Une caméraUne caméra qui illustre les papiers contenant une vidéo PhylactèrePictogramme représentant un phylactère (bulle utilisée dans les bandes déssinées) servant à illsutrer les commentaires envoyés par les lecteursTrophéePictogramme représentant un trophée. Ce picto illustre la section résultats / classement de SOFOOT.com Logo FacebookIcone facebook faisant le lien avec la page Facebook de notre siteFlècheUne flèche servant à la navigation. Le sens de la flèche change en fonction du contexte où elle est utiliséeLogo Google +Lien vers notre page Google+Icone "Hamburger"Icone composé de trois lignes noires horizontales identiques, les unes au dessus des autres, servant à illustrer la notion de "menu".Logo, InstagramPetit appareil photo servant à lier vers notre page InstagramPouce vers le hautPictogramme représentant une main fermée en poing avec le pouce dressé vers le haut. Illustration de la notion de "like" des réseaux sociauxMoinsLe signe mathématique "moins" Appareil photoUn appareil photo qsui illustre les articles avec photoPlusLe signe mathématique "plus" LoupePictogramme représentant une loupe, illsutrant la notion de "recherche" sur le site.Répondre àUne flèche arrondie, pointant vers la gauche et servant à évoquer la réponse à un commentaireEtoileEtoile à 5 branches, illustrant la notion de "mise en favoris"Logo twitterPetit oiseau illustrant le lien vers notre compte Twitter
MATCHS 1 Résultats Classements Options
  1. // Coupe du monde 2018
  2. // J2

L'équipe type de la J2 de la Coupe du monde

Des Anglais, des Belges, des joueurs du Real Madrid et quelques génies : voilà l'équipe type de cette deuxième journée de Coupe du monde 2018. À s'en lécher les babines.

Modififié
Sur le banc
Marcelo
Marcelo

Marcelo

« Ney, lève-toi ! Sortons d'ici ! Pas de ça pour l'instant. » Un mec qui ose enfin dire à Neymar d'arrêter de chialer est forcément quelqu'un de bien.

Felipe
Baloy

Felipe Baloy

On peut prendre 6-1 en Coupe du monde et quand même être le héros de tout un pays. Felipe Ballon s'en fiche de s'être fait écraser par l'Angleterre, il est le premier buteur de l'histoire du Panama dans un Mondial.

Eden Hazard
Eden
Hazard

Eden Hazard

Un penalty et un superbe but où il se permet d'effacer malicieusement le gardien tunisien. Eden est dans son jardin en Russie.

Cristiano Ronaldo
Cristiano
Ronaldo

Cristiano Ronaldo

La tactique du Portugal est claire et nette : attendre que Cristiano Ronaldo marque des buts. Infaillible.

Ramzan Kadyrov
Ramzan
Kadyrov

Ramzan Kadyrov

Le dirigeant tchétchène a décidé d'accorder la « citoyenneté tchétchène honorifique » à Mohamed Salah, la star de la sélection égyptienne. Le meilleur récupérateur du tournoi, assurément.

Willy Caballero
Willy
Caballero

Willy Caballero

Le but d'Ante Rebić contre l'Argentine st absolument fabuleux, mais il ne faut pas oublier la précision et l'altruisme de l'auteur de la passe décisive. Le bien nommé Willy Caball-zéro.

Toby Alderweireld
Toby
Alderweireld

Toby Alderweireld

Ça fait des années que la « génération dorée » de la Belgique est encensée pour ses joueurs offensifs flamboyants. Alors d'accord, c'est super, les Belges marquent plein de buts. Mais c'est aussi grâce à leurs défenseurs. En atteste l'incroyable ouverture du joueur de Tottenham pour le deuxième but d'Eden Hazard entre le Panama. Toby est un elfe ...

Jérôme Boateng
Jérôme
Boateng

Jérôme Boateng

Comme il était à la rue sur le terrain, Jérôme a eu l'intelligence de se faire expulser pour laisser les siens l'emporter tranquillement contre la Suède. Le sens du sacrifice.

John Stones
John
Stones

John Stones

Qui a dit que Manchester City posait cinquante plaques sur des tocards tous les étés en défense centrale ? Johnny est quand même capable de claquer des doublés contre le Panama. Ce n'est pas rien.

Milad
Mohammadi

Milad Mohammadi

Un bisou sur le ballon, une prière, une tape sur son propre front, une roulade, et un renoncement au dernier moment. Voilà comment Milad effectue une touche décisive dans le temps additionnel. Un génie. Purement et simplement.

Granitan Xhaqiri
Granitan
Xhaqiri

Granitan Xhaqiri

Granit Xhaka et Xherdan Shaqiri, deux Suisses aux origines kosovares et albanaises qui sont menés contre la Serbie. Forcément, c'était écrit. Ce sont bien eux qui renversent la vapeur, avec les célébrations qui vont avec. On appelle ça la rage de vaincre.

Toni Kroos
Toni
Kroos

Toni Kroos

On croyait qu'on allait enfin se débarrasser de ces Allemands. Et puis Toni Kroos a ramené tout le monde sur Terre en envoyant un missile à tête chercheuse sur coup franc à la 95e minute.

Luka Modrić
Luka
Modrić

Luka Modrić

Décidément, l'un ne va pas sans l'autre. Même lorsqu'ils se séparent pendant un mois, les deux maîtres à jouer du Real Madrid parviennent à régaler la planète ensemble. Après le bijou de Toni, place à celui de Luka avec la Croatie.

Ahmed
Musa

Ahmed Musa

Tous les quatre ans, Ahmed Musa y va de son petit doublé en Coupe du monde. En 2014, c'était contre l'Argentine. Cette année, contre l'Islande. Sauf que cette fois-ci, il y a mis les formes, et permet aux siens de repartir avec trois points. Voilà un type qui va faire un beau transfert cet été.

