quatorzième blessure depuis son arrivée au PSG. La troisième en un an avec la Seleção. Aucune vanne. Vivement la retraite que Neymar puisse reposer son corps usé par le travail.

Rodrigo (Espagne) : Jusqu'à la 92e minute de son match face à la Suède, l'Espagne a bien cru qu'elle devrait encore patienter un peu avant de composter son ticket pour l'Euro 2020. C'était avant que Rodrigo, entré en jeu 25 minutes auparavant, ne vienne dévier une frappe manquée de Ruiz dans le but suédois et ne fasse chavirer la Roja. Clutch.

Petr Čech (Guildford Pheonix) : Deux tirs au but arrêtés et une victoire offerte à son équipe : Petr Čech sait être décisif. Comment ? Du hockey sur glace ? Son premier match ?!

Jorginho (Italie) : En ouvrant le score sur penalty à la 63e minute du match face à la Grèce, Jorginho a mis l'Italie sur la voie de la qualification à l'Euro 2020. Un exercice dans lequel le milieu de Chelsea semble être devenu un spécialiste : 15 de ses 16 penaltys ont fait filoche. Habile.

Kévin Monnet-Paquet (Saint-Étienne) : Une pensée très émue pour le footballeur au nom le plus stylé de France, qui a rechuté alors qu'il venait de revenir de huit mois d'indisponibilité pour une rupture des ligaments croisés du genou gauche. Courage, Kevin.



Par Alexandre Aflalo
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié





Partenaires
MAILLOTS FOOT VINTAGE Un autre t-shirt de foot est possible Tsugi Foot.Fr : Boutique De Foot : Maillot, Survêtement, Chaussures, Ballons Gérez comme un pro votre équipe de sport amateur Olive & Tom

Hier à 17:11 Le responsable de la VAR en Premier League lui donnerait « environ 7 sur 10 » 23 Hier à 16:17 Un coach amateur mis à pied pour avoir traité son équipe de pieds carrés sur Facebook 34
Partenaires
Foot.Fr : Boutique De Foot : Maillot, Survêtement, Chaussures, Ballons Gérez comme un pro votre équipe de sport amateur MAILLOTS FOOT VINTAGE Tsugi Olive & Tom Un autre t-shirt de foot est possible
Hier à 10:34 Inscris-toi au 1er tournoi de la communauté SoFoot.com ! 84