Une caméraUne caméra qui illustre les papiers contenant une vidéo PhylactèrePictogramme représentant un phylactère (bulle utilisée dans les bandes déssinées) servant à illsutrer les commentaires envoyés par les lecteursTrophéePictogramme représentant un trophée. Ce picto illustre la section résultats / classement de SOFOOT.com Logo FacebookIcone facebook faisant le lien avec la page Facebook de notre siteFlècheUne flèche servant à la navigation. Le sens de la flèche change en fonction du contexte où elle est utiliséeLogo Google +Lien vers notre page Google+Icone "Hamburger"Icone composé de trois lignes noires horizontales identiques, les unes au dessus des autres, servant à illustrer la notion de "menu".Logo, InstagramPetit appareil photo servant à lier vers notre page InstagramPouce vers le hautPictogramme représentant une main fermée en poing avec le pouce dressé vers le haut. Illustration de la notion de "like" des réseaux sociauxMoinsLe signe mathématique "moins" Appareil photoUn appareil photo qsui illustre les articles avec photoPlusLe signe mathématique "plus" LoupePictogramme représentant une loupe, illsutrant la notion de "recherche" sur le site.Répondre àUne flèche arrondie, pointant vers la gauche et servant à évoquer la réponse à un commentaireEtoileEtoile à 5 branches, illustrant la notion de "mise en favoris"Logo twitterPetit oiseau illustrant le lien vers notre compte Twitter
MATCHS 11 Résultats Classements Options
  1. // Bilan
  2. //
  3. // Bundesliga 2013/14

L'équipe type de la Bundesliga 2013/14 (sans Bayern ni Dortmund)

Parce que la Buli, c'est autre chose que les deux ogres. Un championnat où les gardiens sont recherchés, les défenseurs décisifs, les milieux jeunes et frissons, les attaquants efficaces. Et les saucisses bonnes.

Modififié
Sur le banc
Marc-André ter
Stegen

Marc-André ter Stegen

Il a encore été très bon cette saison dans les cages de Gladbach. Mais surtout, il a pleuré comme une madeleine lors de son dernier match au Borussia-Park. Après avoir passé toute sa vie à Mönchengladbach, Marc-André s'est engagé avec le FC Barcelone. C'est parfois dur de grandir.

Naldo

Naldo

28e journée de Bundesliga. On joue la 89e minute d'un match entre Wolfsburg et Francfort. Les deux équipes sont à égalité après des buts d'Aigner et d'Olić. Le moment choisi par le défenseur brésilien pour décocher une énorme frappe des 35 mètres qui va se loger dans la lucarne. Sinon, il a été solide derrière aussi.

Carlos
Zambrano

Carlos Zambrano

Plus exactement Carlos Augusto Zambrano Ochandarte. Un nom fait pour diriger un cartel sud-américain. Ou pour prendre 13 jaunes en 30 matchs, tout en réussissant à ne jamais se faire expulser.

Kevin De
Bruyne

Kevin De Bruyne

Après avoir perdu sa joie de vivre sur le banc de Chelsea, le rouquin est venu se relancer en janvier à Wolfsburg. Et décidément, le vert de la Bundesliga lui va très bien. Il doit juste être un peu en colère d'avoir servi de vengeance dans le non-transfert de Lewandowski.

Anthony
Modeste

Anthony Modeste

Lorsqu'il a commencé par mettre six buts en sept matchs, on a eu un peu peur pour le niveau du championnat. Fort heureusement, l'ancien Bordelais n'a ensuite plus marqué jusqu'à la vingtième journée, évitant de nous faire une Graffite. Mais il s'est réveillé, et finit tout de même la saison avec 12 unités au compteur. Pas si mal pour un début.

Bernd
Leno

Bernd Leno

Le pauvre Leno ne verra pas le Brésil, Löw lui ayant préféré Ron-Robert Zieler en troisième gardien, un mec qui a quand même encaissé 59 buts cette saison. Bernd, lui, n'en a pris que 41, ce qui fait de Leverkusen la troisième meilleure défense du pays, malgré le trou d'air de début 2014. Et puis, il y a surtout ce nul 1-1 arraché au Bayern grâce à lui, sortant notamment une tête de Schweinsteiger dans les arrêts de ...

Sebastian
Jung

Sebastian Jung

L'Aigle fait plutôt dans l'introversion que dans l'extraversion. Pourtant, il a quand même délivré huit passes décisives cette saison, tout en étant plus que solide et infatigable dans son couloir. Assurément le prochain à quitter le navire de l'Eintracht, à l'instar de Rode, qui s'est barré au Bayern.

Ömer
Toprak

Ömer Toprak

Monstrueux dans FM 2010, le Turc pourrait bien arriver au niveau que SI Games lui avaient promis. Pour sa troisième saison à Leverkusen, Ömer a été un roc, n'a pas forcé sur les donuts, et n'a pas eu d'accident de karting. Il a surtout marqué son seul but de la saison contre le Werder lors de la dernière journée, alors que son équipe était menée et potentiellement pas qualifiée en ...

