Une caméraUne caméra qui illustre les papiers contenant une vidéoPhylactèrePictogramme représentant un phylactère (bulle utilisée dans les bandes déssinées) servant à illsutrer les commentaires envoyés par les lecteursTrophéePictogramme représentant un trophée. Ce picto illustre la section résultats / classement de SOFOOT.com Logo FacebookIcone facebook faisant le lien avec la page Facebook de notre siteFlècheUne flèche servant à la navigation. Le sens de la flèche change en fonction du contexte où elle est utiliséeLogo Google +Lien vers notre page Google+Icone "Hamburger"Icone composé de trois lignes noires horizontales identiques, les unes au dessus des autres, servant à illustrer la notion de "menu".Logo, InstagramPetit appareil photo servant à lier vers notre page InstagramPouce vers le hautPictogramme représentant une main fermée en poing avec le pouce dressé vers le haut. Illustration de la notion de "like" des réseaux sociauxMoinsLe signe mathématique "moins" Appareil photoUn appareil photo qsui illustre les articles avec photoPlusLe signe mathématique "plus" LoupePictogramme représentant une loupe, illsutrant la notion de "recherche" sur le site.Répondre àUne flèche arrondie, pointant vers la gauche et servant à évoquer la réponse à un commentaireEtoileEtoile à 5 branches, illustrant la notion de "mise en favoris"Logo twitterPetit oiseau illustrant le lien vers notre compte Twitter
MATCHS 9 Résultats Classements Options
  1. //
  2. // J1- Atlético-Juventus (2-2)

L'Atlético se met dans la jupe de la Vieille Dame

Mis à mal par deux coups de génie piémontais, l'Atlético s'est refait la cerise en fin de match grâce à deux coups de boule signés Savić et Herrera (2-2). Vexant pour la Vieille Dame, mais plutôt logique, au regard d'un match qui a eu la bonne idée de progressivement s'emballer.

Modififié

Atlético de Madrid 2-2 Juventus

Buts : Savić (70e), Herrera (90e) // Cuadrado (48e), Matuidi (65e) pour la Juventus

Pour parler vulgairement, on dira que c'est le fameux effet cojones de l'Atlético qui a encore frappé. Cet esprit à part, si cher à Diego Simeone, souvent splendide, parfois inexplicable aussi, qui incite les Colchoneros à envoyer des gnons, à courir comme des zinzins, partout, tout le temps. Alors forcément, l'Atlético, qui avait plié à la suite de deux éclairs splendides d'une Juventus branchée sur courant alternatif mercredi soir, a fait dans son registre inimitable. En égalisant par Herrera, à la 90e minute. Sur corner. De la tête. Évidemment.

Circulez, c'est verrouillé


La dernière fois qu'ils s'étaient tabassés en Europe, c'était il y a six mois. Quoi de neuf depuis ? Un De Ligt en plus, un Griezmann en moins. Un Sarri qui gigote comme un dingo sur son banc, mais surtout deux équipes qui tiennent à faire honneur à leur street cred européenne, en serrant les boulons derrière. Forcément, les chiens de garde sont de sortie des deux côtés, la charnière Bonucci-De Ligt tenant sereinement la boutique côté piémontais, quand Giménez et Savić contrôlent aussi leur affaire en sifflotant tranquillement dans leur surface. Pour le reste, la Juve choisit une approche plus terre à terre, quand l'Atlético n'hésite pas à enchaîner les renversements de jeu, Partey et Saúl multipliant les longues transversales pour propulser leurs latéraux. Les deux équipes gribouillent alors un spectacle plutôt maîtrisé techniquement, mais surtout trop sage, où seul João Felix parvient à mettre une dose salvatrice de bordel. Le Portugais s'offre notamment une percée de 40 mètres, qu'il conclut par une frappe habilement détournée par Szczęsny.

Le déhanché de Cuadrado, les carences de Danilo


De quoi se demander si le match ne va pas virer à la sieste organisée après la pause. Ce qui serait en réalité bien mal connaître la Juve, qui décide sans prévenir de changer de dimension. Bonucci envoie d'un coup Higuaín dans la twilight zone d'un extérieur soyeux, et l'Argentin glisse à son tour une douceur du droit à son pote Cuadrado. Un passement de jambes, un crochet intérieur, une frappe du gauche, une lucarne plus tard et le Colombien déflore sauvagement le tableau d'affichage. L'ensemble étant saupoudré d'un déhanché à ringardiser le makossa de Roger Milla. La perfection de A à Z, du début à la fin d'une action qui ferme d'un coup le clapet du Metropolitano.


L'Atlético se retrouve dès lors obligé de se bouger le popotin devant, mais la Vieille Dame connaît la chanson et se retrouve dans ses petits chaussons, à jouer en contre. Évidemment, Ronaldo en profite pour allumer ses propulseurs sur le côté, Sandro dépose une douceur sur le crâne de Matuidi, et le Français s'en va cuisiner Oblak, à bout portant. Coup de pot pour l'Atlético, Danilo, à côté de ses pompes défensivement depuis le début de la rencontre, se fait dévorer par Giménez sur coup franc, et l'Uruguayen offre un ballon sur la ligne à Savić, qui ramène les siens à un but des Piémontais. De quoi achever d'enflammer la fin de match, où Vitolo oblige Szczęsny à sortir le grand jeu. Classique, Diego Costa se chope aussi son jaune syndical, après avoir hurlé au penalty à la suite d'une main involontaire de Bonucci dans la surface. De fait, la Vieille Dame souffre, grince salement des dents et finit logiquement par craquer en toute fin de rencontre, quand Herrera vient planter un coup de casque monstrueux sur corner, sur lequel Szczęsny ne peut que plonger pour la photo. Une égalisation au buzzer méritée pour un Atlético plus volontaire. Et qui démontre une fois de plus qu'il faudra encore compter sur lui pour secouer les plus gros pontes du football continental en C1 cette saison.


Atlético de Madrid (4-4-2) :Oblak - Trippier, Savić, Giménez, Lodi (Vitolo, 76e) - Koke, Saúl, Thomas Partey (Herrera, 76e), Lemar (Correa, 60e) - João Felix, Diego Costa. Entraîneur : Diego Simeone.

Juventus (4-3-3) :Szczęsny - Danilo, Bonucci, De Ligt, Alex Sandro - Khedira (Bentancur, 69e), Pjanić (Ramsey, 87e), Matuidi - Cuadrado, Higuaín (Dybala, 79e), Cristiano Ronaldo. Entraîneur : Maurizio Sarri.


  • Résultats et classement de la Ligue des champions

    Par Adrien Candau
    Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
  • Modifié


    Dans cet article


    Partenaires
    MAILLOTS FOOT VINTAGE Olive & Tom Un autre t-shirt de foot est possible Foot.Fr : Boutique De Foot : Maillot, Survêtement, Chaussures, Ballons Gérez comme un pro votre équipe de sport amateur Tsugi

    il y a 3 heures L'UEFA pourrait retirer la finale de la C1 à Istanbul 26 il y a 3 heures Guendouzi dans la liste des 20 nommés pour le Golden Boy 2019 11
    Partenaires
    Tsugi MAILLOTS FOOT VINTAGE Foot.Fr : Boutique De Foot : Maillot, Survêtement, Chaussures, Ballons Gérez comme un pro votre équipe de sport amateur Un autre t-shirt de foot est possible Olive & Tom
    il y a 7 heures Cenk Şahin « libéré » par Sankt Pauli après avoir soutenu l'armée turque 60