Romelu Lukaku
Romelu
Lukaku

Romelu Lukaku

« J'ai des choses à vous dire. » C'est le titre d'un texte publié samedi sur The Players' Tribune, signé Romelu Lukaku, où il raconte son enfance précaire à Anvers, entre pauvreté, racisme, et soif d'écraser tout le monde sur son passage. Résultat : un doublé le soir même en Coupe du monde. De moins en moins critiquable.

Harry Kane
Harry
Kane

Harry Kane

Pour une fois que l'Angleterre fait profil bas, la voilà qui fait surtout enfin forte impression dès le début d'une grande compétition internationale. Et tout ça grâce à Harry Kane et ses triplés. Le meilleur buteur du Mondial est le nouveau prince Harry.

Gardien

Willy Caballero (Argentine) : Le but d'Ante Rebić contre l'Argentine st absolument fabuleux, mais il ne faut pas oublier la précision et l'altruisme de l'auteur de la passe décisive. Le bien nommé Willy Caball-zéro.


Défenseurs

Toby Alderweireld (Belgique) : Ça fait des années que la « génération dorée » de la Belgique est encensée pour ses joueurs offensifs flamboyants. Alors d'accord, c'est super, les Belges marquent plein de buts. Mais c'est aussi grâce à leurs défenseurs. En atteste l'incroyable ouverture du joueur de Tottenham pour le deuxième but d'Eden Hazard entre le Panama. Toby est un elfe libre.

Jérôme Boateng (Allemagne) : Comme il était à la rue sur le terrain, Jérôme a eu l'intelligence de se faire expulser pour laisser les siens l'emporter tranquillement contre la Suède. Le sens du sacrifice.

John Stones (Angleterre) : Qui a dit que Manchester City posait cinquante plaques sur des tocards tous les étés en défense centrale ? Johnny est quand même capable de claquer des doublés contre le Panama. Ce n'est pas rien.

Milad Mohammadi (Iran) : Un bisou sur le ballon, une prière, une tape sur son propre front, une roulade, et un renoncement au dernier moment. Voilà comment Milad effectue une touche décisive dans le temps additionnel. Un génie. Purement et simplement.


Milieux

Granitan Xhaqiri (Suisse) : Granit Xhaka et Xherdan Shaqiri, deux Suisses aux origines kosovares et albanaises qui sont menés contre la Serbie. Forcément, c'était écrit. Ce sont bien eux qui renversent la vapeur, avec les célébrations qui vont avec. On appelle ça la rage de vaincre.

Toni Kroos (Allemagne) : On croyait qu'on allait enfin se débarrasser de ces Allemands. Et puis Toni Kroos a ramené tout le monde sur Terre en envoyant un missile à tête chercheuse sur coup franc à la 95e minute.

Luka Modrić (Croatie) : Décidément, l'un ne va pas sans l'autre. Même lorsqu'ils se séparent pendant un mois, les deux maîtres à jouer du Real Madrid parviennent à régaler la planète ensemble. Après le bijou de Toni, place à celui de Luka avec la Croatie.


Attaquants

Ahmed Musa (Nigeria) : Tous les quatre ans, Ahmed Musa y va de son petit doublé en Coupe du monde. En 2014, c'était contre l'Argentine. Cette année, contre l'Islande. Sauf que cette fois-ci, il y a mis les formes, et permet aux siens de repartir avec trois points. Voilà un type qui va faire un beau transfert cet été.

Romelu Lukaku (Belgique) : « J'ai des choses à vous dire. » C'est le titre d'un texte publié samedi sur The Players' Tribune, signé Romelu Lukaku, où il raconte son enfance précaire à Anvers, entre pauvreté, racisme, et soif d'écraser tout le monde sur son passage. Résultat : un doublé le soir même en Coupe du monde. De moins en moins critiquable.

Harry Kane (Angleterre) : Pour une fois que l'Angleterre fait profil bas, la voilà qui fait surtout enfin forte impression dès le début d'une grande compétition internationale. Et tout ça grâce à Harry Kane et ses triplés. Le meilleur buteur du Mondial est le nouveau prince Harry.


Remplaçants

Marcelo (Brésil) : « Ney, lève-toi ! Sortons d'ici ! Pas de ça pour l'instant. » Un mec qui ose enfin dire à Neymar d'arrêter de chialer est forcément quelqu'un de bien.

Felipe Baloy (Panama) : On peut prendre 6-1 en Coupe du monde et quand même être le héros de tout un pays. Felipe Ballon s'en fiche de s'être fait écraser par l'Angleterre, il est le premier buteur de l'histoire du Panama dans un Mondial.

Eden Hazard (Belgique) : Un penalty et un superbe but où il se permet d'effacer malicieusement le gardien tunisien. Eden est dans son jardin en Russie.

Cristiano Ronaldo (Portugal) : La tactique du Portugal est claire et nette : attendre que Cristiano Ronaldo marque des buts. Infaillible.

Ramzan Kadyrov (Tchétchénie) : Le dirigeant tchétchène a décidé d'accorder la « citoyenneté tchétchène honorifique » à Mohamed Salah, la star de la sélection égyptienne. Le meilleur récupérateur du tournoi, assurément.



Par Kevin Charnay
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié

VIDEOS



Dans cet article


Le Kiosque SO PRESS

Hier à 14:30 Le but de raccroc d'Habibou 9
Partenaires
Gérez comme un pro votre équipe de sport amateur MAILLOTS FOOT VINTAGE Olive & Tom Tsugi Podcast Football Recall Un autre t-shirt de foot est possible
Hier à 10:30 Un quadruplé pour Gignac 25