Jan-Ingwer
Callsen-Bracker

Jan-Ingwer Callsen-Bracker

Jean-Gingembre est grand, blond, bien coiffé sur le côté. C'est surtout le taulier d'Augsburg, surprenant huitième de Buli et tombeur de l'invincible Bayern lors de la 29e journée. Dommage qu'il coûte si cher en flocage.

Ricardo
Rodriguez

Ricardo Rodriguez

Ce Rodriguez-là est suisse et joue latéral gauche. Mais qu'on ne s'y trompe pas, avec cinq buts et neuf passes décisives, le Loup est tout aussi décisif. Et puis surtout, il n'a que 21 ans. Pas étonnant qu'il soit sur les tablettes de la moitié des clubs de Premier League.

Hakan
Çalhanoğlu

Hakan Çalhanoğlu

Oubliez Rafael van der Vaart, le seul vrai frisson au HSV dans cette saison plus que morose, c'était Hakan. L'année dernière, ce numéro 10 à l'ancienne jouait à Karlsruhe, en 3.Bundesliga. Cette saison, il a régalé, enchaînant notamment les coups francs directs. Sauf que c'est un lâche : il a déclaré vouloir se barrer à Leverkusen avant le match retour du barrage de relégation contre Greuther ...

Max
Meyer

Max Meyer

Oubliez Julian Draxler, la nouvelle hype à Schalke s'appelle Maximilian Meyer. Né en 1995, ce qui fait que Kurt Cobain était déjà mort, le prodige de Gelsenkirchen a plus que tenu son rang pour sa première vraie saison de Buli, participant à 30 rencontres, inscrivant six buts et délivrant quatre assists. Le tout avec le numéro 7 de Raúl sur les épaules.

Roberto
Firmino

Roberto Firmino

Encore un jeune beaucoup trop fort. Roberto a 22 ans, est Brésilien, joue milieu offensif à Hoffenheim, et si son équipe a réussi à être aussi enthousiasmante cette saison, c'est en très grande partie grâce à lui. Il a beaucoup marqué et passé, mais surtout, il a claqué une reprise de volée tellement belle que la mascotte du club a été expulsée pour l'avoir trop ...

Juan
Arango

Juan Arango

Parce qu'après cinq ans de bons et loyaux services à Gladbach, le Vénézuélien a refusé la prolongation de contrat à un salaire réduit de ses dirigeants. Ce qui signifie qu'on ne verra plus ses Bundesfrappes du gauche. Et c'est sacrément triste.

Josip
Drmić

Josip Drmić

Pour sa première saison en Buli, le Suisse, recruté 2,2 millions d'euros au FC Zurich, a claqué dix-sept pions avec Nuremberg, ce qui n'a pas empêché le club d'être relégué. Du coup, il s'est déjà barré à Leverkusen contre un peu plus de 7 millions. On appelle cela une intégration réussie.

Adrian
Ramos

Adrian Ramos

Terminer quatrième meilleur buteur du championnat, c'est pas mal. Être recruté par Dortmund pour succéder à Robert Lewandowski, c'est mieux. Surtout quand on met les trois quarts de ses buts de la tête. Au pire, il y a toujours Aubameyang.

Bernd Leno (Leverkusen) : Le pauvre Leno ne verra pas le Brésil, Löw lui ayant préféré Ron-Robert Zieler en troisième gardien, un mec qui a quand même encaissé 59 buts cette saison. Bernd, lui, n'en a pris que 41, ce qui fait de Leverkusen la troisième meilleure défense du pays, malgré le trou d'air de début 2014. Et puis, il y a surtout ce nul 1-1 arraché au Bayern grâce à lui, sortant notamment une tête de Schweinsteiger dans les arrêts de jeu.

Sebastian Jung (Francfort): L'Aigle fait plutôt dans l'introversion que dans l'extraversion. Pourtant, il a quand même délivré huit passes décisives cette saison, tout en étant plus que solide et infatigable dans son couloir. Assurément le prochain à quitter le navire de l'Eintracht, à l'instar de Rode, qui s'est barré au Bayern.

Ömer Toprak (Leverkusen): Monstrueux dans FM 2010, le Turc pourrait bien arriver au niveau que SI Games lui avaient promis. Pour sa troisième saison à Leverkusen, Ömer a été un roc, n'a pas forcé sur les donuts, et n'a pas eu d'accident de karting. Il a surtout marqué son seul but de la saison contre le Werder lors de la dernière journée, alors que son équipe était menée et potentiellement pas qualifiée en C1.

Jan-Ingwer Callsen-Bracker (Augsburg): Jean-Gingembre est grand, blond, bien coiffé sur le côté. C'est surtout le taulier d'Augsburg, surprenant huitième de Buli et tombeur de l'invincible Bayern lors de la 29e journée. Dommage qu'il coûte si cher en flocage.

