Une caméraUne caméra qui illustre les papiers contenant une vidéo PhylactèrePictogramme représentant un phylactère (bulle utilisée dans les bandes déssinées) servant à illsutrer les commentaires envoyés par les lecteursTrophéePictogramme représentant un trophée. Ce picto illustre la section résultats / classement de SOFOOT.com Logo FacebookIcone facebook faisant le lien avec la page Facebook de notre siteFlècheUne flèche servant à la navigation. Le sens de la flèche change en fonction du contexte où elle est utiliséeLogo Google +Lien vers notre page Google+Icone "Hamburger"Icone composé de trois lignes noires horizontales identiques, les unes au dessus des autres, servant à illustrer la notion de "menu".Logo, InstagramPetit appareil photo servant à lier vers notre page InstagramPouce vers le hautPictogramme représentant une main fermée en poing avec le pouce dressé vers le haut. Illustration de la notion de "like" des réseaux sociauxMoinsLe signe mathématique "moins" Appareil photoUn appareil photo qsui illustre les articles avec photoPlusLe signe mathématique "plus" LoupePictogramme représentant une loupe, illsutrant la notion de "recherche" sur le site.Répondre àUne flèche arrondie, pointant vers la gauche et servant à évoquer la réponse à un commentaireEtoileEtoile à 5 branches, illustrant la notion de "mise en favoris"Logo twitterPetit oiseau illustrant le lien vers notre compte Twitter
MATCHS 8 Résultats Classements Options
  1. //
  2. // Monaco-Atlético de Madrid (1-2)

L’Atlético plombe Monaco

Devant au score contre le cours du jeu grâce au premier but en C1 de Grandsir, Monaco a ensuite encaissé deux buts en première période et s’est incliné face à l’Atlético de Madrid (1-2). Déjà la quatrième défaite de la saison pour l’ASM.

Modififié

Monaco 1-2 Atlético

Buts : Grandsir (18e) pour l'ASM // Diego Costa (31e) et Giménez (45e+1) pour l'Atlético

Les notes de Monaco-Atlético

Un coup franc lointain envoyé dans la surface monégasque, une remise de Giménez au second poteau et un coup de canon de Godín sous la barre de Benaglio. Imparable. Des actions de ce type, l’Écossais William Collum en a sans doute vu par dizaines en Scottish Premiership. Contacts compris. Mais sur celle-ci, l’homme en noir a vu une faute pourtant inexistante de Giménez, et annule la réalisation. On joue depuis moins d’une minute que déjà ce Monaco-Atlético est entaché d’une erreur arbitrale. Et en Ligue des champions, point de VAR pour infirmer cette décision litigieuse. Une chance pour l’ASM ?

Grandsir en jambes, Costa en rage


C’est ce que l’on se dit quand, 17 minutes plus tard, Samuel Grandsir conclut dans les 6 mètres un centre en retrait de Falcao involontairement prolongé par Correa sous la pression d'Aholou (1-0, 18e). D’autant que dans la foulée du but de l’ancien Troyen, l’ASM apparaît plus libérée, plus incisive face à des Colchoneros largement dominateurs jusque-là. Trouvé à une vingtaine de mètres du but madrilène par un Grandsir décidément dans tous les bons coups en première période, Aholou est lui aussi proche de planter pour sa première en C1. Mais Oblak se couche merveilleusement pour détourner la lourde frappe du gauche de l’Ivoirien, et priver les hommes de Leonardo Jardin du break (24e). La chance de l’ASM est passée. Pas celle de Diego Costa. À deux doigts de faire ficelle en début de partie (6e), l’attaquant espagnol convertit impeccablement une superbe ouverture en demi-volée de Griezmann, aligné à ses côtés (1-1, 31e). Et en profite pour balancer – en toute impunité – sa frustration à la tronche du corps arbitral : des applaudissements pleins d’ironie pour le juge de surface, et une soufflante pour le central en se replaçant. Justice n’est pas encore faite. C’est le cas un petit quart d’heure plus tard quand, sur la route des vestiaires, Giménez catapulte un corner de Koke dans les filets d’un Benaglio pas irréprochable sur le coup (1-2, 46e).

Quatrième défaite pour l’ASM


À 2-1 pour l’Atlético, le scénario change. Ce n’est plus aux Madrilènes de faire le jeu, mais à Monaco, chose que n’avait apparemment pas prévue Jardim avec son 4-1-4-1 taillé pour défendre et contrer. En deuxième période, le technicien portugais lance notamment Mboula et Sylla pour tenter d’insuffler vitesse et insouciance à son onze, largement bricolé en l’absence de Rony Lopes, Jovetić et Golovin. En vain. Les hommes de Simeone – toujours suspendu en Coupe d'Europe et remplacé sur le banc par l’élégant Germán Burgos – gèrent, Costa prend sa traditionnelle biscotte dans le temps additionnel, et l’Atlético repart donc de la Principauté avec 3 points. C’est déjà autant de succès dans la compétition que la saison dernière pour les coéquipiers de Thomas Lemar, entré pour les 20 dernières minutes. Incapable de s’imposer en C1 l’an passé, l’ASM démarre elle sa campagne 2018-2019 par une défaite. La quatrième déjà cette saison.


Monaco (4-5–1) : Benaglio – Sidibé, Glik, Jemerson Heinrichs – Ndoram – Grandsir (Sylla, 77e), Tielemans, Aholou (Traoré, 69e), Chadli (Mboula, 58e) – Falcao. Entraîneur : Leonardo Jardim.

Atlético de Madrid (4-4-2) : Oblak – Juanfran, Godín, Giménez, Lucas Hernandez – Correa (Lemar, 70e), Rodri, Saúl Ñíguez, Koke – Diego Costa, Griezmann. Entraîneur : Diego Simeone.


  • Résultats et classement de la Ligue des champions



    Par Simon Butel
    Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
  • Modifié




    Dans cet article


    Hier à 17:55 Berlusconi licencie son coach à Monza et nomme Brocchi 5 Hier à 11:02 GRATUIT : 10€ offerts sans sortir la CB pour parier sur la Champions League
    Hier à 16:00 Tuto Panini Adrenalyn XL : Règles du jeu 2
    Partenaires
    Podcast Football Recall Gérez comme un pro votre équipe de sport amateur Tsugi Olive & Tom MAILLOTS FOOT VINTAGE Un autre t-shirt de foot est possible
    Hier à 10:55 Un doublé pour Rooney, DC United qualifié pour les play-offs 4 Hier à 10:00 R3 : Bourbaki remporte le derby de Pau 17 Hier à 08:46 Gignac plante son dixième but de la saison 24