Une caméraUne caméra qui illustre les papiers contenant une vidéoPhylactèrePictogramme représentant un phylactère (bulle utilisée dans les bandes déssinées) servant à illsutrer les commentaires envoyés par les lecteursTrophéePictogramme représentant un trophée. Ce picto illustre la section résultats / classement de SOFOOT.com Logo FacebookIcone facebook faisant le lien avec la page Facebook de notre siteFlècheUne flèche servant à la navigation. Le sens de la flèche change en fonction du contexte où elle est utiliséeLogo Google +Lien vers notre page Google+Icone "Hamburger"Icone composé de trois lignes noires horizontales identiques, les unes au dessus des autres, servant à illustrer la notion de "menu".Logo, InstagramPetit appareil photo servant à lier vers notre page InstagramPouce vers le hautPictogramme représentant une main fermée en poing avec le pouce dressé vers le haut. Illustration de la notion de "like" des réseaux sociaux MoinsLe signe mathématique "moins" Appareil photoUn appareil photo qsui illustre les articles avec photoPlusLe signe mathématique "plus" LoupePictogramme représentant une loupe, illsutrant la notion de "recherche" sur le site.Répondre àUne flèche arrondie, pointant vers la gauche et servant à évoquer la réponse à un commentaireEtoileEtoile à 5 branches, illustrant la notion de "mise en favoris"Logo twitterPetit oiseau illustrant le lien vers notre compte Twitter
MATCHS 4 Résultats Classements Options
Abonne-toi à SOFOOT Boutique (Photos, T-Shirt, goodies, etc.)
  1. //
  2. // Gr. B
  3. // Milan-Atlético (1-2)

L'Atlético perce Milan sur le gong

Menant au score grâce à une entame de match de patron, le Milan a dû reculer à la suite du carton rouge reçu par Franck Kessié dès la première demi-heure, et a cédé dans les dix dernières minutes face à l'Atlético, à cause du réveil d'Antoine Griezmann et d'un penalty litigieux transformé par Luis Suárez (1-2). Les Rossoneri méritaient clairement mieux, mais ne décollent toujours pas.

Modififié

AC Milan 1-2 Atlético de Madrid

Buts : Leão (20e) pour les Rossoneri // Griezmann (84e) & Suárez (90e+5) pour les Colchoneros
Expulsion : Kessié (29e) pour les Rossoneri


Ils ont tenu 55 minutes, après le carton rouge sorti par le Turc Cüneyt Çakır à l'encontre de Franck Kessié, et ont été au niveau de l'évènement qu'était le retour de la Ligue des champions dans la partie rouge et noir de Milano. Les joueurs de l'AC Milan ont été dignes et parfaits, pendant longtemps, mais ce même Çakır ne leur a pas fait de cadeau, en sifflant sur le gong une main du pauvre Pierre Kalulu, et c'est ainsi que Luis Suárez s'est présenté face à Mike Maignan, six minutes après la fin du temps réglementaire, pour faire basculer cette rencontre côté Cholo. Le portier français a beau être un spécialiste de l'exercice et avoir sorti une nouvelle prestation enthousiasmante, sortir une tentative de Mohamed Salah et une autre du Pistolero à deux semaines d'intervalle aurait relevé de l'irrationnel, et c'est de cette manière que l'équipe de Fikayo Tomori a dû rendre les armes au bout de la nuit (1-2). Tendu à souhait, ce groupe B est parti pour nous réserver des soirées cinq étoiles. Et il aura aussi été le témoin de la fin d'hibernation d'un certain Antoine Griezmann.