Ricardo Rodriguez (Wolfsburg): Ce Rodriguez-là est suisse et joue latéral gauche. Mais qu'on ne s'y trompe pas, avec cinq buts et neuf passes décisives, le Loup est tout aussi décisif. Et puis surtout, il n'a que 21 ans. Pas étonnant qu'il soit sur les tablettes de la moitié des clubs de Premier League.

Hakan Çalhanoğlu (HSV): Oubliez Rafael van der Vaart, le seul vrai frisson au HSV dans cette saison plus que morose, c'était Hakan. L'année dernière, ce numéro 10 à l'ancienne jouait à Karlsruhe, en 3.Bundesliga. Cette saison, il a régalé, enchaînant notamment les coups francs directs. Sauf que c'est un lâche : il a déclaré vouloir se barrer à Leverkusen avant le match retour du barrage de relégation contre Greuther Fürth.

Max Meyer (Schalke): Oubliez Julian Draxler, la nouvelle hype à Schalke s'appelle Maximilian Meyer. Né en 1995, ce qui fait que Kurt Cobain était déjà mort, le prodige de Gelsenkirchen a plus que tenu son rang pour sa première vraie saison de Buli, participant à 30 rencontres, inscrivant six buts et délivrant quatre assists. Le tout avec le numéro 7 de Raúl sur les épaules.

Roberto Firmino (Hoffenheim): Encore un jeune beaucoup trop fort. Roberto a 22 ans, est Brésilien, joue milieu offensif à Hoffenheim, et si son équipe a réussi à être aussi enthousiasmante cette saison, c'est en très grande partie grâce à lui. Il a beaucoup marqué et passé, mais surtout, il a claqué une reprise de volée tellement belle que la mascotte du club a été expulsée pour l'avoir trop célébrée.

Vidéo

Juan Arango (M'Gladbach): Parce qu'après cinq ans de bons et loyaux services à Gladbach, le Vénézuélien a refusé la prolongation de contrat à un salaire réduit de ses dirigeants. Ce qui signifie qu'on ne verra plus ses Bundesfrappes du gauche. Et c'est sacrément triste.

Josip Drmić (Nuremberg): Pour sa première saison en Buli, le Suisse, recruté 2,2 millions d'euros au FC Zurich, a claqué dix-sept pions avec Nuremberg, ce qui n'a pas empêché le club d'être relégué. Du coup, il s'est déjà barré à Leverkusen contre un peu plus de 7 millions. On appelle cela une intégration réussie.

Adrian Ramos (Hertha Berlin): Terminer quatrième meilleur buteur du championnat, c'est pas mal. Être recruté par Dortmund pour succéder à Robert Lewandowski, c'est mieux. Surtout quand on met les trois quarts de ses buts de la tête. Au pire, il y a toujours Aubameyang.

Marc-André ter Stegen (M'Gladbach): Il a encore été très bon cette saison dans les cages de Gladbach. Mais surtout, il a pleuré comme une madeleine lors de son dernier match au Borussia-Park. Après avoir passé toute sa vie à Mönchengladbach, Marc-André s'est engagé avec le FC Barcelone. C'est parfois dur de grandir.

Naldo (Wolfsburg): 28e journée de Bundesliga. On joue la 89e minute d'un match entre Wolfsburg et Francfort. Les deux équipes sont à égalité après des buts d'Aigner et d'Olić. Le moment choisi par le défenseur brésilien pour décocher une énorme frappe des 35 mètres qui va se loger dans la lucarne. Sinon, il a été solide derrière aussi.

Carlos Zambrano (Francfort): Plus exactement Carlos Augusto Zambrano Ochandarte. Un nom fait pour diriger un cartel sud-américain. Ou pour prendre 13 jaunes en 30 matchs, tout en réussissant à ne jamais se faire expulser.

Kevin De Bruyne (Wolfsburg): Après avoir perdu sa joie de vivre sur le banc de Chelsea, le rouquin est venu se relancer en janvier à Wolfsburg. Et décidément, le vert de la Bundesliga lui va très bien. Il doit juste être un peu en colère d'avoir servi de vengeance dans le non-transfert de Lewandowski.

Anthony Modeste (Hoffenheim): Lorsqu'il a commencé par mettre six buts en sept matchs, on a eu un peu peur pour le niveau du championnat. Fort heureusement, l'ancien Bordelais n'a ensuite plus marqué jusqu'à la vingtième journée, évitant de nous faire une Graffite. Mais il s'est réveillé, et finit tout de même la saison avec 12 unités au compteur. Pas si mal pour un début.



Par Charles Alf Lafon
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié



Hier à 16:29 La VAR débarque en Premier League la saison prochaine 14

Le Kiosque SO PRESS

Partenaires
Gérez comme un pro votre équipe de sport amateur Olive & Tom Un autre t-shirt de foot est possible Tsugi MAILLOTS FOOT VINTAGE
Hier à 11:52 Diego Maradona : « Mourinho est le meilleur coach du monde » 76