Les joyaux Bennacer et Díaz


Avec une entame impressionnante et à son avantage, le Milan n'a mis qu'un quart d'heure à faire frissonner San Siro, avec une frappe molle du bouillant Brahim Díaz (17e) et un face-à-face perdu par Ante Rebić devant Jan Oblak (19e). Presque dans la foulée de cela, Díaz a fait des siennes dans la surface rojiblanca, et Rafael Leão a croisé sans trembler (1-0, 20e). Mais à cause de son marquage trop zélé sur le client Marcos Llorente - envoyé au tapis à deux reprises pour une biscotte à chaque fois -, Kessié est rentré à la douche avant même la demi-heure de jeu (29e) et a rebattu toutes les cartes, scellant par la même occasion le sort d'Ante Rebić. Placé en pointe du 4-4-1 de circonstance, Leão - en position peut-être illicite - a bien failli planter le but de la soirée d'une bicyclette (38e), alors que le Milan avait décidé de ne pas lever le pied. Fantomatique tout le long de la première période à l'image de sa formation, Luis Suárez est sorti de sa boîte dans le temps additionnel, mais sa reprise sur une alerte d'Ángel Correa a terminé hors cadre (45e+1). Repris en main par Diego Simeone, l'Atléti n'a changé de braquet qu'à la reprise, faisant rapidement reculer les locaux, avec une tentative de Geoffrey Kondogbia petit filet (49e) et un coup de casque de Luis Suárez encore à côté de la cible, sur une galette de l'entrant João Félix (54e).


Dans le dur sans vaciller, le Milan a en plus vu le récital de Brahim Díaz prendre fin prématurément (57e) et la trogne d'Antoine Griezmann apparaître juste après, amenant presque une occasion de but sur son premier ballon (62e) au moment où les Colchoneros ont activé le mode attaque de folie. Voyant les visiteurs siéger face à sa cage - malgré les éclairs d'Ismaël Bennacer ou Theo Hernández - et ses coéquipiers se plaindre de crampes au fil des minutes, Mike Maignan a dû aller au charbon face au Pistolero (70e), puis stopper un pétard de Thomas Lemar (77e). Mais le double M n'a rien pu faire quand les Madrilènes ont réussi à contourner le bloc sur un numéro d'équilibriste entre Lemar, Renan Lodi et Griezmann, le Mâconnais retrouvant le chemin des filets au meilleur des moments et de fort belle manière (1-1, 84e). Ce à quoi Alessandro Florenzi a répondu par deux belles volées (85e et 88e) - faisant le travail d'un Olivier Giroud éteint -, mais la fin de match a logiquement été animée par les Rossoneri, avec Félix (90e+1) et Lodi (90e+3) trouvant Maignan. Jusqu'à cette action litigieuse sur laquelle Lemar a amené Pierre Kalulu à l'irréparable (1-2, 90e+7) : il fallait au moins cela, pour voir l'Uruguayen marquer en C1 à l'extérieur pour la première fois depuis six ans tout rond.



Milan (4-2-3-1) : Maignan - Calabria, Tomori, Romagnoli (c), Hernández - Bennacer (Florenzi, 81e), Kessié - Saelemaekers (Kalulu, 82e), B. Díaz (Ballo-Touré, 57e), R. Leão (Giroud, 57e) - Rebić (Tonali, 34e). Entraîneur : Stefano Pioli.

Atlético (4-3-3) : Oblak - Trippier (J. Félix, 40e), Felipe, Giménez, Hermoso (R. Lodi, 46e) - Llorente, Koke (c), Kondogbia (Lemar, 64e), Carrasco (De Paul, 46e) - Correa, Suárez. Entraîneur : Diego Simeone.


  • Résultats et classement de la Ligue des champions

    Par Jérémie Baron
    Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
  • Modifié




    Dans cet article


    Partenaires
    Olive & Tom Foot.Fr : Boutique De Foot : Maillot, Survêtement, Chaussures, Ballons MAILLOTS FOOT VINTAGE Tsugi Pronostic Foot 100% Gratuits ! + de 100 Matchs analysés / semaine
    Hier à 07:38 LOTO du mercredi 27 octobre 2021 : 14 millions d'€ à gagner ! 3
    Partenaires
    Foot.Fr : Boutique De Foot : Maillot, Survêtement, Chaussures, Ballons Pronostic Foot 100% Gratuits ! + de 100 Matchs analysés / semaine Tsugi Olive & Tom MAILLOTS FOOT VINTAGE
    Hier à 12:58 Kansas City va construire le tout premier stade dédié à une équipe féminine 38 Hier à 12:09 Le magnifique tacle d'un streaker en D5 anglaise 21 Hier à 11:49 Le Hebei FC (D1 chinoise) arrête les frais 41
    Hier à 10:33 Pastore, Pelé... découvrez la collection de photos So Foot d'octobre Hier à 09:58 La FIFPro appelle à une réforme de la gouvernance de l’UEFA 7 Hier à 08:49 Josh Cavallo (Adelaide United) fait son coming out 90